Bibliographie ; n°1 ; vol.116, pg 64-79

-

Documents
17 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Économie rurale - Année 1976 - Volume 116 - Numéro 1 - Pages 64-79
16 pages

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1976
Nombre de visites sur la page 22
Langue Français
Signaler un problème

Bibliographie
In: Économie rurale. N°116, 1976. pp. 64-79.
Citer ce document / Cite this document :
Bibliographie. In: Économie rurale. N°116, 1976. pp. 64-79.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ecoru_0013-0559_1976_num_116_1_2463BIBLIOGRAPHIE ANALYTIQUE
de généralisation. Au total, une heureuse et complète OCDE. des — sols. L'agriculture Paris, 1976. face aux politiques d'utilisation réflexion pour amorcer le départ d'études sérieuses dans
ce domaine.
La consommation croissante de l'espace fait naître depuis (Ph. Mainié)
peu de sérieuses préoccupations. Elle tend à susciter des
efforts, généralisés à l'ensemble d'un pays ou d'une région,
H. MENDRAS. — Sociétés paysannes. A. Colin, collecen vue d'organiser son utilisation rationnelle.
tion U, 1976, 238 p. Les terres agricoles ne sont plus une réserve inépuisable,
surtout lorsque la pression démographique s'accroît. L'élé
vation du niveau de vie augmente la consommation de terre Entre le Sauvage, vivant en autosubsistance et complète
ment autonome, et l'Agriculteur, totalement spécialisé et par habitant... le laisser-faire n'est plus possible dans ce
subissant la loi du marché, se situe le Paysan, dont l'auteur domaine.
caractérise l'organisation sociale par cinq traits dominants ; Cet ouvrage donne une vue synthétique des facteurs qui
— les collectivités paysannes sont relativement autonojouent sur l'offre et la demande d'espace, et met en lumière
certains aspects caractéristiques dans les pays de l'OCDE. mes vis-à-vis de la société englobante, qui tolère leurs
originalités ; Presque partout les terres labourées reculent. Prairies et
— le groupe domestique en structure l'organisation écopâturages restent stables. Les surfaces boisées s'accroissent
partout (forte demande de papier !). Derrière des statist nomique et sociale ;
iques qui dénotent une certaine lenteur de ces évolutions, — le système économique, en autarcie relative, ne dise cache souvent en fait une accélération des transferts dans stingue pas consommation et production ; l'usage des terres, entre les diverses régions d'un même pays — les rapports internes d'interconnaissance sont forts, (avec des phénomènes de compensation). et les rapports avec les collectivités environnantes faibles ; La demande non agricole va-t-elle se maintenir ? On ne
— les notables jouent un rôle décisif de médiateurs entre peut le dire. La crise de l'énergie freine ces transferts dans
société paysanne et société englobante. la mesure où elle contrarie les tendances à l'étalement des
villes et favorise à nouveau un habitat plus dense. Ce modèle général sert de trame à cet ouvrage synthé
La demande des secteurs non agricoles est dominante tique : après avoir défini le paysan et rappelé son rôle éco
dans cette nouvelle organisation de l'espace. Elle se fait logique fondamental, équilibrant les ressources aux besoins
sentir non seulement dans les zones péri-urbaines, mais d'un peuplement, l'auteur souligne que les systèmes de pro
aussi, avec la décentralisation souhaitée... et réalisée, loin duction agricole ont ainsi modelé tous les paysages dans
des villes. lesquels nous vivons (encore agréablement ?).
Jusqu'à présent, le déplacement des zones résidentielles A la suite de Tchayanov, il définit l'économie paysanne
vers des régions moins denses a fortement accru la consom et rappelle que la colonisation « capitaliste » de l'ensemble
mation individuelle d'espace : dans 10 grandes villes de la de la planète, doublée de celle des pays socialistes, vient de
zone OCDE, la surface urbanisée croît deux fois plus vite transformer en paysans des populations entières qui s'étaient
que la population. La demande industrielle entraîne à son jusqu'à présent tenues à l'écart des échanges « marchands ».
tour la création de nouvelles zones résidentielles. Les infra Le groupe domestique, expression non chargée de valeurs structures consomment plutôt les bonnes terres. Les zones émotives comme l'est le terme de « famille paysanne », de loisir et de récréation ne sont pas à oublier enfin. constitue l'architecture de base de ces sociétés : indivis,
Bien sûr, YEtat joue un rôle de plus en plus important continu, divers, toute la vie économique s'y organise. Toutes
pour freiner la spéculation et se réserver les moyens d'un ces unités se constituent en collectivités petites et autono
aménagement ultérieur. mes, où « tout le monde se connaît » et où s'exerce une
Du côté de l'agriculture, le maintien de structures famil forte régulation sociale : l'accord idéologique y est complet,
sans entraîner pour autant l'homogénéité sociale : le preiales freine les ventes à des usages non agricoles. La double
activité représente une situation d'attente. Enfin, la pré mier aspect serait insupportable sans le second.
sence de jeunes signifie en filigrane reprise agricole de Les médiateurs assurent les contacts avec la société englo
terres. bante : ils transforment les conflits en négociations et défen
Ces changements dans l'utilisation du sol posent tout le dent au mieux les intérêts paysans. Les notables nouveaux
problème de la satisfaction de nos besoins alimentaires se distinguent aujourd'hui des « anciens », qui ont perdu
croissants. leur pouvoir politique traditionnel : isolés, marginaux, tous
sont membres à part entière de la société globale, dont « ils Les atteintes à l'environnement ne sont pas seulement le
constituent même peut-être un des éléments les plus actifs » fait de la ville, mais celui des grands élevages, de l'arr
(p. 109), qu'ils soient féodaux, seigneurs, bourgeois, foncachage excessif des haies, de la spécialisation poussée, qui
menacent la fertilité des sols et détruisent les réserves d'eau. tionnaires ou apparatchiks...
Les révoltes paysannes dans l'histoire ont été fréquentes ; L'ouvrage se termine par une analyse comparée, par pays,
« les sources de la liberté ne sont pas seulement dans les des mesures de politiques foncières. Soulignons combien, à
classes prêtes à s'emparer du pouvoir, mais aussi dans le sa lecture, nous paraissent peu précises la connaissance des
cri d'agonie des classes promises à la mort par le progrès » besoins, la détection des zones de conflits entre usages diffé
(p. 122). rents, et l'impact réel des réglementations récentes, en voie
— 64 — Le développement industriel a permis ainsi à bien des médiablement aujourd'hui la paysannerie dont elle est issue,
et le « meurtre » du paysan pourrait bien se répéter dans rébellions paysannes d'aboutir au triomphe d'une révolut
ion. les sociétés qui s'industrialisent à leur tour.
Les réformes agraires ont-elles pu encadrer les paysans ? Peut-on espérer l'avènement d'une société post-indust
L'exode rural va-t-il vider de sa force la pression politique rielle, délivrée de nos maux et capable de renouer avec la
de la paysannerie ? Les valeurs paysannes seront-elles pour nature ? Pour H. Mendras, il est temps que l'homme, main
autant détruites ? Quel avenir enfin réserve le changement tenant que la planète s'est réduite à un jardin, cesse d'être
aux paysans ? le conquérant de l'univers et redevienne le jardinier de la
L'auteur souligne qu'à travers tous les bouleversements planète. Ce souhait est bien sympathique et ralliera bien des
politiques de l'Europe, du royaume de Byzance aux technoc suffrages : mais devant les désordres de notre monde, on
rates des démocraties populaires, le paysan n'a guère chang aimerait qu'un sociologue évalue les chances de voir poin
é. Son rôle dans le décollage économique fut et demeure dre une telle reconversion des attitudes individuelles et
indispensable. Sans enrichissement des campagnes, point collectives. Voilà un bon sujet pour un futur ouvrage !
d'industrialisation ! La société industrielle condamne (Ph. Mainié)
BIBLIOGRAPHIE SICNALETIQUE
de la Station La liste Centrale présentée d'Economie ci-dessous et est de réalisée Sociologie à partir rurales des de fiches Vl.N.R.A. signalétiques établies par le service de documentation
Les articles sont classés selon le cadre suivant :
1. Recherche - Enseignement. 13. Sociologie.
2. Economie générale. 14. Démographie.
3. Gestion et programmation dans l'entreprise. 15. Histoire.
4. Statistique, méthode et enquêtes. 16. Croissance et développement.
5. Offre agricole. 17. Planification.
6. Débouchés - Consommation. 18. Investissements - Financement.
7. Commercialisation. 19. Politique agricole.
8. Prix et revenus. 20. Marché commun.
9. Coopération. 21. Commerce international.
10. Organisations professionnelles. 22. Agricultures étrangères.
23. Etudes par produit. 11. Structures.
12. Institutions - Législation. 24. Environnement - Ecologie.
1) Recherche - Enseignement. (PAP). Les incertitudes pour l'avenir que contient
ce plan. Voir aussi l'encadré « L'emploi scientiDELEAU (M.), MALGRANGE (P.). — Méthodes
fique dans le VIIme Plan ». d'analyse des modèles empiriques. — Ann. INSEE
(20), sept.-déc. 1975, pp. 3-34, tabl., réf. bibl. VIGNET-ZUNZ (J.). — Présupposés scientifiques de
la monographie rurale : une illustration. — La La génétique et l'économie agricole. IL Les productions
Pensée (187), juin 1976, pp. 67-73. animales. — C.R. Acad. Agric. 61 (18), n° spéc.
17 dec. 1975, pp. 1181-1248, tabl., carte.
2) Economie générale. * Les recherches en génétique et la gestion des
populations animales (M. Pontons et B. Vissac). ARROW (K.J.). — Equilibre économique général :
* Perspectives ouvertes à la sélection des animaux raison d'être, techniques analytiques, choix collect
domestiques par les progrès récents de nos connais if. — Econ. appl. 28 (4), 1975, pp. 641-673, réf.
sances écologiques (Ph. Mer at). bibl.
* L'évolution de la sélection ovine depuis une ARROW (K.J.). — Connaissance limitée et analyse vingtaine d'années. économique. — Econ. appl. 28 (4), 1975, pp. 675- Disc. R.P. de Farcy, Levacher, David, Roby, Audi- 691. dier, Vissac. Conclusion par M. J. Poly.
Débat autour des deux concepts de base de la NIELSEN (A. Hjortshoj). — A management game for
théorie néo-classique : le comportement de l'agent use in teaching farm management. — Eur. R.
économique individuel et le marché, où s'enregistre agric. Econ. 2 (3), 1974-1975, pp. 293-306, réf. l'agrégat des décisions individuelles. bibl.
BENARD (J.). — Un modèle macro-économique de VAUTIER (P.). — La recherche dans le VIIme Plan. —
La Recherche (69), juillet-août 1976, pp. 684-686. la croissance de production marchande et non mar
chande. — R. écon. 26 (6), nov. 1975, pp. 946- Analyse du rapport de la Commission de la Re
cherche et du « Programme d'action prioritaire » 986, tabl., graph.
€5 — Présentation dans un cadre macroéconomique des dustrie, frein ou moteur de l'inflation. Relance et
principales contraintes techniques, comptables et inflation, une approche quantitative. Formation de
de comportement qui enserrent la production des capital, prix relatifs, inflation. Monnaie et infla
biens marchands et non marchands. Le modèle tion : quelques leçons de l'expérience américaine
éclaire les liaisons réciproques entre les deux sec des dix dernières années. L'analyse monétaire et
teurs. Application numérique au cas français. l'inflation. Le système bancaire en période d'infla
tion.
BROUSSOLLE (G). — Structures de production et
OUDET (B.A.). — La dynamique à court terme des inflation en agriculture. — FOUET (J.P.) collab.
modèles macro-économiques : application à Star. - Institut national de la recherche agronomique.
Ann. INSEE (20), sept.-déc. 1975, pp. 99-128. Rennes, juin 1975, 25 p., tabl., stat., réf. bibl.
tabl. Quelques facteurs explicatifs mettant en évidence,
au niveau des systèmes agro-alimentaires, la com
3) Gestion et programmation dans l'entreprise. posante structurelle de l'inflation : Relation entre
demande globale et dimension des unités de pro BABAN (L.), STOJAKOVIC (L.). — La formation duction, entre flux monétaire et capacité de finan des combinats agro-industriels en Yougoslavie : cement. Diversité des structures de production et l'exemple du combinat d'Osijek. — Econ. et Soc. 9 adaptabilité des systèmes. (9-10), sept.-oct. 1976, pp. 1525-1548, tabl., graph.
Les étapes de développement de l'agriculture en 1974. Budgets économiques et problèmes pétroliers Yougoslavie et la création du combinat industriel (Dolle M. et al.). — Hausse du prix du pétrole et
et agricole d'Osijek par des processus d'intégrachoix économique (Blain D., Morin P.). — Statist,
tion (fusion, associations horizontales et verticales, et Et. Financ. (21), 1976, pp. 4-64, tabl., graph. associations de type conglomérat, associations de Deux études consacrées à l'analyse de la situation
fonds individuels et sociaux). Organisation du née de la crise de l'énergie. La démarche macro
combinat. économique est utilisée dans le premier article.
Le second étudie les conséquences de l'augment BOURLIAUD (J.). — Etalonnage et validité d'un ation du prix du pétrole à partir d'une analyse modèle de simulation. Application au cas d'un sectorielle 1.9212 Politique économique, France. d'exploitation agricole, le modèle « Forcal-
quier ». — B. Inform. Dept. Econ. Sociol. rur. DELEAU (M.), MALGRANGE (P.). — Etude des INRA (2), avril 1976, pp. 37-58, tabl., graph., mécanismes du modèle Star. — Ann. INSEE (20), réf. bibl. sept.-déc. 1975, pp. 35-98, tabl., fig.
CORDONNIER (P.), JULLIAN (P.). — Modèles DELORME (R.). — A propos du taux d'actualisation
d'orientation des activités de production et de du Plan. — R. écon. 27 (1), janv. 1976, pp. 1-30,
transformation du secteur agricole de Voïvodine. 44 réf. bibl.
Rapport d'étape. — Grignon, INRA, Lab. d'éco
Les questions qui posent un problème dans la nomie rurale, janv. 1976, 83 p., tabl. méthode d'évaluation du taux d'actualisation telle L'étude avait pour objet 1) de décrire l'ensemble qu'elle est choisie et pratiquée par le Groupe de des activités de production et de transformation travail du Plan. agricole de la Voïvodine au moyen de modèles ;
2) d'utiliser ces modèles pour orienter les activités KRAVTS (I.B.). — A survey of international compar
au niveau de la production primaire ou de la tranisons of productivity. — The Econ. J. 86 (341),
sformation industrielle ; 3) d'apporter des précimars 1976, pp. 1-44, tabl., réf. bibl.
sions sur le niveau auquel le prix de certains proMethods. Differences in per capita output. Diffe duits trouveraient une valorisation suffisante pour rences in productivity : aggregated level. Differen être réalisés ; 4) de répondre aux préoccupations ces in for major sectors and indust des responsables de la planification économique ries. (intégration dans le calcul de l'information dispo
nible sur les tendances à moyen terme). MORISHIMA (M.). — Marx à la lumière de la théorie
économique moderne. — Econ. appl. 28 (4), 1975, DESBROSSES (B.), REBOUL (G). — Les travaux du pp. 693-721. sol dans le système de culture. Bulletin Technique
L'endettement. Le caractère mathématiquement d'Information (304-305), nov.-déc. 1975, pp. 733-
moderne de la théorie du capital. 746.
Numéro « spécial inflation ». — Econ. et Statist. (77), Les techniques de travail concernant une même
spéculation varient selon les structures de productavril 1976, 100 p., tabl., graph.
Série d'études sur l'inflation rédigées par différents ion. C'est ce que montre l'analyse de l'emploi de
la main-d'œuvre et des machines sur trois exploi- auteurs. L'inflation : de quoi parlons-nous ?
— 66 — Système élargi de comptabilité nationale. Méthodes. — tations très différentes par la surface cultivée, le
capital monétaire investi, la main-d'œuvre et les Coll. INSEE (44-45), mai 1976, 371 p., tabl.
moyens de travail utilisés. Le SECN répond aux nouveaux besoins qui se
Cette étude fait également apparaître le rôle de sont manifestés en matière d'information statisti
régulateur que jouent les travaux du sol dans que. Cadre central plus souple et plus complet.
l'emploi de la main-d'œuvre. Développement d'outils nouveaux tels que les
comptes satellites et les systèmes intermédiaires. GORECKI-LEROY (G.). — Les accidents du travail Modifications en matière de terminologie. Introdes salariés agricoles. — Can. Statist, agric. (28), duction des cadres d'une comptabilité de patr
mai-juin 1976, pp. 13-33, graph., tabl. imoine et du principe d'une analyse par fonctions
des dépenses des administrations. HAGEMANN (W.), HANF (C.H.). — Zur Planung
von Gebaudeinvestitionen in Betrieben mit hohem TARDIEU (M.), PIERRE (M.). — Les comptes inte
Pachtlandanteil (La planification des investiss rmédiaires des entreprises en 1971. — Coll. INSEE
ements en bâtiments dans les exploitations dont (E 34), janv. 1976, 318 p., tabl. une grande partie est en fermage). — Agrarwirt-
schaft 25 (4), avril 1976, pp. 106-111, graph., rés. 5) Offre agricole.
ail., angl.
