Chirac, président préféré des Français
23 pages
Français

Chirac, président préféré des Français

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
23 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

En cette semaine du 8 mai 2015, nous fêtons les 3 ans de François Hollande à l’Elysée et les 20 ans de l’élection de Jacques Chirac en 1995. Cela nous a semblé le moment idéal pour notre crible hebdomadaire de proposer un bilan sur le regard que portent les Français sur leurs Présidents de la République.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 mai 2015
Nombre de lectures 2
Langue Français

Exrait

Crible présidentiel : Les Français et leurs Présidents de la République
Sondage réalisé par
pour
Publié le dimanche 10 mai 2015
LevĠe d’eŵďaƌgo le saŵedi9 mai23H00
Méthodologie
Recueil
Echantillon
EŶƋuġte ƌĠalisĠe aupƌğs d’uŶ ĠĐhaŶtilloŶ de FƌaŶçais interrogés par Internet les7 et 8 mai 2015
Echantillon de1 008 personnesreprésentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité del’ĠĐhaŶtilloŶest assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession del’iŶteƌǀieǁĠaprès stratification par région et catégoried’aggloŵĠƌatioŶ.
PƌĠĐisioŶs suƌ les ŵaƌges d’eƌƌeuƌ
Chaque sondage présente une incertitude statistique quel’oŶappelle marged’eƌƌeuƌ. Cette marged’eƌƌeuƌsignifie que le résultatd’uŶsondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part etd’autƌede la valeur observée. La marged’eƌƌeuƌdépend de la taille del’ĠĐhaŶtilloŶainsi que du pourcentage observé. Sile pourĐentage oďservé est de … Taille de20% ou 30% ou 40% ou 50%10% ou 5% ou l’EĐhaŶtilloŶ95% 90% 80% 70% 60%
800
900
1 000
2 000
1,5
1,4
1,4
1,0
2,5
2,0
1,8
1,3
2,8
2,6
2,5
1,8
3,2
3,0
2,8
2,1
3,5
3,2
3,0
2,2
3,5
3,3
3,1
2,2
Lecture du tableau: Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la ŵaƌge d’eƌƌeuƌ est Ġgale à2,5%. Le pouƌĐeŶtage ƌĠel est doŶĐ Đoŵpƌis daŶs l’iŶteƌǀalle [17,5 ; 22,5].
Principaux enseignements
Image des Présidents : Chirac est plébiscité, Mitterrand est respecté, VGE est oublié, Hollande, mais aussi Sarkozy sont nettement rejetés
En cette semaine du 8 mai 2015, nous fêtons les 3 ans de François Hollande àl’ElLJsĠeet les 20 ans de l’ĠleĐtioŶde Jacques Chirac en 1995. Cela nous a semblé le moment idéal pour notre crible hebdomadaire de proposer un bilan sur le regard que portent les Français sur leurs Présidents de la République. Voici les 4 principaux enseignements de ce « crible présidentiel » :
1Au palmarès des Présidents préférés des Français, Chirac devanced’uŶecourte tête Mitterrand. Hollande, mais aussi Sarkozy sont nettement rejetés
2 - Palmarès détaillé del’aĐtioŶdes Présidents : les 2 Présidents socialistes aux première et dernière places ! Mitterrand domine les débats, Chirac le suit, Sarkozy jouit finalementd’uŶ certain crédit quant à son action tandis que F. Hollande est presque toujours le dernier
3 - Palmarès des qualités humaines des Présidents : Mitterrand et Chirac se disputent les deux premières places. Hollande et Sarkozy, particulièrement mal jugés, occupent les deux dernières
4 - Pour les Français Sarkozy a raté son retour et Hollande a un bilan de 3 ans désastreux
Gaël Sliman, Présidentd’Odoxa @gaelsliman
Analyse détaillée (1/8)
Image des Présidents : Chirac plébiscité, Mitterrand respecté, Hollande et Sarkozy rejetés
