Bien dire 125

-

Presse
52 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Juillet-août 2019 : La France souterraineBiocoop, 100% natureFrance et nucléaire : une longue histoireColette et "La Naissance du Jour"Les Français et la "Petite Reine"La troncationExpressions pour se mettre au vertAurélien Barrau, l'astrophysicien écoloLes bobos et autres groupes sociaux

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2019
Langue Français
Signaler un problème
+ + N° 125 magazine aUdio eXercicesjUillet-août 2019 INTbERMÉiDIAIReE À AVAnNCÉ-dire f L e
BIOcOOP, 100 % NàTURE fRàNcE ET NUclÉàIRE : UNE lONgUE HISTOIRE COlETTE ETLanaissancedujour LES fRàNçàIS ET là « pETITE rEINE » Là TRONcàTION eXPRESSIONS POUR SE METTRE àU VERT aURÉlIEN BàRRàU, l’àSTROPHYSIcIEN ÉcOlO LES bObOS ET àUTRES gROUPES SOcIàUX
La France  sOUterraine
Biendire.com
Pourquoi aller sur le site ?
Des outils complémentaires gratuitset des options exclusives à découvrir !
• débutant complet niveau A0 : 15 leçons de français avec exercices niveauA0 pour vous aider à mieux comprendreBIEN-DIREINITIAL;
• Iches grammaire : l’ensemble des leçons de grammaire (A1 à B1) de votre magazine, maintenant accessible en ligne !
• blog : de nouvelles informations sur la culture francophone à découvrir toutes les semaines en complément des nombreux articles de vos magazines ;
2 mois gratuits sur le site internet • exercices interactifs : de nouveaux exercices chaque mois en lien avec vos magazines pour aller encore plus loin dans l’apprentissage du français ;
• magazines : 1 numéro deBIEN-DIREINITIALet deBIEN-DIREà feuilleter gratuitement en ligne.
biendire.com
n°34
n°94
n°108 N ° 115 + + magizaneaUoideeXcrcisenovemBre-décemBre2017 INTbERMiÉDIAIeRE À AVnANCÉdire -F L E
n°115
Grenoble, villedemontagne PhilippeStarck,le «pape» du design Barbara, la «Dame en noir» Palrerdelactualité D’où vient le mot «Noël» ? Les superstitions françaises
Biendire.com
n°122
n°37
n°95
n°109
n°116
n°59
n°101
n°110
n°117
n°123
Commandez les anciens numéros etl’audiosur notre site internet
WWW.BIENDIRE.COM
n°79
n°103
n°111
n°118
n°124
n°90
n°105
n°112
n°119
n°92
n°106
n°113
n°120
n°93
n°107
n°114
n°121
EXERCICES INTERACTIFS
Téléphone : +33 (0)4 78 30 88 49 biendire@editions-entreIlet.fr
sommaire
© DR/Aurélien Barrau bien-diren° 125 juillet-août 2019
Aujourd’hui en France Les infosP. 4 ET 5 soCiétéP. 8 ET 9 Les bobos, mais qui sont-ils ? sous Les spotsP. 12 À 14 Biocoop, une enseigne  pas comme les autres Le Coin éCoP. 30 ET 31 Quoi de neuf ?P. 36 ET 37 QueLQues ChiffresP. 37
Côté culture
La franCe7 d’hierP. 15 À 1 L’histoire du nucléaire  en France un artiste, une œuvreP. 18 ET 19 Colette,LaNaissaNce du jour á La déCouverte de…P. 24 À 27 La France souterraine Le réCitP. 38 À 40  De si belles vacances… á taBLe !P. 44 ET 45 La cuisine végétalienne mais enCoreP. 46 ET 47 L’art de la récup’ á voir… á faireP. 48
symboles  Ce symbole indique que vous pouvez 2 - 8  écouter l’article intégralement sur le CD ou en le téléchargeant sur le site internet. LE NUMÉRO DE là PISTE àUDIO EST INTÉgRÉ àU SYMbOlE.
