Greve 5 decembre

Greve 5 decembre

-

Documents
23 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La grève du 5 décembre > s ͛ D Z'K D Z Z / ϰ D Z ϮϬϭϵ ϭϴ, Sondage réalisé avec pour Recueil Mét hodologie ŶƋƵġƚĞ ƌĠĂůŝƐĠĞ ĂƵƉƌğƐ Ě͛ƵŶ ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶ ĚĞ &ƌĂŶĕĂŝƐ ŝŶƚĞƌƌŽŐĠƐ ƉĂƌ ŝŶƚĞƌŶĞƚ ůĞƐ3 et 4 décembre 2019. Echantillon Echantillon de1 005 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession deů͛ŝŶƚĞƌǀŝĞǁĠaprès stratification par région et catégorie Ě͛ĂŐŐůŽŵĠƌĂƚŝŽŶ. WƌĠĐŝƐŝŽŶƐ ƐƵƌ ůĞƐ ŵĂƌŐĞƐ Ě͛ĞƌƌĞƵƌ Chaque sondage présente une incertitude statistique queů͛ŽŶappelle margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌ. Cette margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌsignifie que le résultat Ě͛ƵŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etĚ͛ĂƵƚƌĞde la valeur observée. La margeĚ͛ĞƌƌĞƵƌdépend de la taille deů͛ĠĐŚĂŶƚŝůůŽŶainsi que du pourcentage observé.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 décembre 2019
Nombre de visites sur la page 19 562
Langue Français
Signaler un problème
La grève du 5 décembre
LEVÉE D’EMBARGO MERCREDI 4 DÉCEMBRE ϮϬϭϵ À ϭϴH
Sondage réalisé avec
pour
Recueil
Mét
hodologie
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠchaŶtilloŶ de FƌaŶçais iŶteƌƌogĠs paƌ iŶteƌŶet les3 et 4 décembre 2019.
Echantillon Echantillon de1 005 Françaisreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’ĠchaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, niveau de diplôme et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégorie d’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultat d’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠchaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé.
Sile pouƌĐeŶtage oďseƌvĠ est de … Taille de l’EĐhaŶtilloŶ30% ou 70% 20% ou 80% 50%40% ou 60% 10% ou 90% 5% ou 95% 1004,4 6,0 8,0 9,2 9,8 10,0 2003,1 4,2 5,7 6,5 6,9 7,1 3004,6 5,3 5,7 5,82,5 3,5 4004,0 4,6 4,9 5,02,2 3,0 5001,9 2,7 3,6 4,1 4,4 4,5 6003,3 3,7 4,0 4,11,8 2,4 8001,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3,5 9001,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3,3 1 0001,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3,1 2 0001,8 2,1 2,2 2,21,0 1,3 30001,4 1,6 1,8 1,80,8 1,1 Lecture du tableau:Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20% la marged’eƌƌeuƌest égale à 2,5% : le pourcentage réel est donc compris dansl’inteƌvalle[17,5 ; 22,5].
Les principaux enseignements
7 Français sur 10 estiment que le mouvement du 5 décembre est justifié car la réforme des retraites leur fait peur
Les principaux enseignements du sondage :
1. 2.
3.
4.
68% des Français estiment que le mouvement du 5 décembre est justifié (+2 pts en 1 semaine) Les raisons qui expliquent le soutien : essentiellement le manque de clarté (89%), la crainte de travailler plus longtemps (85%) etl’hostilitéàl’égarddu gouvernement (80%) Une bonne partie des Français a déjà prévu de modifier son organisation de décembre :c’estle cas de 39% des Français et de 58% des habitants del’aggloŵératioŶparisienne Si le pays devait connaître des blocages importants du fait de cette grève,c’estle gouvernement (60%) qui en serait désigné comme principal responsable selon les Français, et non les syndicats qui appellent à faire grève (40%)
Céline Bracq, Co-foŶdatrice et directrice géŶérale d’Ododža
Dans son analyse des réseaux sociaux, Véronique Reille-Soult constate que le flou de la réforme et le manque de confiance alimentent le soutien à la mobilisation.
