Choix des composantes pour construire une stratégie de gestion durable des déchets - Fiche N°3

Choix des composantes pour construire une stratégie de gestion durable des déchets - Fiche N°3

-

Documents
25 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

La fiche N°1 propose les principes fondateurs applicables à des projets de gestion durable des déchets et la fiche N°2 indique comment pondérer le problème pour mieux le résoudre. Cette fiche s'appuie sur les deux premières et propose une méthodologie pour simplifier et guider le processus de décision qui devra aboutir à la sélection de techniques de collecte et de traitement.
Retrouvez ces fiches sur progeco-oi.org.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 décembre 2011
Nombre de visites sur la page 242
Langue Français
Signaler un problème
FICHE No 3 CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
Gestion des déchets dangereux
ProGeCo | ReCoMaP
3
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 1/22
TABLE DES MATIERES
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
TABLE DES MATIERES............................................................... 1 LISTE DE TABLEAUX................................................................. 1 TABLEAU DES ABBREVATIONS.................................................. 2 FICHE No 3............................................................................ 3 CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS.............. 3 1. Approche technique : structurer le problème et lister les solutions potentielles ......................................... 3 1.1. Associer les productions de déchets aux impacts et aux défaillances de la gestion...................................... 3 1.2. Associer le bilan pondéré des défaillances à un éventail de solutions techniques...................................... 7 2. Analyse avantages / inconvénients 9 3. Approche économique : identifier les composantes et structurer le budget.....................................................11 3.1. Les investissements........................................................ 10 3.1.1. Pics et continuité............................................................10 3.1.2. Investir dans des outils de collecte.................................... 12 3.1.3. Investir dans des installations de traitement....................... 15 3.2. Les coûts d'exploitation...................................................19 3.3. Les ressources............................................................... 20 4. Synthèse...................................................................... 22 LISTE DE TABLEAUX Tableau 1: Modèle de fiche de synthèse pour établir la correlation entre les types de déchets et leurs impacts......... 4 Tableau 2: Exemple de fiche de corrélation (déchets verts)............. 5 Tableau 3: Exemple de fiche de corrélation (déchets fermentescibles)............................................... 6 Tableau 4: Sommaire des fiches suivantes................................... 10
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 2/22
TABLEAU DES ABBREVATIONS
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
BOM CET CFC CT DCO DDM DE DEEE DIB DIS DMA DMS DTQD EVPP PAP PAV PCB PCI PEHD PL PUNR PVC REFIOM
RO-RO SIG ST UIOM VHU VL
Benne à Ordures Ménagères Centre d’Enfouissement Technique Chloro Fluoro Carbonés Centre de Traitement Demande Chimique en Oxygène Déchets Dangereux des Ménages Déchets Encombrants Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques Déchets Industriels Banals Déchets Industriels Spéciaux Déchets Ménagers et Assimilés Déchets Ménagers Spéciaux Déchets Toxiques en Quantités Dispersées Emballages Vides de Produits Phytosanitaires Porte à Porte Point d’Apport Volontaire Poly Chlorure Biphényls Pouvoir Calorifique Inférieur Poly Ethylène à Haute Densité Poids Lourd Pneumatiques Usagés Non Rechapables Poly Vinyl Chlorure Résidus des Fumées d’Incinération des Ordures Ménagères Roll On – Roll Off Système d’Information Géographique Station de Transfert Usine d’Incinération d’Ordures Ménagères Véhicules Hors d’Usage Véhicules Légers
ProGeCo | ReCoMaP
ProGeCo | ReCoMaP
1
Fiche no3 3/22
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
La fiche N°1 propose les principes fondateurs applicables à des projets de gestion durable des déchets et la fiche N°2 indique comment pondérer le problème pour mieux le résoudre. Cette fiche s'appuie sur les deux premières et propose une méthodologie pour simplifier et guider le processus de décision qui devra aboutir à la sélection de techniques de collecte et de traitement.
Approche technique : structurer le problème et lister les solutions potentielles
1.1Associer les productions de déchets aux impacts et aux défaillances de la gestion
La première démarche d'un gestionnaire en charge des déchets c'est de faire le bilan de ce qui est fait et de ce qui ne l'est pas. Il lui faut s'interroger sur les impacts environnementaux du rejet de déchets sans traitement, sur les nuisances dues de l'absence de collectes, sur le coût social, sanitaire et écologique de ces impacts et sur ce que coûterait une collecte exhaustive et des traitements adaptés. En d'autres termes, pour structurer le problème il faut prendre en compte la génération des déchets et les impacts liés aux défaillances ou à l'absence des collectes et traitements en vigueur. A ce niveau de l'analyse on utilise en premier lieu la typologie des déchets puis les catégories par producteurs et on ne rentre pas dans le détail des impacts, par contre on peut employer une échelle de gravité qui permet de pondérer les nuisances. Cette échelle de gravité est classiquement séparée en deux séries de valeurs, de 0 à 3 pour un impact potentiel selon sa probabilité d'occurrence, de 3 à 6 pour un impact avéré selon la gravité des nuisances. Le tableau suivant fournit une trame facile d'usage, et qu'il sera loisible à chacun d'adapter en fonction des situations.