BULLOCK (J.B.). — Social costs caused by errors in 4) Statistique, méthode et enquêtes. agricultural production forecasts. - Amer. J. agric.
ALFROY (M.). — La statistique agricole française, Econ. 58 (1), février 1976, pp. 76-80, graph., réf. 1er volume. T. 2. — Coll. Statist, agric. Et., avril bibl.
1976, 254 p., tabl.
La statistique agricole estimative des notables. (La NEWMAN (J.E.), PICKETT (R.C.). — World climates agricole à partir de 1830). and food supply variations. — Science (186), dec
1974, pp. 877-881, photos. BLANC (M.), PIERRE (M.). — Les comptes interméd
iaires d'entreprises 1973 et 1974 sur la base de
6) Débouchés - Consommation. l'échantillon DGI. — Coll. INSEE (E 36), février
1976, 51 p., tabl., rés. franc., angl., esp. CALET (C.) (Inspecteur de 1TNRA). — Le bilan de
BLANC (M.), PIERRE (M.). — Les comptes interméd protéines en France pour l'alimentation animale. -
iaires des entreprises en 1972. — Coll. INSEE Ind. Alim. anim. (5), mai 1976, pp. 39-49, tabl.
(E 38), avril 1976, 311 p., tabl. Afin d'approvisionner du point de vue protéique
le marché de la viande et du lait et d'échapper à BOUSSARD (J.M.). — La production agricole fran la dépendance des fournisseurs de tourteaux de çaise. Un modèle historico-statistique. — Paris, soja, il est nécessaire d'utiliser au maximum le INRA ESR, nov. 1975. — 98 p., tabl., graph., potentiel fourrager français : développer les culturéf. bibl. res fourragères riches en protéines et acides ami
nés, utiliser d'une façon plus rationnelle les resFOURNIER (Ph.), LENCO (M.), FOURNIER (M.),
MORVAN (J.C.). — La qualité des données de sources offertes par les fourrages verts ou secs et
superficie dans le recensement général de l'agr l'urée.
iculture 1970. — Coll. Statist, agric. Et. (142), juin
CLARK (J.), COLE (S.). — Models of world food 1976, 105 p., tabl., graph.
supply demand and nutrition. — Food Policy (2), Brochure regroupant deux études dont le but
février 1976, pp. 130-142. consiste à contrôler les données issues du Recen
The four major modelling studies reviewed in this sement général de l'agriculture 70. Données qui
article make assumption about the possible level servent à établir des bases de sondage d'enquêtes
of food supply, technological and economic imspécifiques, à cadrer la statistique agricole sur une
pacts on production, ecological consequences and décennie.
social and political factors influencing demand.
L'HARDY (Ph.), TURC (A.). — Patrimoine des ménag
es : permanences et transformations. — Econ. et POMEAU (Y.), DUPIN (H.). — Comportement al
Statist. (76), mars 1976, pp. 3-26, tabl., graph. imentaire en milieu étudiant. — Cah. Nutrition
Troisième enquête de 1TNSEE sur le patrimoine Diététique 10 (4), 1975, pp. 11-16.
des particuliers effectuée en 1973 et concernant Etude portant sur l 000 étudiants qui fréquentent
tous les ménages. Le bilan des six années étudiées les restaurants universitaires à Rennes.
(1966-1972) montre les différents facteurs influen
SIMANTOV (A.). — World food consumption. Can çant le patrimoine : inflation, achats de logements
et intense activité des banques en direction des we achieve a balance ? — Food Policy 1 (3), mai
particuliers (essor des comptes-chèques). 1976, pp. 232-238, tabl.
— 67 Le problème de l'inégalité des niveaux de consom NICOLAS (P.). — La coopération agricole dans l'éc
mation entre pays, et à l'intérieur des pays entre onomie et la politique agro-alimentaire. — Institut
les différentes catégories de revenus. Relations national de la recherche agronomique, Montpellier,
quantitatives entre surconsommation et malnutrit novembre 1975, 20 p.
ion. Comment transférer des produits alimentaires Place et fonctionnement de la coopération agricole d'une partie du monde vers l'autre. dans les filières agro-alimentaires du système capi
taliste : Différenciation des sociétés coopératives
7) Commercialisation. en raison d'une spécialisation dans les activités et
des écarts dans les performances économiques.
BOULET (D.), LAPORTE (J.P.). — L'évolution de la Dans les rapports agriculture coopération, certai
concentration et de la concurrence dans l'industrie nes règles entraînent des contraintes d'implantat
de la brasserie française. — Montpellier, INRA ion, de développement, de répartition des surplus
ESR, sér. Et. et Rech. (21), janvier 1976, 113 p., avec charges particulières de fonctionnement et
tabl., ann. effort d'intégration des adhérents. Explication par
les particularités du système coopératif du rôle de CENTRE TECHNIQUE DU GENIE RURAL. Divi la coopération agricole dans l'agro-industrie capitsion « Techniques et économie des exploitations
aliste, la politique agro-alimentaire et auprès des d'élevage bovin et ovin et de polyculture. Montp
agriculteurs. ellier. Et : INSTITUT NATIONAL DE LA RE
CHERCHE AGRONOMIQUE. Economie et so
RAIMBAULT (R.). — Les groupements de productciologie rurales. Montpellier. — Organisation de la
eurs constituent la coopération au niveau et au- production ovine en fonction de l'environnement
delà de l'abattage. — Econ. agric. (6), juin 1976 commercial (Provence - Côte d'Azur). — Février
pp. 9-16, photogr., tabl. 1976. — 2 vol., 34 p. + ann.