 Ce symbole indique  les exercices en ligne de surbIENDIRE.cOM/PlUS
© Bioco p © RossHelen/Shutterstock.com
Belles rencontres on parLe de…P. 6 ET 7 Aurélien Barrau rendez-vous aveC…P. 20 À 22 Marie Cochard et son blog,  « La Cabane antigaspi »
Clés du langage
Les 10 motsP. 11 Les groupes sociauxLa Bote á outiLsP. 23 Dire que quelque chose  vous concerne… ou pas ! soyons CurieuxP. 28 Conversations pratiQuesP. 32 ET 33 »Petite Reine Les Français et la « Le saviez-vous ?P. 42 ET 43 vert » Vous avez dit « ? diCtionP. 49
Détours !Ça fait rire Charades d’été… Le QuizLes bons gestes écolos
B1
niveaux
B2
C1
C2
P. 10
P. 34 ET 35
Les niveaUx attribUÉs à chaqUe article sUivent le Cadre eUrOPÉen cOmmUn de rÉfÉrence POUr les langUes (CECR) :B1 :Intermédiaire B2 :Intermédiaire fort C1 :Avancé C2 :Avancé fort
Bien-dire n° 1252019 juillet-août
3
4
les infos Article deMarie Lemarchand
Travail : sÉParatiOn à l’amiable
En 2018, le ministère du Travail a enregistré plus de 437 000ruptures conventionnelles. C’est 3,9 % de plus que l’année précédente. Basée sur un accord entre le salarié et l’employeur, la « RC » permet au salarié de toucher les allocations chômageauxquelles il n’aurait pas droit en cas dedémission. L’employeur, lui, bénéficiede procédures administratives simplifiées et se protège d’un recours auxprud’hommes. Au total, 3,3 millions de salariés ont utilisé ce mode de rupture du contrat de travail, créé il y a dix ans. Si tout le monde semble gagnant, certains reprochent à la RC de coûter cher à l’assurance-chômage, mais aussi d’être utilisée pour déguiser un licenciement en départ volontaire.
COntrele harcèlement sexuelen entrePrise Déjà étendue aux infractions sexistes en 2018,la luttecontrele harcèlement sexuel au travail a été renforcée. Depuis er le 1 janvier 2019, les entreprises de plus de onze salariés ont l’obligation de nommerun référent« harcèlement sexuel »,dont le rôle est « d’orienter, d’informer et d’accompagner les salariés en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et lesagissementssexistes »,y comprisdans les cas de harcèlement en ligne.L’affichagedu texte de la loi et des sanctionsprévues, avec lescoordonnéesdes autorités et des services compétents, est aussi rendu obligatoire. L’application de cette mesure reste cependant difficile, car lesmoyenshumains et financierscensésla mettre en pratiquesont insuffisants.Par ailleurs, d’autres réformes sont en cours.
lÉ hàRclÉmÉN sÉxUÉl UNÉ lUÉ UN RèfèRÉN UN àgIssÉmÉN y cOmpRIs
sexual harassment îght contact behaviour including
UN àfîchàgÉ pRèU lÉs cOORONNèÉs fèm lÉs mOyÉNs màsc cÉNsè pàR àIllÉURs
Bien-dire n° 125 juillet-août 2019
posting provided for contact information (here) resources (here) needed in addition
À l’àmIàblÉ UNÉ RUpURÉ cONÉNIONNÉllÉ OUchÉR lÉs àllOcàIONs chômàgÉ UNÉ èmIssION lÉs pRU’hOmmÉs màsc
no-fault, amicable mutually agreed severance to receive unemployment beneîts resignation industrial tribunal (UK), labor court (US)
pàPàS ETcongé paternité Beaucoup de Français estiment que le temps accordé aux pères à la naissance de leur enfant est insuffisant. De fait, 38% des parents aimeraient que le congé paternité,actuellementde onze jours (en plus des trois jours de congé de naissance), soit allongé.Parmi% ont entre 18 et 24 ans.eux, 63 Les plus jeunes, surtout les femmes, souhaiteraient même que ce temps entre papa et bébé soit rendu obligatoire. Une extension du congé paternité à deux ou trois semaines est ainsienvisagée. Elle permettrait aux pères detisser des liens avecleur enfant, d’aider leur femme et de mieux équilibrer les rôlesau sein du foyer. Aujourd’hui, sept pères sur dix utilisent leur congé paternité.
UN cONgè pàÉRNIè àcUÉllÉmÉN pàRmI ÉNIsàgè IssÉR És lIÉNs àÉc àU sÉIN U fOyÉR
paternity leave currently among proposed to bond with within the home
ÉN mOyÉNNÉ ’IcI À àÉIN pàR RàppOR À
MOins, c’est mieUxEn 2018, les ventes deproduits de grande consommation%, maisont augmenté de 1,1 le volume dedenréesvendues a diminué de 0,8 %.Autrementdit, on dépense plus, mais on achète moins. Cela peut paraître surprenant, car les prix sont restés stables. Il s’agit donc d’un choix des consommateurs,qui optent pour desachats responsableset de qualité. Cette tendance à la déconsommationest vue d’un mauvais œilpar les grandes surfaces, qui ont peur d’être désertées au profit des commercesde détailetde proximité.
to waste (here) supermarket, hypermarket (here) working together results depending on
retirement home made available (here) to extend expiry date, use-by date to make aware (here) own
gàspIllÉR UNÉ gRàNÉ sURfàcÉ
sOlIàIRÉ lÉ bIlàN sÉlON
NegaspillezPlUs, dOnneZ ! 2 Depuis 2016, lesgrandes surfacesimplantées en Francede plus de 400 m n’ont plus le droit de jeter la nourriture invendue. Elles doivent la donner à des associationssolidaires. Trois ans plus tard, le premierbilanest positif, avec 15 à 50 % de dons en plusselonles départements. Dans le même temps, la lutte contre le gaspillage alimentaire a fait son apparition dans les lieux de restauration collective (cantines scolaires ou d’entreprise,maisons de retraite, etc.) : là aussi, les repas non servis doivent êtremis à la dispositionde ceux qui sont dans le besoin. Il est aussi question derepousserlesdates de péremptionalimentaire, mais surtout desensibiliserchacun à sapropreconsommation.
UNÉ màIsON É RÉRàIÉ mIs À là IspOsIION RÉpOUssÉR UNÉ àÉ É pèRÉmpION sÉNsIbIlIsÉR pROpRÉ
dES UFS àlTERNàTIFS En 2018, la vente d’œufs issus d’élevagesdits « alternatifs » (bio, au sol ou en plein air)a dépasséla barre symbolique des 50 %. Parallèlement, celle d’œufs de poulesélevéesen cagea reculéde 3,4 %. Une belle avancée, qui a aussi permis aux producteurs d’être mieux rémunérés, puisque le prix de ces œufs esten moyenne3,5 % plus élevé. L’objectif – 50 % de productionen élevage alternatifd’ici à2022 – pourrait donc êtreatteintplus tôt que prévu, même si la France est toujours en retardpar rapport àses voisins d’Europe du Nord.
L’aFRIqUE PàR EllE-MêME Fondée par l’écrivain Felwine Sarr et l’universitaire Achille Mbembé, selonlequel « depuis longtemps, l’Afrique a perdu lepouvoir de se décrire elle-même », l’école doctorale des Ateliers de la pensée a été inaugurée à Dakar, au Sénégal, en janvier 2019. Durant une semaine deformation, vingt-six chercheurs et artistesdel’Afrique francophone et de sa diaspora se sont réunis pour mettre en place lesoutilsdécolonisation des savoirs d’une « ». L’objectif ? Permettre au continent de se réapproprier son patrimoineintellectuel et de parler de sa propre voix.
commodity in other words sustainable procurement to be looked unfavourably in favour of retail outlet local
lÉs pROUIs É gRàNÉ cONsOmmàION màsc UNÉ ÉNRèÉ àURÉmÉN I UN àchà RÉspONsàblÉ
êRÉ U ’UN màUàIs œIl àU pROî É UN cOmmÉRcÉ É èàIl É pROxImIè
UN èlÉàgÉ bIO èpàssÉR èlÉè RÉcUlÉR
training tool heritage
5
on average by reached compared to
Bien-dire n° 1252019 juillet-août
B2
2 - 8
B1
UNÉ fORmàION UN OUIl lÉ pàRImOINÉ
consumer goods
farm organic to exceed (here) raised (here) to fall