BVA pour l

BVA pour l'Obs : les Français et l'immigration

Documents
23 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

'e&5>KE Z WZ ^ Ed d/& > WKWh> d/KE &Z E /^ Recueil Echantillon Enquête réalisée auprèsG¶XQéchantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés parInternetdu 29 au 30 janvier 2018. Echantillon de1 101 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. La représentativité deO·pFKDQWLOORQa été assurée grâce à la méthode des La représentativité deO¶pFKDQWLOORQa été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et CSP du chef de famille. aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégorieG¶DJJORPpUDWLRQ >͛ E/D d/KE /^ h^^/KE^ E >/'E hWZ ^ ^ D D Z ^ > KDDhE hd WKW z s Communauté 20membresde la communauté Pop by BVA ont contribué à la réflexion sur ces sujets, entre le26 janvier et le 2 Février 2017. 0,8 1,1 1,8 Exemple de lecture :'DQV OH FDV G¶XQ pFKDQWLOORQ GH1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20% OD PDUJH G¶HUUHXU HVW pJDOH j2,5.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 07 février 2018
Nombre de lectures 14 384
Langue Français
Signaler un problème
DÉCRYPTER LES MÉCANISMES DE L’OPINION
LES FRANÇAIS ET L’IMMIGRATION : DES INQUIÉTUDES QUI FONT HÉSITER ENTRE HUMANISME ET FERMETÉ
LEVÉE D’EMBARGO : MERCREDI 7 FEVRIERA 19H
2
UN SONDAGE AUPRES D’UN ECHANTILLON REPRESENTATIF DE LA POPULATION FRANCAISE
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprèsd’unéchantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés parInternetdu 29 au 30 janvier 2018.
Echantillon de1 101 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. La représentativité del’échantillona été assurée grâce à la méthode des La représentativité del’échantillona été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et CSP du chef de famille. aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégoried’agglomération
L’ANIMATION DE DISCUSSIONS EN LIGNE AUPRES DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE POP BY BVA
Communauté
20membresde la communauté Pop by BVA ont contribué à la réflexion sur ces sujets, entre le26 janvier et le 2 Février 2017.
0,8
1,1
1,8
Exemple de lecture :Dans le cas d’un échantillon de1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20%, la marge d’erreur est égale à2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
0,9
1,3
1,6
30 OU 70%
1,9
INTERVALLE DE CONFIANCE À 95% SELON LE SCORE
9,2
9,8
40 OU 60%
8,0
0,6
3,5
4,5
3,1
3,3
1,6
2,2
1,4
10,0
6,9
100 200 300 400 500 600 700 800
TAILLE DE L’ÉCHANTILLON
5,7
4,1
5,0
5,8
7,1
3,8
4,9
3,0
3,6
6,0
4,2
3,5
3,3
2,0
2,1
4,6
6,5
5,7
1,4
1,8
1,5
1,4
2,8
1,5
2,1
2,6
2,5
1,6
1,4
3,0
2,2
2,3
3,0
3,2
3,5
3,0
2,8
4,4
3,1
2,5
2,2
0,4
4 000 6000 10 000
0,9
4,0
0,8
5,3
1,3
0,9
3,2
3,7
3,5
4,4
4,6
0,7
1,0
900 1 000 2 000
4,0
0,6
2,7
Dans le cas présent, les résultats sont calculées sur la base de 1 101 individus. Ainsi, pour un pourcentage obtenu par enquêtede 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
2,4
3,7
4,1
1,3
1,8
10 OU 90%
20 OU 80%
5 OU 95%
50%
Comme pour toute enquête quantitative,cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.Le tableau ci-dessous présente les valeurs des margesd’erreursuivant le résultat obtenu et la taille del’échantillon considéré.
1,0
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
De Français très partagés àl’égarddel’immigration: 35% y sont ouverts, 35% sont réservés et 30% y sont réfractaires
65% des Français considèrent que la France doit accueillir les réfugiés qui lui demandent l'asile parce qu'ils sont persécutés dans leur pays.C’est10 points de moinsqu’ily a près de 20 ans. La nécessitéd’accueillirles réfugiés dans le cadre du droitd’asileest plus fortement soutenue par les sympathisants de La France Insoumise (86%), du Parti socialiste (86%) et de LREM (82%) alors que les sympathisants LR sont plus partagés (54%) sur cette question et ceux du FN très peu empathiques (29%).
63% des Français estimentqu’ily a tropd’immigrés aujourd’huien France.Si ce sentiment est très peu présent chez les sympathisants LFI (31%) et PS (25%), il est majoritaire chez les sympathisants LREM (52%) et très élevé chez les sympathisants LR (93%) et FN (98%).
