24 pages
Français

Gbich n°884 du 13/10/2016

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Gbich n°884 du 13/10/2016

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 13 octobre 2016
Langue Français
Poids de l'ouvrage 19 Mo
FONDATEURS: Zohoré Lassane et Illary Simplice •Directeur de Publication :Zohoré Lassane •Gérance :MS Inter •Rédacteur en chef :Illary Simplice ( 07 71 07 80) Responsable commercial :Apoutri S. (07 76 21 34) •Siège social :Koumassi Remblai non loin de ISTCO Colombe lot 1619 ilot : 109 •Tél :21 56 47 20 / 21 36 03 54 /Fax :21 56 51 69 Adresse : 10 B.P. 399 Abidjan 10 • Dépôt Légal : n° 4657 du 22 avril 1999 • Impression :SNPECI •Distribution :Edipresse : 20 37 18 60 / 20 37 17 67 Recépissé n°69/D du 04 août 1998 du Procureur de la République •Toute copie, même partielle de cette publication est formellement interdite sous peine de poursuite judiciaire • TIRAGE : 11.250 EXEMPLAIRES
Une chose est certaine, l’argent est difficile à gagner et à trouver, car c’est la seule chose que tout le monde cherche et par tous les moyens. Et il en sera ainsi si nous continuons à avoir pour roi l’amour, et pour dieu l’argent.
Largentestdoux quand femme est à côté !
Chronique Bléhirire
DIGBA ENQUETE
Bléhiri Serge Alex
www.gbich.com
Quand elle t’appelle, tu vas commencer à égrener tes problèmes :“Oooh maman, pa-tiente un peu ; la ville est trop chère. La semaine prochaine je t’envoie de l’argent.”
“Tuquitteras ton père et ta mère et tu t’attacheras à ta femme…” Cette phrase estécritedans la Bible. Vraisemblablement, c’est peut-être de là que part tout le mystère (je ne dirai pas tout le mal…) que l’homme vit pour la
Quand l’homme travaille, c’est pour sa belle-mère Nos mamans nous le disaient :“On souffre comme ça pour vous mettre à l’école, mais demain quand vous allez réussir, c’est pour vos belles- mères…”On ne sa-vait pas trop ce que nos mères voulaient dire par là, mais aujourd’hui qu’on travaille et qu’on est mariés, on comprend aisément ce qu’elles voulaient dire. Quand à la fin du mois, tu fais d’abord l’enveloppe de madame, avant celle de maman au village. Mieux (je dirai même, pire…) tu fais aussi celle de ta belle-mère avant de songer à expédier l’argent à ta mère. Or la pauvre t’a dit depuis plusieurs semaines qu’elle est souffrante.
Vonan Di, célibataire endurci, mais généreux avec les femmes Mon ami Vonan Di Sosthy Scooter est un célibataire si endurci que son cœur est devenu “caillou”. Il vit dans un grand et confortable appartement où sa bouteille de gaz et son sac de riz font plus de six mois, tellement c’est inutilisé. D’ailleurs, de-er puis le 1 janvier 2016, il n’a plus remis les pieds dans sa cuisine… la dernière fois, c’était pour prendre le tire-bouchon et ouvrir son vin le jour de la fête. Son frigo rempli de boîtes de conserve est dans sa chambre, mais il n’est habi-tué qu’à manger au kiosque chez Diallo, au garba, au maquis chez tantie Esthelle Gnamon à Abobo Baoulé etc. Réflexe de célibataire, il connaît tous les bons coins de nourriture d’Abidjan. Pourtant, quand lui-même veut manger, c’est garba ou spaghetti il achète chez Diallo. Cepen-dant, quand il invite une go, c’est dans les grands res-taurants, les pizzas, les charwarmas etc. Il n’est ni méchant, ni avare ; son seul pro-
n créant le monde, Dieu nous a laissé le plus grand bien : l’Amour. Mais au fil du temps, nous nous noEs vies, Dieu Lui-même par l’argent. Du coup, cette sommes quand même arrangés pour remplacer dans chose qui était juste là pour nous permettre d’échanger et de commercer, a fini par devenir le maître sur la terre : un dieu. Pour autant, l’Amour n’a pas disparu; il est toujours là. Mais il ne s’écrit plus avec “A”, mais plu-tôt avec “a”, devenant ainsi “amour”. C’est-à-dire com-plètement malsain, égoïste, dominateur, assassin, frivole, infidèle… Comme il fait partie de nos gênes parce que légué par Dieu, l’amour est toujours présent. Même dans sa forme dérisoire actuelle, il continue d’être le roi de la terre. Et juste au-dessus de lui, nous avons érigé et établi l’argent comme notre dieu. Il peut acheter l’amour, il peut détruire l’amour, il peut chasser l’amour,
Leroiamour... et ledieuargent
22
Pendant ce temps, Dieu Lui-même, étonné de ce que nous avons fait de notre monde, nous observe. Et c’est dans ça, il y en a parmi nous qui n’hésitent pas à défier Dieu à cause du dieu argent. Du coup, tout ce qu’on fait, tout ce qu’on pense, c’est l’argent. Mais en définitive, cet ar-gent-là, à bien y réfléchir, pourquoi on le cherche ? Pour-quoi on se bagarre et s’entretue pour en amasser au maximum ? Et si c’était pour la femme ? C’est-à-dire le plaisir, l’amour dans sa forme la plus dérisoire…
Bléhiri Serge Alex blehirisergealex@yahoo.fr
N° 884 du 13 au 19 octobre 2016
il peut manipuler l’amour.