238 pages
Français

Partition complète, Myrtil, Conte musical en deux parties, Garnier, Ernest

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pratiquez les partitions de morceau Myrtil partition complète, opéras, fruit du travail de Garnier, Ernest. Cette partition de musique early 20th century écrite pour les instruments suivants:
  • solistes vocaux
  • chœur
  • orchestre

La partition propose plusieurs mouvements: 2 parties et l'on retrouve ce genre de musique classée dans les genres partitions pour orchestre, partitions chœur mixte, pour voix, chœur mixte, orchestre, langue française, partitions pour voix, Stage travaux, pour voix et chœur avec orchestre, opéras
Consultez dans le même temps tout un choix de musique pour solistes vocaux, chœur, orchestre sur YouScribe, dans la catégorie Partitions du début des années 20.
Edition: Paris: Choudens, 1909. Plate A. C. 13, 943.
Libbretiste: Auguste Villeroy and the composer
Dédicace: A notre collaborateur et ami M. Albert Carré

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 61
Langue Français
Poids de l'ouvrage 12 Mo

MYRTIL~
Conte musical en deux parties
Poème de
VILLEROYetEnnestGARNAuguste 1ER
Musique de
ERNEST GARNIER
Chant PianoPartition et
Editeur,Paris,CHOUDENS,
Boulevard des Capucines, 3030,
pui/iouf,derBproduclionetd3nrangsmenis''éseri/éspowtousliuSiIroits d'exécution
tjt/awgeetle03nBmarl(pays compris taSuéde,y
Copyright by Choudens1309.U.S.A.
Imp.H.Minai.Pâfij.
'^^W/A£^ eùxi/?7ii^'^V<^/
alïe^
é^Ùm^ianaae a a/ffrûceuije^ ^'i£Cû<^Z'?icu44^?icey
G^meàl t/aWlieA/ <D^uc/e{éÂ
.Jauà-o^7/Uo /c)ÛQMYRTIL
CONTE MUSICAL EX DEUX PARTIES
Kcprésenté pour la première fois sur le Théâtre de l'Opéra-Gomique, à Paris
Le Mai igog.7
Directeur
: M. ALBERT CARRÉ
Distribution
Hylas Ténor MM. BEYLE
ProbOUlOS Baryton . . . . . . DELVOYE
Le Grand-Prêtre Baryton.... . . . . . . BLAXCARD
Myrtil Soprano . .
. . . . M"'' XELLY MARTYL
Cléo Mezzo-Soprnno
. . . BROHLY
Bacchia Mezza-Soprano . . . CEBROX-XORBENS
V Fille Mczzo-Soprano . . . PAYEJeune
2"" Jeune Fille Soprano . . . HERLEROY
. . .
BacchusPrétresses de Diane, Bacchantes, Prêtres de
Thébains et Thébaines.Personnages de la Bacchanale,
Rallet réglé par Madame MARIQUITA
Regixa B.\det et le corps de ballet.et dansé par M""
Chef d'Orchestre :Général :Régisseur
M. RUHLMANNM. CARBONNE
Chef MachinisteChef dos Chœurs : Chefs de Chant :
M. RAMELETM. GEORIS MM. WALTHKR STRARAM
Costumes de MULTZERDécors de M. JUSSAUME
A. C. 13.943-»»
Un Bois sacré.Première partie :
au dehors 3naive > Chœur des Vierges,t Ce%t l'heurepahihU etScène I.
2« Vierges* Cleo, i" et Jeunes Filles, les . . 5— *. bois, près de la fontiiineII. Sous le
* Hylas 11— approche f Les mêmes,III. « Quelqu'un!... qui dxrnc
— » Hylas, les mêmes 12_ < Dieux mont accordéLes
Bacchanale, au dehors; en scène, les mêmes 15Dieu tout puissant!> . . . . LaIV. < O Bacchus'. O
_ » Chœur des Vierges 18_ « Diane qui sur nos tèteso
les mêmes 22_ _ au soleil ! * Hylas, .* Si .' ye crois
en scène, lesmêmes 26* La Bacchanale,au dehors ;
4. £( vin pourpre est père du sang
» Hylas, Myrtil 31— * ne suis-tu pas, o vierge.'V. Pourquoi
— — .'... tapage s'apaise » Myrtil, Hylas 35t £h bien le
_ Hylas, Myrtil 41_ t Afunnure des forêts *
_ — langueur » Myrtil, Hylas 43
t. De la molle
Chœur au dehors, les mêmes 45« Amour ! principe de la vie»VI.
Myrtil 51— vient cette épouvante f » . . . . Hylas,< Eh quoi, d'oit
*— Chœur au dehors, les mêmes 53
1. Amour ! principe de la vie
» Hylas 60— * .' seul ici? Bacchia.VII. Seul Que fais-iu
— * Hylas, Bacchia 62* Et sijëraime, et si mesyeu.x
'. Bacchia, Hylas 67— demander *< Que vas-tu
.' 72Dieu tout puissant y . . . . La Bacchanale, Bacchia, Hylas, Proboulos .VIII. * O Bacchus! O
.' Bacchia, les mêmes 78_ _ t Proboulos t .Approche
81— » Proboulos, les« Car mieu.t vaut
»— Les Bacchantes, les mêmes 85* Notre étreinte ardente et qui grise
Bacchia, les mêmes 88— _ de Myrtil ! *« Vorez t>u^Jefuseau
— — ! > Chœur, les 90* crime sans excuseO
Bacchia, les mêmes 93_ 1 Fouillez le bois*Allez.'...
— -s Hylas, ProbDulos 96IX. « Va ! je te sauverai
.' Proboulos seul 9%— « stupuie folieX. O
.' Myrtil, Bacchia, H3-las, Proboulos 104Le Chœur,XI. * Frappez l'impie
_ » Bacchia, les mên-.-s 107_ , Il l'interroger, Proboulosfaut
mêmes 108_ < ivrogne ! » Hylas, lesArrière,
111_ _ > Myrtil, lest Le ciel avait la bhmcheur
— Proboulos, les mêmes 117— * interdit aux cœurs »Si Diane
» 123_ _ Le Chœur, lesi Oue nousfont sous le ciel bleu
publique à Th'cbes.partie : Une PlaceDeuxième
125» Myrtil, Cleo, les Vierges* ! qu\it-je donc fait?Scène I. Pitié
mêmes Iz»— _ « sous les parvis erraient » Cleo, lesTesyeux
131_ — » Myrtil, les
i. Si je un doux rêvefi<
135Myrtil seule— tremblante, abandonnée »II « Seuû et
Hylas, et quelques-uns— •» Proboulos, Bacchia,1 Allons!... suis nous!III.
139de leurs compagnons
144* mêmes— — « '. abhorrée ! .... Hylas, lesVa poursuis ton truvre
145Bacchia, les mêmes_ _ t. les Divinités !»Par
l+bles mêims_ _ « » Proboulos,Querelle d'amoureux
13-» Hylas seul— « Dussé-je parcourir l'universIV.
153— — genoux » . •* O Dieux ! voyez à vos
158
* Hylas, Mynil— < me poursuivre encorlV. Ciel\
io4 Myrtil_ _ < *Comme un lys
i'A
•»_ _ Hylas,< sais, caché sous ta feuilléeJe
Myrtil. Hylas— — émeut \*< Sa voix pressante m'
l/aMyrtil— — > Hylas,
4. En proie à la stuptde ivresse
Myrtil, Hylas. .savoir ** Je ne veux pas
||iWMyrtil, Hvlas .> Bacchia, . . ... .VI. * \ je suis vengéeEnfin
Bacchu^ Hylas, ProboulosLe Peuple,— € aveugle colère*VII. 7e passe,' de Bacchus 184puis le Grand-Prêtre et les Prêtres
194
Bacchia, les mêmes« criminels *Voici les
iJ'Le peuple, les mêmes»« Afaudit soit rinsulteur -Wles mêmesLe Grand-Prêtre,
*. vois ce glaive *Tu
-"-I-e Peuple, les mêmes»« // renia les Dieux les mêmes ^"4Le* Ilspeuvent se sauver *
-"<
» Myrtil; les mêmesdevrait* El c'est lui qui ^WPeuple, les mêmes
>. Le
<. Qu'on régorge
^|iMyrtilTous, saut« !»Elle a parlé
-i»Myrtil, les mêmes
« Ah ! puisqueje t'ai dit*
222Temple, les mêmes . . .* Voi.x dans le
4. Souviens-tai des lourds châtiments
223
Myrtil en fleurTransformation de
228mêmes* Myrtil, les* Rappelle-toi cet heureuxjour
•232Le Peuple, les mêmes»€ La colère des Dieux
A. C. 13-943-
MYRTIL
CUSTE MLSICALpi, 2 PARTIES
P(jème de Mu-iqiu- i\i
Auguste VILLEROY s.- Eknest GARNIER Eknest GARNIER
1'.'^PARTIE
rivif-i'p les ville lumière argentée;Une passe au f(jiid sous feuillages . A l'horizon la de Thèbes dans une
H dioite cachée sous les fleurs la statue de Diane . Le jour se lève .
Au lever du rideau la scène est vide .
Jz66 Assez lenf.Doux of mysiéripiix
Boiirhes fermées
PPP
II ') ^
!
IJ- J m
PPP
m PPP
B.f.rm.
^=^w^
^ b-m^j s±
ir„N>ijH l^:,f
^ ^f- P^^f^p
PIANO
A.-Copi/right by Chotidenif 1309U.S TUUS OROITS D'EXECUTION PUBLIQUE, DE REPR00UCT10II
C^ipucines ET 0'«"m»NGE»rtNTS TOUS P«TSParis.CllOUnK.NS Editeur, 30,Bonl'.l des !>ESE'>\rS PCUBUn peu retenur rr^f& Prd.
t':»'&2<; JECNES FILLES J.^J d.- la mesurr
p-p'redfnf.CHnElR.lpsVIERC.ES ai. dehors Trèsjimplpme,ifIres simplpme/if^ , i. k 1
ï ïi
eest l'he re nai . sible e( na .
^^^mgM(écho)
'^ > ^^
^1 l7 5Q tp J' J'J'JiW''
l't ri Qiiiiii pt'ii Hotiibi'i' aux v''"^C'""l"' >''•int ,
lin poiirt't.
f^^ T^ z-:^-^* it:^- f^^ ^'•?^
â
::••::•• l'ii Il poilpoil plusplus aniiiica•• I.
'- K > * à i11?' 1 J^ J
Ruis
IvMoiiv/
I . seau, fleurs que leIt- cit-lciel ar - gon - te, oi(Elles enir.nt JrJ.UupeU élai'^i^ .
^J^iiTT^Tff
rosit à pei.ne. ro. re
^ ^ _h > ^rt J)£m
Accou.roiis vdi.oi que la pliti
l-jt'
a,.^ 4:a*-^
'^ ^j—
. Vf il- leauxMiiiffl'S du m,» . tin s flt^Goù - tons ofil |. Di
-n^-A^^^^
coiii'eà p.u'i'i" Cl' se . jour
li.<'J?''FlllE
fe^^^ ^Sl
tt °ppitrP
Sur les autels de la dé
CLEO (^adressant à la statu<- 'Ir Diane) "j/*
.f ^ h > h^m
prè- très . seA la qui
>" i' ^> ^ i^Ji j.fO
e«; . se, plaçons nos fleurs
aiiqiiifntp: peu n peu
1Pli* L&ifr ^^3
#* a JJ^Wll
4^ /^r j fl^N ^
T
Pcd.comme II! jour.
l':e&2'r JEINES FUIES fleger
r,Hs VIERdES p
JTlJs . r'-'J'
it^ ^M J'J'J'pf^
vo, Qiiunpinidijmbreauxvt'uxcacheen -ant la ri - cor
1';'"3Ioi i\*.unpouplusanimé
peu roil'n '•
J J10
LEO avec 1.-S l'.''C Vi.rst* MoiIV*.
ti' sesch;.n riio-i"i . zon (!<'-''lot rjls <\\
i'.'Wouv*
Pnraîl Hvl.is qui se sli-isi' iliTriPfP Ip fooillajo
fi^^^I Ouelqu^in quidonc
. , appro - che?..^
(Jr120iAniin6
lucjfremevt
Moiivîau
CLEO
i\nl nedoitnoiis ai - inor quo Diane nt les Dieux
hr;,T
\
Vn peu roi12
^^è^^L^
Lt^s DifHix m'ont ac-ror - de la merlessensjles }oux,pourjouirdu prin.
f'Mouv*.
fempsquiriUdt'sbrasde neij^t-.dfs hiniquos aux plis sou - plesetgraci-euA^et
jt>puisvousail'n pou rotdim. "If-librempntlibr,f
- -puis.'quemefont à moi losDieuxd leurse quel le?
!.• t.I>lou\
statut' de DianeCLEO avi'C lin mppri> dédaigneux, lui montrant U
- ef nous iianniviiis qu'el - 1Voi.ci no.tredé - es se,.
simpleinfnf
Son nom?
HYLAS
Bacehus!...Prenezsardeauxadora-teursd'unautreDieu
auffin peu
&ry^n un
1 la finjusqu
banchanale vavoussurprendreîfiiv-. pampresrougr* qui,deflnlslourds,couvrentsespipds,laainf les
if ify y y?
15
'On nntend la bacchanale au dehors)
• =120 Animé,gai,décidé cl briiyanl
(Orehestrf dori-iere la Scène)
•'•
^ I-n'
,
^4.^^ >^ ^^ J^ >-^ ^^ ^^ mmîTm
arrnrhfz
—r^Iti17
sant!Fè-fons le jus é . touP-dis - sarit qui ruis_sel -. le en é cla _ bous
sant! Fé-tons le jus - tuur-dis -é sant qui ruis.sel . le en é . cla. bu
Fè-tons le jus é _ four. dis - sant qui ruis.sel . le en é . cla . bous
Fè.tons le jus é. tour.dis . sant qui ruis.sel . le en é . cla.bc
U P tJ^-JUPlus lent
CLEO
i-e(. pii fliiu.Un peu plus animé
fn/"ctim.
tends vers l'ini_pur quinousme _ na
rfim. 3