Action Disparu(e)s : le communiqué officiel des Centres nationaux des arts de la rue (CNAR)

Action Disparu(e)s : le communiqué officiel des Centres nationaux des arts de la rue (CNAR)

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

COMMUNIQUÉ DU 22 OCTOBRE 2014 " DISPARUE, DISPARU " Ces campagnes d’affichage successives, décrivant la disparition sociale de nombre de personnes n’annonçaient pas un spectacle, même si nous sommes dans la représentation d’un réel palpable. Cette présence massive d’affichettes, sur une proposition du trio Boijeot-Renauld-Turon est une performance artistique qu’on pourrait rapprocher de « l’artivisme », entre art et message politique. Cette action jouant de ces limites a trouvé des proximités avec les « arts de la rue » cherchant l’envahissement des espaces publics et la mise en émoi de la société. Cette action fut menée simultanément dans de nombreuses villes en France, portée par les équipes de neuf Centres Nationaux des Arts de la Rue, des personnes proches de ces institutions culturelles, des citoyens. La place de l’artiste dans notre société est celle d’un guetteur, d’une vigie décryptant les perspectives possibles et identifiant les tragédies que nous vivons. Loin d’être en marge de la société, l’artiste doit interpeller, choquer, troubler et émouvoir pour dire et ainsi tenter de nous amener à percevoir différemment le monde qui nous entoure. Cette action visait, en conscience, à provoquer une forte émotion. Elle questionne ainsi nos inactions permanentes ou nos acceptations inconscientes face à ces situations de « disparitions sociales ».

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 21 octobre 2014
Nombre de visites sur la page 3 729
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

COMMUNIQUÉDU22OCTOBRE2014


"DISPARUE,DISPARU"

Cescampagnesd’affichagesuccessives,décrivantladisparitionsocialedenombredepersonnesn’annonçaientpasun
spectacle,mêmesinoussommesdanslareprésentationd’unréelpalpable.

Cetteprésencemassived’affichettes,surunepropositiondutrioBoijeot-Renauld-Turonestuneperformanceartistique
qu’onpourraitrapprocherde«l’artivisme»,entreartetmessagepolitique.Cetteactionjouantdeceslimitesatrouvédes
proximitésavecles«artsdelarue»cherchantl’envahissementdesespacespublicsetlamiseenémoidelasociété.
CetteactionfutmenéesimultanémentdansdenombreusesvillesenFrance,portéeparleséquipesdeneufCentres
NationauxdesArtsdelaRue,despersonnesprochesdecesinstitutionsculturelles,descitoyens.

La place de l’artiste dans notre société est celle d’un guetteur, d’une vigie décryptant les perspectives possibles et
identifiantlestragédiesquenousvivons.Loind’êtreenmargedelasociété,l’artistedoitinterpeller,choquer,troubleret
émouvoirpourdireetainsitenterdenousameneràpercevoirdifféremmentlemondequinousentoure.

Cetteactionvisait,enconscience,àprovoqueruneforteémotion.Ellequestionneainsinosinactionspermanentesounos
acceptationsinconscientesfaceàcessituationsde«disparitionssociales».Onnepeutréduireicicesinterventionsàune
nouvellealertesurlesconditionsdel’indemnisationduchômagedesintermittentsduspectacle.Etsibienévidemment
cettequestionestfondamentaleaujourd’hui,toujoursetencore,cetacteartistiquen’avaitpascettesimpledimension
corporatiste.Lesdisparu(e)saffiché(e)sétaienttoutesdespersonnesexcluesduchampsocialparcequ’ellesperdentleur
travail,voientleurscompétencesignorées,leursdroitssociauxniésouréduitsàpeaudechagrin;Cecimènedeplusen
plusdepersonnesàlanégationdeleurpropreidentitéetonles…perd.

L’utilisationduphénomènedela«disparition»peutavoirblessélespersonnesquisontréellementdansledésarroidela
pertedevuedeproches.MaisBoijeot-Renauld-Turon,ressentantpluslargementcetétatd’abandondanslequelsurvivent
lesfamillessansnouvellesetsoutiens,ontfaitlechoixderecourirauxmêmesprocédésd’appelcollectifàunsecours
demandé.
ilsdisent,nousdisonscombienlesplusfaiblessocialement,lessans-voix,sesententabandonnés.
Celatémoigneàlafoisd’uneimpuissanceàsefaireentendredansnotresociété,etd’unevolontéd’établirundialogue
créatif,avecd’autresrèglesdujeu,dansunesociétéultramédiatiquedavantagerompueauscoopetauxcoupsdegueule
qu’auxdébatsdefonds

L’utilisationdececonceptartistiqueestuniqueetleresterasansaucundoute.
Maispeut-êtreque-chaquefoisquenotreSociétéabandonnera,fragilisera,maltraitera,humilieraunepersonneouun
groupesocial–chaquefoisqu’elles’apprêteraàfairel’économiedenombredevies-ilfaudraressortircesignald’alarme
avantquecespersonnesnesoientcondamnéesà«disparaître»,victimesdusentimentd’abandongénéral…Aujourd’hui
cegestecorrespondauxméthodesdedétournementsdescodesdelavillequelesartistesderuesontamenésàutiliser
pouralerterlapopulationdesurgencespolitiquesàfaireémerger.C’estlepropredel’art.

Unartengagéquidit,militeetchercheànoussortirdel’étatd’inertieetd’inhumanitédanslequelnoussurvivons.C’est
évidemmentlàquenousattendonslesartistes.Etc’estlaraisonpourlaquellenousavonsaccompagnécettepropositionde
Boijeot-Renault-Turon.

C’estlàaussiquenousdevonsêtre.L’artestuncombatincessant!


Lescentresnationauxdesartsdelarue

L’Atelier231,SottevillelesRouen
LesAteliersFrappaz,Villeurbanne
LeBoulon,Vieux-Condé
LeCitronjaune,Port-SaintLouisduRhône
LeFourneau,Brest
LeMoulinFondu,Noisylesec
LaPaperie,Angers
Pronomade(s)enHauteGaronne
QuelqueP’Arts,scèneRhone-Alpes
LesUsinesBoinot,Niort
LeParapluie,Aurillac