Fraternité Matin n°16484 - Samedi 30 Novembre et Dimanche 1er Decembre 2019

-

Presse
32 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16484 - Samedi 30 Novembre et Dimanche 1er Decembre 2019

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 novembre 2019
Langue Français
Signaler un problème
er Samedi 30 novembre - Dimanche 1 décembre 2019 / N° 16 484 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi)Prix: 300 Fcfa  Cedeao : 450 Fcfa  France: 1,70 € PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALES
Routes, électricité, eau potable… b o l Ouattara annonce un vaste programme d’investissementsP. 2 à 8
pour Dabakala Plus d’un milliard de FCfa pour les femmes de la régionKatiola aura son Centre hospitalier régional dans 24 mois Dernier meeting Vicseitmeatdin,ÉàtaKtatidolaal e H a mn s
P. 12
A u g m e n t a t i o n d u r e v e n u d e s a c t e u r s d e l a p r o d u c t i o n v é g é t a l e L e C n r a p r é s e n t e d e s s o l u t i o n s i n n o v a n t e s a u S a r a
2
er Samedi 30 novembre - Dimanche 1 décembre 2019
Visite d’État dans le Hambol
LePrésidentOuattaradéclinesesambitionspourDabakala
e La 3 journée de la visite d’État dans cette région a été consacrée au département Dabakala.
e Chef de l’État, Alas-sane Ouattara, a annon-cé, hier, la réalisation L de grands projets pour Dabakala. Au cours de son meeting, il a soutenu que l’objectif du gouvernement « est d’atteindre un taux de couverture de 95% de lo-calités électriées à n 2020». En effet, aux populations constituées majoritairement de Djimini, Djamala, le Pré-sident de la République a rappelé que depuis son avè-nement au pouvoir en 2011, le gouvernement a procédé à l’électrication de plusieurs localités de Dabakala. «C’est ainsi que dans le départe-ment, nous sommes passés de 13 localités électrifiées en 2011 à 157 en 2019, soit un taux de couverture de 79% en 2019, contre seulement 6% en 2011», a-t-il expliqué.Toujours dans sa volonté de sortir ses concitoyens de l’obscurité et d’apporter la
Les populations ont écouté religieusement le message du Président. (PHOTOS : PORO DAGNOGO)
lumière dans les villages de plus de 500 habitants, le Chef de l’État a informé ses inter-locuteurs que c’est dans ce cadre qu’il a procédé, dans la matinée, à la mise en ser-vice du poste de transport d’électricité au quartier Daba-lakrô de Dabakala. Cela va, selon lui améliorer la qualité de l’électricité et réduire les coupures de courant dans la ville. Dans l’élan de ses actions en faveur de cette cir-conscription administrative, le Président Ouattara a déclaré que le gouvernement prévoit également un nouveau pro-gramme d’investissements dans ce département. Le lancement des travaux de bi-tumage des routes de Sata-ma-Sokôrô, Satama-Sokoura et Bassawa qui a eu lieu en peu plus tôt avant le meeting, selon lui, s’inscrit dans ce vaste chantier. « Pour un to-tal de 84 km, les travaux de la portion Satama-Sokôrô vont
aller très vite. Nous comptons aussi démarrer, dès 2020, les travaux d’aménagement et de bitumage de la route Dabakala-Bassawa pour 60 km », a-t-il fait savoir.
