Fraternité Matin n°16472 - Jeudi 14 Novembre 2019

-

Presse
42 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16472 - Jeudi 14 Novembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 novembre 2019
Langue Français
Signaler un problème

Du Jeudi 14 au dimanche 17 novembre 2019 / N° 16 472www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (Orange CI) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 €
PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
PP.4-6Lutte contre la pauvreté
Les filets sociaux s’étendent
à toute la Côte d’Ivoire en 2020
Lutte contre le travail des enfants Carte nationale d’identité
Le décret déterminant les
conditions d’obtention adopté
Pétrole et énergie
Création d’une école
au sein de l’Inphb
Bhci Le combat de Dominique
Le gouvernement reprend en
Ouattara a porté ses fruits
P.11main le contrôle de la banque
PP.2-3La Côte d’Ivoire parmi les meilleurs
25 ans du Djeli Théâtre, samedi
P.14Gbi de Fer : “ On va faire vivre le théâtre ”
Conseil des ministresation Du Jeudi 14 au Dimanche 17 novembre 20192 N
Lutte contre les pires formes de travail des enfants
Les efforts de la Côte d’Ivo re reconnus par les États-Un si i
Dans son dernier rapport sur le phénomène, le Département du Travail des États-Unis classe la Côte d’Ivoire parmi
les meilleurs élèves du monde et la distingue pays ayant reçu la plus haute évaluation durant six années consécutives.
a Côte d’Ivoire a
reçu en 2018, la
plus haute
évaluation des avancéesL significative, et fait
partie des 12 pays qui ont
obtenu ce rang sur un total
de 134 pays évalués. En
2018, la Côte d’Ivoire a
également franchi une
autre étape importante. En
effet, le pays a reçu la plus
haute évaluation durant
six années
consécutives ». C’est ce qui
ressort du dernier rapport du
Département du Travail
des États-Unis sur les
pires formes du travail des
enfants dans le Monde, en
ce qui concerne la Côte
d’Ivoire.
En effet, la loi américaine
sur le commerce et le
développement de 2000
(Tda) dispose que tous les
pays doivent démontrer
leur engagement à
éliminer les pires formes de
travail des enfants afin
d’être éligibles en tant que
pays en développement
bénéficiaires du Système
généralisé de
préférences, telles que celles
qui sont disponibles dans
le cadre de la loi sur la
croissance et les
opportunités d’affaires en Afrique.
Cette même loi a
également chargé le président
Les initiatives de Dominique Ouattara ont contribué à la réalisation de nombreuses actions appréciables. (PHOTO : DR)américain de soumettre
au Congrès des
ÉtatsConvention n° 138 de l’Oit tion, la Côte d’Ivoire a pris forcé des enfants dans quants d’enfants à des 2019-2021 de lutte contreUnis les conclusions du
sur l’âge minimum d’ad- des mesures importantes, l’armée. peines d’emprisonnement la traite, l’exploitation et leSecrétaire du travail, en ce
mission à l’emploi  ; notamment l’école obliga- Par ailleurs, le rapport du ferme. De même, relative- travail des enfants  ; Lequi concerne la mise en
Convention n° 182 de l’Oit toire pour tous les enfants Département du Travail ment aux mécanismes de Plan d’Action National etœuvre par chaque pays
sur l’interdiction des pires de 6 à 16 ans ; l’école pu- des États-Unis souligne, coordination, la Côte la Stratégie Nationalede ses engagements
informes de travail des en- blique gratuite ; l’interdic- concernant l’application d’Ivoire a marqué de bons 2016-2020 de lutte contreternationaux à éliminer les
fants et l’action immédiate tion du travail des enfants, de la loi pénale, que les points. « Le rapport in- la traite des personnes  ;pires formes de travail des
en vue de leur élimination ; de la traite des enfants, de services ont été renforcés. dique que des structures Le Plan National de Dé-enfants.
la Convention des Nations l’exploitation sexuelle des Des enquêtes ont été réa- de coordination existent veloppement ; La PolitiqueAu terme donc de cette
Unies relative aux Droits enfants, de l’utilisation des lisées sur le phénomène, et sont opérationnelles. Il Nationale de Protection deévaluation qui classe les
de l’Enfant (Cde) ; le Pro- enfants pour des activités qui ont abouti à la s’agit, du Cns, du Cim et l’Enfant. Enfin, au sujetdifférents pays sur une
tocole facultatif se rappor- illicites et du recrutement condamnation de 79 trafi- du Comité national de des programmes sociaux,échelle de cinq
catégotant à la Cde, concernant lutte contre la traite des le rapport mentionne leries (Avancée
significala vente d’enfants, la pros- personnes. Il mentionne programme d’animationtive ; Avancée modérée ;
titution des enfants et la également que le Clccg et communautaire mis enAvancée minimale  ; Au- Les gaps relevés par le rapportpornographie mettant en le Sosteci sont des ca- œuvre par le Ministère decune avancée ; Non
évascène des enfants ; le Pro- dres et des mécanismes la Femme, de la Famille etluée), à partir d’un corpus n dépit des avan- Le rapport souligne en
tocole facultatif se rappor- de coordination. Cepen- de l’Enfant et le fonds na-de 12 critères, la Côte cées significatives outre que des lacunes
tant à la Cde, concernant dant, le rapport souligne tional de la solidarité.d’Ivoire s’est adjugé la réalisées par la subsistent en matière
l’implication d’enfants que la coordination Le rapport a été publiéplus haute marche, six Côte d’Ivoire, le de ressources
finandans les conflits armées concernant la collecte des quelques semaines aprèsannées de suite. E rapport indique cières, de personnel etet le Protocole additionnel données au niveau des la visite de travail de la Pre-que des enfants sont im- de formation à l’intention
à la Convention des Na- ministères techniques mière dame et Présidentepliqués dans les pires des Services de répres-Les points positifs relevés tions Unies contre la crimi- constitue un défi impor- du Comité national de sur-formes de travail des en- sion, ce qui entrave lesdans le rapport nalité transfrontalière tant ». veillance des actions defants dans la culture du efforts de répression du
organisée visant à préve- Autres points de satisfac- lutte contre les pires formescacao et du café. travail des enfants.
Justifiant le classement de nir, réprimer et punir la tion relevés par le rapport, de travail des enfantsLe rapport conclut que De surcroît, l’Inspection
la Côte d’Ivoire, le rapport traite des personnes, en ce sont les politiques na- (Cns), Dominique Ouattara,ces enfants sont parfois du travail n’est pas
autonote qu’au niveau des particulier des femmes et tionales, l’existence des à Washingtondes victimes de la traite risée à imposer des
conventions internatio- des enfants. Sur le plan de plans d’action suivants : ledes personnes. sanctions
nales, le pays a ratifié la l’éducation et la protec- Plan d’Action national DAVID YAationN 3Du Jeudi 14 au Dimanche 17 novembre 2019
• L’offens ve de Dom n que Ouattara i i i
ominique Ouattara, arrêtés et condamnés à
présidente du co- des peines
d’emprisonnemité national de ment ferme. Les actions
surveillance des de Dominique Ouattara enD actions de lutte Côte d’Ivoire ne sont pas
contre la traite, l’exploita- exhaustives. Sur le plan
tion et le travail des en- international, elle a
comfants (Cns), veut les muniqué sur tous les
efprotéger. Pour ce faire, forts de la Côte d’Ivoire.
elle a mené une offensive Des accords de
coopératant en Côte d’Ivoire qu’à tion dans la lutte
transfronl’étranger. Et ce, afin de talière ont été signés entre
contribuer à prévenir et éli- la Côte d’Ivoire et des
miner ce fléau face à la pays frontaliers, à savoir le
menace d’embargo sur le Ghana, le Burkina Faso et
cacao ivoirien dont les le Mali. Une conférence
États-Unis sont les princi- des Premières dames de
paux consommateurs. Do- l’Afrique de l’Ouest et du
minique Ouattara a réalisé Sahel sur la traite
transde vastes campagnes de frontalière et le travail des
sensibilisation, des cam- enfants, en 2017, a vu la
pagnes de proximité afin participation de 14 pays.
d’expliquer aux popula- La présidente du Cns a
tions l’interdiction d’em- mené des plaidoyers en
ployer des enfants dans Europe et aux États-Unis
tous les secteurs d’activi- auprès de la secrétaire
tés économiques. Les per- d’État américaine Hilary
sonnes qui se mettraient Clinton, le sénateur Tom
en marge de cette disposi- Harkin.
tion s’exposeraient à la ri- Elle a conduit une mission
gueur de la loi. La presse auprès de Guy Rider,
diécrite et audiovisuelle a recteur général de l’Oit, à
été utilisée pour véhiculer Genève en 2016, afin de
les messages afin de sus- discuter de la prise en
citer une prise de compte des travaux légers
conscience collective face et socialisants dans la dé-La Première dame, Dominique Ouattara et Martha Newton, sous-secrétaire aux Affaires Internationales du Travail. (PHOTO : DR)
à la problématique de l’ex- finition des critères de
meploitation des enfants. sure du travail des enfantsà l’école et non dans les lages, leaders communau- coopératives… ont bénéfi- de santé construits ou
réSans compter les affi- en Côte d’Ivoire. Cetteplantations de cacao, taires et leur expliquer la cié de sessions de renfor- habilités, dons
d’ambuchages sur des panneaux mission a abouti en 2017dans les exploitations mi- nécessité de scolariser les cement des capacités. lances, réalisation de
publicitaires à Abidjan et à à l’élaboration d’une listenières ; dans la rue. Domi- enfants. Ces campagnes Avec les efforts conjugués forages, etc.
l’intérieur du pays qui ont des travaux légers autori-nique Ouattara s’est ont porté des fruits. Car le de l’État, l’école est deve- Á travers le fonds d’appui
permis de relayer l’infor- sés aux enfants dont l’âgerendue à San Pedro, Sou- taux de scolarisation est nue obligatoire pour les aux femmes de Côte
mation. est compris entre 13 et 16bré, Adzopé pour ne citer passé de 71% à 85 % de enfants de 6 à 16 ans. Les d’Ivoire (Fafci), la
PreDe sorte à faire compren- ans. La Première dame aque ces villes, et dans des 2012 à 2019. Le corps familles vulnérables n’ont mière dame a permis à
dre aux parents que la participé à plusieurs au-villages pour toucher pro- préfectoral, les forces de pas été oubliées. Ainsi, le plus de 200 000 femmes
place de l’enfant se trouve tres rencontres internatio-ducteurs, chefs de vil- l’ordre, les journalistes, Cns et le Cim, en partena- de bénéficier de
micronales qui ont participé àriat avec le Conseil du crédits pour réaliser des
montrer que les indica-café-cacao, et les acteurs activités génératrices de
teurs traduisent les effortsdu secteur privé ont contri- revenus.
de la Côte d’Ivoirebué à l’amélioration des Grâce à des lois et règle-• Des mesures d’encouragement
conditions de vie des com- ments, plus de 220
trafiChrIsTIAN DALLeT munautés rurales : centres quants d’enfants ont étélusieurs mesures de police sur l’ensemble sique et sexuelle dans les
ont été proposées du territoire, notamment écoles. Penser à
accroîen vue obtenir des dans le secteur informel. tre le nombre
d’enseirésultats probants. Outre les inspecteurs du gnants, d’installations • Un combat pour le paysP Et ce, à travers travail, il a été proposé sanitaires et d’écoles, en
quatre axes majeurs. que les services chargés particulier dans les zones i on demande de re- de l’esclavage. Il y a des du travail des enfants,
S’agissant du renforce- de l’application de la loi rurales. Les programmes lever un trait particu- choses qui ne vont pas commençait à donner de
ment des capacités, il a pénale disposent de res- existant, de lutte contre le lier de la Première avec la conscience, la la nausée à des
consomété recommandé d’autori- sources, de personnel et travail des enfants doi- dame, beaucoup de bonne conscience : le mateurs dans le monde.
ser les inspecteurs du tra- soient outillés afin de faire vent s’étendre et s’atta- S personnes n’hésite- mariage forcé, la discrimi- Conséquence, on n’était
vail à imposer des respecter la législation sur quer au phénomène dans raient pas à dire : «elle est nation, la maltraitance pas loin de voir notre
sanctions. Cela passe par l’exploitation et le travail tous les secteurs d’acti- généreuse, sensible à la conjugale, etc. Le travail cacao vomi sur le marché
le renforcement de l’ins- des enfants. Il faut aussi vité économiques. Les souffrance des laissés- des enfants figure en international. Et
probablepection du travail. Des augmenter le nombre des victimes des pires formes pour-compte ». Du fait du bonne place de ces igno- ment avec cet or brun, les
contrôles devront être inspecteurs du travail. de travail des enfants ne plaisir qu’elle éprouve à minies. autres matières
premenés sur le lieu de tra- Concernant la politique doivent pas être délais- donner, à faire parler son Le combat de la Première mières. Qui exporterait
vail et des rapports pu- gouvernementale, le rap- sées. Il est suggéré cœur. Peu de personnes dame contre le travail des d’un pays où les
producbliés en vue de montrer la port recommande qu’elle qu’elles aient accès à mettraient également en enfants est profitable aussi tions proviendraient du
véracité ou non des ins- veille à la mise en applica- des services sociaux. avant son combat contre au pays dans la vente de travail des enfants ? Que
pections. Pour mener à tion de tous les projets Relativement à la coordi- le travail des enfants, par- ce qui constitue sa matière serait-il alors advenu de
bien ces activités, le fi- existants et à l’intégration nation, le rapport fait état ticulièrement dans les première d’exportation de notre cacao et de nos
nancement ne doit pas des stratégies d’élimina- de ce que toutes les struc- plantations de cacao. base : le cacao. paysans ? Vendre par la
faire défaut. C’est ainsi tion et de prévention du tures de coordination Et pourtant cette ‘’corde’’ La menace de voir notre petite porte et par des
que l’on doit veiller à ce travail des enfants. fonctionnent bien et soient à son arc de bonté est de produit phare boudé sur le moyens détournés ?
Posque les services de l’Ins- Parlant des programmes en mesure de remplir taille. D’abord sur le plan marché international était sible, mais à quel prix et
pection du travail et ceux sociaux, l’accent doit être leurs missions. La coordi- humain, il est admissible vraiment réelle. Des cho- en quelle quantité ?
Drachargés de l’application mis sur plusieurs do- nation en matière de col- qu’un enfant, au lieu colatiers commençaient à matique. Dieu merci, on
de la loi pénale reçoivent maines. Il s’agit d’amélio- lecte des données au d’être envoyé à l’école, s’éloigner des fèves en n’en sera pas là. La
Predes financements. Les- rer l’accès à l’éducation ministère et à l’intérieur du soit expédié sur un lieu de provenance d’Abidjan. mière dame a mérité cette
quels pouvront leur per- en éliminant tous les frais pays doit être améliorée travail. La mère qu’est Do- Parce que l’idée de honorable distinction
mettre de faire des liés à la scolarité, veiller à minique Ouattara n’accepte consommer du chocolat
contrôles et des enquêtes proscrire la violence phy- C. DALLeT pas ce traitement à la limite fait à base de cacao, fruit BLeDsON MAThIeuDu Jeudi 14 au Dimanche 17 novembre 20194 olitiqueP
Conseil des ministres / Lutte contre la pauvreté
Les filets sociaux productifs s’étendent à toute la Côte d’Ivoire en 2020
Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a présidé, hier, la rencontre hebdomadaire de l’équipe gouvernementale
qui avait à son ordre du jour plusieurs sujets, entre autres, la redistribution de la richesse.
partir de 2020, avaient été signés. Il s’agit
toute la Côte de textes portant sur la
d’Ivoire sera création d’une grande
comcouverte par les mission mixte de coopéra-A filets sociaux. tion entre les deux pays,
L’information a été donnée, l’enseignement supérieur et
hier, par le ministre de la la recherche scientifique, la
Communication et des Mé- promotion et la protection
dias, Sidi Tiémoko Touré, réciproque des
investisseporte-parole du gouverne- ments, la réglementation de
ment. C’était au cours du l’utilisation de la
main-d’œupoint-presse qui sanctionne vre ivoirienne au Qatar, le
chaque Conseil des minis- transport maritime et le
toutres. Selon lui, le Conseil a risme.