Nous avons retenu pour ce crible les 5 derniers Présidents de la Vème République, ceux qui ont dirigé le pays depuis ces 41 dernières années, de VGE à Hollande. Nous avons donc exclu du champ del’eŶƋuġteles deux premiers Présidents de la Vème république : le Général de Gaulle et Georges Pompidou qui désormais appartiennent davantage àl’histoiƌe Ƌu’audžsouvenirs propresd’uŶtrop grand nombre de Français. Ils auraient sans doute occupés les premières places (rangsƋu’ilsoccupaient dans de précédentes enquêtes comparables). Autre point méthodologique important pour la lecture et la compréhension de ces résultats : François Hollande est structurellement désavantagé face à ses concurrents car il est le seul à être toujours en activité face à des rivaux, parfois très impopulairesloƌsƋu’ilsoccupaientl’ElLJsĠe,mais qui,Ŷ’ĠtaŶtplus aux affaires depuis parfois très longtemps sont désormais regardés avec beaucoup plus de mansuétude parl’opiŶioŶ. Dansl’histoiƌechacune de ces comparaisons a toujours été cruelle pour le Président en place. Ceci posé, cet handicap structurel réel ne peut justifierl’aŵpleuƌdu désaveu que notre sondage consacre pour le Président actuel. Il pourra toujours se consoler en constatant que son rival Nicolas SarkozyŶ’estguère plus épargné par les Français, alors que luiŶ’estplus en poste, mêmes’ilbrigue de nouveau la magistrature suprême.
1Au palmarès des Présidents préférés des Français, Chirac devanced’uŶecourte tête Mitterrand. Hollande, mais aussi Sarkozy sont nettement rejetés
Quelle revanche ! La semaine oùl’oŶfête justement les 20 ans de son élection,Jacques Chirac est le Président qui a laissé le meilleur souvenir de son passage àl’ElysĠe. 63% des Français disentaujouƌd’huide luiƋu’ila été un bon Président de la République. En progression de 5 points par rapport à une précédente mesure effectuée il y a deux ans par le Parisien (àl’ĠpoƋueavec BVA, testant aussi Pompidou et de Gaulle qui occupaient les deux premières places), Chirac devance Mitterrand de 2 points au palmarès des Présidents préférés des Français. Le Président socialiste progresse lui aussi par rapport à 2013 (+6 points). 20 ans après son élection, Chirac est définitivement réhabilité dans la mémoire collective. ème Oubliées les affairessur notre batteried’iŵagedétaillée il arrive 3 surl’hoŶŶġtetĠ,devançant Mitterrand et Sarkozyles grandes grèves de 1995 ou la dissolution ratée de 1997.
Analyse détaillée (2/8)
Interrogés sur les événements qui les ont le plus marqués sur la Présidence Chirac, les Français se souviennent finalement peu ère de cela (15% citent les grèves de 1995 et 29% la dissolution), préférant se souvenir de son opposition à la guerre en Irak (1 évocation avec 44% de citation) et del’uŶioŶnationaleƋu’ilavait suscité au second tour après la qualification de Jean-Marie le Pen (42% de citations). C’estsans doute ce qui permet àChiracd’ġtƌeun Président désormais consensuel dansl’opiŶioŶ: il est le Président préféré (ex-aequo avec Sarkozy) des sympathisants de droite et le deuxième Président préféré de ceux de gauche après Mitterrand. Valery Giscardd’EstaiŶg,troisièmeavec 57%Ŷ’ĠǀoluaŶtpas depuis deux ans est désormais « décroché » par ses deux rivaux mais peuts’eŶoƌgueilliƌ d’ġtƌelui aussi créditéd’uŶbon bilan àl’ElLJsĠepar une nette majorité de Français. TelŶ’estpas le cas des deux plus récents hôtes du « palais ».Sarkozy et Hollande sont nettement rejetésne recueillant Ƌu’uŶefaible minorité de jugements positifs quant à leur action en tant que Président. Hollande atteint un niveau de 78% de Français estimantƋu’ila été/est un mauvais Président.C’estcatastrophique, même en tenant compte du fait que sa situation de Président en poste est toujours plus difficile à assumer dans ce type de palmarès où l’oŶest confronté à des Présidents « du passé ». Pire encore, le Président actuel ne parvient même pas à réunir une majorité de bonnes opinions auprès des sympathisants de gauche (seulement 45% contre 55% jugeantƋu’ilest un mauvais Président) et se trouve devancé auprèsd’eudž,non seulement par Mitterrand (85% de jugements positifs)ce qui peut se comprendremais aussi par Chirac (50%) voire VGE qui recueille autant de bonnes opinions que lui (45%) mais moins de mauvaises (54%). Enfin, Hollande réussit le « tour de force » de baisser encore de 8 points par rapport à la précédente mesure de 2013, alors Ƌu’ilétait déjà jugé par les Français comme le pire Président del’histoiƌede la Vème République. Impossible de faire pire. Mais on peut essayer de rivaliser. Et de ce point de vueNicolas Sarkozyest un concurrent redoutable. Certes il ne tombe pas aussi bas que le Président socialiste, mais tout de même, avec60% de jugements négatifscontre seulement 39% de jugements positifs alorsƋu’il Ŷ’estplus en postecontrairement à Hollandeil atteint lui aussi un niveau de rejet assez « remarquable ».
Analyse détaillée (3/8)
Surtout, il parvient à baisser encore plusƋu’HollaŶdesur la période 2013-2015 (chute de 9 points) alors mêmeƋu’il Ŷ’estpas à la tête del’edžĠĐutifet que son statut de chef del’oppositioŶface à un Président si impopulaire aurait normalement dû lui permettre de progresser plutôt que de régresser. Et encore, Sarkozy disposed’uŶatout lui permettant de conserver un socle de soutien : les sympathisants de droite qui le placent, à égalité avec Chirac (71%), en tête des PrésidentsƋu’ilsont préférés durant ces 4 dernières décennies. Parmi eux, Đ’estleĐœuƌdu réacteur, le noyau dur des sympathisants del’UMPqui lui permet de se hisser à cette place, car il est bien moins apprécié des sympathisants UDI mais aussi FN que ne le sont Chirac et VGE. Avec 86% de popularité auprèsd’eudž,Sarkozy est de très loin, le Président préféré des sympathisants actuels del’UMP. Il devance Chirac de 13 points et VGE de 16 points. C’estévidemment un atout précieux pour lui à un an des primaires del’UMP. Ce soutien masque aussi la réalité du niveau de rejet que subitl’edž-Président auprès de toutes les autres catégories de la population : détesté par les sympathisants de gauche (88%d’eŶtƌeeux estimentƋu’ila été un mauvais Président, alorsƋu’ils ne sontƋu’uŶsur deux à le dire de VGE et Chirac), Sarkozy est aussi rejeté par plus des deux-tiers (68%) des (nombreux) Français sans préférence partisane. En conséquence, plus de 6 personnes sur 10 parmi les cadres comme les ouvriers, les plus jeunes comme les plus vieux, les femmes comme les hommes, estimentƋu’ila été un « mauvais Président ».
2 - Palmarès détaillé del’aĐtioŶdes Présidents : les 2 Présidents socialistes aux premières et dernières places ! Mitterrand domine les débats, Chirac le suit, Sarkozy jouit finalementd’uŶcertain crédit quant à son action tandis que F. Hollande est presque toujours le dernier
Nous avons testél’iŵagedes Présidents dans 6 grands domainesd’aĐtioŶ.Dans 4 de ces domaines,Đ’estFrançois Mitterrand qui obtient la première place, et dans autant de ces domainesĐ’estF. Hollande qui obtient la dernière. Petit point méthodologique à souligner : notre enquête comporte 3 Présidents de droite contre seulement 2 Présidents de gauche. Pour toutes les questions nécessitant un arbitrage entre les 5 Présidents, chacun des deux Présidents de gauche dispose doncd’uŶléger avantage statistique sur ses rivaux de droite,Ŷ’ĠtaŶtconcurrencé auprès de son camp naturel que par un rival au lieu de deux.