Typologie des formes de négoce en viande ovine Extraits du rapport d'orientation du Conseil d'Ad
ministration présenté à l'A. G. de la Fédération (dans la région Provence-Côte d'Azur) en fonction
nationale de la Coopération bétail et viande (mai de leur position dans la filière et conditions de
1976). leurs liaisons avec les groupements de producteurs.
Caractéristiques des différents agents et des circuits
de distribution. Activité et rôle des groupements 11) Structures. de producteurs dans la filière viande (Lalfert).
FONDEVIOL (M.), KERIHUEL (A.), LUCCHI (P.). - BRUN (A.), LACOMBE (P.), LAURENT (G). — Les
Enquête annuelle d'entreprise dans le commerce agriculteurs à temps partiel en France. — B.
(principaux résultats relatifs à 1972). — Coll. Inform. Dept. Econ. et Sociol. rur., INRA (2),
INSEE (E 37), avril 1976, 128 p., tabl. avril 1976, pp. 19-36.
Données statistiques sur les commerces de gros
alimentaires et non alimentaires ; commerces de EVERAET (H.). — L'effet des mesures d'assainiss
détail (grandes surfaces alimentaires) et autres ement dans l'agriculture. — Bruxelles, I.E.A. (Note)
commerces alimentaires ou non. Effectifs, chiffres (45), fév. 1976, 27 p., tabl., rés.
d'affaire, salaires, personnel, salarié ou non salarié. Résultats d'une enquête menée en 1975 auprès
Investissements, charges sociales. d'un certain nombre de chefs d'exploitation qui
avaient mis fin à leurs activités professionnelles. 8) Prix et revenus.
Comment les intéressés ont été mis au courant
CARLES (R.). — L'inégale distribution des revenus des mesures d'assainissement, les motifs de leur
agricoles. — Grignon, INRA, Lab. Econ. rur., déc. arrêt, ce qu'ils sont devenus.
1975, 34 p., tabl., graph.
Une étude exploratoire de la distribution des ex EVRARD (P.), HASSAN (D.), VTAU (G). — Petite
ploitations agricoles selon le revenu par travailleur agriculture et capitalisme (Edition de travail). —
familial, à partir de résultats du RICA. Institut national de la Recherche agronomique.
Paris, février 1976, 72 p. LARSON (D.K.). — Impact of off-farm income on
farm family income levels. — Agric. Finance Rev. Critique des théories de l'autonomie de la petite
agriculture — la petite production marchande, le 36, avril 1976, pp. 7-11, stat., réf. bibl.
pillage de l'agriculture : Mode de production sim9) Coopération. ple de marchandises et mode de capit
NICOLAS (P.). — La coopération agricole dans l'éc aliste. Agriculture et monopolisme. Théorie de la
onomie et la politique agro-alimentaires. — Montp valeur et théorie des prix. L'exploitation du tra
vail paysan par le capital agro-alimentaire : l'intellier, INRA, Station d'écon. et sociol. rur., sér.
égration verticale, la production laitière. La fixation Et. et Rech. (18), nov. 1975, 21 p.
— 68 — du prix du lait comme salaire aux pièces ; le prix Etude des rapports entre technologie agricole et
de revient. Les transformations du procès de tra occupation des sols en Tunisie de la période pré
vail : spécialisation, intensification. coloniale à nos jours. Explication de l'économie
agricole par la géographie des sols, les conditions
LE VERGE (R.). — Le prix des terres agricoles en de travail, les structures agraires et la politique de
1975. — Cah. Statist, agric. (28), mai-juin 1976, développement.
pp. 35-42, tabl., carte. RIVIERE (M.). — Crise du travail ou crise du travail
Prix des terres labourables, prairies naturelles en capitaliste ? — La Pensée (184), nov.-déc. 1975,
1975. Rappel des prix 1974 (terre labourable + pp. 45-57.
prairie naturelle) pour la France entière, par région Depuis la deuxième guerre mondiale, les attitudes à et par département. Evolution du prix des terres l'égard du travail se sont modifiées parmi les jeu1965-1975 dans les 22 régions de programme. nes (absentéisme, remise en cause du travail). Il
faudrait donc trouver le moyen d'enlever au traREBOUL (G). — Les GAEC (groupements agricoles
vail ce caractère « antigène ». Ce qui conduit d'exploitation en commun) 10 ans après. — Paris, J. Rousselet à mettre dans ses recherches un caracINRA, Econ. et Sociol. rur., avril 1976. — 21 p. tère psychologique très accentué et à mesurer multigr., tabl., réf. bibl. l'écart entre le reflet (opinion des individus) et la
Bilan de l'évolution des GAEC depuis leur créa réalité (leur être social). La jeunesse ne croit plus,
tion en 1962 et leur première apparition en 1965. mais les adultes tiennent les leviers de commande.
