Fraternité Matin n°16431 - Mercredi 25 Septembre 2019

-

Presse
40 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16431 - Mercredi 25 Septembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 septembre 2019
Langue Français
Signaler un problème

L’Éditorial de Venance Konan
Au bord du N’Zi
u bord du fleuve N’Zi qu’adoraient mes parents, nous
nous remémorons notre joyeux passé et nos légendes.
C’est du côté de Djakpo, petit village situé au bord du
N’Zi, que l’homme blanc fit son apparition dans laArégion, nous avait-on dit. Djakpo, village de ma
grandmère, dont les premiers habitants, mes ancêtres, seraient
venus de Satama-Sokoura, dans la région de Dabakala. Au
bord du fleuve N’Zi, les soirs de pleine lune, on nous racontait
l’histoire de ce village, Dida Moessou, dont les habitants furent
transformés en pierres pour je ne sais quel péché.
Mercredi 25 septembre 2019 / N° 16 431 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 €
SUITE PAGE 5
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Ouattara sur sa terre natale,
aujourd’hui
Dimbokro, Bocanda,
Kouassi-Kouassikro
en effervescence
PP. 2-3-4
Conseil des ministres à
Dimbokro, cet après-midi
Coopération
Ramata Ly-Bakayoko :
Duncan invite
« Les populations attendent les Américains à investir
P.8beaucoup, elles seront satisfaites » en Côte d’Ivoire
Fonction publique / Premier salaire, retraite…
Observatoire de la qualité des services financiers de Côte d’Ivoire
Issa Coulibaly : “ Les dossiersMamadou Moussa explique
seront traités avec célérité ”les enjeux de cette réforme
PP.10-11
P.17
P.19À l’intérieur, notre page Spécial Burkina Faso
Visite d’État dans la région du N’ZiDjassi
Poursuivre Mercredi 25 septembre 20192
la transformation
e Président de la
République,
Alassane Ouattara,
entame à partir Ouattara aujourd’hui à Dimbokro, sa terre natale L d’aujourd’hui une
visite d’État dans la région
du N’Zi. Une région qui l’a
ervu naître le 1 janvier 1942, Le peuple agba attend, avec joie et enthousiasme, le Président de
précisément à Dimbokro.
Cette visite, nous ne l’assi- la République qui va séjourner dans la région du 25 au 28 septembre.milerons pas à un ‘’retour
au pays natal’’ puisque ce
n’est pas la première fois
qu’il se rend sur ‘’ses
terres’’.
Il n’a pas coupé le cordon
ombilical qui le rattache à
cette région qui comprend,
outre la ville de Dimbokro,
celles de Bocanda et de
Kouassi-Kouassikro, une
sous-préfecture qu’il a
érigée en département. De
nombreux investissements
y ont été faits, depuis son
arrivée au pouvoir en 2011,
dans différents domaines.
Reprofilage des voies,
électrification de plusieurs
localités, autonomisation
de la femmes
encadrement de la jeunesse,
santé… Cette région qui
avait été laissée pour
compte a recommencé à
vivre. La visite d’État
perPAR
ETIENNE ABOUA
mettra de poursuivre la
transformation démarrée
depuis 2012. Comme on le
sait, le Chef de l’État
n’efDes travaux ont été engagés à Dimbokro pour donner fière allure à la localité. (PHOTOS:HONORÉ BOSSON)fectue pas une visite dans
une zone sans que celle-ci lassane Ouat- listes et autres piétons de conter l’évènement. Qui se du bonheur partagé. A l’en- meeting de clôture prévu le
connaisse une métamor- tara se rend au- circuler dans les grandes veut historique voire mémo- trée de la ville, en prove- 28 septembre, a connu une
phose structurelle impor- jourd’hui à artères. Cars et véhicules rable nance de Toumodi ou cure de jouvence : les murs
tante. On l’a vu transformer Dimbokro, chef- personnels se disputent les La ville de Dimbokro a fait d’Abidjan, de lundi à mardi, repeints, les coiffures des
de nombreuses villes et A lieu de la région voies avec les motocy- sa toilette. Certes, elle était des hommes étaient visi- tribunes refaites. plusieurs régions. du N’Zi, sa terre natale, clistes. Tous les fils et filles propre. blement préoccupés à Dans tous les quartiers, des
On peut citer la région de dans le cadre de la visite du N’Zi ont fait nombreux le Mais, beaucoup de travaux monter l’arc-de-triomphe. femmes, munies de balais,
La Mé. La route Adzopé- d’État qu’il effectue du 25 déplacement, parce qu’ils ont été réalisés, contribuant A côté, le stade Koné nettoient les rues, tandis
Yakassé-Attobrou n’est au 28 septembre. ne veulent pas se faire ainsi au charme de la cité Samba Ambroise, lieu du que des jeunes curent les
plus un cauchemar pour Fières de recevoir le plus il- caniveaux avec des pelles
les populations. lustre des Ivoiriens, leur et râteaux.La circulation y est aisée. Il
frère, oncle, cousin… et Dans la ville, des rues sonty a aussi les régions de
l’Ifneveu, les populations de la (re) bitumées, des arbresfou et du Gôh qui ont
bénérégion du N’Zi, en général, sont peints à moitié enficié de plusieurs
et celles du département de blanc, signe de joie et dekilomètres de bitume et
Dimbokro, en particulier, bonheur. d’autres commodités de
s’impatientent de lui réser- Elles sont, presque toutes,développement comme
ver un accueil digne d’un pavoisées de drapeau dul’adduction en eau potable
Président de la République. pays (Orange-Blanc-Vert). et le raccordement de
Ici, à Dimbokro, l’arrivée du La préfecture, qui va abriternombreux villages au
réChef de l’État est une aujourd’hui le Conseil desseau électrique.
bonne lucarne. ministres, a été réhabilitée.Les régions de Gbêkê et
Dans les bureaux, les rues, Les résidences des mem-du Poro ont, elles aussi, eu
les marchés, les villages et bres du corps préfectoraldroit à leurs infrastructures.
quartiers, toutes les popula- ont été rénovées. Celle du N’Zi bénéficiera
tions sont convaincues que Les autorités administra-donc du coup de baguette
celle-ci aura de nom- tives, les élus et tous les ca-magique ‘’d’Ado solutions’’.
breuses retombées socio- dres, appuyés par desPour Dimbokro, Bocanda
économiques et culturelles chefs traditionnels, ont miset Kouassi-Kouassikro,
dans la région. tout en œuvre pour donnerc’est Noël avant l’heure. Le
Président Ouattara arrive Hier, la joie d’accueillir le un cachet spécial à la visite
aujourd’hui en famille, les Président Ouattara se sen- d’État du Président de la
bras chargés de cadeaux. tait partout dans la ville qui République.
De nombreux maux trou- grouillait de monde. EMMANUEL KOUASSI
La préfecture de Dimbokro accueillera le Conseil des ministres.veront remède. Difficile pour les automobi- (Envoyé spécial dans le N’Zi)Mercredi 25 septembre 2019 3
Utexi: l’espoir d’une réouverture
u moment où le mières brutes ou semi-finies responsable de l’Utexi va, fin
Président de la produites sur le territoire na- 2015, racheter Cotivo, une
République Alas- tional est garantie à tout in- usine spécialisée dans la
fasane Ouattara va vestisseur. En cas de brique des Jeans, à Agbo-A fouler le sol de nécessité, l’Etat prend des ville. Et en 2016, il obtint le
Dimbokro, nombreuses sont mesures nécessaires pour Prix d’excellence pour la
les personnes qui fondent garantir l’exercice effectif de meilleure initiative de
transbeaucoup d’espoir quant à la la liberté d’accès aux ma- formation structurelle de
reprise des activités de tières premières. l’économie ivoirienne. Ce
l’Utexi, poumon de l’écono- La liberté d’accès aux ma- n’est pas tout. Il a eu, après le
mie de Dimbokro. Parmi tières premières est subor- Prix, celui du meilleur
manacelles-ci, le président direc- donnée à l’application par ger africain, à Paris.
