Fraternité Matin n°16520 - Mardi 14 Janvier 2020

-

Presse
32 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fraternité Matin n°16520 - Mardi 14 Janvier 2020

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 janvier 2020
Langue Français
Signaler un problème
Production des cartes nationales d’identité Un commando PREMIER QUOTIDIEN IVOIRIEN D’INFORMATIONS GÉNÉRALESmis sur pied Mardi 14 janvier 2020 / N° 16 520 www.fratmat.info / FratMat Mobile #129# (orangeCi) Prix: 300 Fcfa • Cedeao : 450 Fcfa • France: 1,70 € P.6 Lutte contre la pauvreté P.3 Le gouvernement lance la grande offensive Logements sociaux Promotion et protection des investissements Bruno Koné : étrangers “ Les La Côte d’Ivoire constructions et le Japon signent vont P.3un accord P.10 s’accélérer ”
2
Nation
Politique nationale
Mardi 14 janvier 2020
Amadou Gon Coulibaly :“ Le Président Ouattara veille
et veillera à la sécurité des personnes et des biens ”
Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly était le week-end dernier à Oumé et à Gagnoa, où il a parlé de développement, programme d’investissements et paix. Nous vous proposons l’important discours livré aux populations d’Oumé. ous voilà aujourd’hui à -La construction du bâtiment solument dans la vision de paix blique ou d’atteinte à la sécurité Oumé, après Abengou-du dispensaire et des toilettes et de développement du Pré- de l’État relèvent du passé et rou hier, et avant Gagnoa extérieures du Centre de Santé sident de la République. sont donc dépassées. Le temps demain, pour exprimerRural de Tiégba ; est à la confrontation saine,Je sais que malgré ces acquis auNrestent encore à faire pour amé- grammes et des bilans.Président de la République, de santé en matériel roulant. notre reconnaissance -L’équipement de divers centres importants, beaucoup d’efforts fraternelle des idées, des pro-Son Excellence Monsieur Alas- L’État poursuivra ses efforts, liorer les conditions de vie des Le temps est à la démocratie sane Ouattara, pour ses actions en mettant l’accent sur la ré- populations. Chaque fois que participative et apaisée et non de paix et de développement. habilitation des Centres de le gouvernement peut apporter aux coups d’État. Oui, nous sommes à Oumé,Santé Ruraux pour répondre, des réponses immédiates à vos comme j’en avais fait la pro- dès maintenant, aux besoins ur- préoccupations, il le fait et conti-Chères populations, messe lors de ma dernière vi-gents exprimés, en attendant le nuera de le faire, sous la haute La présidentielle du 31 octobre site dans la région du Gôh, en traitement des autres doléances autorité du Président de la Ré- 2020 se passera dans la paix et juillet 2018. dans le domaine de la santé. publique. la sérénité, comme la présiden-J’en suis d’autant plus heureux En matière d’éducation, sur la C’est pourquoi, j’ai écouté, tielle d’octobre 2015. que ce département ouvre le période 2011-2019, 314 classes avec une attention soutenue, Il n’y a aucune raison que nous bal des cérémonies d’hommage dans le préscolaire et le pri- l’ensemble des doléances des servions encore aux Ivoiriens un au Chef de l’État pour l’année maire et 01 collège dans le se- populations, présentées par autre épisode de la crise électo-2020, année charnière dans condaire, ont été réalisés dans les différents porte-parole, dont rale de 2010. Il est de notre res-l’histoire de la Côte d’Ivoire. le département. certaines sont déjà prises en ponsabilité, acteurs politiques, compte dans les priorités du société civile, Ivoiriennes et Chers frères et sœurs, Chers frères et sœurs degouvernement. Ivoiriens de nous montrer à la Au regard de la régularité desOumé ,Vous pouvez être rassurés que hauteur de la responsabilité his-cérémonies d’hommage qui lui Voici quelques-unes des je transmettrai dèlement l’en- torique qui est la nôtre. sont consacrées sur l’ensemble grandes actions de développe- semble de vos préoccupations L’étape des élections devraPHOTO JOSÉPHINE KOUADIO du territoire national, nous pou- ment réalisées par le Président au Président de la République. faire avancer notre pays sur de la République, dont l’ambi- Oui, notre volonté commune le chemin de la démocratie, et vons afrmer, sans risque de pays, sans distinction aucune. dont 1 milliard de FCFA pour tion est de faire de nos régions, doit être de relever