Données chiffrées. Fort développement des GAEC La maladie gagne du terrain.
familiaux. Un début de réalisation des idéaux de
SIGAUT (F.). — La technologie de l'agriculture, terl'agriculture de groupe.
rain de rencontre entre agronomes et ethnolo
gues. — Et. rur. (59), juillet-septembre 1975, pp. SMITH (L.B.). — The Ontario land speculation tax :
103-111, réf. bibliogr. an analysis of an unearned increment land tax. —
Land Econ. 52 (1), février 1976, pp. 1-12, tabl., SURET-CANALE (J.). — Problèmes actuels des scienréf. bibl. ces sociales. Ethnologie. Histoire. Géographie. —
La Pensée (184), nov.-déc. 1975, pp. 32-44. 12) Institutions - Législation. Réflexions sur « Ethnologie et histoire » (Editions
GERVAIS (M.). — L'influence des régimes de pro Sociales, 1975).
tection sociale sur l'évolution des structures agrai Les gestionnaires de la société bourgeoise ont soures dans certains pays européens. In : FAO. — vent caricaturé l'interdisciplinarité des sciences. Consultation gouvernementale ad hoc sur l'étude Le marxisme coïncide avec la démarche de la et l'analyse de l'influence des régimes de protec science en même temps que le mouvement de la tion sociale sur l'évolution des structures agricoles société y contribue. La technique et l'histoire de dans certains pays européens, 6-11 octobre 1975, la technologie montrent l'insuffisance de la recherParis. — Rome, 1975, annexe II, 65 p. che dans ce domaine (force productive et rapports
de production, communauté villageoise, apport des
géographes). 13) Sociologie.
BOISSEAU (P.). — Jalons d'une sociologie de l'eff
14) Démographie. acement rural. Tome I. — Les conflits de la modern
isation. — Montpellier, INRA, Station d'écono DEVAUD (M.) rapp. — Définition, mesures et prévi
mie rurale, sér. Etudes et recherches (19), déc. sions d'évolution de la population active en France.
1975, 132 p. J. O. Av. R. Cons. écon. soc. (14), 22 juin 1976,
pp. 808-818. BOISSEAU (P.). — Jalons d'une sociologie de l'eff
acement rural. Tome 2 - Les préjugés dans le déve
15) Histoire. loppement. — Montpellier, INRA, Station d'éco
nomie rurale, sér. Etudes et recherches (20), janv. BITOUN (P.). — Le syndicalisme agricole en Corrèze,
1976, pp. 137-289. 1850-1950. — Paris, INRA ESR, sept. 1976, 136
pages, réf. bibliogr. CHASSANY (J.P.). — Structures sociales, technologie
agricole et environnement naturel. Quelques él HOWELL (G). — Stability and change 1300-1700.
éments d'explication de l'évolution du patrimoine The socio-economic context of the self-perpetua
sol en Tunisie. — Montpellier, INRA, Station ting family farm in England. — J. peasant Stud. 2
d'économie et de sociologie rurales, fév. 1975. — (4), juillet 1975, pp. 468-482, tabl., graph., réf.
70 p., tabl. bibl.
— 69 — non négligeable joué par la modification des Rôle ROJKO (A.S.), O'BRIEN (P.M.). — Organising agri
coutumes d'héritage dans la transformation de la culture in the year 2000. — Food Policy 1 (3),
paysannerie médiévale en un groupe de petits mai 1976, pp. 203-219, tabl., graph.
exploitants. Là où les héritiers acceptèrent leur Evaluation de trois modèles établis pour trois sys
part sous forme d'argent ou d'études, les exploi tèmes d'agriculture. Leurs effets jusqu'en l'an 2000
tations restèrent grandes (30-100 acres). Dans le sur la croissance de la production agricole et de la
cas contraire, le modèle médiéval des petites ex consommation alimentaire dans les P.V.D.
ploitations de 12 acres surpeuplées, persista. L'uti
lisation du terme « paysan » (peasant) qui désigne WADE (N.). — World food situation : pessimism
ces deux catégories très distinctes a prêté à confu comes back into vogue. — Science (181), août
sion dans les recherches d'histoire rurale. 1973, pp. 634-638, fig.
LARRERE (G.). — L'évolution de la mise en valeur WADE (N.). — Green revolution : creators still quite
du Plateau de Millevaches et son enjeu. — B. hopeful on world food. — Science (185), 1974, Inform. Dept. Econ. et Sociol. rur., INRA (2), pp. 844-845, tabl., photos. avril 1976, pp. 1-18.
Le mode de mise en valeur du Plateau de Mille- WADE (N.). — Green revolution (1) : a just techno
vaches, un exemple de concordance entre une logy, often unjust in use. — Science (186), dec.
structure sociale et l'espace qu'elle contrôle. Au 1974, pp. 1093-1096, tabl., photos. XIXme siècle, système agropastoral pratiquant l'él
evage ovin extensif sur des terres communales.
17) Planification. Société rurale composée d'une petite paysannerie
et de propriétaires de domaines. Migrations saison Le contenu agro-alimentaire et rural du VIIme Plan du nières de travail vers les villes. En 1900, crise de
développement économique et social. — Agra l'organisation sociale et, au même moment, crise France, suppl. au n° 1531, 3 juillet 1976, 8 p. de l'élevage ovin. Eclatement du système, partage
Radioscopie de la capacité de financement et diagdu communal et reconversion de l'activité vers la
nostic de la situation financière des industries alforêt paysanne. imentaires dans la perspective du VIIme Plan. —
Agra alimentation (569), 14 avril 1976, spéciale 16) Croissance et développement.
politique 1-9. Idem (570), 28 avril
AMAGOU (V.), GLEIZES (G.L.). — Le groupe SO- 1-5, ann., tabl.
DEPALM et l' agro-industrie du palmier à huile
en Côte d'Ivoire. — Econ. et Soc. 9 (9-10), sept- LEWIN (M.). — L'état et les classes sociales en URSS
1929-1933. — Actes Rech. Sci. Soc. (1), février oct. 1975, pp. 1485-1524, tabl.
