Partition Preliminaries - Act I, Winkelried, Opéra héroïque en quatre actes et cinq tableaux

-

Partitions
229 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Redécouvrez les partitions de Winkelried Preliminaries - Act I, opéras, par Lacombe, Louis. Cette partition romantique dédiée aux instruments comme: solistes vocaux, chœur, orchestre
Cette partition compte plusieurs mouvements: 4 acts, 5 scenes et l'on retrouve ce genre de musique classifiée dans les genres partitions chœur mixte, pour voix et chœur avec orchestre, partitions pour voix, opéras, langue française, partitions pour orchestre, Stage travaux, pour voix, chœur mixte, orchestre
Travaillez dans le même temps tout une collection de musique pour solistes vocaux, chœur, orchestre sur YouScribe, dans la catégorie Partitions de musique romantique.
Date composition: 1876-81
Edition: Paris: Ph. Maquet & Cie, n. d. (ca. 1892).
Libbretiste: Théodore François Moreau-SaintiLionel Bonnemère (1843-1905)

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 47
Langue Français
Signaler un problème


Héroïqur^OpéraGrand
'.;/?
('•Poèmec^^^ BonnemèreLionelMoreau-Sainti
^v'li.„ Pianoetn Chant
/'Âutewfu'ie ûâr
PH.MAOUET^C"'^
U-^
WINKELI\IED
OPÉRA HÉROÏQUE Ey QUATRE ACTES ETCf.SQ TABLEAUX
Paroles de MM. MOREAU-SAINTI et LIONEL BONNEMERE
^lusiqiie de LOUIS LACOMBE
Représenté pour la première fois le 17 Février 1892, sur le Grand-Théâtre de Genève
(Direction MlU- . DACPHI^)
PERSONNAGES. ARTISTES.
WINKELRIED r^„«r MM. IMHAUTde LATOLK.
HANS RED ING, iii;iîfre chanteur Husnip chantantf FABRE (Maurice)._
GUNDOLDINGEN, avover de Lucerne Baryton haut LABIS._
SCHOTZ. drpiité de Sempacb Basse j.lGRIN_
BRAMEGG. cifov.n dKntlihnch Tenur _ VIl^BKBI.
LAUTRACH . .-imbassadeur dn dtic LéopoJd
d'Anfriche Trnor _ BONJOIR.
HEMMAN. étnvcr de l;i comtesse .Anna de
Valenj^in Harijtun _ \\N l.\tK.
UN BUVEUR (fifoveii d.' I.ucenie) Basse
UN HÉRAUT d'armes
ANNA, riiiiiIrsM' (If \;ilcn^'in, d.iiae de
Willisaii Soprano M"" L \M I.IK-rKRMI>KT.
BAETELI. frinni.- A,- Uinlvt-lri.'d Mr'.zn.suprano M"' de BVSTA.
SUISSES, AITKICHIKNS
1/ action se pas-se c:i OS.*)
ACTK 1 . l iicrrii'. ^ ACTK II. L'intt^iear du chiUrtui <ie Witlisau.
M'.IV. III. Une ffrande sii/lf ilnns Ir château dr \yilli%aH.
1"ACTK U rvRirrAl': Une pince
. de Scmpa'h ; 2't»HIKaI'. I.a cam/tagne entre la ville cl le champ de bataille.DES MORCEAUX.TABLE
ACTE I.
Pages
PRÉLUDE 1
INTRODUCTION
5N'IBUVEURS, l.e Suisse n'est guère enclin 7CHŒUR DESA.
ET CHŒUR. Habitants de Luceru(!._() noble cité 15RÉCIT (^'llu(/.l/rft(l,(/»ll>B.
CHORAL. Zurich, Gla.is et Berne 27SCÈNE ETC.
Un pour tous , tous pour un 33
tête. C'est Redinj,' 41SCÈNE ET CHŒUR. Tu passes en courbant la —D.