Au-delà du fait que ces résultats sont très clivés politiquement, il est intéressant de croiser le sentiment àl’égarddu nombred’immigrésprésents en France avec le soutien au droitd’asile. Le croisement des réponses des Français à ces deux questions permet de constituertrois groupesd’opinionsde tailles équivalentes.
1
2
3
Le groupe des « Ouverts » représente 35% des Français. Ils’agitdes personnes qui ne jugent pasqu’ily a tropd’immigrésen Franceaujourd’huiet se montrent favorables au droitd’asileon trouve des Français plus jeunes, une surreprésentation de cadres,. Parmi ceux-ci, d’habitantsde grandes villes, de personnes ayant suivi des études supérieures et de sympathisants de la gauche. LE VERBATIM - « Je serais pour des principes plus humanistes et plus ouverts, qui ne crient pas que notre civilisation est en danger, parce que nous accueillons quelques dizaines de milliers de migrants. En comparaison de leur population, les pays nordiques font beaucoup mieux que nous. »
Le groupe des « Réservés » représente 35% des Français.Dans cette population, le sentimentqu’ily a tropd’immigrésen France cohabite avec l'idée que la France doit accueillir les réfugiés persécutés dans leur pays. Ils’agit d’unepopulation plus âgée que la moyenne nationale, plus féminine et plus basée dans les villes moyennes de province. On y trouve aussi une forte part de sympathisants de la droite et de personnes sans préférence partisane. LE VERBATIM Il faut savoir combiner humanité et sécurité avec pragmatisme »
Le groupe des « Réfractaires » représente 30% de la population. Ils’agitdes personnes qui estimentqu’ily a tropd’immigrésen France aujourd’huiet qui se montrent défavorables àl’accueildes réfugiés.C’estune population plus masculine, surreprésentant les 35-64 ans, les ruraux et les périurbains, ainsi que les personnes ayant un niveaud’étudesinférieur au Bac. Cette population compte 34% de sympathisants du Front national. LE VERBATIM - « La France ne peut recevoir des miséreux alors qu'elle n'arrive pas à endiguer la misère en France et à aider les français eux mêmes à sortir de la pauvreté. »
Des Français plutôt peu critiques àl’égarddes conditionsd’accueildes migrants, un sujet qui réactive le clivage gauche-droite
Pour 55% des Français, les réfugiés sont en général plutôt bien accueillis en France. Le sentiment exprimé par les répondants varie cependant très fortement selon leur proximité partisane,ce sujet semblant réindiquer la pertinence du clivage gauche-droite comme clé de lecture: 27% seulement des sympathisants LFI considèrent quel’accueildes réfugiés est plutôt de qualité derrière 35% des sympathisants PS, 44% des sympathisants LREM, 68% des sympathisants LR et 87% des sympathisants FN.
*75%, enquête IPSOS pour le HCR, novembre 1999
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
52% des Français jugent que les conditions de vie des migrants présents sur le territoire français sont inacceptables
On retrouve également des opinions partagées surl’accueildes demandeursd’asileou migrants dans le fait que43% des Français jugent que leurs conditions de vie en France sont acceptables contre 52% qui les jugent inacceptables(5% ne se sont pas prononcés).Cette opinion reste très segmentée politiquement: 75% des sympathisants LFI jugent les conditions de vie des migrants inacceptables tout comme 82% des sympathisants PS et 69% des sympathisants LREM alors que 59% des sympathisants LR et 87% des sympathisants FN les jugent acceptables.
Ces opinions clivées sur la qualité del’accueildes migrants en Francequestionnent sur la perception de leurs conditions de vie par les Français,une interrogation renforcée par le fait que 60% de ceux déclarant que des migrants vivent très près de chez eux estiment que leurs conditions de vie sont acceptables. Les échanges avec la communauté de Français POP by BVA permettent de mettre à jour deux logiques quis’opposent.
Les migrants sont bien accueillis: il y a une prise en charge associative etc’estune préoccupation nationale forte, qui plus est dans un contexte de crise économique et sociale. Pour une partie des Français,l’existencede centresd’hébergementet le soutien actifd’associationsindiquent la considération àl’égarddes conditions de vie des migrants. LE VERBATIM «L’accueilme semble t'il avec des centres corrects, moins de grande précarité. »est tout à fait acceptable
Les migrants sont mal accueillis: des besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits. Ce sont notamment les manques flagrants dans une diversité de nécessités quotidiennes de base (alimentation, hygiène, hébergement) qui fondent ce sentiment de conditions de vie inacceptables. LE VERBATIM « Ils sont pour la plupart parqués comme du bétail »
57% des Français déclarent que les conditions de vie des migrants sur le territoire français les inquiètent
Ce sentiment est plus nettement partagé par les sympathisants LFI (75%), PS (81%) et LREM (71%) alorsqu’ilest moins exprimé par les sympathisants LR (52%) et très peu présent chez les sympathisants FN (22%). Il est important de souligner quel’inquiétudedes Français trouve sa source dans des raisons variées, mises en évidence par les discussions avec les membres de la communauté de Français POP by BVA.