Synthèse détaillée du sondage (1/3)
1) 68% des Français estiment que le mouvement du 5 décembre est justifié (+2 pts en 1 semaine) La mobilisation de demain est très largement légitimée parl’opiŶioŶ: Près de 7 Français sur 10 (68%) considèrent que le mouvement du 5 décembre est justifié (33% « tout à fait justifié » et 35% « plutôt justifié ») tandis que 32% jugentƋu’ilnel’estpas (20% « plutôt pas justifié », 12% « pas du tout justifié »). En une semaine la proportion de ceux qui trouvent le mouvement justifié a encore légèrement progressé (+2 points)*. Le soutien est majoritaire dans toutes les catégories de la population sauf auprès des sympathisants de LREM (68% « pas justifié). Les sympathisants de gauche (84%), du RN (77%) et les salariés du public (87%) sont en empathie totale avec les grévistes, mais les CSP+ (68%) et les salariés du privés (69%) comprennent aussi très largement leurs motivations. Les plus partagés sont les retraités (comme toujours sur les sujets concernant le temps de travail et la retraite des actifs actuels) : 53% disent que le mouvement est « justifié ». Les sympathisants LR sont également beaucoup moins enthousiastes (51% « justifié »).
2) Les raisons qui expliquent le soutien : essentiellement le manque de clarté (89%), la crainte de travailler plus longtemps (85%) etl’hostilitéàl’égarddu gouvernement (80%) Nousl’aǀoŶsobservé dans notre sondage de la semaine dernière*, les Français sont très majoritairement favorables à la fin des régimes spéciaux. Cela peut apparaître contradictoire avec leur soutien au mouvement du 5 décembre : ce mouvements’opposeà une réforme dont lecœuƌdu réacteur estl’aligŶeŵeŶtdes régimes de retraite.
*Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro publié le 28 novembre 2019
Synthèse détaillée du sondage (2/3)
Mais la contradictionŶ’est Ƌu’appaƌeŶte: les Français ont des raisons de soutenir le mouvement. Ceux qui le jugent justifiél’edžpliƋue avant tout par le manque de clarté sur les contours de sa réforme (89%). Qui ? Comment ? Cela laisse un flou qui inquiète les Français. Compte tenu du peu de créditƋu’ilsaccordent àl’edžĠcutif,ilsŶ’iŵagiŶeŶtpasƋu’ilpuisse leur réserver de bonnes surprises àl’issuedes concertations, le 15 décembre.D’ailleuƌs,une autre raison est également très citée :l’hostilitĠau gouvernement ou le fait de ne pas lui faire confiance (80%). De plus, 85% de ceux qui justifient le mouvement pensent que la réforme des retraites va les faire travailler plus longtemps. Les salariés du privé le disent autant que ceux du public (94%). Même auprès des Français approuvant le mouvement du 5 décembre, seuls 58%s’opposeŶtà la disparition des régimes spéciaux de retraites. Parmi ceux-là nous trouvons en particulier les moins de 25 ans (64%), les sympathisants de gauche (59%), les sympathisants RN (56%) et beaucoup moins les sympathisants LR (45%).
3) Une bonne partie des Français a déjà prévu de modifier son organisation de décembre :c’estle cas de 39% des Français et de 58% des habitants del’aggloŵératioŶparisienne Les Français se montrent donc majoritairement solidaires en dépit du casse-têteƋu’ilsanticipent pour le mois de décembre. Près de 4 Français sur 10 a modifié ou va modifierl’oƌgaŶisatioŶde ce mois-ci que ce soit pour se rendre au travail, pour les départs en vacances ou pourl’oƌgaŶisatioŶde Noël. En agglomération parisienne (où le cumul de grève à SNCF, à la RATP et dans les établissements scolaires compliquera particulièrement la vie), 58% des habitants ont ou vont modifier leurs habitudes.
Synthèse détaillée du sondage (3/3)
4) Si le pays devait connaître des blocages importants du fait de cette grève,c’estle gouvernement (60%) qui en serait désigné comme principal responsable selon les Français, et non les syndicats qui appellent à faire grève (40%) Mais la perturbation du quotidien, si elle devait durer, serait bien plus largement imputée au gouvernement (60%) plutôtƋu’audž syndicats (40%). Les organisations syndicales ont beau ne pas avoir la cote, le bien fondé de leur cause aux yeuxd’uŶemajorité de Français justifie ces chiffres. La balle est dans le camp del’edžĠcutif:c’est l’aǀismajoritaire de tous les Français et pour les sympathisants de tous les partis à l’edžceptioŶde ceux de LREM (80% considèrent que si le mouvement devaits’eŶkLJsteƌce serait la faute des syndicats) et de LR (55% estiment de même). La semaine dernière les Français anticipaient une attitude très ferme du gouvernement « quitte à devoir subir un long conflit social »*. Résignés, mais pour le moment pas en colère (en tout cas contre les grévistes), nos concitoyens se préparent donc à un nouvel hiver difficile (ou tout au moins à un débutd’hiǀeƌ),plus perturbant encore pour leur quotidien que celui des Gilet jaunes.
*Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et le Figaro publié le 28 novembre 2019
Céline Bracq, Co-foŶdatƌice et diƌectƌice gĠŶĠƌale d’Ododža
Réseaux sociaux L’œil de VĠƌoŶiƋue Reille Soult, CEO de DeŶtsu CoŶsultiŶg
Le flou de la réforme et le manque de confiance alimentent le soutien à la mobilisation Leparole des politiques et dans celle du gouvernement en particulier explique en partie le soutienmanque de confiance dans la des internautes au mouvement du 5 décembre:« comment peuvent-ils garantir un système quis’appliƋueƌaquand ils ne seront plus là ».
Cette défiance est renforcée par le flou entretenu par le gouvernement sur le contenu précis de la réforme:« pour croire ceƋu’ils disent, il faudrait encore que je comprenne ceƋu’ilsdisent ».
Les internautes se questionnent ainsi sur les motivations du gouvernement :« de toute façon, Macron a changé en cours de route le principe de la reforme :c’estfinil’éƋuité,la priorité ce sont les économies ».
Résultat, de nombreux internautes échangent sur le fonctionnement actuel de la retraite et cherchent à comprendre son fonctionnement futur. Les échanges deviennent parfois très techniques et certains spécialistes partagent leurs connaissances. IlŶ’est plus rare de lire sur les forums des échanges sur les principesd’uŶe«réforme qui doit être systémique et non paramétrique».
Finalement,grande majorité, la grève annoncée est une nécessité pour mettre le gouvernement sous pressionpour la et lui montrer que les Français sont vigilants sur la façon dont il va traiter cette réforme.
Ils sont aussi nombreux à échanger sur la paralysie du pays à venir. On lit de nombreux conseils pours’adapteƌau quotidien face aux transports àl’aƌƌġt. Véronique Reille Soult, CEO de Dentsu Consulting
Retrouvez les éléments détaillés del’aŶalysesur les réseaux sociaux à la fin de ce rapport
Résultats du sondage
Soutien au mouvement de grève du 5 décembre
Un mouvement de grève reconductible est prévu le 5 décembre 2019. Diriez-vous que ce mouvement de grève est justifié ou pas justifié ?
ST Pas justifié : 32% Rappel il y a 1 semaine : 34%*
INVERSION TOTALE EN UN MOIS La mobilisation était jugée« PAS JUSTIFIEE » par 57% des Françaisle31/10/19**. Mais à l’ĠpoƋuela question portait surl’aŶŶoŶcepar les syndicats de la SNCF (alors seuls) de leur grève reconductible à partir du 5/12/19
Pas du tout justifié 12%
Plutôt pas justifié 20%
* Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France info et le Figaro, publié le 28/11/2019 ** Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France info et le Figaro, publié le 31/10/2019
Tout à fait justifié 33%
Plutôt justifié 35%
ST Justifié : 68%
Rappel il y a 1 semaine : 66%*
Soutien au mouvement de grève du 5 décembre selon la proximité partisane
Un mouvement de grève reconductible est prévu le 5 décembre 2019. Diriez-vous que ce mouvement de grève est justifié ou pas justifié ?
Ensemble
Symp. FI
Symp. PS
Symp. EELV
Symp. LREM
Symp. LR
Symp. RN
Tout à fait justifié
33%
55% 42% 23% 8%24% 18% 47%
Plutôt justifié
35%
48% 33% 33%
Plutôt pas justifié
20%
12%
4% 1% 40% 40% 14% 4% 3% 17% 9% 35% 35% 14% 1% 30% 13% 9%
Pas du tout justifié
(NSP)
ST Justifié 68%
95% 82% 71%
32% 51%
77%
ST Pas justifié 32%
5% 18% 26%
68% 49%
22%