teur général de cette usine l’investisseur concerné d’une La joie procurée par ces
lauspécialisée dans la filature et politique d’achat garantissant riers fut de courte durée. Car,
la fabrique de tissu, fermée aux producteurs une juste ré- en 2017, les difficultés ont
fin 2017. Accentuant l’an- munération. L’Etat prend commencé à s’accentuer. Il
goisse et les mauvaises toutes les dispositions néces- n’y a plus de coton, la matière
conditions de vie des travail- saires pour garantir les inté- première de l’usine. Les
leurs mis sur le carreau. rêts des producteurs en cas charges sont devenues
inRencontré, hier, à sa rési- de nécessité ». supportables : 30 à 40
mildence, à la Cité japonaise à En 2012, lorsqu’il prenait lions de facture d’électricité à
Dimbokro, dans son salon l’Utexi, des machines ne payer, la masse salariale
qui, bien que vaste, ne traduit fonctionnaient plus. Des fro- s’élevait à 70 millions.
Conséplus la grande aisance maté- Les populations espèrent des décisions fortes pour une ouverture pérenne de l’usine phare magers avaient, selon lui, quence : fin 2017, l’usine est
rielle, Vassiliki Konaté, le Pdg, du N’Zi. (PHOTOS:HONORÉ BOSSON) poussé sur des toits. Il a in- fermée.
la voix enrouée d’émotion, a vesti plus de 5 milliards pour Pour la relancer, il faut,
dé75% de rabattement. Celle-ci moderne, «a marché, de d’Etat de 1999 qui a eu desrévélé les trois grands évène- la reprise des activités de clare Vassiliki Konaté, le Pdg,
a été supprimée. Et, enfin, 1973 à 1999 ». « Avant, l’Etat répercussions sur l’Utexi. ments qui ont occasionné la l’usine. Il a démarré avec 150 «6 milliards de F Cfa ». Mais,
l’approvisionnement du coton accordait une subvention de Des études ont été, par lafermeture de l’usine. «La re- personnes pour, au fil du pour assurer la pérennité de
était devenu difficile», ra- 2 milliards par an, et l’appro- suite, menées par l’Etat devalorisation du Smig de temps, atteindre, entre au- l’Utexi, il faut que la culture du
conte-t-il, amer. visionnement du coton, à tra- Côte d’Ivoire pour voir com-36.000 F Cfa à 60.000 F Cfa tres, 365 embauchés et des coton soit une activité
prioriVassiliki Konaté soutient, vers la Cidt, était garanti ». ment relancer l’Utexi. Mais,sans compter les 18.000 F centaines de stagiaires. En taire dans la zone et ailleurs,
avec nostalgie, que l’Utexi, Mais, souligne-t-il, les difficul- avec la crise de 2002, l’Etatpour le transport du travail- 2015, les acquis, dit-il, avec parce qu’elle est rentable. Tel
créée en 1973 par la volonté tés de l’usine ont commencé n’a pu tenir ses engage-leur. L’usine bénéficiait d’une joie, «ont été consolidés ». est le vœu du premier
resdu Président Félix Hou- à se faire sentir en 1997, ments. Peiné, il lit le codeprime préférentielle de l’élec- Des moyens financiers ponsable
phouët-Boigny, père fonda- avec la privatisation de la d’investissement : « La libertétricité dans l’ordre de 70 à s’étant améliorés, le premier
EMMANUEL KOUASSIteur de la Côte d’Ivoire Cidt. Et puis, il y eut le coup d’accès aux matières
preKouassi-Kouassikro se fait belle
l’image des tout le monde le souhaite.
