DÉBAT SUR L ÉCOLE : FAUT-IL PLUS D HISTOIRE ?
2 pages
Français

DÉBAT SUR L'ÉCOLE : FAUT-IL PLUS D'HISTOIRE ?

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

92 -Contribution au débat d’actualité N°3 Par Jonas le 15/02/2015 DÉBAT SUR L'ÉCOLE : FAUT-IL PLUS D'HISTOIRE ? 1 Après les attentats tragiques de janvier, l'école est au centre du débat . Cette institution républicaine, ciment de l'unité nationale, est prise à partie par certains leaders politiques. Et l'un des cœurs du questionnement est l'apprentissage de l'histoire et sa place dans les programmes. L'histoire, on l'aime ou on la déteste. Mais elle construit l'avenir. I) L'histoire doit être renforcée et non affaiblie À partir de la rentrée 2015,une nouvelle heure destinée à "l'enseignement moral et laïque"»)(renommé « enseignement moral et civique sera intégréeprogramme des au Primaires aux Terminales.Sur le papier, intéressant,bien que l'intitulé laisse perplexe. Sur la forme, cette nouvelle heure de cours poselà aussi question. En effet,l'objectif serait d'inculquer les valeurs du "bien vivre ensemble" chez nos futures têtes pensantes. Objectif louable, mais l'assimilationdes valeurs ne se fait que si l'enseignement de la laïcité est expliqué en profondeur, et non sur des principes qui seront enseignés, aléatoirement, selon les professeurs, d'après leur propre savoir. Ainsi,la laïcité sera d'autant mieux assimilée et surtout comprise des futurs citoyens, si elle est intégrée à l'histoire, matière qui existe déjà etqui paradoxalement est de plus en plus réduite dans les programmes scolaires.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 15 février 2015
Nombre de lectures 167
Langue Français

Exrait

92 -Contribution au débat d’actualité N°3 Par Jonas le 15/02/2015
DÉBAT SUR L'ÉCOLE : FAUT-IL PLUS D'HISTOIRE ?
1 Après les attentats tragiques de janvier, l'école est au centre du débat . Cette institution républicaine, ciment de l'unité nationale, est prise à partie par certains leaders politiques. Et l'un des cœurs du questionnement est l'apprentissage de l'histoire et sa place dans les programmes. L'histoire, on l'aime ou on la déteste. Mais elle construit l'avenir.
I) L'histoire doit être renforcée et non affaiblie
À partir de la rentrée 2015,une nouvelle heure destinée à "l'enseignement moral et laïque"»)(renommé « enseignement moral et civique sera intégréeprogramme des au Primaires aux Terminales.Sur le papier, intéressant,bien que l'intitulé laisse perplexe. Sur la forme, cette nouvelle heure de cours poselà aussi question. En effet,l'objectif serait d'inculquer les valeurs du "bien vivre ensemble" chez nos futures têtes pensantes. Objectif louable, mais l'assimilationdes valeurs ne se fait que si l'enseignement de la laïcité est expliqué en profondeur, et non sur des principes qui seront enseignés, aléatoirement, selon les professeurs, d'après leur propre savoir. Ainsi,la laïcité sera d'autant mieux assimilée et surtout comprise des futurs citoyens, si elle est intégrée à l'histoire, matière qui existe déjà etqui paradoxalement est de plus en plus réduite dans les programmes scolaires. C'est le cas notamment :
-Chez les Terminales scientifiques. L'histoire avait, d'abord, été supprimée dans la loi Châtel de 2009 puis modestement réintégrée en 2014 pour 2H par semaine (autant que le sport) par Vincent Peillon. Pourquoi ? Pour mieux diviser entre les littéraires et les scientifiques ? Pourtant la science et l'histoire peuvent se compléter.
-Chez les Terminales Bac professionnel, l'histoire se résume, également, à 2h par semaine seulement. Pourquoi ? Parce que les lycéens professionnels n'ont pas besoin de ce savoir qui permet à chacun de devenir un citoyen éclairé ?
-Chez les CAP, l'histoire se résume aussi à 2h par semaine (autant que le dessin). Pourquoi ? Pour les mêmes raisons que les Terminales Bac Pro. ?
-À l'école primaire, enfin. L'enseignement de l'histoire est généralement d'1 à 2h par 2 semaine. Le rapport 2013 de l'inspection générale de l'éducation nationale montrait
1 http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/l-ecole-au-centre-de-la-crise-161823 2 http://s1.lemde.fr//mmpub/edt/doc/20131122/3518500_dbf2_2013-066_rapport_programmes_primaire_2008_version_finale_aa.pdf
d'ailleurs« toute la contradiction entre la lourdeur des programmes et le peu de temps qui 3 leur est consacré ».
II) Les notions de laïcité, de citoyenneté, et de morale républicaine son liées à l'histoire
Pourmieux comprendre l'évolution de la laïcité, son inscription en tant quepilier de la république,ne doit-elle pas être replacée dans un contexte historiquedonc, à travers et, un chapitre d'histoire qui donnerait des outils aux professeurs pour son enseignement ? Il ne faut donc pas rajouter une matière de morale pour un principe idéologiquemais bien réfléchir comment aborder la question de l'instruction des valeurs de citoyenneté dans les programmes. On est donc actuellement dans unnon-sens de l'éducation oùl'État réduit l'espace de l'histoiretout enrajoutant 1h de morale, sans réflexion pédagogique...
Quant au fait religieux, la député EELV, E. Benbassa et le député UMP J-R. Lecerf préconisent son enseignement.Cela ne peut être, effectivement, qu'une évolution positive s'il est, là aussi, intégré à l'histoire.Enseigner le fait religieux dans l'histoire, c'est donner les points de vue des historiens sur la création des grands courants et des textes. Une discipline qui ne remettrait pas, ici, en cause le principe de la laïcité au sein de l'école.Un enseignement qui feraitégalement tomber certains tabous et clichés.Un exemple : à l'heure où certains extrémistes opposent la Bible au Coran, les Historiens répondent que les textes fondateurs du monde musulman reposent aussi sur l'Ancien Testament. Les créationnistes diront que l'histoire est évidemment faite de subjectivités. Néanmoins, l'Histoire ne repose pas sur des croyances, mais uniquement sur des preuves, des faits et des hypothèses scientifiques.
3 http://blogs.rue89.nouvelobs.com/journal.histoire/2013/11/30/histoire-geographie-lecole-primaire-un-rapport-cote-de-la-plaque-231821
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents