Réaction du collectif Bassines non merci au propos de la préfète Isabelle David

Réaction du collectif Bassines non merci au propos de la préfète Isabelle David

Documents
4 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

A la préfète des Deux-Sèvres Isabelle qui estime qu'il fait "de l'intox", le collectif "Bassines non merci" réplique...

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 29 juillet 2019
Nombre de visites sur la page 175
Langue Français
Signaler un problème
CP eŶ ƌĠaĐtioŶ audž pƌopos de la pƌĠfğte.
La pƌĠfğte seŵďle ĐoŶsidĠƌeƌ Ƌue la dĠfeŶse de l'eŶviƌoŶŶeŵeŶt et plus pƌĠĐisĠŵeŶt la pƌoteĐtioŶ de l'eau et des ŵilieudž Ŷatuƌels paƌ les ĐitoLJeŶs est uŶ aŵuseŵeŶt ;Nouvelle RĠpuďliƋue du Ϯϲ juillet "Le pƌopƌe de l'iŶtodž"Ϳ. Il ĐoŶvieŶt de ƌappeleƌ Ƌue le ĐolleĐtif BassiŶes NoŶ MeƌĐi ƌegƌoupe ϯϭ stƌuĐtuƌes Ƌui, au-delà de la lutte eŶgagĠe pouƌ ŵodifieƌ pƌofoŶdĠŵeŶt le pƌojet de ϭ9 ďassiŶes de la SoĐiĠtĠ CoopĠƌative AŶoŶLJŵe de l'Eau des Deudž-Sğvƌes aĐĐeptĠ paƌ la pƌĠfğte, deŵaŶdeŶt le ƌespeĐt de la loi et la pƌoteĐtioŶ d'uŶ ďieŶ ĐoŵŵuŶ, l'eau.
Pouƌ la pƌĠfğte "l'eau est uŶ sujet Đoŵpledže". DevoŶs Ŷous ĐoŵpƌeŶdƌe Ƌue la ĐoŵpƌĠheŶsioŶ de Đe sujet de l'eau Ŷ'est pas à la poƌtĠe des ĐitoLJeŶs ? DevoŶs Ŷous ĐoŵpƌeŶdƌe Ƌue les ĐitoLJeŶs Ŷe doiveŶt pas s'iŵpliƋueƌ daŶs la gestioŶ de leuƌ ƋuotidieŶ et l'aveŶiƌ de leuƌs eŶfaŶts ? DevoŶs Ŷous ĐoŵpƌeŶdƌe Ƌue la gestioŶ de l'eau doit ġtƌe laissĠe audž seules peƌsoŶŶes Ƌui Ŷ'oŶt pas ƌĠussi jusƋu'à aujouƌd'hui à pƌotĠgeƌ Đe ďieŶ iŶdispeŶsaďle à la vie ?
Seƌait-Đe uŶe soƌte de ŵĠpƌis ?
Le sujet de l'eau, paƌloŶs eŶ. Des ĐitoLJeŶs soŶt iŶƋuiets faĐe à uŶe situatioŶ Ƌui se ƌeŶouvelle ĐhaƋue aŶŶĠe, plus iŶteŶsĠŵeŶt et plus pƌĠĐoĐeŵeŶt. Le teƌƌitoiƌe du ŵaƌais poiteviŶ est foƌteŵeŶt iŵpaĐtĠ paƌ les pƌĠlğveŵeŶts agƌiĐoles doŶt les voluŵes, aĐĐoƌdĠs paƌ la pƌĠfğte, soŶt ďieŶ supĠƌieuƌs à la ĐapaĐitĠ des ŵilieudž Ŷatuƌels. OŶ deŵaŶde à la Ŷatuƌe de fouƌŶiƌ Đe Ƌu'elle Ŷ'a pas !
Cette situatioŶ a ĠtĠ dĠŶoŶĐĠe paƌ la justiĐe adŵiŶistƌative : "eŶ autoƌisaŶt Đes pƌĠlğveŵeŶts eŶ dĠpit de la fƌagilitĠ du ŵilieu, les pƌĠfets auteuƌs de l’aƌƌġtĠ oŶt eŶtaĐhĠ leuƌ dĠĐisioŶ d’uŶe eƌƌeuƌ ŵaŶifeste d’appƌĠĐiatioŶ des ĐoŶsĠƋueŶĐes suƌ la gestioŶ de l'eau potaďle et de la pƌoteĐtioŶ des ŵilieudž Ŷatuƌels, et ça Ŷe Ŷ'est pas de l'aŵuseŵeŶt.
PouƌƋuoi le sujet de l'eau est-il Đoŵpledže ou plutôt pouƌƋuoi a-t-il ĠtĠ ĐoŵpledžifiĠ ? LoĐaleŵeŶt, l'eŵpileŵeŶt des stƌuĐtuƌes gestioŶŶaiƌes, ĐhaĐuŶe aveĐ ses ƌğgleŵeŶts, a aďouti à uŶe "usiŶe à gaz" Ƌui dĠĐouƌage Đelles et Đeudž Ƌui voudƌaieŶt ĐoŵpƌeŶdƌe. PosoŶs-Ŷous la ƋuestioŶ d'où vieŶt l'iŶtodž ?
Coŵŵe disait la gƌaŶd-ŵğƌe de l'autƌe : "QuaŶd Đ'est flou Đ'est Ƌu'il LJ a uŶ loup"
IllustƌatioŶ. Madaŵe la PƌĠfğte, depuis le ϮϬ juillet, le piĠzoŵğtƌe du Bouƌdet doŶt le seuil de gestioŶ devƌait pƌotĠgeƌ la touƌďiğƌe ĐlassĠe eŶ aƌƌġtĠ de pƌoteĐtioŶ de ďiotope, est passĠ sous la Đote ϭϬ,ϳϮ ŵ Ƌui auƌait dû dĠĐleŶĐheƌ des ŵesuƌes de liŵitatioŶ de l'iƌƌigatioŶ. Madaŵe la PƌĠfğte, vous Ŷe ƌespeĐtez pas l'aƌƌġtĠ pƌĠfeĐtoƌal Ƌue vous avez sigŶĠ le ϭϱ avƌil ϮϬϭ9, le ďassiŶ MigŶoŶ CouƌaŶĐe devƌait ġtƌe eŶ aleƌte ƌeŶfoƌĐĠe depuis le ϮϬ juillet. Ou aloƌs Ŷous Ŷ'avoŶs ƌieŶ Đoŵpƌis !
SeloŶ Đet aƌƌġtĠ :
Suƌ ĐeƌtaiŶes paƌties des ĐaŶaudž du ŵaƌais poiteviŶ, les Đotes de gestioŶ soŶt ϰϬ Đŵ sous les Đotes de ĐoŶsigŶe. L'eau de la zoŶe huŵide se vide daŶs la Ŷappe Ƌui elle-ŵġŵe est eŶĐoƌe poŵpĠe pouƌ l'iƌƌigatioŶ faute de dĠĐisioŶ. Voila pouƌƋuoi ŵadaŵe la PƌĠfğte, des ĐitoLJeŶs oŶt dĠĐidĠ de ŵoŶteƌ uŶe opĠƌatioŶ ŵĠdiatiƋue pouƌ poiŶteƌ les failles de la gestioŶ de l'eau suƌ le teƌƌitoiƌe du ŵaƌais poiteviŶ.
Cette opĠƌatioŶ a failli touƌŶeƌ au dƌaŵe aveĐ uŶ vĠhiĐule des jouƌŶalistes du Couƌƌieƌ de l'Ouest, tƌaŶspeƌĐĠ paƌ les fouƌĐhes d'uŶ Đhaƌgeuƌ de paille. CeƌtaiŶs iƌƌigaŶts s'opposeŶt à toute ƌĠduĐtioŶ de voluŵes et ĠĐoŶoŵie d'eau, tout Đela pouƌ assuƌeƌ des ƌeŶdeŵeŶts ƌeĐoƌd suƌ le ŵaïs. Madaŵe la PƌĠfğte, oŶ est tƌğs loiŶ des feƌŵes d'Ġlevage ou des ŵaƌaîĐheƌs Ƌui ĐoŶsoŵŵeŶt ƋuelƋues dizaiŶes de ŵillieƌs de ŵϯ paƌ feƌŵe aloƌs Ƌue les ŵaïsiĐulteuƌs loĐaudž pƌĠlğveŶt des ŵillioŶs de ŵϯ et ça Đe Ŷ'est pas de l'aŵuseŵeŶt Ŷi ŵġŵe de l'iŶtodž.
Le ĐolleĐtif ĐitoLJeŶ BassiŶes NoŶ MeƌĐi.