Des inquiétudes sécuritaires:LE VERBATIM - « J'ai le sentiment d'une grande insécurité. Il y a des campements sauvages à proximité de chez moi et il m'arrive d'avoir peur quand je sais mes ados dehors. »
Des inquiétudes humanitaires:LE VERBATIM - « Des personnes qui ont déjà énormément souffert pour arriver en France sont très mal accueillies. Humainement, elles risquent d'être traumatisées. »
Si les Français ne se disent pas inquietsc’estparcequ’ilsjugent que la prise en charge est satisfaisante :«Je ne suis pas inquiète parce qu'il sont pris en charge, aidés, soignés, logés pour certains, ce que ne peuvent pas dire tous les Français. »
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
Des Français plutôt peu disposés à venir personnellement en aide aux migrants 45% des Français considèrent quel’aideàl’intégrationdes migrants et àl’améliorationde leurs conditions de vie est de la responsabilité de chacund’entrenous.Cette opinion est fortement conditionnée par la position globale àl’égarddel’immigration(Ouverts : 77%, Réservés : 42%, Réfractaires : 11%) et à la proximité partisante (LFI : 72%, PS : 74%, LREM : 64%, LR : 28%, FN : 10%).
Dans le sillage de cette opinion réservée en matièred’engagementpersonnel,uniquement 34% des Français déclarentqu’ilpourraients’impliquer personnellement pour aider les migrants(via un accueil chez eux, la participation à des activités associatives, une aide financière ou matérielle). Si les sympathisants LFI (76%) et PS (65%) déclarent majoritairementqu’ilspourraients’impliquer,ils ne sont pas suivis sur cette question par les sympathisants LREM (42%) et cette opinion est partagée par uniquement 14% des sympathisants LR (0% chez les sympathisants FN).
« La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre sa part » : un résumé del’ambivalencedes Français
77% des Français se disentd’accordavec cette phrase de Michel Rocardet on observe que, même à des degrés divers, les Françaiss’accordent majoritairement sur cette phrase quelle que soit leur position politique (LFI : 90%, PS : 94%, LREM : 88%, LR : 79%, FN : 52%). Pour autant, les discussions en ligne avec la communauté POP by BVA ont fait apparaître3 logiquesd’opinionsautour de cette phrase.
Une logique de «solidarité inconditionnelle »selon laquelle la France doit accueillir les réfugiés car ils sont persécutés dans leur pays. LE VERBATIM « Personnellement je pense que nous sommes loin d'avoir fait tout ce que nous pouvons pour des gens qui fuient la guerre, la misère et les dictatures. »
Une logique de« solidarité européenne »selon laquelle la France doit accueillir des réfugiés, en concertation avec ses voisins etl’UE. LE VERBATIM « Si chaque pays accueillait des étrangers en détresse raisonnablement suivant les moyens de chacun, une véritable solution viable serait envisageable. Je pense que c'est tout naturellement que chaque État devrait se positionner positivement. Nous avons vu par le passé -et nous ne savons de quoi demain sera fait- qu'il faut être solidaire. »
Une logique de« solidarité rationnelle »laquelle la France peut accueillir les réfugiés mais doit également préserver sa situation nationale.selon LE VERBATIM « C'est vrai, on peut et on doit aider, mais sans que cela mette notre propre économie et nos citoyens en retrait. »
Dans ce contexte, d’immigration
uniquement
37%
des
Français
ont
une
opinion
positive
de
l’action
d’Emmanuel
Macron
et
du
gouvernement
en
matière
Seuls les sympathisants LREM expriment une opinion, largement, positive (85%) concernantl’actiondel’exécutifen matièred’immigrationalors queles opinions négatives sont majoritaires à gauche et à droite entre :
des sympathisants de la gauche (LFI : 79%, PS : 82%) qui critiquent une politique répressive, manquantd’humanisme, LE VERBATIM « On a l'impression que le but est d'instaurer une véritable politique de reconduite aux frontières. Je pense que le gouvernement est aussi pris par l'opinion populaire, qui porte à croire que les événements liés au terrorisme ont un lien avec les migrants / demandeurs d'asile. »
des sympathisants de la droite (LR : 62%, FN : 79%) pour lesquelsl’actionenvisagée manque de fermeté. LE VERBATIM « Rien ne m'a interpellée sur la politique qu'il compte mener pour enrayer l'immigration car c'est là le vrai sujet. »
Les opinions des Français à l’égard de l’immigration