entendu et adopté une Le Conseil d’hier avait
égacommunication relative à lement à son ordre du jour
l’état d’avancement et aux un sujet relatif à la santé. En
perspectives de mise en l’occurrence, la
réorganisaœuvre du Projet filets so- tion de l’Ordre national des
ciaux productifs (Pfsp). médecins. Un projet de loi,
“Conçu sous la forme de à cet effet, a été adopté. Il
transferts monétaires aux réorganise au mieux, selon
ménages défavorisés, le le porte-parole du
gouverPfsp participe de la lutte nement, l’Ordre des méde-Le gouvernement intensifie la lutte contre la pauvreté. (PHOTO:DR)
contre la pauvreté et de la cins en intégrant les
redistribution des fruits de la exigences communautairesficiaires et 388,5 millions de nancement additionnel de la toire national sera ainsi cou- drocarbures et l’autre à la
croissance. A mi-parcours de l’Union économique etfrais de retrait supportés par Banque mondiale d’un vert avec l’identification, dès transformation et à la
distride sa mise en œuvre, le monétaire ouest-africaine,le projet. Les retours d’ex- montant de 89,100 millions le premier trimestre de l’an- bution des produits
pétrotraitement des allocations notamment la libre circula-périence font état de d’euros pour poursuivre la née 2020, de ménages ex- liers. La formation débutera
trimestrielles des transferts tion et le droit d’établisse-bonnes pratiques produc- phase d’extension du projet trêmement pauvres dans à la rentrée prochaine, en
monétaires aux ménages ment des médecins au seintives et d’inclusion sociale en l’étendant, notamment, les neuf régions non encore septembre 2020’’, a déclaré
indique que 50 000 mé- de cet espace communau-développées par les mé- au milieu urbain. Ainsi, pour prises en compte, notam- le porte-parole du
gouvernages bénéficiaires perçoi- taire. nages concernés’’, a-t-il dit. le milieu urbain, tout comme ment le Guémon, le Cavally, nement.
vent effectivement leurs Il offre donc, à condition deCe projet, selon de nom- pour le milieu rural, le finan- le Gôh, la Nawa, le Gbôklè, Le Conseil a aussi adopté
transferts, contre 35 000 ini- réciprocité, la possibilité auxbreux observateurs, a per- cement conjoint de l’Etat et San Pedro, l’Agnéby- un décret portant ratification
tialement prévus au démar- médecins de la régionmis, a-t-il fait savoir, de faire de la Banque africaine de Tiassa, La Mé et le Sud- de l’accord de promotion et
rage des opérations en ouest-africaine de circuler li-baisser un tant soit peu le développement permettra, Comoé’’. de protection réciproque
2017. Le volume des trans- brement et de s’établir entaux de pauvreté en Côte dans le cadre du PsGouv, Outre le bilan sur la mise en des investissements entre
ferts, à fin septembre 2019, Côte d’Ivoire, après obten-d’Ivoire. C’est pourquoi, en de consolider l’extension de œuvre des filets sociaux le gouvernement de la
Rése chiffre à 13,2 milliards de tion de leur inscription au ta-raison des résultats tangi- la couverture et d’atteindre, productifs, le gouvernement publique de Côte d’Ivoire et
FCfa  : 12,8 milliards de bleau de l’Ordre. Il répondbles obtenus, le Pfsp, a-t-il en 2020, une cible de 150 a décidé de la création, au le gouvernement de l’Etat
transferts directs aux béné- également, a-t-il poursuivi,indiqué, ‘’a enregistré un fi- 000 ménages. Tout le terri- sein de l’Institut national po- du Qatar, signé le 17
sep‘’à la mise en place de lalytechnique Houphouët-Boi- tembre 2018. Il vise à
renCmu qui introduit un nou-gny (Inphb) de forcer la coopérationCréation de l’école supérieure du pétrole et de l’énergie :
veau système de prise enYamoussoukro, en partena- économique et financière
charge médicale nécessi-riat avec l’Institut français du entre les deux pays, sur la
tant une adaptation de la lé-Abdourahmane Cissé explique le projet pétrole (Ifp School), de base du principe d’égalité et
gislation en vigueur en lal’Ecole supérieure du pé- du gain mutuel. La
ratificamatière’’. ‘’Ce projet de loitrole et de l’énergie (Espe). tion de cet accord permettra’une des décisions lence de la sous-région en tion, il a multiplié les