ensemble consolider davantage les pro-nous tromper, que les Ivoiriens, Ici, dans la région du Gôh et tout l’électrication de 7 localités de véritables pôles de dévelop- les grands dés du développe- grès économiques et sociaux dans leur immense majorité, particulièrement dans le dépar- rurales et 3,9 milliards de FCFA pement économique et social, ment de notre pays, plutôt que enregistrés au cours des huit soutiennent l’action du Pré- tement d’Oumé, des actes forts pour 10 travaux d’extension en valorisant les riches poten- de nous diviser et de nous op- dernières années. sident de la République. ont été posés en faveur du dé- et de renforcement de réseau tialités locales. poser les uns aux autres, sur C’est tout le sens du dialogue Ce choix n’est pas fortuit. Vous veloppement du département et électrique. Par ailleurs, d’impor-Ce processus politique com- l’autel d’ambitions politiques politique en cours sur le Code avez compris que le Président de l’épanouissement des popu- tants projets d’investissement plexe requiert l’engagement de personnelles ou régionalistes. électoral ouvert par le gouver-Alassane Ouattara a su redon- lations. dans le réseau de transport et ner à l’action politique dans l’État, mais également le lea- En venant donc ici ce matin, nement, conformément aux ins-Ainsi, en matière d’infrastruc-de la distribution de l’électricité, notre pays son véritable sens, dership d’un Chef qui inspire le Président de la République, tructions du Président de la Ré-tures routières, d’importants tra-à hauteur de 7,4 milliards, sont depuis la disparition du Pré- l’action gouvernementale. En Son Excellence Monsieur Alas- publique, lors de son message vaux de renforcement sont enen cours dans la région du Gôh. sident Félix Houphouët-Boigny plus, il ne peut aboutir sans sane Ouattara, m’a demandé à la Nation, le 31 décembre cours, notamment les axes :S’agissant du département ; celui de servir les populations, l’implication de chacun, élus etde vous assurer de son enga-2019. - Oumé-Gagnoa long de 66 km, d’Oumé, ces investissements en travaillant à leur épanouisse- J’invite à nouveau l’ensemble pour un coût de 11 milliards de ment et à la grandeur de la Côte de la classe politique, les ac-FCfa ; d’Ivoire. teurs de la société civile à - Oumé-Toumodi, long de 50 Sous la haute égide du Président de la République, En effet, ces nombreuses ma- s’approprier ce processus, qui km, pour un coût de 14 milliards nifestations populaires conr- permettra d’examiner le Code de FCfa ; ment, bien au-delà des chiffresS.E.M. Alassane Ouattara, la marche vertueuse deélectoral. - PK 109 – N’Douci-Gagnoa, et des mots, la parfaite com-Travaillons ensemble dans la pour un coût de 66 milliards de munion entre le Président de la conance et la sérénité à bâtir FCfa. notre pays se poursuivra dans la paix et la concorde. République et le peuple de Côte un processus électoral consen-L’ensemble des investisse-d’Ivoire. suel, crédible et respectueux ments réalisés dans la région, Rien, absolument rien ne doit nous arrêter. Qu’ils partagent ou non sa vi- des grands principes démocra-en matière d’infrastructures sion politique, ils sont de plus en tiques. routières, se chiffre à plus de 92 plus nombreux, les Ivoiriennes En tout état de cause, et je puis milliards de FCfa. et les Ivoiriens qui admettent, vous en assurer, le Président de En matière d’adduction d’eau devraient permettre d’atteindre qu’en moins d’une décennie, le cadres, société civile, secteur gement à travailler sans relâche la République tient le pays ; et potable, l’ensemble des inves- à n 2020, un taux de couver-Président Alassane Ouattara, privé, et surtout celle des ci- pour que les fruits de la crois- conformément aux obligations tissements projetés dans la ture de 100%, contre 95,74% à par son génie et son leadership, toyens sans exclusive. sance rejaillissent sur toutes les de sa fonction et de l’obligation région se chiffre à plus de 48 n 2011, soit la totalité des 47 a réussi à transformer profondé- C’est pourquoi, le Président localités de notre pays, et sur morale qui est la sienne, il veille milliards de FCfa. Pour ce qui villages du département, élec-ment le visage de ce pays. nous exhorte à veiller à l’unité Oumé, en particulier. et veillera à la sécurité des per-est du département d’Oumé, on triés. et à la cohésion sociale, en cesOui, Oumé ne sera pas laissésonnes et des biens ; il veille et note :Dans le domaine de la santé, la Excellences, Mesdames etveillera à la paix et à la sécuritéen chemin dans notre marche moments de grande fragilité, où - la réalisation entre 2012 etrégion du Gôh a été au centre Messieurs,la sécurité de la région ouest- commune vers l’émergence. des populations. 