1976, pp. 2-31. La stratégie agricole du plan palmier (une stratégie
dualiste) et la stratégie industrielle. Les réalisations Période du premier Plan quinquennal, pendant
industrielles et commerciales. Evolution des expor laquelle se sont opérées une collectivisation inten
tations de la SODEPALM. sive de l'agriculture et une industrialisation accé
lérée. L'article étudie le système des méthodes BENOIT-CATTIN (M.). — Branches, filières et comp employées pour atteindre ces deux objectifs et les lexes agro-industriels en Côte d'Ivoire. — Econ. caractéristiques de l'Etat qui s'est édifié au cours et Soc. 9 (9-10), septembre-octobre 1976, pp. 1465- de ces années. 1484, tabl.
Etude de la sphère agro-industrielle ivoirienne à Optimisation, décision et secteurs dans les économies
partir des données des comptes de la Nation 1972. socialistes. — Econ. et Soc. 10 (2-3), fév.-mars
Composition et importance économique des diffé 1976, pp. 281-768, réf. bibliogr.
rents secteurs de la sphère agro-industrielle. Pré
sentation de 11 filières (filières d'exportation et 18) Investissements - Financement. filières consommation).
CHABRAT (L.), MEDERNACH (H.), DE SUTTER PACK (H.). — The substitution of labour for capital
(Ir. R.). — Crédits à l'agriculture. I. France, Belin Kenyan manufacturing. - The econ. J. 86 (341),
gique, Grand Duché de Luxembourg. — Commissmars 1976, pp. 45-58, tabl.
ion des CE. Inform, sur l'Agric. (1), fév. 1976, Les études sectorielles agrégées (toutes industries) 124-67-57 p., tabl. qui ont le plus souvent été faites auparavant ne
semblant pas bien adaptées au contexte des P.V.D., Trois études distinctes pour les trois pays, cons
l'auteur a cherché à obtenir des données micro truites sur le même plan : part du crédit à l'agr
économiques à partir d'enquêtes auprès d'usines du iculture dans l'ensemble des crédits à l'économie ;
Kenya. endettement de l'agriculture ; influence de l'Etat
— 70 — sur la disponibilité des crédits à l'agriculture ; Analyse de fond des principes d'un système d'assu
organisation et coût du crédit à ; rance-récolte. Le système actuel d'indemnisation
influence des développements conjoncturels et éco des agriculteurs (loi du 10-7-64) et ses inconvén
nomiques à long terme. Changements prévus en ients. Proposition d'un autre type de garantie
matière de législation et évolution probable des reposant sur la constatation des rendements d'une
disponibilités en capitaux pour le financement à petite région. Coût et financement. Aspects pra
l'agriculture. tiques.
JONAS (C), PAASCH (F.). — Kredit an die Land- BERLAN (J.P.) coll. — Les industries agricoles et al
wirtschaft. II - B.R. Deutschland. (Crédits à l'agri imentaires, chapitre 7. In : La division internatio
culture. II. Rép. Féd. d'Allemagne). - Kommission nale du travail. Vol. 1 : Les tendances actuelles. -
der Europaïschen Gemeinschaften, Mitteilungen Paris, Doc. française, 1976, pp. 273-309, tabl.
iiber Landwirtschaft. Aperçu de la situation mondiale agricole et du
commerce international des produits alimentaires.
PENSON (J.B.), DORWIN (J.), WILLIAMS (L.). — Evolution interne au complexe agro-alimentaire :
Financing farm business in the United States. — la structure de la branche. Etat actuel de l'inte
Agric. Finance Rev. 36, avril 1976, pp. 32-41, rnationalisation de cette branche, implantation des
tabl. firmes multinationales dans le bassin méditerra
néen. Quelques exemples de contrôle de filières PERCEVAL (L.). — Rentabilité économique des inves par des firmes américaines. L'évolution de la contissements. Les critères capitalistes en crise. — sommation alimentaire. Econ. et Polit. (263), juin 1976, pp. 81-89, réf.
bibl. DARYLL (E.R.), MORIAK (T.F.). — « Polysim » :
a national agricultural policy simulation. — Agric. SIMUNEK (R.), EVANS (C). — Capital finance econ. Res. 28 (1), janv. 1976, pp. 14-21, tabl., accounting in the farming sector. - Agric. Finance graph., réf. bibliogr. Rev. 36, avril 1976, pp. 42-49. An agricultural policy simulation « Polysim » was Analyse du compte de capital pour l'agriculture developped and used to analyse alternative agri
US 1960-1974. cultural policy proposals and economic conditions.
This report describes what « Polysim » does and
19) Politique agricole. the type of problem for which it is used.
L'agriculture en 1980 dans le VIIme Plan. — Cah. BAC HOUSTON (A.M.). — Agriculture expansion, import (1), mars 1976, 63 p., graph., tabl. substitution and the balance of payments : a compPopulation, structures ; demande ; production, arative study. J. agric. Econ. 26 (3), sept. 1975, échanges ; investissements ; revenus. pp. 351-365, tabl., réf. bibl.
