Les 35 heures n

Les 35 heures n'ont plus bonne presse auprès des Français

-

Documents
18 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

L'étude CSA réalisée pour Les Echos, Radio Classique et-encore une fois-l'Institut Montaigne, révèle ainsi que 71% des Français se disent favorables à ce que les entreprises puissent «fixer librement le temps de travail, par accord avec leurs salariés». En clair, près des trois quarts des sondés (1003 sondés interrogés début septembre) envisagent de renoncer aux 35 heures.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 septembre 2015
Nombre de visites sur la page 7
Langue Français
Signaler un problème

L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique
Baromètre CSA pour Les Echos et Radio Classique
Septembre 2015
Etude N° 1500866A Sommaire
Fiche technique 3 1.
5 Principaux enseignements 2.
3. La confiance dans l’exécutif 8
4. L’image des personnalités politiques 14
Titre du projet
2 Fiche technique
Interrogation
Echantillon national représentatif de 1008 personnes âgées de 18 ans et plus
Constitution de l’échantillon
Méthode des quotas basée sur les critères de sexe, d’âge et de profession du chef de ménage après stratification par régions et
catégories d’agglomérations.
Mode de recueil
Interrogation par téléphone (système CATI)
Dates terrains
erDu 1 au 2 septembre 2015
L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique / Septembre 2015
3 Précisions sur les marges d’erreur
Pour un échantillon de 1000 personnes, les marges d’erreur sont les suivantes avec un niveau de confiance de 95% :

Pour un
5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% 65% 70% 75% 80% 85% 90% 95% pourcentage de :

+/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/- +/-La marge d’erreur 1.4 1.9 2.2 2.5 2.7 2.8 3 3 3.1 3.1 3.1 3 3 2.8 2.7 2.5 2.2 1.9 1.4 est de :

3.6 8.1 12.8 17.5 22.3 27.2 32 37 41.9 46.9 51.9 57 62 67.2 72.3 77.5 82.8 88.1 93.6 Le résultat réel se
et et et et et et et et et et et et et et et et et et et situe dans une
6.4 11.9 17.2 22.5 27.7 32.8 38 43 48.1 53.1 58.1 63 68 72.8 77.7 82.5 87.2 91.9 96.4
fourchette entre :



Exemple de lecture : pour un résultat observé de 50%, il y a 95% de chances pour que le résultat réel soit compris entre 46.9% et 53.1%.
L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique / Septembre 2015
4 Principaux enseignements
Titre du projet 5 5 Principaux enseignements (1/2)
Un niveau de confiance toujours fragile pour l’exécutif en cette rentrée

Avec 27% de Français (stable par rapport à la vague du mois d’août) qui lui font confiance pour affronter
efficacement les principaux problèmes qui se posent au pays (contre 69% d’avis contraires), c’est un Président de la
République toujours fragile dans l’opinion qui affronte une rentrée politique chargée (débat sur le temps et le code
du travail, mobilisation des éleveurs, grève des enseignants le 17 septembre prochain pour protester contre la
réforme du collège etc.).
La situation de François Hollande n’en demeure pas moins plus favorable qu’à la rentrée 2014, période à laquelle
seuls 19% de Français lui accordaient leur confiance. Rappelons qu’à l’époque le gouvernement venait d’être
remanié suite aux départs d’Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Aurélie Filippetti. En outre, le 4 septembre 2014
paraissait Merci pour ce moment, de Valérie Trierweiler.
Dans le détail, sa cote regagne quelques couleurs auprès des ouvriers (+9) probablement en raison des annonces
sur les baisses d’impôts, des sympathisants EELV (+16) suite à ses déclarations sur la COP21 lors de la conférence
des ambassadeurs, et UDI (+12) qui peut s’expliquer par son mea culpa sur la TVA sociale.

Manuel Valls, quant à lui dévisse de 4 points, avec une cote de confiance de 34% (soit son niveau le plus bas
depuis les attentats de Charlie Hebdo). Le recadrage d’Emmanuel Macron sur les 35 heures (qui enregistre une
hausse de 5 points dans notre baromètre), la polémique autour de la « baffe » qu’il aurait donné à un militant MJS
lors des universités d’été du PS semblent lui avoir coûté quelques points dans l’opinion. Rappelons toutefois qu’il se
trouve en meilleure posture qu’à la rentrée 2014, lors de laquelle nous l’avions mesuré 31%.
Dans le détail, s’il perd 14 points chez les sympathisants du Front de Gauche (22%), il en gagne 15 chez les UDI
(42%), probablement en raison de ses déclarations sur la nécessaire révision du droit du travail le week-end dernier,
qui semblent effrayer les uns et ravir les autres.
L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique / Septembre 2015
6 Principaux enseignements (1/2)
Le bond d’Emmanuel Macron à droite

C’est semble-t-il le grand gagnant du débat sur le temps de travail de la semaine dernière. Rappelons qu’il a remis
en question les 35 heures lors de l’université du Medef avant d’être recadré par le Premier Ministre. En effet, en
e egagnant 5 points auprès de l’ensemble des Français (44% en ont désormais une bonne image), il passe de la 8 à la 2
place dans notre baromètre, derrière Alain Juppé qui continue son échappée avec 57% d’image positive (-2).
La hausse est encore plus nette à droite : +11 points. Avec 63% d’image positive et une troisième position, il talonne
désormais Nicolas Sarkozy chez les sympathisants de droite (66% d’image positive pour l’ancien Président de la
République à droite, +2). Le patron de Bercy progresse également à gauche avec une hausse de 5 points, et 44%
d’image positive. In fine, à travers ses récentes déclarations, c’est un Ministre de l’Economie de gauche dont la
popularité est désormais nettement supérieure à droite (de quasiment 20 points).

Deuxième mouvement notable, la hausse de 5 points de Christiane Taubira (+12 à gauche) qui regagne les points
qu’elle avait perdu le mois dernier suite à sa proposition d’abandonner le délit de conduite sans permis pour le
remplacer par une simple contravention.

Julie Gaillot, Directrice de clientèle au Pôle Opinion - Corporate



L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique / Septembre 2015
7 La confiance dans l’exécutif
Titre du projet 8 Confiance en François Hollande
QUESTION - Faites-vous confiance ou pas confiance au Président de la République, François HOLLANDE, pour affronter efficacement les
principaux problèmes qui se posent au pays ?
En %

Rappel Août 2015
27%
(=)
Confiance
NSP 27%
4%
Pas
confiance
69%
Rappel Août 2015
69% Indice de confiance : -42*
*Indice calculé en soustrayant les « Pas (=)
confiance » au « Confiance »
L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique / Septembre 2015
9 Confiance détaillée en François Hollande
Ensemble = 27 69 4
Evolution % « Confiance »
-1 18-24 ans 23 71 6
25-34 ans +6 35 62 3
Age -4 35-49 ans 22 76 2
-2 50-64 ans 25 71 4
Confiance
+3 65 ans et plus 30 63 7
Pas confiance
+3 NSP Retraités 29 65 6
-3 Cadres et professions libérales 31 63 6
Professions intermédiaires -1 26 73 1
Employés -7 19 77 4 Profession
+9 Ouvriers 33 65 2
Sympathisants Front de Gauche -1 29 70 1
-5 Sympathisants PS 65 30 5
Sympathisants EELV +16 46 54 Proximité
-2 Sympathisants MoDem 32 68 politique
+12 Sympathisants UDI 20 80
Sympathisants UMP / Les Républicains -2 8 91 1
-4 Sympathisants FN 8 87 5
L’Observatoire Politique CSA - Les Echos - Radio Classique / Septembre 2015
10