Analyse détaillée (4/8)
C’estpour cette raison, et pas pour induire que les Présidentsd’uŶbord seraient structurellement meilleurs queĐ’eudžde l’autƌebord, que nous avons inclus dans tous les tableaux impliquant une telle « mise en concurrence » un sous-total « Président de gauche » et un sous-total « Président de droite ». Cela nous permet de légèrement relativiser certaines des performances dansl’opiŶioŶde François Mitterrand, qui parvient 4 fois sur 6 des domainesd’aĐtioŶtestés dansl’eŶƋuġteà être premier car, il cumule le double avantage deŶ’aǀoiƌ Ƌu’uŶrival de gauche et parceƋu’eŶplus, ce rival est François Hollande, Président actuellement en poste atteignant des niveaux de rejets « subaquatiques ». Il est donc quasiment le seul réceptacle actuel aux choix du peuple de gauche, alors que le peuple de droite, lui, doit partager ses suffrages entre trois concurrents. Pour autant,MitterrandŶ’aǀaitaucun besoin de ce coup de pouce mécanique pour êtrele premier sur son action en ce qui concerne la politique culturelle etd’ĠduĐatioŶ: 45% des Français le choisissent plutôtƋu’uŶdes 4 autres ; son dauphin sur ème cette question, ChiracŶ’aƌƌiǀerangen 2 Ƌu’aǀeĐmoitié moins de citations (22%), et les cumul des suffrages portés sur les trois Présidents de droite réunisŶ’atteiŶtque 45%.C’estdire, si même testé en duel face au meilleur des prétendants de droite, Mitterrandl’auƌaitemporté dans ce domaine. Il en va de mêmes’agissaŶtdu classement des meilleurs Présidentssur les grandes réformes sociétales : « tonton » est encore premier avec une très large avanceseulement 17% au second cité) et le cumul des voix portés sur les 3(38% contre Présidents de droiteŶ’atteiŶtde toute façon pas la majorité (47% contre 48% pour Mitterrand et Hollande réunis). Pour tous, avec les grands travaux, la culture etl’aďolitioŶde la peine de mort, il apparait sans rival comme LE Président de la politique culturelle et éducative et des grandes réformes sociétales. EN REVANCHE cet avantage mécanique (seul Président de gauche hors Hollande) a pu permettre à Mitterrandd’ġtƌe légèrement avantagé sur les deux autres domainesd’aĐtioŶoù il arrive premier mais où les 3 Présidents de droite réunis font mieux que lui et Hollande additionnés. C’estprobablement le cas sur la politique de santé, où son action aurait pu sembler moins marquante que celle de Chirac sur le plan cancer ou de Giscard surl’IVG. Il les devance pourtant de 7 et 12 points, profitant probablement deŶ’ġtƌeen concurrence à gaucheƋu’aǀeĐF. Hollande. Dans ce domaine les deux Présidents de gauche ne recueillent en effet que 39% de citations alors que les 3 Présidents de droite réunis en engrangent 54%.