Estimation du coût d'une amélioration de la baBERGMANN (D.). — Politique agricole. Tome 2 :
lance des paiements courants effectuée au moyen Structures. Introduction générale, population et
de la substitution des importations agricoles. Comptravail, capital et financement. — Institut national
araison du coût d'une telle politique avec celui de la recherche agronomique. Paris, déc. 1975,
de deux autres solutions possibles, déflation ou X-198 p., stat., réf. bibl., rés. français, anglais.
dépréciation des taux de change. Premier volet d'un manuel de synthèse consacré
à quatre évolutions fondamentales des structures
20) Marché commun. agricoles : Baisse de la population active agricole,
recours croissant au capital, augmentation des d
DELAGNEAU (B. A.). — Agricultural co-operative imensions des exploitations agricoles et leur trans
marketing within the context of the EEC competformation. Nécessité, dangers, difficultés et coûts
ition policy. — J. agric. Econ. 27 (1), janv. 1976, de la transformation des structures. Population :
pp. 53-75, ann., tabl., réf. bibl., rés. franc., angl, les politiques possibles. Financement de l'agricul
all. ture : difficultés de l'accumulation du capital dans
L'auteur analyse la manière dont les règles de conles exploitations et nécessité de flux financier vers
currence définies par le Traité de Rome affecteront le secteur ; le crédit agricole, instrument majeur
l'écoulement des produits agricoles par la voie de politique agricole.
d'organismes de commercialisation revêtant des
BERGMANN (D.). — Assurance-récolte ou indemnis formes coopératives particulières, telles que les
coopératives agricoles, les organisations de proation en cas de calamité agricole ? Propositions
ducteurs agricoles, le groupe coopératif européen pour un système de garanties. — Paris, INRA,
récemment proposé. Econ. et Sociol. rur., mai 1976. — 25 p. multigr.,
2 ann., réf. bibl.
— 71 — FENNELL (R.). — United Kingdom structural policy portations et croissance des exportations, quand
and the guidance of FEOGA. — J. agric. Econ. 26 on se place au point de vue de la capacité de
(3), sept. 1975, pp. 335-350, réf. bibl. production.
MANEGOLD (D.). - Analyse der Landwirtschaftlichen Avant la CNUCED IV. Les produits de base et la poli
Gesamtrechnung des Eurostat, 1974 (Analyse des tique internationale. — R. Tiers Monde 17 (66),
comptes économiques de l'agriculture de l'Euro- avril-juin 1976, 564 p.
stat, 1974). — Agrarwirtschaft 25 (3), mars 1975, Présentation du programme intégré pour les propp. 74-84. duits de base adopté par l'Assemblée générale des
Nations Unies, en mai 1974. Les produits de base Participation des travailleurs et structure des sociétés dans le nouvel ordre économique mondial. La crise dans la Communauté européenne. — Bull. Com des matières premières et les mesures internes munauté europ. suppl. 8/75, 111 p. d'organisation. Les accords multilatéraux et la
— De la nécessité d'une réglementation commun structure du pouvoir économique.
autaire au sujet du statut des sociétés anonymes
européennes. Programme et propositions de la BALLINGER (R.A.). — A history of sugar market
Communauté sur la structure des sociétés et la par ing. — USDA Econ. Res. Serv. Agric. Econ. Rep.
ticipation des travailleurs. (197), février 1971, V-126 p., tabl., graph., réf.
bibl. — Aperçu des conventions collectives et de la
législation en vigueur pour la participation des tra The US sugar quota system has benefited domestic
vailleurs. Dans les organes de décision, participa sugar producers by providing stable prices at favo
tion aux bénéfices, structure de la société anonyme, rable levels. These prices also have encouraged the
pour chaque pays membre de la Communauté. production and use of substitute sweeteners, par
ticularly com sirup and dextrose in certain indust
Les prix agricoles dans la Communauté économique ries. However, sugar is, by far, the most widely
européenne. — R. écon. Sud-Ouest (3), 1975, pp. used sweetener in the US and is likely to retain
267-410. this position.
N° spécial. Mécanismes, principes et réalités de la
DELAPORTE (G.). — Le café. Prix imposés ou prix politique commune des prix agricoles.
négociés. — R. Tiers-Monde 17 (66), avril-juin
1976, pp. 433-445. VAN SNICK (G.), CHARLET (P.). — Dispositions en
matière de zootechnie bovine. — Bruxelles, Comm Aperçu de la production de café des principaux
ission des CE., Inform, sur l' Agric. (8), mars pays producteurs et évolution de la production
1976, 138 p., tabl. mondiale exportable 1929-1954. Stocks mondiaux
et fluctuations des cours. Les différentes méthodes Etude ayant pour but de réaliser un inventaire sur
pour la stabilisation des cours au niveau des états les différentes dispositions administratives et tech
et à l'échelon international. niques existant dans les 9 pays de la CEE, de
manière à en retirer des indications sur les possi
FINGER (J.M.). — Effects of the Kennedy-Round bilités de leur harmonisation. Méthodologie de
tariff concessions on the exports of developing l'enquête et résultats sur : l'identification, contrôle
countries. — The econ. J. 86 (341), mars 1976, des performances, qualification des reproducteurs,
pp. 87-95. mesures d'orientation et primes. Les organismes
intervenant dans la sélection et les dispositions To test whether the Kennedy Round tariff cuts
légales. had a statistically identifiable impact on imports,
tests were made of the hypothesis that the mean-
changes of imports (value and quantity) were the 21) Commerce international.
same for the SRG as for the BRG. These tests
AHMAD (J.). — Import substitution and the growth showed that the tariff cuts of each importer (EEC,
United States, Japan) caused a significant increase of exports ; an econometric test. — R. écon. 26
of imports, from developping and from other deve(2), mars 1975, pp. 286-295, tabl.
loped countries. A partir d'une hypothèse basée sur un ensemble
de relations structurelles où la substitution des HENNER (H.F.). — La spécialisation internationale importations est considérée comme le bien néces de l'économie française. — R. écon. 27 (1), janv. saire pour passer du stade de la production de 1976, pp. 31-53, tabl., réf. bibl. biens primaires à celui de l'exportation de biens
Analyse centrée sur le concept de « spécialisamanufacturés, les résultats indiquent qu'il n'y a
tion ». Examen de la spécialisation de l'économie pas de conflit véritable entre substitution des
— 72 —