Des projets d’envergure pour Dabakala
Le Chef de l’État a, en outre, précisé que des investisse-ments sont également pré-vus dans le secteur de l’eau. Sur ce point, il a rassuré que le gouvernement, dans le cadre de son programme so-cial, ambitionne de créer de nombreux nouveaux forages, de construire et d’équiper plus de châteaux d’eau qui permettront de régler dé-nitivement la question de l’apprivoisement, ainsi que la qualité de l’eau potable dans ce département. En ce qui concerne le secteur de la santé, Alassane Ouat-tara a soutenu que la réha-bilitation et l’équipement du centre de santé urbain de Satama-Sakôrô est prévu pour la période 2019-2020. « Nous procéderons aussi à la construction et à l’équi-pement des centres de san-té ruraux à Ouagarama, Bambarasso, Kourokona, Dioulasso, Bombosso », a-t-il ajouté. Quant au nance-ment des activités en faveur des femmes, Alassane Ouat-tara a évoqué les actions du Fonds d’appui aux femmes (Fafci) de la Première Dame. Il a donc invité les femmes à s’y intéresser. Le Chef de l’État n’a pas oublié les jeunes en les in-vitant à prendre d’assaut les guichets des projets emplois pour le nancement des acti-vités génératrices de revenu.Le Président de la Répu-blique s’est aussi prononcé sur l’épineuse question de la mévente de l’anacarde dans la région. Il a rassuré
er Samedi 30 novembre - Dimanche 1 décembre 2019
les paysans que le gouver-nement veillera à ce que les producteurs soient mieux ré-munérés. « Et vous verrez les résultats de ces décisions dans les mois à venir », a-t-il assuré. Alassane Ouattara a dit avoir aussi instruit l’équipe gouvernementale à mettre un accent particulier sur la trans-formation locale de la noix de cajou. Il a promis analyser les autres doléances, no-tamment l’érection de Daba-kala en région, avec le Pre-mier ministre et les ministres concernés en vue des solu-tions idoines et durables. Le Chef de l’État a tenu à pré-ciser qu’en dépit des vastes chantiers ouverts dans le dé-partement, le gouvernement ambitionne de faire plus pour changer le visage de Daba-kala et de la région du Ham-bol. Mais pour mener à bien
Une fanfare a agrémenté le meeting.(PHOTOS : PORO DAGNOGO)
Aboubakary Coulibaly au Chef de l’État :“ Nous, peuples
Djimini et Djamala, sommes prêts pour toi ”
e soldat du développe-ment, Alassane Ouattara, toujours au « front » pour L apporter les outils de dé-veloppement et le bien-être aux populations, après le lancement des travaux de bitumage de la voie de Saman Sokoro-Bassawa, s’est rendu à Dabakala où les peuples Dji-mini et Djamala l’attendaient pour communiquer et commu-nier avec lui. Et comme des membres d’une même famille, le Président de la République et les po-pulations se sont parlé. Le porte-parole des populations, le député de Dabakala, Abou-bakary Coulibaly, a assuré le Chef de l’État du soutien sans faille de son département. Au vu de tout ce qu’il a fait pour ce
peuple depuis son accession à la tête de la Côte d’Ivoire. «Monsieur le Président de la République, pour les po-pulations de Dabakala, vous demeurez le digne ls et le leader incontesté, celui par qui nous avons retrouvé notre dignité. Votre succès à la tête de la Côte d’Ivoire rejaillit sur chaque lle et ls de ce dépar-tement. Nous sommes ers de savoir que c’est l’un des nôtres qui réalise autant de prouesses reconnues sur les plans national et internatio-nal», a-t-il relevé. Avant de promettre : «C’est pourquoi les populations Dji-mini et Djamala, vos parents, voudraient vous assurer de leur disponibilité, de leur en-gagement et surtout de leur détermination à vous accom-pagner dans la mise en œuvre de votre projet de transforma-tion de la Côte d’Ivoire. Mon-sieur le Président de la Répu-blique, Dabakala est prêt pour vous. Nous l’affirmons haut et fort, Dabakala l’a prouvé en 2010 et l’a confirmé en 2015. Monsieur le Président, ordon-nez et Dabakala exécutera. Vous êtes, sans aucun doute, le digne héritier de Félix Hou-phouët-Boigny». Évoquant la situation adminis-trative du département, créée en 1975 lors d’une visite d’État à Dabakala du Président Félix Houphouët-Boigny, il a afrmé : «Depuis 44 ans, ce départe-
ment n’a pas évolué dans sa li-mite territoriale administrative. Vos parents souhaitent que vous marquiez définitivement l’histoire en érigeant Dabaka-la en région. Houphouët aura donné le département, Alas-sane Ouattara, son fils, aura donné la régiona-t-il sou- », haité. Bien avant, Aboubakari Cou-libaly a dit merci au Président de la République pour avoir transformé le département, qui selon lui, avant son ar-rivée au pouvoir, manquait de tout. «Aujourd’hui, après seulement 8 ans d’exercice de pouvoir, notre départe-ment a totalement changé de visage. La presque totalité des villages du département sont déjà électrifiés ou en cours d’électrification. Nous sommes passés d’un taux de couverture de moins de 13% en 2011 à 80% aujourd’hui.Toutes les pistes villageoises ont été reprofilées. Il y a eu la construction d’écoles pri-maires, de lycée et collèges et de plusieurs centres de santé. Ajouté à cela, la promotion de nombreux fils et filles dans les hautes fonctions de l’adminis-tration civile et militaire. Mon-sieur le Président, vos parents sont fiers de vous et vous réi-tèrent leur engagement total», a-t-il conclu.
