Efforts allemands en faveur de la réduction des armes légères ...
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Efforts allemands en faveur de la réduction des armes légères ...

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français

Description

Efforts allemands en faveur de la réduction des armes légères ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 121
Langue Français

Exrait

Centre d’assistance pour la pratique du désarmement / Bonn International Center for Conversion (BICC)
10
Juin 2003
IANSA News
u cours des dernières années le
gouvernement allemand a pris
des mesures concrètes pour
soutenir les efforts de contrôle
des armes légères au niveau
international. En particulier, l’Allemagne a
présidé la mise en place du “Groupe des
pays intéressés en matière de désarme-
ment” des Nations Unies, qui apporte une
aide directe à la pratique du désarmement
aux pays touchés. Elle a également soutenu
l’Action conjointe de
l’UE sur les armes
légères, le dossier de
l’OSCE sur les armes
légères et le programme
d’action et le protocole
sur les armes à feu des
Nations Unies.
L’Allemagne accorde
également plus d’atten-
tion que la plupart des
pays dans l’exportation
des
armes
légères,
quoique encore insuff-
isamment à notre avis.
Dans
d’autres
domaines, l’Allemagne a
fait du contrôle des
armes légères et de petit
calibre (SALW) une par-
tie intégrante de sa poli-
tique
de
développement,
a
détruit la plus grande
partie des armes légères et de petit calibre
mises au rebut par l’armée et a renforcé le
contrôle sur les armes à l’intérieur du pays.
Le gouvernement étudie actuellement la
mise en oeuvre du Programme d’action des
Nations Unies et le BICC le soumettra pour
ajout dans le prochain rapport de IANSA.
Nous examinerons trois domaines d’ac-
tivités récentes de l’Allemagne concernant
les armes légères: la destruction des armes
légères militaires,
la prise en compte des
armes légères dans les tâches de développe-
Efforts allemands en faveur de la
réduction des armes légères:
progrès et problèmes
A
marché et assez transparente.
La mauvaise nouvelle est que l’Allemagne
n’a jamais exclu l’exportation d’armes
légères en surplus provenant de stocks mili-
taires. Elle n’a pas promis non plus de détru-
ire ou même de restreindre l’exportation,
des munitions en surplus pour les armes
légères militaires.
Finalement, la politique de destruction
des armes légères en surplus ne s’applique
qu’à la police militaire et pas à la police
civile ni aux autres
administrations
qui
utilisent des armes.
L’Allemagne continue
d’exporter des armes
en surplus provenant
des stocks de la police
nationale
ou
de
polices étrangères. Par
exemple, en 1998, la
police danoise a com-
mandé de nouvelles
armes à Heckler &
Koch et intégré au
marché 10 000 pisto-
lets Walther, dont la
plupart ont été vendus
à Krankonia Jagd à
Würtzburg. Frankonia
en a ensuite exporté
un grand nombre au
Earl’s Repair Service
au
Massachusetts
(Etats-Unis), un four-
nisseur célèbre de l’arme de James Bond.
L’Allemagne et le Danemark ne devraient
pas autoriser de telles transactions.
Prendre en compte le problème
des armes légères dans
les tâches de développement
La sécurité a une influence sur le succès des
efforts de développement. Si les gens ne
peuvent aller à l’école, à leur travail, sur les
marchés, dans les cliniques ou les bureaux
de vote par peur de la violence armée, un
ment et le contrôle des armes à l’intérieur
du pays.
La destruction des armes
légères militaires en surplus
Depuis la fin de la Guerre froide, plus d’un
million d’armes légères, ainsi qu’une
énorme quantité de munitions et d’explosifs
ont été déclassées en Allemagne. Une bonne
partie de ces surplus a été détruite mais une
partie considérable a transité vers la Turquie
et d’autres pays. Aujourd’hui, le principe est
de détruire toutes les armes légères mises
au rebut par l’armée. Par exemple, alors que
la Bundeswehr (police militaire) reçoit son
nouveau fusil d’assaut standard, Heckler &
Koch G36, lui détruit la totalité de ses
400.000 fusils Heckler & Koch G3 par étapes.
La destruction a commencé en juillet 2002
et continuera jusqu’en 2007. Des observa-
teurs indépendants de l’UNICEF, du BICC et
des médias ont noté avec satisfaction que la
destruction est complète, efficace, bon
E
U
R
O
P
E
La police militaire d’Allemange contrôle les armes avant la destruction
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents