Collèges Voltaire : lettre ouverte à la présidente du conseil départemental

Collèges Voltaire : lettre ouverte à la présidente du conseil départemental

-

Documents
2 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LETTRE OUVERTE A MADAME LA PRESIDENTE DU DEPARTEMENT ET MONSIEUR LE DIRECTEUR ACADEMIQUE DES SERVICES DE L’EDUCATION NATIONALE Madame la Présidente, Monsieur le Directeur Académique, Les parents d’élèves du collège Voltaire ont appris avec consternation la décision abrupte et sans concertation du Conseil Départemental et de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale du Doubs de fusionner les secteurs des deux collèges de Planoise lors de la réunion d’information du 19 décembre 2017. Nous entendons bien sûr les arguments avancés en faveur d’une meilleure mixité sociale au sein du collège Diderot et d’un règlement du problème de sureffectif de ce même collège. Nous ne sommes évidemment pas opposés à une véritable mixité qui viendrait régler les problèmes du collège Diderot sans déstabiliser le collège Voltaire. Mais force est de constater que la décision du Conseil Départemental et de la DSDEN plonge l’avenir de nos enfants dans un abîme d’incertitude qui ne laisse pas d’inquiéter tous les parents et au-delà. En effet, nous ne comprenons ni la méthode autoritaire, ni le calendrier amenant à une annonce la semaine précédant Noël, ni même le fond de cette décision qui a conduit la DSDEN à fractionner entre deux collèges et deux équipes pédagogiques les parcours éducatifs des élèves du cycle des approfondissements (de la cinquième à la troisième) pourtant à la base de la réforme des collèges.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 21 décembre 2017
Nombre de visites sur la page 1 566
Langue Français
Signaler un problème
LETTRE OUVERTE A MADAME LA PRESIDENTE DU DEPARTEMENT ET MONSIEUR LE DIRECTEUR ACADEMIQUE DES SERVICES DE L’EDUCATION NATIONALE Madame la Présidente, Monsieur le Directeur Académique, Les parents d’élèves du collège Voltaire ont appris avec consternation la décision abrupte et sans concertation du Conseil Départemental et de la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale du Doubs de fusionner les secteurs des deux collèges de Planoise lors de la réunion d’information du 19 décembre 2017. Nous entendons bien sûr les arguments avancés en faveur d’une meilleure mixité sociale au sein du collège Diderot et d’un règlement du problème de sureffectif de ce même collège. Nous ne sommes évidemment pas opposés à une véritable mixité qui viendrait régler les problèmes du collège Diderot sans déstabiliser le collège Voltaire. Mais force est de constater que la décision du Conseil Départemental et de la DSDEN plonge l’avenir de nos enfants dans un abîme d’incertitude qui ne laisse pas d’inquiéter tous les parents et au-delà. En effet, nous ne comprenons ni la méthode autoritaire, ni le calendrier amenant à une annonce la semaine précédant Noël, ni même le fond de cette décision qui a conduit la DSDEN à fractionner entre deux collèges et deux équipes pédagogiques les parcours éducatifs des élèves du cycle des approfondissements (de la cinquième à la troisième) pourtant à la base de la réforme des collèges. La question de la mixité sociale sur le secteur de Planoise ne sera en rien réglée par cette fusion. En passant de 78% d’élèves issus de catégories sociales défavorisées à 63%, la situation restera compliquée pour les collégiens et les enseignants. La situation actuelle du collège Voltaire avec ses 43% n’est pas idyllique mais simplement équilibrée, sachant que la moyenne des collèges du département s’établit à 40%. Cette question de la mixité, primordiale pour le bien-être des collégiens, mérite d’être posée plus largement, à l’échelle du territoire du Grand Besançon avec une concertation réelle de ses composantes dont les parents d’élèves. Pourquoi vouloir régler les difficultés énoncées dans l’urgence par une décision autoritaire ? La question du sureffectif du collège Diderot lève les mêmes interrogations. D’autres collèges de Besançon comme Stendhal perdent des effectifs alors pourquoi ne pas réorganiser plus largement les secteurs au-delà des collèges Voltaire et Diderot ? Pourquoi ne pas envoyer aussi quelques classes supplémentaires de Planoise vers un collège du centre ville comme Victor Hugo par exemple ? La question des moyens n’a pour l’instant reçu aucune réponse. La rémunération et les moyens affectés aux enseignants des deux collèges restent à arbitrer apparemment à moyens constants. Pourquoi ne pas classer les collèges Diderot et Voltaire en REP+ ? Les réponses aux questions légitimes liées au transport et à la restauration scolaire n’ont été qu’esquissées. Les projets engagés, les classes thématiques (musicales, arts, bilangues), les parcours éducatifs des élèves sont censés ne pas être impactés par cette fusion des secteurs mais pouvons-nous réellement le croire puisque ce ne sera ni la même direction de collège, ni la même équipe pédagogique qui en assureront la continuité ? Les conséquences de cette décision du Conseil Départemental et de la SDSEN inquiètent donc au plus haut point l’ensemble des parents d’élèves du collège Voltaire mais plus largement des écoles de Planoise et des écoles des villages rattachés à ce secteur fusionné.
Toutes ces raisons nous amènent logiquement à vous demander de suspendre l’application de cette fusion des deux secteurs et d’engager au plus tôt une concertation réelle avec les
communes du Grand Besançon, le personnel enseignant et les associations représentant les parents d’élèves pour régler de manière durable et équitable la question de la mixité sociale et des effectifs des collèges de l’agglomération.
Nous restons bien sûr à votre disposition pour échanger avec vous sur les modalités d’organisation de cette concertation et les solutions à déployer afin qu’aucun collégien ne soit pénalisé par les choix du Conseil Départemental et de la DSDEN.
Nous vous prions de croire, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur Académique, en l’expression de nos sentiments distingués.
L’association des parents d’élèves « Ensemble à Voltaire » ensembleavoltaire25@gmail.com