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 4/22
Type de déchets
Déchets verts et assimilés
Déchets fermentesci-bles
Matériaux ou objets réutilisables
Déchets recyclables
Etc.
Catégorie
DMA, DIB, DE
DMA, DIB, DE
DMA, DIB, DE
DMA, DIB, DE
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
Quantité en pro-portion du total de la catégorie
% ou X T / Y T
Type d'impact
Pollution atmosphérique
Pollution des sols
Pollution des eaux terrestres et benthiques
Degré de nuisance
0-6
0-6
0-6
Cause invoquée
Tableau 1 : Modèle de fiche de synthèse pour établir la correlation entre les types de déchets et leurs impacts
Il est préférable de réaliser un seul tableau par type de déchets et il est possible voire profitable à l'analyse de scinder la typologie en sous types de déchets si on les a clairement identifiés, par exemple le type « déchets fermentescibles » peut être scindé en: Ÿdéchets de cuisine des ménages et des hôtels, Ÿsciures et copeaux, Ÿson de riz. L'indication des causes probables doit être menée à la fois avec sincérité et sur la base d'un minimum de connaissances techniques, il est souvent opportun de faire appel à des compétences spécialisées notamment pour identifier des problèmes de toxicité pour les DIS et DMS. Pour le reste le bon sens et si nécessaire la consultation de documentations spécialisées permettent d'apporter des réponses valides.
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 5/22
Exemple 1:
Type de déchets
Déchets verts de type palmes, branchages et troncs
Catégorie
DMA et DE
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
1 Quantité en pro-portion du total de la catégorie
20 % du volume des DMA soit 2 T sur 10 T par jour
30 % du volume des DE soit 1,8 T sur 6 T par Jour
Type d'impact
Pollution atmosphérique
Pollution des sols
Pollution des eaux terrestres et benthiques
Note: Les déchets ne sont pas évacués des sites de production mais traités sur place.
Degré de nui-sance
4
3
2
Cause invoquée
Les déchets ne sont pas évacués des sites de production mais traités sur place. Le brûlage est souvent réalisé sur des produits frais et à l'aide d'huile moteur usagée, de plastiques et de PUNR et il produit des fumées irritantes
L'absence de recouvrement des cendres induit une lixiviation il arrive parfois que d'autres déchets soient brûlés avec les déchets verts
Les sites de dépôts sont situés en bords de rives et le lessivage pluvial s'ajoute à la migration en sols pour transférer les cendres dans la rivière
Tableau2 : Exemple de fiche de corrélation (déchets verts)
Même s'il n'est pas évident de corréler une quantité de déchets à un impact pondéré uniquement au travers d'une échelle de gravité sommaire, l'analyse des causes fournit un éclairage qui compense en partie l'absence d'étude détaillée (populations touchées, écosystèmes affectés etc). Il est possible de rajouter une évaluation du coût financier des impacts par exemple en estimant la perte de revenus sur la pêche côtière due à une pollution par les déchets, ou encore le coût de restauration d'une plage qui servait de décharge sauvage ... Des spécialistes peuvent estimer le coût sanitaire des pollutions comme par exemple celui du à la lixiviation des cendres de brûlage de déchets dans les nappes où est captée l'eau « potable » qui va induire des troubles digestifs chez les consommateurs.
1 La quantité doit être indiquée en volume (m3) et en masse (T) pour permettre une bonne évaluation des besoins de collecte et traitement. Les valeurs fournies ici ne réfèrent pas à une situation réelle ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 6/22
Exemple 2:
Type de déchets
Déchets fermentesci-bles de type déchets de cuisine des ménages et des hôtels
Caté-gorie
DMA
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
Quantité en pro-portion du total de la catégorie
65 % du volume des DMA soit 25 T sur 39 T par Jour
Type d'impact
Pollution atmosphérique
Pollution des sols
Pollution des eaux terrestres et benthiques
Degré de nui-sance
2
4
4
Cause invoquée
L'absence de recouvrement sur sites de décharge et la sporadicité des brûlages et des prélèvement faits par les animaux domestiques sur des dépôts privés, facilite le déga-gement de biogaz issu de la dé-composition anaérobie de ces ma-tières. Le phénomène est accru en saison pluviale
La décomposition anaérobie en-traîne une lixiviation d'effluents à forte DCO et l'absence d'étanchéité du socle des dépôts et décharges de même que l'absence de recou-vrement qui facilite l'intrusion des précipitations conduit à la migra-tion des lixiviats en sol
Sur cette zone les dépôts et décharges sont tous installés sur un socle rocheux perméable et la nappe n'est qu'à -2 m environ du sol. L'absence de barrière passive et de recouvrement est en cause.
Note: La collecte en déchets bruts ne touche que 25% de l'habitat domestique. 70 % des hotels, parce qu'ils font appel à des prestataires privés, bénéficient d'une collecte régulière.
