Les 6 premiers mois de Macron

Les 6 premiers mois de Macron

-

Documents
12 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

/HV TXHVWLRQV GH O¶pFRQRPLH L e sF r a n ç a i se tl e s 6 pr e m i e r sm o i s G ¶ ( P P D Q X H OM a c r o n à O ¶ ( O \ V p H /(9e( '¶(0%$5*2 -(8', 129(0%5( $17H 2 Recueil Echantillon Enquête réalisée auprèsG¶XQéchantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés parInternetdu 15 au 16 novembre 2017. Echantillon de1 080 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans Letaprleusp.résentativité deO·pFKDQWLOORQa été assurée grâce à la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et CSP du chef de famille. La représentativité deO¶pFKDQWLOORQa été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégorieG¶DJJORPpUDWLRQ 6,9 4,4 4,9 5,7 8,0 5,7 4,6 5,3 4,1 0,4 3,0 0,7 0,6 7,1 1,4 1,0 3,5 0,9 1,4 1,6 3,7 3,5 1,0 Exemple de lecture :'DQV OH FDV G¶XQ pFKDQWLOORQ GH1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20% OD PDUJH G¶HUUHXU HVW pJDOH j2,5.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 16 novembre 2017
Nombre de lectures 4 582
Langue Français
Signaler un abus
Les questions de l’économie
L e s F r a n ç a i s e t l e s
6 p r e m i e r s m o i s
d ’ E m m a n u e lM a c r o n à
l ’ E l y s é e
LEVÉE D’EMBARGO : JEUDI 16 NOVEMBRE A17H
2
Recueil
Echantillon
Enquête réalisée auprèsd’unéchantillon de Français recrutés par téléphone puis interrogés parInternetdu 15 au 16 novembre 2017.
Echantillon de1 080 personnes, représentatif de la population française âgée de18 ans Letaprleusp.résentativité del’échantillona été assurée grâce à la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et CSP du chef de famille. La représentativité del’échantillona été assurée grâce à la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, CSP du chef de famille et de la personne interrogée, après stratification par région et catégoried’agglomération
6,9
4,4
4,9
5,7
8,0
5,7
4,6
5,3
4,1
0,4
3,0
0,7
0,6
7,1
1,4
1,0
3,5
0,9
1,4
1,6
3,7
3,5
1,0
Exemple de lecture :Dans le cas d’un échantillon de1 000 personnes, pour un pourcentage obtenu par enquête de20%, la marge d’erreur est égale à2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
2,2
3,5
4,5
700 800 900 1 000 2 000 4 000 6000 10 000
2,2
3,2
3,0
3,5
1,5
1,3
2,1
3,2
0,8
0,9
0,6
1,8
1,3
1,1
1,3
2,0
2,1
1,5
1,6
1,8
1,9
2,7
2,4
2,3
2,5
2,8
2,2
2,6
6,0
4,2
9,2
6,5
3,1
3,3
Dans le cas présent, les résultats sont calculées sur la base de 1080 individus. Ainsi, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 2,5. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 17,5% et 22,5%.
3,8
4,1
3,7
4,0
1,4
1,6
9,8
1,4
1,8
0,8
0,9
2,8
4,0
3,0
3,3
3,6
4,6
5,8
5,0
Comme pour toute enquête quantitative,cette étude présente des résultats soumis aux marges d'erreur inhérentes aux lois statistiques.Le tableau ci-dessous présente les valeurs des margesd’erreursuivant le résultat obtenu et la taille del’échantillon considéré. INTERVALLE DE CONFIANCE À 95% SELON LE SCORE TAILLE DE L’ÉCHANTILLON 5 OU 95% 10 OU 90% 20 OU 80% 30 OU 70% 40 OU 60% 50%
100 200 300 400 500 600
3,0
3,1
4,4
2,5
10,0
Les six premiers mois du mandatd’EmmanuelMacron sur le plan économique et social ont marqué les esprits : une part significative de Français (77%) est capable de citer spontanément au moins une mesure réalisée par Emmanuel Macron depuis son élection.
Les quatre mesures que les Français ont le plus retenu sont la réforme du code du travail (26% de citations), la suppression del’ISF(16%), la hausse de la CSG (15%, et 28% chez les retraités) et la baisse des APL (14%, 27% chez les moins de 35 ans).
Ces mesures, qui sont celles qui ont le plus suscité la polémique, sont souventévoquées avec une tonalité négative: de nombreux interviewés mentionnent ainsi la réforme du code du travail à travers son moded’adoptionjugé critiquable (les ordonnances) ou associent plusieurs mesures entre elles pour dénoncer une forme de « deux poids deux mesures » entre différentes catégories de population (suppression del’ISFet baisse des APL, baisse des charges pour les entreprises et hausse de la CSG pour les retraités).
Dernière mesure citée de manière relativement significative (9% de citations spontanées) :la suppression de la taxed’habitation. Les autres mesures (loi de moralisation de la vie publique, diminution des emplois aidés, baisse des cotisations sociales) ont laissé une trace significative, mais de manière moins nette dansl’opinion.
Six mois après son élection, Emmanuel Macron suscite le mécontentementd’unemajorité de Français (57%), tandis que 39% font part de leur satisfaction.Ces résultats sont très proches de ceux observés fin octobre dans notre baromètre politique : la cote de popularité du Président était alors de 42%, tandis que 56% indiquaient avoir une mauvaise opinion de ce dernier.
Si les trois quarts des personnes qui ont voté pour lui au premier tour font part de leur satisfaction (75%), une sur cinq (21%) affiche son mécontentement àl’égarddes six premiers mois du Président, signed’unecertaine déception chez une partie, minoritaire mais non négligeable, de ses électeurs.
Comme souvent lorsque les Français se prononcent sur Emmanuel Macron,les opinions sont très clivées selon le profil des interviewés :
Le mécontentement est majoritaire chez les jeunes (60% des 18-34 ans) et les catégories modestes (63% des ouvriers et employés). En revanche, les personnes âgées (50% des 65 ans et plus), les cadres (46%) et les personnes dont les revenus mensuels sont supérieurs à 3500net (48%) expriment davantage que la moyenne leur satisfaction.
Sur le plan politique, les sympathisants du Front national (78%) et les sympathisants de la gauche font très largement part de leur mécontentement (82%), même si les sympathisants PSl’exprimentde manière moins massive (57%), tandisqu’à l’inverseles sympathisants LREM affichent largement leur satisfaction (83%). Les sympathisants de droite sont quant à eux plus satisfaitsqu’enmoyenne des six premiers moisd’EmmanuelMacron àl’Elysée(48%, 52% chez les sympathisants LR).
Les Français se montrent à peine moins sévères àl’égard d’EmmanuelMacronqu’ilsnel’étaientàl’égardde François Hollande en novembre 2012: 38% exprimaient alors leur satisfaction àl’égarddes six premiers mois du mandat du Président socialiste, 61% leur mécontentement.
En revanche,Emmanuel Macron bénéficied’uneimage beaucoup plus positive dansl’opinion: les Françaiss’accordenttrès largement pour dire del’actuelchef de l’Etat qu’ilestdynamique(81%, contre seulement 27% qui pensaient la même chose de son prédécesseur après quatre mois de mandat) et ils considèrent majoritairementqu’ilest capable deprendre les décisions quis’imposent(56%, contre 31% à propos de Français Hollande) etqu’ilestcompétent(57% contre 38%).
Les Français sont en revanche plus partagés sur sa capacité à bien expliquer sont action (46%, 32% pour François Hollande) et seuls 37% le jugent rassembleur (40% pour François Hollande).
Alorsqu’unegrève a lieuaujourd’huiàl’appelnotamment de la CGT, de Force ouvrière et de certaines organisations de jeunesse, pour dénoncer la « politique libérale » du Gouvernement, ce motd’ordretrouve un certain écho dansl’opinion:prèsd’unFrançais sur deux (47%) juge que la politique du Gouvernement est trop libérale, notamment parmi les employés et ouvriers (55%), les salariés (53%) et les sympathisants de gauche (79%).C’estsans doutel’unedes raisons pour lesquelles une majorité de Français se disent mécontents des six premiers moisd’EmmanuelMacron.
Un tiers des Français juge àl’inverseque la politique menée est libérale « juste comme il faut » (31%), notamment chez les personnes âgées de 65 ans et plus (43%) et les cadres (42%, mais ces derniers sont partagés puisque 46% jugent la politique du Gouvernement trop libérale). Les sympathisants LREM considèrent largementqu’unbon équilibre a été trouvé (78%) tout comme une partie non négligeable des sympathisants de droite (39%), notamment LR (43%). Ces derniers sont tout de même un tiers à estimer que la politique ne va pas assez loin etn’estpas « assez libérale ».
La future réforme del’assurancechômage permettra peut-être de susciter davantage de jugements positifs dansl’opinion. Si ses contours sont encore flous, elle est pour le momentaccueillie très favorablementla très grande majorité des Français se dit favorable à ce que: l’onouvrel’assurancechômage aux travailleurs indépendants (82%) et aux salariés démissionnaires sous conditions (72%).
Cette dernière mesure est particulièrement appréciée des salariés du privé (85%). Elle est en revanche un peu plus rejetée par les personnes de 65 ans et plus (35% contre 24% en moyenne) ainsi que par les sympathisants de droite (34%) et du Front national (32%).
Q1. En ce qui vous concerne, au cours de ses six premiers mois de mandat en tant que président de la République, quelle est la mesure économique et sociale prise par Emmanuel Macron qui vous a le plus marqué(e) ? Base : à tous
LA LOI TRAVAIL La réforme du code du Travail La réforme par ordonnances du Code du Travail La suppressioŶ de l’ISF reŵplaĐé par l’IFI AUGMENTATION DE 1,7 POINT DE LA CSG Augmentation de la CSG Augmentation de la CSG pour les retraités La baisse de 5 euros des APL La suppressioŶ progressive de la taxe d’haďitatioŶ Loi de moralisation de la vie politique La diminution des emplois aidés La baisse des charges et cotisations sociales La flat tax ou PFU La fiŶ de l’Etat d’urgeŶĐe La baisse du budget des Armées
2% 1% 1% 1% 1% 1%
QUESTION OUVERTEREPONSES SPONTANEES
4%
5%
9%
9%
16% 15%
14%
22%
26%
Divers : 8% / Ne se prononce pas : 23%
Autres mesures citées par moins de 1% des Français : le doublement des classes de CP et les mesures en faveur de l’éducationprioritaire, la décision de rendre 11 vaccins obligatoires, les mesures en faveur de l’apprentissage et de la formation
6
Q1. En ce qui vous concerne, au cours de ses six premiers mois de mandat en tant que président de la République, quelle est la mesure économique et sociale prise par Emmanuel Macron qui vous a le plus marqué(e) ? Base : à tous
« La prise de position sur les chômeurs et la Loi travail. Il se prend pour qui pour juger les gens, la vie n'est pas un long fleuve tranquille. »
« La Loi travail. »
« Evidemment ma position de retraitée fait que la hausse de la CSG ne passe pas !! Il y a tant de gens qui passent entre les mailles du filet !! Par contre je soutiens la moralisation de la vie publique et j'aimerais des sanctions exemplaires » 7
« La suppression de 5 euros des APL. C'est à des petits signes comme celui-ci qu'on voit que Macron est plus préoccupé par les plus aisés surtout en comparaison avec la suppression de l’ISF.»
« La suppression de la taxe d’habitation.»
«Le Président Macron met en œuvre le programme qu'il a annoncé lors de sa campagne et c'est le seul à ce jour à tenir les promesses qu'il a faites. C'est remarquable, que l'on soit en accord ou non avec sa politique. »
« Nous avons enfin un Président digne de l'être, les premières mesures sont prises et bien prises. »
*Item non suggéré
Plutôt satisfait 21%
Plutôt satisfait 8%
Plutôt satisfait 39%
Q2. Globalement, diriez-vous que vous êtes plutôt satisfait ou plutôt mécontent des six premiers mois du mandat d’Emmanuel Macron, en tant que président de la République ? Base : à tous
8
Plutôt satisfait 52%
** BVA pour Le Parisien / Aujourd’hui en France (14 novembre 2012)
Plutôt satisfait 15%
Plutôt satisfait 39%
Plutôt satisfait 83%
Sympathisants de la droite
Plutôt satisfait 48%
Ne se prononce pas * 1%
Plutôt satisfait 38%
Rappel ** F. HollandeNovembre 2012
Sympathisants du Parti socialiste
Sympathisants La République En Marche !
Sympathisants de la France Insoumise
Sympathisants Les Républicains
Sympathisants du Front national
Plutôt mécontent 61%
Ne se prononce pas * 4%
Plutôt mécontent 57%
% Plutôt satisfait
Sympathisants de la gauche
9
Q3. Pour chacun des qualificatifs suivants, diriez-vous qu’il s’applique très bien, plutôt bien, plutôt mal ou très mal à Emmanuel Macron ? Base : à tous
Dynamique
Compétent
Capable de prendre les décisions qui s'imposent
Explique bien son action
Rassembleur
S’applique très bien
30%
16%
19%
8%
4%
S’applique plutôt bien
** TNS Sofres pour CQFD (7 septembre 2012)
38%
33%
41%
37%
S’applique plutôt mal
51%
29%
26%
24%
35%
S’applique très mal
10%5%4%
13%
16%
30%
15%
4%
4%
4%
4%
Total S’applique bien
Ne se prononce pas * *Item non suggéré
81%
57%
56%
46%
37%
Rappel ** F. Hollande Sept. 2012
27%
38%
31%
32%
40%
Sympathisants La France Insoumise
Q3. Pour chacun des qualificatifs suivants, diriez-vous qu’il s’applique très bien, plutôt bien, plutôt mal ou très mal à Emmanuel Macron ? Base : à tous
10
Sympathisants du Parti socialiste
72%
57%
46%
77%
55%
28%
37%
41%
Sympathisants de la gauche
Explique bien son action
Rassembleur
Capable de prendre les décisions qui s'imposent
Compétent
56%
48%
25%
92%
12%
27%
Sympathisants du Front national
Dynamique
69%
81%
Sous-Total S’applique bien
20%
99%
Sympathisants La République En Marche !
32%
32%
Sympathisants de la droite
43%
50%
28%
32%
62%
96%
61%
94%
73%
35%
Sympathisants Les Républicains
77%
87%
95%
66%
70%
64%
69%
38%
18%
41%
33%
58%
Juste comme il faut 31%
Trop libérale 47%
Ne se prononce pas * 5%
Q4. Diriez-vous de la politique économique menée actuellement par le Gouvernement qu’elle est trop libérale, pas assez libérale, juste comme il faut ? Base : à tous
24%
4%
Sympathisants de la droite
34%
Sympathisants Les Républicains 4% 19%
*Item non suggéré
2%
4%
Pas assez libérale 17%
79%
Sympathisants de la France Insoumise 3% 16%
67%
23%
Sympathisants du Parti socialiste 2% 8%
79%
Sympathisants de la gauche
9% 8%
11
5%
Sympathisants La République En Marche !
1%
78%
43%
6%
39%
16%
32%
Sympathisants du Front national 4%