Analyse détaillée (5/8)
Cette concurrence allégée à gauche pour Mitterrand lui profite encore plus probablement en ce qui concerne le jugement des er Français sur la politique économique et sociale : il arrive 1 avec 34% certesmais lui et Hollande réunis ne sont choisis que par 41% des Français, tandis que les Présidents de droite réunis sont choisis à eux trois par 54% des Français. Sur un sujet aussi « typé » politiquement, il est possible que si Chirac (cité par 20% des Français) ou VGE (cité par 18%) avaient été testés en duel face à Mitterrand sur ce point précis ils auraient pu le devancer. Pour autant, cette mise en garde posée, François Mitterrand est bien un Président très apprécié des Français, 20 ans après sa mort, etl’uŶde ceux qui suscite le plus de respect de leur part. Notre crible surl’aĐtioŶmontre donc un Mitterrand extrêmement respecté par les Français, devançant un Chirac très estimé lui aussi. ème En moyenne,Président le plus cité après Mitterrand (23% contre 31% en moyenne) sur ces différentsChirac est le 2 domainesd’aĐtioŶ. Guerred’Iƌakoblige, Chirac est le Président le plus reconnu par les Français pour sa politique internationale et il est celui qui monte le plus souvent sur la deuxième marche du podium. En plus de sa « médailled’oƌ», Chirac obtient 4 « médaillesd’aƌgeŶt» sur la sécurité et la défense, la santé, la politique économique et sociale, et la politique culturelle etd’ĠduĐatioŶ. Pas mal pour un Président longtemps présenté, y compris dans son camp, comme un « roi fainéant ». Justement,Sarkozy,l’auteuƌde cette sentence peu sympathique sur Chirac il y a six ans, apparait commele troisième sur ce podium del’aĐtioŶ.C’estun très bon niveaud’autaŶtplus étonnant que son niveau global de popularité en tant que Président (60% de jugements négatifs) est médiocre. SurtoutƋu’ĠtaŶtcomme Hollande toujours en activité politique, et candidat pour la prochaine présidentielle il bénéficie de jugements plus sévères que les 3 autres Présidents « hors concours ». En moyenne, troisième Président le plus cité sur les 6 domaines testés (20% de citations contre 23% à Chirac et 31% à er Mitterrand), Sarkozy obtient même la médailled’oƌen ce qui concerne la politique de sécurité et de défense (1 avec 32%) et ème la médailled’aƌgeŶtavec 26%) et les grandes réformes sociétales (17%en ce qui concerne la politique internationale (2 juste devant VGE avec 16%). Loin derrière ces 3 Président,VGE semble un peu oublié, son règne appartenant désormais àl’histoiƌe,son « au revoir » datant maintenant de plus de 34 ans. Hollande, lui est LE dernier en termesd’aĐtioŶ: 8% des Français seulement le choisissent en moyenne dans les 6 domaines testés.C’est4 fois moins que Mitterrand, 3 fois moins que Chirac et 2 fois moins que Sarkozy.L’aĐtuelPrésident est presque toujours (4 fois sur 6) dernier sur chacun des domaines testés, ne parvenant à devancer, de peu, VGE que dans 2 domaines.
Analyse détaillée (6/8)
3 - Palmarès des qualités personnelles des Présidents : Mitterrand et Chirac se disputent les deux premières places. Hollande et Sarkozy sont particulièrement mal jugés
Les qualités attendues par les Français pour leur futur Président en 2017 relèvent bien plus de la compétence et de la rigueur que de la proximité ou de la sympathie. 71% veulent que le futur Président soit « compétent », 50%Ƌu’ilsoit « honnête », 32%Ƌu’ilsoit « solide et ayant de l’autoƌitĠ» et 26%Ƌu’il« incarne bien la France ». Pour des raisons diverses, ces qualités sonnent en creux comme compensatrices des manques attribués, à tort ou à raison, àl’uŶoul’autƌedes deux derniers Présidents. Hollande notamment est particulièrement critiqué sur sa compétence ou son autorité, Sarkozy sur son honnêteté ou sa capacité à bien incarner la France. Les qualités quel’aĐtuelPrésident essaie de mettre en valeur ces derniers moisproximité avec les gens, sympathie- et qui pourtant ne lui sont guère déniées dans les sondages, ne sont pas du tout prioritaires aux yeux des Français pour 2017. Seulement 18% des Français veulent avant tout un Président « proche des gens », et personne ou presque (2%)Ŷ’aspiƌe prioritairement à avoir un Président « sympathique ». Sur ce crible de la personnalité,deux Présidents se détachent nettement des autres : Mitterrand et Chirac. Le Président socialiste est 4 fois cité à la première place sur les 9 traitsd’iŵagetestés. Pour les Français, il est le Président le plus « compétent » (33% de citations), le plus « solide » (38%), qualités primordiales à leurs yeux, mais aussi le plus « charismatique » (35%) et le plus « convaincant » (33%). Chirac fait presque aussi bien, obtenant quant à lui 3 médaillesd’oƌ(1 de moins que Mitterrand) et 4 médaillesd’aƌgeŶt(2 de plus que Mitterrand). Il est le Président que les Français jugent, de très loin, comme ayant été le plus « sympathique » (51% !) et le plus « proche des gens » (50% !), et aussi, qualité bien plus importante à leurs yeux, Chirac est le Président qui a le mieux « incarné la France » (28%). Les deux autres médaillesd’oƌde notre palmarès des qualités, sont obtenues par Sarkozy sur le dynamisme et, plus curieusement voire ironiquement (Cf. les sketchs de Le Luron et les papiers du Canard Enchaîné del’ĠpoƋuesurl’affaiƌedes diamants de Bokassa) par Giscard surl’hoŶŶġtetĠ.