élèves du groupe Surtout, il a rassuré qu’après
scolaire de avoir parcouru tous les
vilKouassi-Kouassi- lages, les populations sontA kro, que nous mobilisées et le seront
avons vus hier à notre arrivée jusqu’au départ du Chef de
dans la localité, en train de l’État. En attendant ce jour,
rendre propre la devanture de les préparatifs continuent à
leur établissement, c’est toute l’image de la fanfare
municila population qui a fait des ef- pale que nous avons surprise
forts pour que le séjour du en pleine répétition dans la
Chef de l’État dans la cité soit cour de la mairie. Même les
agréable. villages situés en bordure des
A deux jours de l’arrivée du voies Dimbokro - Kouassi
Président de la République, Kouassikro ou Bocanda -
Kouassi-Kouassikro a bel et Kouassi Kouassikro et qui ne
bien fait sa toilette. Toute les verront pas le passage
rues de la ville ont été repro- d’Alassane Ouattara ont
égafilées et électrifiées, les ar- lement fière allure. D’ailleurs,
tères nettoyées et parées du les cadres Kouassi Martin et
drapeau national. Tout laisse Boussou Eugène, tout
donc croire à un événement comme le président des
heureux. jeunes, Kouadio Bertin,
diLe préfet du département, sent que jusqu’au dernier
préfet par intérim de la région moment, des choses seront
du N’Zi, N’Guessan Kouakou faites pour que dans tous lesLe maire de la commune et sénateur de la région, Bertin Kouadio, a mis les bouchées doubles pour donner un nouveau
Germain, nous donnera l'as- visage à sa localité. (PHOTOS:HONORÉ BOSSON) hameaux l’on sente que le
surance que Kouassi-Kouas- Président arrive dans le
désikro est prête : " A deux jours partement. Konan Jeannette,fet dont la réhabilitation est dre au chef-lieu du départe- fois qu’un Président de la Ré- semaines que les machines
de l’arrivée du Président de la une des restauratrices dontterminée ainsi que son ment, car tous les hameaux publique en exercice foule le sont à pied d'œuvre. Les
République, tout est fin prêt l’établissement servira deameublement, l’héliport est ont été sensibilisés. Le maire sol de Kouassi-Kouassikro. choses se passent bien.
pour l'accueillir. Comme je l’ai cadre de repas à de nom-également prêt, le circuit de de la commune et sénateur L’engouement est visible au Nous allons nous organiser
dit précédemment, il est breuses populations se ditson parcours et le lieu du de la région, Bertin Kouadio, niveau des populations. Ce pour avoir un suivi après le
considéré comme un messie, également prête à satisfairemeeting sont aptes. Jeudi, ce est, quant à lui, fier de l'en- sera une grande mobilisation, départ du Président Ouattara,
donc tout le département est toutes les clientèles. Kouassi-sera la fête". Toutes les réali- gouement qui se constate car cette visite apportera le afin que les travaux puissent
prêt pour l'accueillir. Les tra- Kouassikro attend donc im-sations sont visibles. Le pré- dans la ville. "Pour nous, c’est développement", nous a-t-il continuer". Le maire soutient
vaux des points stratégiques patiemment son fils pour unefet est confiant que les un événement exceptionnel, dit. Et de commenter les tra- qu’une bonne organisation a
de son passage ici sont prêts, communion totale. populations vont déferler de cette visite d’État sera inou- vaux réalisés à cette occa- été mise en place et
l’évèneà savoir la résidence du pré- tous les villages pour se ren- bliable, car c'est la première sion: "Cela fait deux ment se déroulera comme EDGAR YEBOUEMercredi 25 septembre 20194
Bocanda fait sa toilette pour recevoir le Chef de l’État
La ville de Bocanda a fait peau neuve pour recevoir le Président de la République, Alassane Ouattara. (PHOTOS:HONORÉ BOSSON)
a ville se prépare à meeting. Les hautes herbes activités ne semble aucune- mairie pour nettoyer les rues sommes aux anges. A cha- les villages et campements »,
accueillir l’hôte de ont été taillées. Le sol a éga- ment déranger les passants du commerce. Nous sommes cun de ses déplacements, le a-t-il justifié. Puis de préciser
marque. Un grand lement été renforcé avec du et les tenancières des étals heureuses de faire ce travail. Président apporte le dévelop- :«Dès demain (aujourd’hui
poster du Chef de gravier. Les techniciens sont qui bordent les voies. «C’est Parce que c’est notre contri- pement. Nous avons été in- Ndrl) nous allons commencerL l’Etat, les deux à la tâche pour dresser la cin- pour la bonne cause. Elles bution, une manière de dire formés d’ailleurs qu’il le revêtement du sol. Il pleut
mains levées en guise de sa- quantaine de bâches dispo- nettoient la ville pour accueillir au Président de la Répu- donnera le premier coup de beaucoup ici, raison pour
lalutation, portant l’inscription ‘’ sées ici et là. «D’ici 18h, nous le Président de la Répu- blique que nous sommes pioche du bitumage de la quelle, nous ne l’avons pas
Bienvenue au Président de la allons finir de monter toutes blique. Ce n’est pas tous les contentes de le recevoir chez voie Dimbokro- Bocanda. encore fait ».