organise aussi, conformé-‘’L’Espe est une école à vo- d’attirer des investisse-majeures du matière de formation dans contacts, les réunions et
ment au découpage descation sous-régionale qui ments qataris en CôteConseil des minis- le secteur des hydrocar- des missions à l’extérieur
districts sanitaires existants,permettra de former, en par- d’Ivoire et de faire bénéficiertres de ce jour est, bures. En outre, l’ouverture du pays avec le Directeur
des conseils régionaux detenariat avec l’Ifp School, aux opérateurs écono-L sans conteste, de cette école vise à donner général de l’Inphb. L’ouver- l’Ordre des médecins, endes techniciens du secteur miques ivoiriens des poten-l’adoption de la communica- aux jeunes ivoiriens (niveau ture de l’Espe figurait
égalelieu et place des conseilspétrolier. La formation, tialités économiques dution conjointe, du ministère ingénieur Bac+5 ou équiva- ment au nombre des 12
départementaux qui se sontd’une durée de 14 mois, Qatar. En septembre 2018,de l’Enseignement supé- lent), notamment ceux qui recommandations
princiavérés peu fonctionnels’’, a-sera sanctionnée par deux le Chef de l’Etat avait effec-rieur et de la recherche n’ont pas les moyens d’étu- pales du séminaire
orgat-il ajouté. masters : l’un dédié à l’ex- tué une visite fructueusescientifique et du ministère dier à l’étranger, d’avoir nisé par le ministère du
ETIENNE ABOUAploration-production des hy- dans ce pays. Six accordsdu Pétrole, de l’Energie et accès à une formation d’ex- Pétrole, de l’Energie et des
des Energies Renouvela- cellence et de haut niveau Energies Renouvelables,
bles, relative à la création en Côte d’Ivoire et d’obtenir en juillet dernier à
Yamousde l’Ecole Supérieure du un double diplôme Inphb / soukro, autour du thème : Lutte contre les accidents de la route
Pétrole et de l’Energie Ifp School, à savoir un de «Etat des lieux et
perspec(Espe). L’école ouvrira à l’Institut Français du Pétrole tives des secteurs pétrole et
partir de la rentrée scolaire et un autre de l’Inphb. La Energie ». Pour se faire une La loi du 26 décembre 1963 modifiée
septembre/octobre 2020 en formation durera quatorze idée de l’environnement
partenariat avec l’Institut mois (8 mois de cours et six dans lequel l’école va s’im- e gouvernement presse, le porte-parole du blessés graves parmi les
Français du Pétrole (Ifp mois de stage), et se fera planter, le ministre Cissé veut réduire les gouvernement, le ministre usagers de la route. Il
perSchool), au sein de l’Institut en anglais à travers deux s’était rendu le 16 juillet, à accidents sur les de la Communication et des met, en effet, au juge de
national polytechnique Hou- Masters : l’un pour l’amont l’Institut national polytech- routes ivoiriennes. Médias, Sidi Touré, a indi- prononcer, en raison de son
phouët-Boigny (Inphb) de et l’autre pour l’aval. nique Houphouët-Boigny L Hier, le Conseil qué que ce projet de loi mo- appréciation souveraine
Yamoussoukro. Il s’agit de Instruit par le Chef du gou- (Inphb) où il a rencontré, en des ministres a adopté un dificatif vise à étendre les des circonstances de
l’accila concrétisation de la vo- vernement, le ministre du compagnie des responsa- projet de loi modifiant la loi pouvoirs du juge, relative- dent, l’annulation du permis
lonté du Président de la Ré- Pétrole, de l’Energie et des bles de l’Ifp, les étudiants de n°63-527 du 26 décembre ment à la mise en œuvre de conduire du conducteur
publique, Alassane Energies Renouvelables, l’Ecole Supérieure des 1963 portant fixation de des mesures d’annulation condamné pour homicide
Ouattara et du Premier mi- Abdourahmane Cissé, s’y Mines et Géologie (Esmg) peines applicables à cer- du permis de conduire des ou blessures involontaires
nistre Amadou Gon Couli- est investi particulièrement ainsi que ceux de l’Ecole taines infractions commises conducteurs qui, par leur lé- commis à l’occasion de la
baly de faire de la Côte pour le faire aboutir à bonne Supérieure d’Industrie (Esi). en matière de police de cir- gèreté ou leur insouciance, conduite d’un véhicule.
d’Ivoire, le Hub d’Excel- date. Dès sa prise de fonc- DAVID culation. Dans son point- causent des morts et des E . ABOUA