2014, de travaux d’adduction endes priorités du gouvernement. Notre pays est engagé depuis africaine est en proie aux extré- Vous pouvez compter sur le C’est pourquoi, j’en appelle en-eau potable de la ville, pour una puLe département d’ Oumé 2011 sur la voie d’un dévelop- mismes et à la haine. Président de la République. core ce matin, à vous, popula-coût de 4 milliards de FCfa,ainsi bénécier de : pement harmonieux, équilibré En dépit des vents contraires tions de Oumé, an que nous - l’alimentation en eau potable - La réhabilitation de la mater-et inclusif, grâce à la relance de que peuvent agiter certains ac-Chers frères et sœurs,nous rassemblions autour du de la localité de Dondi, pour un nité, du bloc opératoire, et du l’économie nationale et à la sta- teurs politiques, notre pays doit Sous la haute égide du Pré- Président Alassane Ouattara, coût de 315 millions de FCfa, laboratoire de l’Hôpital Général bilisation et au renforcement de continuer à demeurer un havre sident de la République, S.E.M. pour poursuivre dans la cohé--la réalisation de plusieurs fo- d’Oumé ; nos institutions. de paix et de fraternité agis- Alassane Ouattara, la marche sion, notre marche vers le déve-rages équipés de Pompes à La réhabilitation du laboratoire Des programmes importants sante ; une nation écoutée et vertueuse de notre pays se loppement de notre pays. Motricité Humaine (PMH) dans du Centre de Santé Urbain ont été mis en œuvre pour respectée dans le monde. poursuivra dans la paix et la Réafrmons, avec force, notre plusieurs localités. (CSU) de Diégonéa ; renforcer et améliorer l’accès concorde. Rien, absolument unité, pour la réalisation de la En matière d’accès à l’électrici- -La construction d’un centre de des populations à l’éducation,Chers frères et sœurs derien ne doit nous arrêter dans grande destinée de la Côte té, les investissements engagés santé rural, de 2 logements, aux soins de santé, à l’électri-Oumé,d’Ivoire, an d’en faire demainnotre élan. dans la région du Gôh sont es- d’un bloc sanitaire et d’une clô-cité et à l’eau potable ; et cela Je tiens à vous féliciter pour Les politiques de déstabilisation un pays émergent, la patrie de timés à 4,9 milliards de FCFA, ture à Booda / Oumé ; dans toutes les régions de notre avoir décidé de vous inscrire ré- des Institutions de la Répu- la vraie fraternité !
Mardi 14 janvier 2020
Nation
Lutte contre la pauvreté La grande offensive du gouvernement
La ministre Mariatou Koné a lancé, hier, au Plateau la chaîne de la solidarité.
a solidarité ne doit pas être la seule af-faire de l’État. Cet L appel de Mariatou Koné, à la faveur du lancement de la chaîne nationale de solidarité hier, à l’hôtel Pullman au Plateau, visait à inviter toutes les bonnes volon-tés (institutions, struc-tures publiques, para publiques et privées, re-présentations diploma-tiques, société civile…) à faire des dons en na-ture ou en espèces pour alimenter la caisse du Fonds national de soli-darité (Fns). La manne nancière ainsi recueillie, à en croire le ministre de la Solidarité, de la cohé-sion sociale et de la lutte contre la pauvreté, ser-vira à lutter efcacement contre la pauvreté à tra-vers le nancement des projets communautaires, la réalisation d’infrastruc-tures scolaires, l’appui à
Le ministre Mariatou Koné et des représentants d’institutions diplomatiques et africaines lors de la cérémonie.(PHOTOS : DR)
l’autonomisation écono-mique des femmes, la création d’emplois pour les jeunes, l’assistance aux démunis, etc.Persua-dée donc que la solidarité, selon le ministre Mariatou
Koné ‘’ sert à aider chacun à porter le poids de la vie et à la rendre plus facile’’,elle lancera : «C’est pour-quoi, je voudrais exhorter ici et maintenant tous les acteurs sensibles à la so-
lidarité à rejoindre le Fns à travers la chaîne nationale de solidarité. ( …) Peu importe le montant. C’est en mettant ces sommes ensemble que nous au-rons un grand fonds pour