République Alassane Ouat- les bâches », rassure Oumar jours que nous avons ce nous », s’est-elle exprimée. Cette nouvelle me réjouit au Notre interlocuteur affirme
tara dans la région du N’Zi’’, Ouattara, le responsable des genre d’occasion. Pour une La jeune fille soutient, par ail- plus haut point », s’est-il sa- également que la ville sera
à l’entrée de la ville en pro- travailleurs que nous avons fois, nous allons nous accom- leurs, qu’à travers la visite du tisfait. pavoisée aux couleurs
natiovenance de Dimbokro, l’at- surpris en plein boulot en moder de cette situation », Chef de l’Etat, ses cama- Contrairement à Dimbokro où nales (orange-blanc-vert)
teste bien. Les bas-côtés de cette matinée. confie Mathurin Kouassi, rades et elles attendent éga- l’effervescence autour de la pour souligner la solennité de
la voie ont été désherbés et Au centre commercial, des pour justifier l’action de ces lement la venue de la visite du Chef de l’Etat est l’évènement. Il a regretté le
remblayés. Les bulldozers, à travaux d’embellissement de balayeuses de circonstance. Première dame avec ses perceptible, Bocanda est peu fait que des individus
malinl’œuvre, déversent les pre- la ville sont également en Nous l’avons trouvé devant dons de Fafci. «Nous avons enthousiaste. Ses rues sont tentionnés n’hésitent pas à
mières couches de bitume cours. Des jeunes gens, un magasin de vente d’arti- besoin de soutien pour lancer peu chaleureuses. Diaby Ya- voler les drapeaux qu’ils
dissur cette artère principale. Un pelles en main, curent les ca- cles. Approchées et interro- nos activités. Nous attendons couba, le premier adjoint au posent dans la ville. « Raison
peu plus loin, des hommes niveaux. Un groupe de gées sur les raisons de leur donc beaucoup de cette maire, apporte un début de pour laquelle, nous n’avons
s’affairent à dresser l’arc de jeunes filles, arborant des initiative, ces filles, par la voix maman au cœur d’or’ », réponse à ce constat. « Vous pas encore fait le
pavoisetriomphe devant marquer le chasubles et munies de ba- d’Affoué Laure, déclarent que s’est-elle félicitée, toute heu- savez, le Président de la Ré- ment », a-t-il fait savoir. Avant
point de départ de la visite à lais dépoussièrent l’asphalte. ce sont les autorités munici- reuse. Francis Kouamé, un publique n’arrive à Bocanda de rassurer que Bocanda
Bocanda. Le stade munici- Avec entrain et chantant en pales qui les ont mises à la résident visiblement content que le vendredi. Nous avons sera à la hauteur de
l’évènepal, situé dans le secteur ad- chœur, leur geste est syn- tâche. «Nous sommes au de voir le Président Ouattara encore du temps. Nous ment
ministratif, est en plein chronisé. La poussière moins une vingtaine. Nous fouler son sol, qualifie cette avons mis l’accent sur la mo- KANATE MAMADOU
aménagement pour abriter le qu’elles soulèvent par leurs avons été recrutées par la visite d’historique. «Nous bilisation de proximité dans ENVOYÉ SPÉCIAL
erDiaby Yacouba, 1 adjoint au maire de Bocanda
“ Plus de 10 mille personnes viendront communier avec le Président ”
riens sur ses terres, le colla- tenu à préciser que pour la ment avec leur Président », également là. Interrogée, l’un