ET FINAL DE L'INTRODUCTION. L'Autriche, folle de rage «0E. CHANSON DE LA PLUME DE PAON
(lln„s SCÈNE DE LA BARQUE. Kn disant ma ballade 74N?2_ RÉCITATIF Hxlviff) ET
(littleti, Wwkf.hvd) . Oublieux du monde 80N'IS- A. DUO
B. TRIO (Hihleh,\Viiihlivd). Keding! C'est Iui!_Les yeux mouillés de larmes 86
CHŒUR DANSÉ. Au vallon que hante 96N':4 _
^': 5 _ A. ENTRÉE DE LA COMTESSE ANNA J26
B. SCÈNE (récitatif mesuré). La Comtesse de Valengin! 127
C. QUATUOR {Aium, H.^tleli,WiiiMrUH, H,,,,^ H^-flinc/) . Viens, Ba^teli 131
D. LIED (Hifieli). A l'ombre des bois j'ai passé ma jeunesse 138
E. SUITE DU QUATUOR. Tout m'accable 143
FINAL OU 1":''ACTEtS?6_ 161
A. CHŒUR DES SUISSES. Avpc une importante escorte 162
B. CHANT DE GUNDOLDINGEN. Calmez-vous; point de fureur! 168
C. MARCHE ET ENTRÉE DES AUTRICHIENS ET OE LAUTRACH 170
D. SCÈNE . Sire Gundoldingen J72
_ CHANT OE WINKELRIEO. L'Autriche ne nous connaît guère .176
CHŒURE. DE L'ALPENHORN . Qtie l'Aipenhorn sonore J79
F. DÉCLARATION DE GUERRE. EJ CHŒUR FINAL. Au nom estde Léopold, la guerre déclarée J98
ACTE II.
iNr7_ ENTR'ACTE ET RÉCIT (,\,„\<i). Si loin que s'étende ma vue 226
W°8_ A. CHŒUR DES VALETS. Vit-on jamais pareil outrage? \ 232
B. SCENE Voici d'ailleurs
. notre maîtresse 237
C. CHANSON DE HEMMAN. De VVinkelried la mine est fière 247
N. A. SCENE._ Coquins, silence, on je9 vous tue! 25î
B. AIR Cir„./.-./,i,Y/;, ENSEMBLE ET CHŒUR. Ah! qui donc êtes-vous? 253
N?10_ A. RÉCITATIF ET SCÈNE. L'insulte des valets 279
B. DUO (\\\uk, 1,^,(1, H,uis Hkili„ff). Dieu, qui voit notre piété 286.
parler a toiSCÈNE. Four seul 295N?ll _ A.
DUO (Atiiiii. Hififli) . Si vous aimiez coinine moiB. 298
PRIÈRE ET ENSEMBLE ( \n„„. H,»'i^(i,\yi„hl,-i,d, I, ll„m,) . La ciorhe sainte 314N':i2_
jalousie eu mou âme_ AIR (AiiiKi). La 338N?13
TRAHISON. »emman!_VousN?14 _ A. SCÈNE DE LA seule ici, madame? 346
CHŒUR DES SUISSES. Dans la vaste plaine _ 350B.
AUTRICHIENS 360G. ENTRÉE DES
ACTE III.
_ A. ENTR'aCTE et CHŒUR DES AUTRICHIENS. Victoire! honneur à notre chvf 363IS"15
(^'.'15B. ENTRÉE DE LAUTRACH._SCÈNE ET REPRISE DU CHŒUR A) 371
A. l'AS KIBAUDSN"16_ BALLET. DES ET DES KIBAUDES 380
B . PAS (mimé) DE LA JEUNE FILLE BOHÈME 391
C PAS DE DEUX ( la jeune fille bohème , un Hongrois) 396
D . l'orgie (choeur dansée 40ft
SCÈNE ET CHŒUR DES SOLDATS AUTRICHIENS.— Incendie du château de Wiliisau 424N?17_
ACTE I\
l'HIMll.H TàHI.HAC.
ENTR'ACTE ET CHŒUR DES BOURGEOIS DE SEMPACH. Ce matin, <ait-on du nouveau? .431IS?1H_
RÉCITATIF, CHŒUR ET SCÈNE. A la lueur de l'incendie 437N?19 _ A. ,
CHŒUR. n'est vrdi. . 454B. SCÈNE, ENSEMBLE ET Winkelried, un infâme' Oh! non, ce pas .
milieu tout ce .462N"20_ AIR (H,t;lel%). Au de tumulte
.RÉCITATIF ET DUO (H.t-i^'li, Hnns Hans Kedin^! CVstJe ciel qui vers moi vous . uvou- 469N" 21 H,d\„tf).