apporter le sourire au Ivoi-riens. Par cette chaîne, nous voulons construire une société plus solidaire où chacun aura quelque chose à apporter soit col-lectivement soit indivi-duellement». Le ministre de la Soli-darité et de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté a tenu à préciser que le gou-vernement, par le biais d’actions d’envergure, a contribué à l’améliora-tion des conditions de vie des populations. «Mais l’État, quels que soient ses moyens, ne peut à lui seul tout faire, surtout face aux demandes de plus en plus pressantes des populationsa-t- », elle fait savoir. Mariatou Koné a spéci-é que le Fns, réactivé en 2016 dans le cadre du Programme social du gouvernement, a réalisé des résultats probants
3
sur le terrain. Dans cette perspective, elle a rap-pelé que pour la période 2017-2019, cette struc-ture a permis la construc-tion des salles de classe, l’amélioration de l’accès à l’eau potable, la prise en charge médicale des personnes malades à faibles revenus, etc. Durant la cérémonie, les représentants des entreprises privées, de l’administration publique, des représentations di-plomatiques ont mis la main à la poche pour soutenir Mariatou Koné dans cette initiative. Le gouvernement, pour don-ner sa caution à cette ac-tivité, était représenté par le ministre de la Commu-nication et des Médias, Sidi Touré, et le ministre de l’Environnement et du Développement, Pr Séka Séka Joseph.
KANATÉ MAMADOU
Situation sociopolitique Bruno Koné :“ La pauvreté du débat vient de l’opposition ”
runo Nabagné Koné, ministre de la Construction, du Lo-B gement et de l’Urba-nisme a déclaré hier que la pauvreté actuelle du
débat politique est du fait de l’opposition qui n’arrive pas à jouer pleinement son rôle en faisant des propositions concrètes. Il s’exprimait dans le cadre de la Tribune
du quotidienLe Patriotedont il était l’invité dans les locaux dudit organe de presse en Zone 4. «L’opposition n’est pas capable de montrer comment elle pourrait mieux
gouverner avec les moyens actuels de l’État et nous at-tendons toujours quelqu’un qui viendra avec un discours construit dans lequel il nous dira comment il compte mieux faire », a expliqué Bru-no Koné. Le ministre a sou-ligné que saboter les efforts du gouvernement à travers des montages grossiers « ce n’est pas la meilleure ma-nière de faire de la politique ». Pour lui, « la vrai politique se fait sur le terrain, avec les populations, en réalisant des actions concrètes de déve-loppement ou en faisant des propositions constructives quand on est dans l’opposi-tion ». Relativement aux derniers développements de l’actuali-té politique, le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme a rappe-lé que « ceux qui pensent à des manœuvres désta-bilisatrices doivent com-prendre que la Côte d’Ivoire
et l’Afrique ont évolué. Par conséquent, aucune alter-nance ne peut se faire hors des voies démocratiques ». Concernant les récents échanges sur les travaux de la Commission électorale indépendante (Cei), Bruno Koné a soutenu que « per-sonne ne peut reprocher au gouvernement d’avoir obs-trué le chemin à qui que ce soit… ».
Une accélération imminente de la production de logements sociaux Levant un coin du voile sur les perspectives pour la production de logements sociaux, le ministre Bruno Koné a révélé que la poli-tique visant à amener les promoteurs immobiliers lo-caux à s’allier à de grandes entreprises internationales pour accélérer la production est en marche. Puisque les engagements ont atteint 218 000 logements. Sur la ques-
tion, Bruno Koné estime qu’il s’agit « d’un change-ment de paradigmes, dans la mesure où l’on passe à l’industrialisation de la pro-duction par des acteurs qui en ont la technologie et la surface nancière adéquate. À en croire le ministre, cette accélération va également s’appuyer sur le respect des engagements du gouverne-ment dans la réalisation des travaux de voiries et réseaux divers (Vrd), avec les sites de Songon-Kassamblé (le plus grand) et Bassam en priorité. D’où les 40 milliards de FCfa déjà dégagés à cet effet. Au dire du ministre, la mise en place du dispositif de sécurisation de l’Arrêté de construction dénitive (Acd) se poursuit. Mais aus-si sa délivrance rapide aux demandeurs. Puisque 8002 Acd ont été délivrés de jan-vier à décembre 2019, selon lui. ABOUBAKAR BAMBA