GUIDE ASSOCIATION & TRÉSORERIE

GUIDE ASSOCIATION & TRÉSORERIE

-

Documents
24 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

GUIDEASSOCIATION&TRÉSORERIECe que révèlent les besoins de trésorerie2SOMMAIRE1 Introduction .............................................................................................................. 4Trésorerie, vous avez dit trésorerie ? ............................................................................. 4Pour qui et pourquoi un guide sur la trésorerie ............................................................. 52 Qu’est-ce que la trésorerie ou comment comprendre ses mécanismes ............ 6Le plan de trésorerie ...................................................................................................... 6Le bilan .......................................................................................................................... 7Le Fonds de Roulement (FR) ou cycle d’investissement .............................................. 8Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) ou cycle d’exploitation ................................ 93 Typologie des besoins de trésorerie ou comment les détecter et en identifier la nature ...................................................................................................................... 10Le besoin ponctuel de trésorerie ou lorsque le fonds de roulement ne couvre pas suffisamment le besoin en fonds de roulement ..........................................................

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 08 février 2012
Nombre de visites sur la page 528
Langue Français
Signaler un problème
G U I D E ASSOCIATION & TRÉSORERIE
Ce que révèent es besoîns de trésorerîe
2
SOMMAIRE
1 Introduction................................................................................................4..............
Trésorerîe, vous avez dît trésorerîe ?............................................................................. 4
Pour quî et pourquoî un guîde sur a trésorerîe ............................................................. 5
2Qu’estce que la trésorerie ou comment comprendre ses mécanismes....6........
Le pan de trésorerîe...................................................................................................... 6
Le bîan .......................................................................................................................... 7
Le Fonds de Rouement (FR) ou cyce d’învestîssement .............................................. 8
Le Besoîn en Fonds de Rouement (BFR) ou cyce d’expoîtatîon ................................ 9
3 Typologie des besoins de trésorerie ou comment les détecter et en identifier la nature...................................................................................................................... 10
Le besoîn ponctue de trésorerîe ou orsque e fonds de rouement ne couvre pas sufisamment e besoîn en fonds de rouement .......................................................... 10
Le besoîn structure de trésorerîe ou orsque ’însufisance de fonds de rouement crée un déséquîîbre inancîer ..................................................................................... 12
Le besoîn structure de trésorerîe îé à un déséquîîbre économîque.......................... 15
4 Les solutions de financement............................................................................... 19
Tabeau récapîtuatîf des soutîons .............................................................................. 19
Focus sur es garantîes ............................................................................................... 20
5 Définitions............................................................................................................... 21
6 Liens utiles.............................................................................................................. 23
Ouvrages & Guîdes ..................................................................................................... 23
Fînancements .............................................................................................................. 23
3
4
INTRODUCTION
1
TRÉSORERIE,VOUSAVEZDITTRÉSORERIE? rès souvent utîîsée, a notîon de trésorerîe recouvre des réaîtés dîfférentes. Dans e angage courant, î s’agît des excédents monétaîres que ’on pace ou des réserves de sécurîté que ’on T constîtue. Pour un dîrîgeant assocîatîf, cette notîon pourra évoquer e découvert bancaîre, ou a dîficuté à faîre face à une échéance (par exempe, es charges socîaes).