RÉCITATIF ET CHŒUR DE LA DÉROUTE. On dirait les bruits de guern .485NV22_ <iue
je l'eus 494N"23_A. SCÈNE. Arrête/ !_\Vinkelried !_ hès que (|uitlée
AIR (Oi,.A>/.ùr/) ET CHŒUR. Quoi! saisis vertigesB. de 503
SCENE. Je veux vous parler en ;unie 520N" 24 _
MOUVEMENT MARCHE .- RÉCITATIF MESURÉ Kroutez! Vny r.-.iniue fanfare 529N"f25_ OE
i)h:i tahi.e.u .MEME
:>•<«INTRODUCTION (MARCHE FUNÈBRE^N?26_
^1^9_ CHŒUR DES SUISSES VICTORIEUX . O fil> de T. II!N"27
SCÈNE Winkelried nous devons la vidoir.' .">-»IK'.'2a_ . A
545MALÉDICTION. Arnold!.. Arnold!... .1.- veux le x..ir!N'.'2'.»_
l'ennemi franehissml nos frontières... . 553N'.'30_ HYMNE PATRIOTIQUE ET CHŒUR FINAL . Toml».' a jçenoux! -> Quand,^ — e
WINKELI^IED
EiNOPÉHA QUATRE ACTES
LOUIS LACOMBEACTE v:
PRÉLUDE
LenJernenI, mais pas trop (^=63)
^%^-^
#^*-^'^i jÊjZa^ \^à m !:•T=^^^^pp
PIANO
^
ie ^-»— UtsêT^nm :^ 1-H
3—^3^ * —
-W .ié :i ë 9 9
•9 -9
yi «21 ?S^r-^M a^
sfmprp pp
^g#LJ±=^ '' 32^^~r f 7 ^ :-^fu'
t1 I—I
i Ir p;;Ped
Ajtû'
# u <^Hl f^
î*^^^ à
;^=e=ît^ |iF4^ ^
FF'
Ul
t^^-^r )if>T
t^â^-^-H^-^^^ ^
fï^i^•.;».f>v^^S
îïr^^^l^SS
£E*^
ii^ l •!^ f'Jjf>£-éte ^S^
P
-d «»^rwww f
Ped
#'^» #-^^#=— # i » »=^^^^^^=^=^ ^^ ^^f ^r^n-^rj mcl;^^^
Li-ipdim .
j
expresstro«rcf
±ti:
#1 1P
-T Jr J: _T Jr 2Ia^^^^^^^
^ ,r nr. t^^^
Ped
/>•
<^
i=3 p^^feȃs;^ ^pSS^gggi ^^S^^S'
±ftm
iX:s=S v^ ^JK
" ^ •i < *4 l * < >i -ê19 it ^ irIf ITT If
T
i. f ^ ^ •ifp ^ È
Ih^:? 5
j^. :.t3 ^S?;7^j> . ^i^^r^-f-JFf^ '-rrf=f b^T :*
Ti
-^##-J. ^ ^ <: £J gP
^^^»^P"^
</:
</
t^j-"^ik
^i^t Pi
/f/i. Plus vite/('«.
3t^^
«« /;('« acce/ttue
m îzn:#-#—
«^-^—^^
f^ *•
^^0f
rf
^^r-^^A M.'±^LMLfL$.
M-'tb.f'i-i\
T^^ t>é=^#eaa^i|gi f ^i
W F^Uj b=L"^^
y/
4ffS^^^
î3tf^
^^itfi
N? 1. INTRODUCTION
Modéré (•(•=10/*)
M.'
1"*
:ê:JLê" ,f>à :£
£
^
•"*''"'''"""" /"'".//
^
3p=^^
T •
?.
//• 03

-r-^ -r-r^ i 3^3^^ =^P m/
^
ju^
±=±1 •^É +=^<1 ' "?^ ^1—
: , le^ J ; à"^"^rfr^
*^
-V—v-^ :£^Ét3=W tgtg
t
I^ a 3— f r
t^^
7 77 73^ ±± ri± ^^^ tt^Hf^?t
t=^ f ^^
(
S»=*: i=^â! ^^ ^^ ^^ ^
r r
S±^^ ^ Iff•r 7 7 > 5-=5:5z^r^^-^ r^ i iP^ 1^^^ ^
//^?9^ ^ ^ 3"
'
«^-• fcf—ï: I Vs I*^ï *fc ^
"?»^E^^m • «é ^^
*^~"» «
*c=w^F=^F=4 ^W- iz:±
US ^f f
RIDEAU
'» » » -, ^iTj <I r t 1^ ffl ; ^i-i-^4-^; I f I I^ m m M ÊT-^
"^*=a" :>»
-^ » »gff^f* If
•>-^>i; :r
! i
f i-i. ^
b|^^titt^ttf^^^ttt^%
4-1 -(_ ^
ùzi
;.<
I m
^ es^^ t=i
i Î3
rï Tir^:vNj:j;-• *-*-ézi-i-i- j4^ -*—^ —-ii\. CHŒUR DES BUVEURS
1'".'^
Tén.
J-^^-^
£ £
"^I
n'est gue_re En. clin a la giier_ re, Aux combals;Le Suis _ se
i 30:1^
Sjiis _ se n'est gne_re En.c'lin a laLe guei_re, Aux combats;
bassesi".^
-# t^
^ZJÊ-^i ^?
Suis se n'est gno. re En_cl Clin a la guei_re, Aux combats;Le _
.2*^r' Basses
^
P^ ^Y
Le Suis - se n'est gue_ re En_Clin à la guer_r(', Aux combats;
-!»••
t-t^X è
^-h' 1^=1^
«Fi É=5=^
'•?• i
^
^ ^ «rzit 7 r^^ ^ Ë ^
Pourtant la me., lé _ e Pourtant la me., lé
^ ^^=FT r 7 r ^^S ! .,^Ju^I
laPour, tant me . le
?' y^ i 'I f g fer- *^p-w
Pour, tant a me . h
- .-zi^jijq^ii:^f fy Jj1^J\|;'A1 ±3
«^*^* **iï.
»
y
TT" r -^iîfcii-- ^^1 r-\^^ p F F
ve,é chc ve_lé e, No lui (]o_plaît pas^(1111 _ l)re,f;ui _ _ _ _
4=1^5^ vr-?'^^M:ȱ -^^TTl ^P
(au - vo,é _ elle _ ve_lé _ No l^i dé-platt pas.iSom _ 1)10,
" rr7 r ff •> •>^t^rrrt f^ È^m^^
Scitii _ lïi<',i'iui _ VI',e ^ chc _ ve_lé _ e, Ne lui dé_plîiît pas
^__^
^r'^t î ^9; l^^t--!-^3^£ ^^M
vc_lc Ne lui (lé_plaît pas.Soni _ l)re, fau _ \'e,e' _ chc _ _ c,
-V * èê^iï *^ ^^ -ta
II <///«
^R=^ ïtMf SW^r B
J. v_
ir W m
•7 ->-*/^ ^ I 7r y r
-Quaii(J il doit se bat tie. Il va,
_P u
^-^^ ^-f—^^^I
Quand il doit se bat tre. U va,
^
p — —5^•
^^ 3t^3 -rr >-f f ^ ^-f
1—
(
I £
1 r- ?^^-v
<7 •
^^ -.
f
diable ma tre, Au vanf du feu.
; ^ fc^^—
II
(iial)le qua tre, du l'eu.An vaut
#^^
5tfi: :^
'^'^"-^-^ -lO-^
"' -0=¥^m ±^ -; ^ ^^F iElh^
Quand il doit se baLtre, Il va, dia ble qna_(re,An de.vanl du (eu._ a
t=t >±: :>zfc ft r
=^^V
diafle tre, vaut du (eu.a qna Au
tt
[* tt II*è^
5=5: 7 7 ^ >^=^HR^ jfc^ W ^f^^ ^S"
/^•n.fc«.
^.
•-fu^ ^^# ? —^^^ ^.-jtîS
-//:
:p=«ite: ^ P=«:KL C^^ ^^
Et lîUIS. fai . nie . ti«^ . :u - le,L ala paix (e, L a _ sa
-A—
Iff!=h5^^ •*t'*=^^
El puis. la |:ai\ ai te, 1^ a _ nie sa - lis . (ai _ le, L'a
A ^
.A'
m j^r f^ j3É=*
Kl pu is. ta paix (ai _ le, i:a nie sa _ lis . (ai - le, llA
^^ fr-f-?
'
V-^
is. naix . me sa lis fai _ le, L' à _El pu a La _
mmil*»
?^^^
(/
.//
^M^ ^^10
J.
f-^- -T^ ±qE F^ ?^--fW^ ^
sa _ tisfaife, Il boil frais et clair. Un liant, vi_der_mo
#F
1
^ g^^# . J -r V 5=f:ff-g=f=?1^ ^ ^^
me sa _ tislaile, Il boil frais et clair. Un liant_^
vi_derP' S i* *!J ^ mm «=^=3: ^'p- ±=±^gTi-'^
nn> sa _ tisfaite, Il boit frais et clair. Un haut_ \i_der_
;p •7
- r »^^^ ^m
i i-^ JMr'^'-f Ljk'^^ z:^ ifV
mo sa _ tisfaite, Il boit frais et clair. Un haut vi_(ior_
f: ^ M.«-* ây» >.»<
* T » *=*à ^ i7^=F % F t^^
isM: êf^^^ =±^^ ^ M M'^r ^
^, •f^F^ F^^sfertiiJTT ^^
co _ me Rem. pli jus au bord Pour tout bon - nêteq»
:aa:^ 3E^*^m ^
_ co - me Kern pli jus qu au bord Pour tout bon _ nête
-^"'"^^k^ ^
• iT*-?H -v-f- i^£^^^
lont bon _ neteCO - me Hem. pli nis qu au bord Poujj
i*^^ r-r
f E ^^m-±=^ m
co me item _ pli jus _ qu'au bord Pour tout bon _ nele_
g#4^f» * fê ,f !f !!i M
-» Ê=«^
jTt i
:;à 4« ^ r^p^ ^^^=t fâ/(
j?^
et i3
^^9=*^ ^^^?:ûj—
n
^-Tj
S
-^m-^9-i ^
hom _ me boit sans ort. Au

V"
'• #mi ;•V
boit .saihs et". foil. An.boni - me Se
*-im •*' ' ££#» -v-P Z £ £
=;z= "^ ; ^
te.le, Anjourd bni c*eslbum me Se boit sans et". tort. AujonrH bni c'est
*^Zr^s^^ E^'£^ » y^ £ £ / : /r / £:Z=r -rii^
c'estboit sans elLfort. Aujourdbui c'est (e.le, Aujomd huibf»m _ me Se
j.
^'» V I 6
- _ . r^=î^f
# / r-/:fc=?= :2^=;^ ^ i
_jour(i bni Lu.cerne est eii fê- le, Liicerne est en f^
-V
N ;- iX:y \£
I
_jonr() bni Lu.cerne est en tr. te, Lncerne est en fe
-« *
' ^< f^>: 7 K yP £
on s'apte; An lir
"77-X^
-^r :? ?
î
V
s'»[»te; An lir on
I
I
Î^EE*
-»-» -<^ M 1»"^ï"
P -n—:s: if\
-6^-^^ 1
12
s-1— ^' ^^ j^ ^^ ^^y TTTrgF=^ v^ ^'r^-T /£
An lir on s'apprele, on s'a|)_ (jre-te De nobles loite.
f! 5-y *-t« -
r ^^^^^^ Si
lir on s'apprête, on s'ap_ pre_te De nobles
loiAnf?f ^ --SJ^g^ s£
loi sus._|:re_te De no.bles
i^
>
De no.bles loi _ sirs,pre-te
8--,
^M
--d—* I^E^ sTit
î
ji^^Uâ.E^^
É ^i
sirs. Les gars en ca_den
^^ (* Pg=y^^^
Les gars en ca.densirs.
k.,^ —*- -* (•—*M ff^M^* ff
P y P P P P F=F^^m
en .dens ap_pré te De noJ)les loi sirs. Lesgars caon
(Ê. m
"' Hg^r trVî^ ^ £3i ^
S"
_ on s ap.prc te De noJ)les loi _ sii-s. Les gars en ca_den _
"^^>^ b^^1.3
vonf à laSViice Seinont à la dîiii
A-—•—*—-M-m V- # »9=
^= ^^: ^ 1^^=^X
en S'en vont à la.(oSVnvont à la flan _ se, Lesgars ea.deixe
*7y%• /r^r< < ^^ i^f
ifcr:*=: ^Ez:*^ -»r-ym\ f^ ^^ •T
-*-^-^9^==
-^
p -9-^ -9~^
J
a==^
^ r 7^S^
ses •s!Clia _ run ses ulai sirs,Clia_('iM) plai _ su
m •
y / 7 /
CIk en II pla srt>.,(]|ia_('iin ses plai sirs!\
_
0—0^^^^^ -^--^V
ses ulai sii-s!daiiNf. (Mia (Mil
=F=F?:^ / / ^ i ^r ,
14
^
W
poil se _ ve _ ie>Buveurs
y=^m
se ve _ res.Buveurs peu _
*)• fem
peu se _ ve _ res.Buveurs
m'W^0"^
±±1
Buveurs peu se _ vè _ res.