JEAN BAVANE KOUIKA ENVOYÉ SPÉCIAL DANS LE HAMBOL
cette entreprise, a-t-il insisté, le pays a besoin de paix et de stabilité. «Nous devons donc continuer à cultiver les valeurs de paix, de tolérance, d’union et de fraternité si chères au père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne et à tous les Ivoiriensa-t-il », appelé. Avant de remercier à nouveau, comme il l’a fait jeudi à Niakara, les chefs de canton, de village, les guides religieux pour leur contribu-tion au retour de la paix dans la région. Il les a invités à s’investir davantage pour la préservation de la paix et de la cohésion sociale.Les po-pulations rassurées sur la te-nue d’élections sans effusion de sang. Le Président de la République a saisi cette oc-casion pour se prononcer sur les échéances électorales de 2020. Il a soutenu que les élections qui auront lieu à cette période se déroule-
3
ront dans une atmosphère de paix, sans effusion de sang comme celles de 2015. «C’est vrai, 2010 a été terrible pour tous les Ivoiriens parce que le pays était divisé. Nous avions ‘’deux armées, deux camps’’. Mais aujourd’hui, cela n’est plus le cas. En 2015, nous avions eu des élections apaisées avec les mêmes partis politiques, les mêmes acteurs. Par consé-quent, je voudrais vous dire que 2020 sera exactement comme en 2015. Tout se passera dans la paix. Il faut arrêter de faire peur aux Ivoi-riens. Tout se passera bien. Je peux vous donner cette assurance non seulement en tant que Président de la Ré-publique, mais aussi en tant chef suprême des armées», a-t-il insisté.
KANATÉ MAMADOU ENVOYÉ SPÉCIAL
Ouattara Souleymane, maire de Dabakala :visite chez“ Votre
nous marque la renaissance d’une cité... ”
e premier magistrat de la ville de Dabakala a traduit, hier au meeting, leLPremier des Ivoiriens sur toute la joie de ses ad-ministrés de recevoir leur sol. «Votre visite chez nous, plus qu’un évènement, marque la renaissance d’une cité nostalgique de son glo-rieux passéa déclaré », Ouattara Souleymane, maire de Dabakala. Pour lui, la pré-sence du Chef de l’État dans cette localité lui fait espérer des lendemains meilleurs, à travers la réalisation davan-
tage de projets d’envergure pour améliorer les condi-tions de vie des populations. C’est pourquoi, le maire de Dabakala, après avoir re-mercié le Chef de l’État pour la construction des écoles, des maternités, des pompes hydrauliques, la réalisation d’infrastructures routières, lui a exprimé la reconnaissance des peuples Djimini, Djamala, allogènes et autochtones. Au nom de ses ‘’frères et sœurs’’ du département, Ouattara Souleymane a donc rassuré le Chef de l’État de son en-tière disponibilité, tout en lui promettant délité. « Car les populations sont convain-cues qu’elles renoueront très bientôt, grâce à vous, avecleur plein épanouissement dans leur intégral développe-ment. M. le Président, vous avez les solutions pour ce beau pays, havre de paix, de tolérance et vous le dé-montrez au quotidien », s’est-il persuadé. Puis, de se convaincre : «Dabakala voit déjà éclore avec votre visite les retombées salvatrices qui vont nous donner davantage de raisons à dire que vous êtes l’homme qu’il faut à la place qu’il faut et au moment qu’il faut».
Ouattara Souleymane a sou-tenu que Dabakala s’engage auprès du Chef de l’État an de le conduire vers l’émer-gence. «Vous avez su et pu, avec votre expérience avé-rée, en très peu de temps,soustraire le pays de l’abime dans lequel il sombrait. C’est pourquoi, comme le roi Sa-lomon, nous demandons au Tout puissant de toujours vous donner l’intelligence né-cessaire, la force et l’énergie pour conduire la Côte d’Ivoire vers un avenir toujours meil-leurs», a-t-il prié. Avant d’ajouter : « L’an 2020 ver-ra que vous avez quasiment fait autant d’investissements que les 50 premières années de l’indépendance de notre pays. Les esprits impéni-tents peuvent consulter les statistiques en la matière. Nous avons maintenant de l’eau potable, de l’électricité, de nombreuses écoles, des maternitésFort de cette ». conviction, le premier ma-gistrat de cette cité a déclaré que les populations rêvent de voir le Président réaliser dans leur département le mi-racle qu’il a fait à la tête du pays. KANATÉ MAMADOU