Tableau 3: Exemple de fiche de corrélation (déchets fermentescibles)
Le fait de scinder les déchets en sous-types permet de mieux évaluer les défaillances du système en place et l'importance relative de ces dysfonctionnements au sein du système en vigueur. Il est aussi capital de bien différencier collecte et traitement dans une note générale. Par exemple l'absence de collecte conduit à la création de multiples sites de dépôts, à l'inverse une collecte exhaustive en centre ville qui aboutit à un site de décharge sans infrastructures d'étanchéité ni protocole de recouvrement conduira à la concentration des pollutions. Pour une analyse des causes et des défaillances les plus souvent rencontrées il est souhaitable de se reporter aux « Bilans pays » .
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 7/22
1.2Associer le bilan pondéré des défaillances à un éventail de solutions techniques
Exemple 1: Benne à ordure ménagère VS Station de compostage
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
Pour faire face à un problème de gestion des déchets, qui s'exprime en termes d'impacts sur les populations et les milieux et se pondère en termes de quantités produites sur une période et un territoire donné, il existe des solutions techniques différentes qui ont chacune un coût économique et environnemental spécifique et une disponibilité particulière.
A première vue la meilleure procédure de sélection consiste à comparer ces solutions pour décider celle qui a le meilleur rapport coût qualité et la meilleure portabilité dans un contexte donné.
Malheureusement ce n'est pas si simple car le choix de certaines solutions favorise ou défavorise en aval d'autres stratégies, les décisions doivent donc prendre en compte l'interactivité des choix stratégiques.
Imaginons que le responsable du service déchets d'une ville moyenne fasse le constat que le taux de couverture de la collecte urbaine est trop faible et qu'il décide d'augmenter les moyens de sa flotte de camions, en investissant sur un nouveau véhicule de type BOM. Ce faisant il est quasiment certain de doubler ses performances au grand profit de ses administrés. Par contre en examinant l'état de la décharge dans laquelle sont déversés les déchets bruts il s'aperçoit qu'il doit absolument soit diminuer les apports en déchets fermentescibles soit installer un réseau de captage et de traitement du biogaz faute de quoi les populations voisines du site vont se mobiliser à tel point qu'il risque de cesser d'exploiter ce dépôt mal équipé. Il sait que le captage et le traitement du biogaz sur site représentent un investissement bien plus élevé que son camion de type BOM, il n'ignore pas non plus que le potentiel de cette décharge en termes de génération de biogaz ne justifierait pas la mise en place d'un protocole de cogénération ou en tous cas lui ferai prendre un risque important. On lui présente alors unealternativequi consiste à acheter plutôt un véhicule Ro&Ro et un lot de bennes car le véhicule de type BOM ne peut pas assurer une collecte sélective efficace, et de lancer une filière de
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no3 8/22
Exemple 1: Benne à ordure ménagère VS Station de compostage (suite)
CHOIX DES COMPOSANTES POUR CONSTRUIRE UNE STRATEGIE DE GESTION DURABLE DES DECHETS
traitement des déchets fermentescibles et des déchets verts pour produire du compost. Au plan environnemental la production de compost a un impact positif car elle permet de favoriser la séquestration de carbone atmosphérique en augmentant la fertilité des sols sans faire appel à des fertilisants chimiques. De plus il ôte de sa décharge une proportion significative de déchets fermentescibles ce qui diminue d'autant la quantité de méthane produit, le méthane étant un gaz à effet de serre 21 fois plus dommageable que le CO2. Autre avantage, il va pouvoir rassurer ses administrés sur le fait que sa décharge produira moins de nuisances atmosphériques et de lixiviats à forte charge organique, tout en ayant une espérance de vie accrue du fait qu'une bonne partie des déchets n'y seront plus déposés, dont les déchets verts qui consomment une proportion importante du volume disponible et nécessitent des brûlages réguliers. En termes économiques il devra comparer le financement et le coût d'exploitation d'un camion de type BOM avec ceux d'un camion RO&RO et son lot de bennes, la création d'une station de compostage avec celle d'un réseau de captage du biogaz avec le système d'incinération par torchères. En termes socio-économiques il devra étudier, et c'est le plus difficile, la prise de risque que constitue le lancement et le financement de la collecte sélective des déchets fermentescibles d'une part et des déchets verts d'autre part. Après discussions et consultations il va vite comprendre que lerisque repose presque essentiellement sur la capacité de son équipe à mobiliser les populations et non pas sur les composantes techniques du projetqui sont au demeurant plus simples que celles afférentes au traitement du biogaz sur site. Il est possible que la collecte sélective et le compostage aient un coût d'exploitation supérieur à celui des torchères sur site d'enfouissement et de la collecte de déchets bruts, c'est probable si le compost ne trouve pas d'écoulement rémunérateur durant quelques années, mais le bénéfice environnemental comparé des deux solutions ne laisse pas de doute; la filière compostage est largement bénéficiaire et s'inscrit sur le long terme.
ProGeCo | ReCoMaP