* Jg <* * *# I # I • ^ ?
gff^^
>' ^ ^_> ^^ ^^=FÉ
(lésNous, vi-ddiis les ver_ res Où vont uos (lesirs vi.dons les ver. res, les
rq-h#-^ 'F=#=^^^ !?^ t? F^ r p ?
JNons. vi_d()iis les ver.res Où vont nos (lesirs, vi.dons les ver.res, les
A A
• • 0,^^ !BÏ f^S :;t 1/' ^'^=4^=^ V V ^1/3^
vi_doii> Ifs Ncr.res Où vont uos désirs, vi.dons les ver. res,lesNous,
( • T^az N i> N ^>^v^^P -J^^^^^i^nr^
*k I Kff ^/--— rY
les vei.irs Oîi vont uos désirs, .d(ms les Ver.res, lesNous, \i_(lous
=^^ ^î 1 i $^ : : :Se^S^
rfrf
-0
-^-^i»-:-^^
tt l> ^
y :*_
^
'
^/
vei_res oùvont nos dé _ sirs
V-i*
3i=ï: r 7
^'F Pp T'^
\er_ res où vont nos dé - sirs
2i [/ !? :^^^p F i^ i;
vor.res on vont nos dé sirs
'j' jn;';'J'.n^ *"7 7 r =>:-àTT
"V
res où vont nos dé _ sirsver.
Lent (#=69)
soli'niiilr'RÉCIT ET aiffB. CHŒLR
(^u^J)OM)I^(;K^
=^^^
^f^=H^m i
H;i.bi
(•=t>!l)Lcnl^I f I
I*-?-^f-^-g- —^"M^-^^— i V-^ f ^^tg ^-^r-^- ePHiM-^^l ^ii W
/T>il:
"?7 —^ r ^=^^; -f— T=Fi t^r^-^ht ë^( -^Hr4^^ ^^^
bii ^
^ Ê«S ^ ?^S
tants [irc Qu'ade J.u_ icnic, <<[> _ _ in'/ pnr in.i Noix
i^^i^
-yr^
./
£;^ ^ r 77 :r10
feEEEHE^
«
^^'
[...BFf^^E^E^sa^f ^ ^
al - 11-concluredeN()Usvo_nonsle,nel .
^'j^^^y^
|f'-fff ff ?ÇC r
|¥r=f Ë
l'adde ^Et1er - nel _ lece ean
4^;iJ7^^
soutenu
r i^: Y ê..m
nos droits,deloii _ irmettre a_
^^EîîzzzïIî^^Sm fe^^^^^^
1/
5;r
cn'sc.
—t-^
(;.
:^-± ^
JOll,, dans ion !<'
<ii- 0()r)N_
#'
t;y ^ b^^
Ci.
- ce
Plii.sriii.s vileviu> (#z=i:|-J)^^#1= i.{-j)^
:*
;•r#
ft»:î [li^Ï^R^?=»
//
«rÎ5
^/>^
*'î-18
^1*^." Ténors

MO _ l)lt> cLie (le Sein )îieh^
Tenon£t'l^:
'4?=^
^ ?
no bl( Cl Cl
Bassesw>1".^
fcWi a=i
110 bl( ci ..
to,
-2^':"'
Bi
dfj^-
«3-•^«^t^ a Ir" r? ^
no^ ble ci _ te, Cl _
^^^ s^Lri^^m *:i^[j;
y/
^
l
\\ IIiTTi ilTjin^W Il n
v^r^i ?= ^ Ep
ble ci_te de Senipacb, Le.se_tendards de I HeLvô.00 _
"^^^^^=1^ Ei ^
é_teiidards de I Hel_\»,dc_ Sempach Lesté
frfrfrf: Ctf £m ?^^ ^^ ^
Les é_tendards de l'HeLvo.ble ciJe' de Sempacb,no _
3
f, ff ff
y?=p ^^ * gf
J.os e.tendards de rHel.vé-de Sempach,_té
4p
i? ^
-zr^-^ fe^^i^ pztqe