borateur du premier magis- mobilisation, plusieurs com- a-t-il expliqué. d’elles a confié que ses ‘’
trat de Bocanda, Kramo missions ont été mises en Le premier adjoint au maire sœurs’’ et elle sont venues se
Kouassi, a promis de faire place. Il a également fait sa- a, en outre, déclaré que pour mettre à la disposition des
honneur aux Chef de l’Etat à voir que des dispositions pra- la réussite de cette visite, de autorités municipales dans
travers une mobilisation ex- tiques ont été prises pour nombreuses dispositions ont l’optique d’apporter leur
ceptionnelle. «Nous investir les villages et campe- été arrêtées. L’une d’elles contribution à la cérémonie
sommes en train d’enchaîner ments de Bocanda en vue consiste, à l’en croire, à dé- de réception du Président
les réunions comme vous de mobiliser les populations gager les axes et l’artère prin- Ouattara. C’est certainement
pouvez le constater. Nous villageoises pour ce rendez- cipale de la commune des au vu de toutes ces initiatives
sommes sous pression. Car vous que le Chef de l’Etat emprises des commerçants. prises que Diaby Yacouba a
nous voulons relever le défi prend avec les Ivoiriens de Il a aussi indiqué que des soutenu que la venue du
de la mobilisation. Nous cette localité. « Actuellement, jeunes ont été, pour la cir- Chef de l’Etat dans le
déparsommes en train de peaufi- les réunions se tiennent dans constance, recrutés pour ren- tement de Bocanda sera un
ner les derniers réglages. Je les sous-préfectures de Bo- forcer la sécurité lors du évènement mémorable. Il a,
peux assurer que, vendredi, canda, N’Zekressessou, meeting et des sites straté- dans cette perspective, invité
plus de 10 mille personnes KouadiobléKro et Bengassou giques de la ville. A notre en- tous les fils et filles de cette
seront dans la ville de Bo- pour informer nos parents sur trée dans la mairie en cette circonscription à se mobiliser
es préparatifs pour maire de cette ville, Diaby Ya- canda pour communier avec l’importance de la présence journée d’hier, nous avons en faisant fi de leurs
chaaccueillir le Prési- couba, à la faveur d’un le Président de la Répu- du Chef de l’Etat chez nous. justement vu ces jeunes en pelles politiques, en ce sens
dent de la Répu- échange, hier, dans les lo- blique, Alassane Ouattara », Tous veulent donc être à la plein rassemblement dans la que par cette visite d’Etat,
blique à Bocanda, le caux de la mairie. Occupé à a-t-il informé, entouré de ses fête. Nous craignons de ne cour. Ils recevaient de petites c’est Bocanda qui est honoréL vendredi 27 sep- donner des directives aux collaborateurs. pouvoir faire venir tout le formations utiles et rapides en recevant, sur son sol, le
tembre, vont bon train. C’est hommes placés sous son Diaby Yacouba, président de monde tellement les gens en matière de sécurisation Président de tous les
Ivoil’assurance que nous a don- contrôle, dans le cadre de la la commission logistique et sont motivés et enthou- d’une cérémonie d’enver- riens.
née le premier adjoint au visite du premier des Ivoi- aménagement des sites, a siastes de vivre cet évène- gure. Des femmes étaient K. MAMADOU