Analyse détaillée (7/8)
Hollande peut nourrir un certain sentimentd’iŶjustiĐe,lui quiŶ’oďtieŶtaucune médailled’oƌ,pas même dans ce domaine, où pourtant il est le seul des Présidents àŶ’aǀoiƌjamais été mis en cause pour des « affaires ». Il obtient toutefois une médaille ème d’aƌgeŶtdans cette discipline, devenue récemment importante pour les Français (2 qualité la plus attendue désormais chez un Président). Effet des affaires en cours ? Le Président le moins cité dans ce domaine est N. Sarkozy (7%), nettement plus mal ème ème jugé que Mitterrand (4 cité avec 17%) ou Chirac (3 cité avec 18%). Au niveau des qualités humaines, les deux derniers Présidents sontd’ailleuƌsles plus mal jugés, cumulant à eux deux la quasi-totalité des dernières places. Hollande apparaît particulièrement fragile sur la « compétence », le « charisme », «l’autoƌitĠ», le « dynamisme », la capacité à « convaincre », et à « incarner la France » ; dans ces domaines, si importants aux yeux des Français, il occupe, de très loin, la dernière place avec 2% à 5% de citations. Sarkozy quant à lui, est le plus mal noté sur la « proximité avec les gens », la « sympathie », et «l’hoŶŶġtetĠ», domaines où lui est attribué haut la main le bonnetd’âŶede la classe présidentielle.
4 - Pour les Français Sarkozy a raté son retour et Hollande a un bilan de 3 ans désastreux
A deux ans del’ĠleĐtioŶprésidentielle de 2017,Đ’estpourtantl’uŶde ces deux ex-Présidents, si mal jugés par les Français, qui auraitaujouƌd’huile plus de chancesd’ġtƌeélu… l’uŶcommel’autƌeétantnormalementles candidats naturels de leurs camps, Hollande en tantƋu’edž-Président et Sarkozy en tant que chef del’oppositioŶet favori dans les sondages auprès des électeurs de la primaire UMP (même si un net resserrements’opğƌeau profitd’AlaiŶJuppé). Or,l’uŶcommel’autƌepâtissentd’uŶrejet vertigineux dansl’opiŶioŶ. Bien plus mal jugés sur notre crible que tous les autres ex-Présidents, ils sont aussi intrinsèquement sanctionnés,l’uŶpour son bilan après 3 ans,l’autƌesur son come-back. Ainsi, àl’heuƌedu bilan de ses trois ans passés àl’ElLJsĠe,82% des Français estiment que le bilan de François Hollande en tant que Président est « mauvais »,dont 44% qui le jugent même « très mauvais ». Même les sympathisants de gauche sont une large majorité de 60% contre 40% à critiquer le bilan actuel de « leur » Président. C’estcette désillusion de son propre camp qui expliqued’ailleuƌsque F. Hollande fasseaujouƌd’huiencore pire que N. Sarkozy à pareille époque. Grâce au soutien de son camp, après 3 ans àl’ElLJsĠe l’edž-Président ne recueillait, lui, « que » 69% de rejet en mai 2010.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents