Front national : 2% des Français seulement souhaitent que Jean-Marie Le Pen ait davantage d

Front national : 2% des Français seulement souhaitent que Jean-Marie Le Pen ait davantage d'influence dans la vie politique

-

Documents
12 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Au lendemain du traditionnel défilé frontiste du 1er mai et alors que le bureau exécutif du Front national doit se réunir lundi pour décider d’éventuelles sanctions contre son président d’honneur, BVA en partenariat avec Orange et iTELE, a souhaité faire le point sur la situation du parti à quelques mois des élections régionales.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 mai 2015
Nombre de visites sur la page 7 038
Langue Français
Signaler un problème
Les Français et le Front national
Mai 2015
Sondage réalisé par
pouret
LEVEE D’EMBARGOA 18H: SAMEDI 2 MAI
2
Diffusion et levée d’embargo
Ce sondage est réalisé pouret
oDiffusé samedi à 18h00 sur i-Télé oDiffusé sur les portails Internet : http://www.orange.fr/,http://www.itele.frethttp://www.bva.fr/
3
Fiche technique
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprèsd’un échantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés par Internetles 29 et 30 avril 2015.
Echantillon de1028 personnes,représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. La représentativité del’échantillonassurée par la est méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Principaux enseignements (1/3)
er A la veille du traditionnel défilé frontiste du 1 mai et alors que le Front national est secoué depuis prèsd’unpar une crise mois importante - dont nous avonsd’ailleurs pu mesurer les premiers effets surl’opinion lors de notre dernier Observatoire de la politique nationale - il nous a semblé intéressant de faire le point sur la situation du parti. Quel estl’impactévènements des actuels, auxquels sont venuess’ajouteren début de semaine les révélations de Médiapart sur un possible compte en Suisse de Jean-Marie Le Pen, surl’image du Front national ?L’image et le potentiel électoral de sa présidente sont-ils affectés par ses affrontements avec son père ?Qu’enest-il del’imagede ce dernier ? Alors que se profile la campagne pour les élections régionales, BVA en partenariat avec Orange et iTELE, a souhaité mesurer le capital du Front national à quelques mois de la prochaine échéance électorale.Une crise très préjudiciable au présidentd’honneurdu FNInterrogés au début de la crise, juste après ses « provocations verbales » sur BFM TV et dans Rivarol, 4% des Français seulement déclaraient souhaiter que Jean-Marie Le Pen ait davantaged’influencela vie politique française, soit une baisse de 4 points dans depuis notre précédente mesure en janvier. Trois semaines plus tard,ce ne sont plus que 2% des Français qui souhaitent que Jean-Marie Le Pen ait davantaged’influencedans la vie politique française, soit une baisse de 2 points en moinsd’unmois et de 6 points depuis le début del’année.Ils’agitdu plus mauvais score jamais enregistré pourl’ex-leader du parti frontiste sur cet indicateur. A titre de comparaison, sa cote d’influenceétait proche de 20% en 2002, après sa qualification au second tour del’électionprésidentielle, et avait atteint son niveau le plus élevé en 1995, oscillant entre 20% et 30%. Cette baisses’observeque soit la proximité politique déclarée des sondés : il perd son dernier point chez chez les quelle sympathisants de la gauche (0% de coted’influence,-1 point depuis début avril) ; après avoir perdu 5 points chez les sympathisants de l’UMPentre janvier et début avril, il se stabilise à un niveau très faible (2%). Et surtout,il poursuit sa chute chez les sympathisants du Front national : avec 7% seulement de coted’influence,a perdu 29 points depuis le début de il l’année(passant de 36% en janvier, à 18% début avril avant de tomber à 7% à la fin du mois). Ses soutiens sont désormais quasi inexistants. Notonsqu’ilun score très légèrement supérieur à la moyenne des Français obtient chez les hommes (5%), les inactifs (9%) ainsi que les personnes à faible niveau de revenu (5%).
4
Principaux enseignements (2/3)
L’ex-leader du parti frontiste traverse donc une mauvaise passe dont iln’estpas certainqu’ilréussisse à se relever. Prochain rendez-vous pour lui : lundi 4 mai. Le bureau exécutif du Front national doit se réunir pour déciderd’éventuellessanctions contre le président d’honneur après ses récentes « provocations verbales ». Quelle que soitl’issuece bureau, Jean-Marie Le Pen de n’atoute façon de plus grand-chose à perdre dansl’opinionpublique. dont sa fille semble au contraire tirer profitLa première mesure del’opinion réalisée par BVA après le début de la crise au FN a pu laisser penser que Jean-Marie Le Pen allait entraîner sa fille avec lui dans sa chute : avec 23% de coted’influencelors de notre interrogation des 7 et 8 avril, Marine Le Pen avait en effet perdu 5 points chez les Français depuis mars. Une seconde mesure réalisée par notre institut les 9 et 10 avril a montré que sa coted’influenceremontait de 3 points, à 26%. Près de 3 semaines plus tard,ce sont prèsd’1 Français sur 3 qui souhaitent que Marine Le Pen ait davantaged’influencedans la vie politique française (32%), soit une progression de 6 points depuis notre précédente mesure et au final, une hausse de 4 points par rapport au mois de mars, avant la crise.Ils’agitmeilleur score jamais enregistré par du l’actuelledu FN sur cet présidente indicateur(son précédent record datait de juin 2011, avec 30% de coted’influence). Au cours du mois écoulé, la coted’influencede Marine Le Pen a notamment progressé chez les sympathisants du Front national (95% soit +4 points depuis mars) mais aussi chez les sympathisants del’UMP(36%, +7 points depuis mars). Elle trouve ses plus forts soutiens chez les hommes (38% de coted’influencecontre 26% chez les femmes), les personnes de 35-49 ans (38%) et celles de 50-64 ans (41%), les ouvriers (45%), les chômeurs (61%) ainsi que les individus ayant un niveaud’étudesinférieur au Bac (52%). En parallèle, le potentiel électoral de Marine Le Pen progresse également :plusd’1 Français sur 4 serait prêt à voter pour elle lors del’électionprésidentielle de 2017 (26%), un score en hausse de 2 points depuis notre dernière mesure les 2 et 3 avrilet de 8 er points supérieur aux 17,9% recueillis par Marine Le Pen au 1 tour del’élection présidentielle de 2012. Si 100% des sympathisants frontistes ontl’intention,sans surprise, de voter pour leur présidente, 27% des sympathisants del’UMPpourraient également se laisser tenter par ce vote, signed’unetoujours importante entre les deux électorats. Son discours séduit plus particulièrement les porosité ouvriers (37%d’entre eux pourraient voter pour elle en 2017), les inactifs (37% également), les personnes ayant un niveaud’étudesinférieur au bac (44%) ainsi que les personnes ayant un faible niveau de revenu (37%). 5
Principaux enseignements (3/3)
Ces résultats laissent donc à penser que le divorce entre Jean-Marie Le Pen et sa fille permette finalement à cette dernière de parachever sa stratégie de « dédiabolisation » du Front national et lui soit au final profitable.L’imagedu parti protégée par sa présidenteAu début de la crise interne au parti et après une séquence départementale un peu moins bonnequ’iln’avaitpul’espérer,le FN avait perdu 4 points avec 24% de bonnes opinions chez les Français début avril. Ils’agissait de son plus mauvais score depuis prèsd’un an (juin 2014). Trois semaines plus tard,le parti regagne 2 points, sans doute entraîné dans la roue de sa présidente, qui pour le moment sort grandie de cette séquence :26% des Français déclarent avoir une bonne opinion du Front national, soir plusd’1 Français sur 4.Ce score reste toutefois en-dessous de son meilleur score (30%, mesuré en débutd’année). Cette progression est essentiellement le fait des sympathisants del’UMPchez qui le FN regagne 6 points depuis début avril, passant de 24% à 30% de bonnes opinions. Il ne retrouve toutefois pas encore son score de 34%d’avantla crise chez ces mêmes sympathisants de l’UMP. Les prochaines semaines pourraient encore faire évoluer ces résultats. Si les révélations de Médiapart selon lesquelles Jean-Marie Le Pen aurait détenu un compte caché en Suisse, transféré aux Bahamasl’ansont avérées, celui-ci pourrait dernier, définitivement rester au plus bas dansl’opinion. Cela dépendra également del’issuedu bureau exécutif du Front national lundi prochain. Marine Le Pen, quant à elle, a pour le moment très bien géré les événements internes à son parti et a su utiliser cette séquence pour poursuivre son entreprise de dédiabolisation du FN, en marquant la distance avec son père. Alors que Maried’Herbaisde Thun, la présentatrice frontiste du blog vidéo de Jean-Marie Le Pen, vient des’auto-exclure du parti, il ne faudrait toutefois pas que les bisbilles internes durent trop longtemps, au risqued’entacherle début de la campagne pour les élections régionales. Adélaïde ZULFIKARPASIC, directrice de BVA Opinion
6
Oui, probablement 9%
o
Non, probablement pas 13%
Rappel Sondage BVA-Orange-iTELE réalisé le 2 et 3 avril 2015
Rappel 2 et 3 avril 2015 75%
100% --
14% 86% -
Oui, certainement 17%
ST OUI 26%
Rappel 2 et 3 avril 2015 24%
OUI NON Ne se prononcent pas*
7% 93% -
Détail par proximité politique…
Non, certainement pas 60%
Plusd’1 Français sur 4 serait prêt à voter pour Marine Le Pen lors del’électionprésidentielle de 2017 Lors de la prochaine élection présidentielle de 2017, pourriez-vous voter pour Marine Le Pen ?
Ne se prononce pas 1%
ST NON 73%
Ensemble des sympathisants de la droite
51% 49% -
27% 73% -
7
mai-13 mai-14 mai-15 nov.-12 juil.-13 nov.-13 juil.-14 nov.-14 mars-13 mars-14 mars-15 sept.-12janv.-13 sept.-13janv.-14 sept.-14janv.-15
27% 24% 25%
Plutôt bonne opinion 17%
Plusd’1 Français sur 4 a une bonne opinion du Front national Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion du Front national ?
Rappels Sondage BVA-Orange-iTELE réalisés depuis septembre 2012 dans le cadrede l’obseƌvatoiƌe dela politique nationale
Ne se prononce Très bonne pas opinion 1% 9%
o
Plutôt mauvaise opinion 21%
24%
30% 29% 28% 28% 26% 26% 28%28%28%
0%
5%
20% Très mauvaise 15% opinion 52%10%
22% 20%
ST BONNE OPINION 26%
50%
28% 27% 26% 24%
24% 23% 23% 23% 23%
23%
40%
45%
ST MAUVAISE OPINION 73%
35%
30%
25%
Evolution depuis septembre 2012 % ST BONNE OPINION
8
o
Plusd’1 Français sur 4 a une bonne opinion du Front national 30% des sympathisants del’UMPen ont également une bonne opinion
Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion du Front national ? ST Bonne ST Mauvaise opinion opinion
Ensemble
9%
17%
Sympathisants de la gauche1%3% 13%
Dont sympathisants plus à gauche que le PS 3%2% 13% (LO-NPA-PdG-PC)
9
Dont sympathisants socialistes
Sympathisants de la droite
Dont sympathisants de l’UMP
Dont sympathisants du Front national
3% 14%
22%
1% 29%
21%
30%
58%
Très bonne opinion Très mauvaise opinion
31%
82%
82%
83%
20%
52%
28%
39%
42%
Plutôt bonne opinion Ne se prononce pas
1%
1%
26%
4%
5%
3%
52%
30%
100% Plutôt mauvaise opinion
73%
95%
92%
97%
48%
70%
-
10
o
Plusd’1 Français sur 4 a une bonne opinion du Front national Les plus de 65 ans en ont une plus mauvaise opinion que la moyenne des Français
Avez-vous une très bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion du Front national ?
Ensemble
Moins de 35 ans
35-49 ans
50-64 ans
65 ans et plus
9%
13%
13%
5%
6% 9%
17%
12%
17%
27%
22%
Très bonne opinion Très mauvaise opinion
21%
23%
22%
19%
Plutôt bonne opinion Ne se prononce pas
52%
51%
47%
48%
63%
1%
1%
1%
1%
Plutôt mauvaise opinion
ST Bonne opinion
26%
25%
30%
32%
15%
ST Mauvaise opinion
73%
74%
69%
67%
85%
o
La coted’influence de Marine Le Pen progresse fortement alors que celle de son père atteint son plus mauvais score
Pour chacune des personnalités suivantes, souhaitez-vous davantaged’influencedans la vie politique française ?
OUI 32%
Rappel 9-10 avril 2015 26%
11
Marine Le Pen
Ne se prononce pas 1%
NON 67%
Rappel 9-10 avril 2015 72%
OUI 2%
qu’elle
Jean-Marie Le Pen
Rappel 9-10 avril 2015 4%
Ne se prononce pas 1%
Rappel Observatoire dela politiƋue ŶatioŶale du ŵois d’avƌil ϮϬϭ5 –réalisé les 9 et 10 avril 2015
ait
NON 97%
Rappel 9-10 avril 2015 94%