Diriez-vous que vous êtes tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord ou pas d’accord du tout avec les phrases suivantes ? Base : à tous
La France doit accueillir les réfugiés qui lui demandent l'asile parce qu'ils sont persécutés dans leur pays
Il y a trop d'immigrés aujourd'hui en France
% D’accord
65%
63%
24%
41%
20%
12%
3%
% Pas d’accord
32%
-ϭϬ poiŶts eŶ ĐoŵpaƌaisoŶ à l’eŶƋuġte IPSOS pouƌ le HCR de Ŷoveŵďƌe ϭ999
37%
26%
22%
% D’accord par proximité partisane
La France doit accueillir les réfugiés qui lui demandent l'asile parce qu'ils sont persécutés dans leur pays
Il y a trop d'immigrés aujourd'hui en France
13%
86%
31%
2%
35%
86%
25%
82%
52%
54%
93%
29%
98%
LES « OUVERTS » 35% des Français
«Il n’y a pas trop d’immigrés en France» Pas d’accord avec l’idée selon laquelle «Il y a trop d’immigrés aujourd’hui en France » DEFINITION
Une population plus jeune (40% de moins de 35 ans), qui compte plus de cadres, d’habitants de l’Île-de-France (23%) et de grandes villes, de personnes ayant un niveau d’études supérieur au bac (90%), de membres de foyers à hauts revenus (38%)
52% de sympathisants de la gauche dont PROFIL notamment 21% de La France Insoumise 24% de sympathisants LREM
« Je seraispour des principes plus humanistes et plus ouverts, qui ne crient pas que notre civilisation est en danger, parce que nous accueillons quelques dizaines de milliers de migrants. En comparaison de leur population, les pays nordiques font beaucoup mieux que nous. »
« La France est le pays des droits de l'homme.Elle ne peut renier cette histoireen refusant d'accueillir les migrants et autres victimes du terrorisme ou des VERBguAerrTesIquMe les pays occidentaux ont eux-mêmes encouragées et avec lesquelles ils s'enrichissent (via la vente d'armes notamment). »
LES « RÉSERVÉS » 35% des Français
«Il y a trop d’immigrés en France mais la France doit accueillir les réfugiés »
Jugent qu’«Il y a trop d’immigrés en France »et que« La France doit accueillir les réfugiés qui lui demandent l'asile »
Une population plus féminine (60% de femmes), plus âgée (26% de 65 ans et plus), plus provinciale (86%)
Surreprésentation des sympathisants de la droite (30%), LREM (20%) et des personnes sans préférence partisane (20%)
« Il est important d'accueillir des migrants maisil doit néanmoins exister des règlesnationales et internationales »
« Nous ne pouvons pas tout assumermais nous devons faire tout notre possibleet assurer des conditions humaines aux migrants »
« Il faut savoircombiner humanité et sécurité avec pragmatisme. Il faudrait aussi avoir une meilleure politique internationale et tenter de régler les problèmes en amont pour que les personnes souffrant dans leur pays d'origine puissent y rester. Il en irait de l'intérêt de chacun! »
LES « REFRACTAIRES » 30% des Français
«Il y a trop d’immigrés en France et la France ne doit pas accueillir les réfugiés » Jugent qu’«Il y a trop d’immigrés en France»et pas d’accord avec le fait que « La France doit accueillir les réfugiés qui lui demandent l'asile »
Une population plus masculine (53% d’hommes) et une surreprésentation des 35-64 ans (66% contre 51% chez les semi-ouverts et 39% chez les ouverts), qui compte plus de ruraux (28%) et de périurbains (21%), de personnes ayant un niveau d‘études > bac (35%)
34% de sympathisants FN
« La France ne peut recevoir des miséreux alors qu'elle n'arrive pas à endiguer la misère en France et à aider les français eux mêmes à sortir de la pauvreté. Il y a d'autres façons d'aider les pays pauvres que de recevoir leurs ressortissants. »
«La France coule alors il faut arrêter de recueillir la misère du monde. Donner un toit et de la nourriture à nos SDF français est une priorité. »
L’opinion des Français sur la crise des migrants
Diriez-vous que vous êtes tout à fait d’accord, plutôt d’accord, plutôt pas d’accord ou pas d’accord du tout avec la phrase suivante ? Base : à tous
% D’accord 55%
Ont déclaré vivre à proximité de migrants ou demandeurs d’asile : 67%
Les « Les « Les «
Ouverts » : 22% Réservés » : 64% Fermés » : 82%
Plutôt d'accord 38%
« En France, les réfugiés sont en général plutôt bien accueillis »
Tout à fait d'accord 17%
% Pas d’accord 42%
Plutôt pas d'accord 33%
Pas du tout d'accord Ne se prononce pas 9% 3%
Détail auprès des sympathisants des principaux partis politiques
Proximité partisane
% D’accord
27%
35%
44%
68%
87%