Fraternité Matin n°16410 - Samedi 31 Août et Dimanche 1er Septembre 2019

-

Presse
24 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16410 - Samedi 31 Août et Dimanche 1er Septembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 août 2019
Langue Français
Signaler un problème

PHOTOS : VÉRONIQUE DADIÉ
Ticad VII à Yokohama
Japon - Afrique :
les nouveaux
défis à relever er Samedi 31 août-Dimanche 1 septempre 2019 / N° 16 410 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 €
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Obsèques du roi du coupé décalé
Arafat, la dernière parade !
Transformation du cacao
La plus grande usine de broyage au monde, bientôt en Côte d’Ivoire
• L’artiste inhumé
aujourd’hui
à Williamsville
• Grand hommage
artistique, hier,
au stade Félix
Houphouët-Boigny
• 6 500 soldats des
forces de sécurité
et de défense
mobilisés erolitique Samedi 31 août - Dimanche 1 septembre 20192 P
Ticad 7
Le Japon et l’Afrique s’engagent à relever de nouveaux défis
Le rideau est tombé, hier, sur les travaux de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (Ticad 7) qui se sont déroulés, du 28 au
30 août, à Yokohama au Japon. Plusieurs Chefs d'État et de gouvernement dont le Premier ministre ivoirien ont pris part à ce grand rendez-vous de la coopération.
es travaux de la septième radigme ou de nouvelles
apConférence internatio- proches d’aide. Il a même
annale de Tokyo sur le dé- noncé un financement de plus
veloppement de l'Afrique de 20 milliards de dollars en fa-L(Ticad 7) ont été sanc- veur de l’Afrique sur les trois
tionnés par l’adoption de « la prochaines années. Ainsi,
Déclaration de Yokohama » et outre l’aide publique qui est
d’un plan d’action en vue de la maintenue, le Japon met en
mise en œuvre des engage- avant son secteur privé pour
ments pris. Les intervenants, soutenir le développement de
lors de la cérémonie de clôture, l’Afrique. C’est à dessein que
à savoir le Premier ministre ja- les travaux de la Ticad 7 ont
ponais, Shinzo Abe ; le prési- porté sur le thème général :
dent en exercice de l’Union «Faire progresser le
dévelopafricaine (Ua), le Chef d’État pement de l'Afrique en
recouégyptien Abdel Fattah Al-Sisi, rant aux peuples, à la
ont souligné les résultats fruc- technologie et à l’innovation ».
tueux et la qualité des Cette thématique est
pleineéchanges ayant marqué les ment en phase avec l’Agenda
travaux de cette septième 2063 de l’Union africaine et les
Ticad. priorités continentales en
maTous ont reconnu que la Ticad tière d'intégration.
6 de Nairobi (au Kenya) a dé- Par ailleurs, le plan d’action qui
clenché un certain dynamisme annexe la Déclaration de
Yokodans la coopération entre le hama définit trois piliers dans
Japon et le continent africain. lesquels vont s’inscrire les
inPour la simple raison que terventions du Japon et ses
cod’énormes progrès ont été réa- partenaires en faveur de
lisés en Afrique durant les an- l’Afrique. Il s’agit d’accélérer la
nées qui ont précédé la Ticad transformation économique et
7. « Nous reconnaissons, en d’améliorer le climat des
afAmadou Gon Coulibaly a salué les conclusions de la Ticad 7. (PH : PRIMATURE)outre, les réalisations de la faires grâce à l'innovation et à
Ticad depuis sa création et la participation du secteurBanque mondiale et la Com- tégration régionale, l’améliora- Malgré ces progrès, le conti- nancières induites par l’aug-réaffirmons ses principes direc- privé; de promouvoir une so-mission de l'Union africaine tion de la gouvernance, le ren- nent africain est confronté à de mentation de l’emprunt, leteurs d'appropriation africaine ciété durable et résiliente et de(Cua), reflétant son caractère forcement des capacités nouveaux défis dont les chan- manque d’emplois décentset de partenariat international, renforcer la paix et la stabilité. multilatéral, ont salué les pro- humaines et institutionnelles gements climatiques, les épi- pour les jeunes et les femmes,d'inclusivité et d'ouverture. La La Ticad 8 aura lieu, dans troisgrès accomplis par l’Afrique. ainsi que la prestation des ser- démies et les catastrophes le manque de maîtrise des pro-mise en œuvre de la Ticad de- ans, en Afrique (le pays qui vaCes performances, note-t-on, vices et de protection des po- naturelles, notamment le ni- grès technologiques qui sontvrait être guidée par la dyna- l’abriter n’a pas été désigné),se traduisent par les niveaux pulations, le renforcement des veau élevé des émissions de en train de modifier le mondemique et les priorités de conformément aux principesde croissance économique pratiques démocratiques, le carbone, les flux financiers illi- du travail.développement de l'Afrique, de la conférence.passant de 2,1% en 2016 à développement humain et la cites ainsi que la prolifération et Face à ces défis, le Premiertout en gardant à l’esprit le 3,4% en 2018, la mise en consolidation des droits de le trafic de drogues, de per- ministre japonais a réaffirméconcept de la sécurité hu- GERMAINE BONI œuvre de la Zone de libre- l'homme et des institutions de sonnes, d’armes légères et de l’appui de son pays à l’Afriquemaine», lit-on dans la Déclara- ENVOYÉE SPÉCIALE À YOKOHAMAéchange visant à renforcer l’in- défense desdits droits. petit calibre et les difficultés fi- en proposant un nouveau pa-tion de Yokohama.
Selon les dirigeants africains, le
processus de la Ticad s’aligne
sur la vision africaine exprimée
dans l'Agenda 2063 de l'Union
africaine et son premier plan Une offensive commerciale ivoirienne qui paye !décennal de mise en œuvre,
tout comme sur l'engagement
ier, à la clôture de la peu avant de prendre place à granger plus de valeur ajou- jourd’hui, il y a une orientation tique de la bonne gouver-mondial en faveur de l’Agenda
septième Conférence la cérémonie de clôture. tée au plan national et la poli- radicale définie par les autori- nance, la sécurité, la démo-2030 pour le développement
internationale de En effet, à la salle d’exposi- tique du gouvernement, telle tés japonaises qui, au-delà de cratie, le respect des droits dedurable (Odd). Ils
reconnaisTokyo sur le dévelop- tion de la Ticad 7, au Centre qu’orientée par le Chef de l’aide publique, invite le sec- l’homme, entre autres, favori-sent aussi le rôle important que Hpement de l’Afrique, le national de conférences du l’État, est de transformer teur privé japonais à s’intéres- sent les investissements pri-joue la Ticad « en tant
qu’insPremier ministre ivoirien, Pacifico de Yokohama, de notre cacao sur place en Côte ser de plus en plus aux vés en Côte d’Ivoire. C’esttance multilatérale pionnière et
Amadou Gon Coulibaly, n’a nombreux pays, entreprises d’Ivoire », a précisé Amadou activités des pays africains, pourquoi, avec tous cesprépondérante pour le
dévepas caché sa joie d’avoir et organisations de la société Gon Coulibaly. Pour le chef en partenariat avec les opé- atouts et le potentiel que pré-loppement de l’Afrique ».
conduit une mission fruc- civile ont présenté leurs pro- de la délégation au Japon, la rateurs privés africains. Cette sente le pays, il espère que le«Dans le même temps, nous
tueuse au Japon. À la vérité, duits, leur savoir-faire. Ce fut Ticad est un instrument de orientation nous convient to- nombre des entreprises japo-reconnaissons que la Ticad
la Côte d’Ivoire n’a pas fait l’occasion de nouer de nou- coopération économique talement. Parce que dans le naises installées en Côteconstitue une relation
priviléque participer à la Ticad 7, veaux contacts d’affaires. La entre ce pays et l’Afrique, cadre de la mise en œuvre de d’Ivoire va quadrupler entre lagiée entre le Japon et l’Afrique
elle y est allée avec tous ses Côte d’Ivoire a saisi au bond donc qui profite bien évidem- nos plans de développement, Ticad7 et la prochaine confé-et défend des valeurs
comarguments pour y mener une cette plateforme offerte par la ment à la Côte d’Ivoire dans nous estimons que ce sec- rence prévue dans un paysmunes. Elle permet à l’Afrique
véritable offensive commer- Ticad 7 pour présenter ce tous les secteurs. La forte dé- teur joue un rôle important ou africain. Le processus est en-et au Japon de bénéficier
muciale. qu’elle a de plus précieux et légation composée de mem- de premier rang dans le finan- tamé, à l’en croire, avec la si-tuellement de leurs avantages
« Nous sommes un pays pro- vendable au monde, le bres du gouvernement, cement des investissements gnature, jeudi, d’un accordcomparatifs, mais aussi et
surducteur de cacao, de surcroît cacao. Ce, à travers un stand d’hommes d’affaires ivoiriens dans notre pays », s’est féli- portant création d’une usinetout de l’expérience
remarquapremier producteur mondial. estampillé bien fourni et atteste l’importance que la cité le Premier ministre. d’assemblage automobileble du Japon en matière de
À chaque fois que notre pays animé par les collaborateurs Côte d’Ivoire accorde à cette Cet objectif, le gouvernement entre le constructeur automo-développement en Asie »,
souparticipe à une exposition, na- d’Emmanuel Essis Esmel, plateforme et l’intérêt qu’elle peut l’atteindre dans la me- bile japonais, Toyota et leligne la Déclaration de la Ticad
turellement nous présentons secrétaire d’État auprès du compte en tirer. « Cette sure où l’environnement des gouvernement ivoirien. Une7.
cet atout principal. C’est ce Premier ministre, chargé de la conférence internationale de affaires est favorable, comme des plus grosses moissonsEn effet, à la lumière des
résulque nous avons fait à la Ticad Promotion de l'investissement Tokyo visait initialement, l’a présenté la veille, à la tri- de la participation ivoirienne àtats des travaux de la Ticad 7,
7 à travers le stand de la Ce- privé. « Notre politique, au- grâce à l’aide publique, à sou- bune de la Ticad 7, à un panel la Ticad 7 que toute la délé-les co-organisateurs que sont
pici », a-t-il répondu à la jourd’hui, est de ne plus être tenir les pays africains dans de haut niveau, Amadou Gon gation a saluée.le gouvernement du Japon, les
presse, au cours d’une visite seulement vendeur de ce tous les secteurs, notamment Coulibaly. Le taux de crois-Nations unies, le Programme G. BONI
de stands qu’il a effectuée produit. Nous voulons en- dans les infrastructures. Au- sance entre 7 et 8%, la pra-des Nations unies pour le
développement (Pnud), la