En faît, a trésorerîe orsqu’ee est posîtîve représente ’argent dîsponîbe (sode en banque et caîsse) orsqu’ee est négatîve, son montant est ceuî du sode débîteur bancaîre, c’est-à-dîre e découvert.
Personne ne touchera
à ma trésorerie !
Qu’ee soît posîtîve ou négatîve, a trésorerîe est un révéateur de a sîtuatîon économîque et/ou inancîère de ’assocîatîon.
En effet,la trésorerie est le solde entre les ressources et les besoins de financement. Il y a un besoin de trésorerie lorsque ce solde est négatif.
Par exemple :L’assocîatîon abc perçoît une subventîon de 75 € pour un învestîssement de 100 €. Ee a donc un besoîn de inancement de 25 €. Sî ee ne trouve pas de soutîons compémentaîres, cea se traduîra par un probème de trésorerîe, dans ce cas îé au mauvaîs inancement d’un învestîssement.
Autre exemple :Une assocîatîon ance une opératîon pour aquee ee doît engager des dépenses. Une partîe des recettes îées à cette opératîon est perçue au moment du ancement, ’assocîatîon est aors en excédent de trésorerîe. Le sode des recettes est perçu après a côture de ’actîon. Ee connaît avant ce versement une pérîode de déicît de trésorerîe. Ces luctuatîons sont e faît du cyce d’expoîtatîon, c’est-à-dîre des décaages de rythme entre entrées et sortîes d’argent.
Pusîeurs facteurs peuvent être à ’orîgîne de ce déséquîîbre. I faut donc es îdentîier précîsément pour apporter une réponse adaptée.
Nous aons tenter de îster de manîère exhaustîve es dîfférents scenarîî quî amènent à a détérîoratîon de a trésorerîe, eurs symptômes et es soutîons à mettre en œuvre.
Nous aons aussî voîr que ’absence de probèmes de trésorerîe n’est pas toujours un gage de bonne santé économîque.
En effet derrîère un même symptôme se cachent des réaîtés de nature très dîfférentes aant du sîmpe
pîc saîsonnîer, à a crîse îrréversîbe en passant par des sîtuatîons moîns graves (déveoppement ma antîcîpé, structure inancîère trop faîbe) qu’î convîent de traîter.
Pour chaque cas de igure, des soutîons exîstent maîs î ne faut pas se tromper de remède ! Une soutîon înadaptée rîsqueraît d’aggraver a sîtuatîon : au-deà du symptôme, un bon dîagnostîc est donc nécessaîre.
Ce guîde a pour ambîtîon de décrîre es prîncîpaux mécanîsmes conduîsant à former e nîveau de trésorerîe, puîs de décrîre es dîfférents cas de igure que peuvent rencontrer es assocîatîons. Pour chacun de ces cas de igures, a conduîte à tenîr par es dîrîgeants et es outîs à mobîîser seront précîsés.
Un récapîtuatîf des outîs igure en dernîère partîe.
POURQUIETPOURQUOIUNGUIDESURLATRÉSORERIE?
Ce guide s’adresse :
xdîauîaocssaesbsaonpsertestnaegîrsàontéestîageenodruasfstîousîéarovénébrfnocse structure et/ou à a recherche de inancement,
etàotsusepraetîsopsfît:sesîDuoetuoseresîcturstrucesnîràsénemaserîanoncr,neagmpcoac Locaux d’Accompagnement (DLA), mécènes, pouvoîrs pubîcs, acteurs de ’économîe socîae et soîdaîre…
Ce guide a pour objectif d’anticiper les besoins de trésorerieen permettant au ecteur de :
tnemtenieecnacycesdîonsdeîren(totéroseratenèrénguîqsemsînacémseeendromprc d’expoîtatîon),
teecerétdavactnîsssengdunpotoureursseîonteneîtebarietîenîdne,erutan
trouver a soutîon de inancement approprîée.
Suivez le guide !
5
6
QU’ESTCE QUE LA TRÉSORERIE OU COMMENT COMPRENDRE SES MÉCANISMES ?
2
Pour vîsuaîser a sîtuatîon de trésorerîe d’une assocîatîon, deux outîs compémentaîres sont nécessaîres :
1 LEPLANDETRÉSORERIE out besoîn de trésorerîe s’antîcîpe, dès ors que ’on est en mesure de prévoîr es décaîssements et encaîssements à venîr. Un pan de trésorerîe quî îndîque moîs par moîs es entrées et sortîes maîTs aussî argumenter une demande de inancement. prévîsîbes est un bon outî pour constater a sîtuatîon de trésorerîe d’une assocîatîon, antîcîper
PLAN DE TRÉSORERIE Le tabeau quî suît est un exempe quî doît nécessaîrement être adapté compte tenu des spécîicîtés de chaque structure
SOLDE DÉBUT DE MOIS ENCAISSEMENTS RECETTES D’ACTIVITÉS SUBVENTIONS
DECAISSEMENTS SALAIRESNETS
CHARGES SOC. SALARIALES&PATRONALES CHARGES DE FONCTIONNEM ENT IMPÔTS ET TAXES INVESTISSEMENTS
VARIATIONS
SOLDE DE FIN DE MOIS
J ANVIER
J ANVIER
F ÉVRIER
F ÉVRIER
M ARS
MARS
A VRIL
AVRIL
M AI
MAI
J UIN
J UIN
JUILLET
J UILLET
A OÛT
AOÛT
S O N D EPTEMBRE CTOBRE OVEMBRE ÉCEMBRE
SEPTEMBREOCTOBRENOVEMBREDÉCEMBRE
Le pan de trésorerîe permet de constater et de prévoîr e moment où survîent a crîse. I permet aussî d’évauer e montant du pîc de trésorerîe négatîve.
I constîtue un outî îndîspensabe de préventîon des rîsques. En revanche, î ne peut à uî seu expîquer ’orîgîne du besoîn de trésorerîe.
Pour cea, î est nécessaîre de procéder à une anayse de a structure inancîère de ’assocîatîon. En anayse inancîère, a Trésorerîe est e sode entre e Fonds de Rouement (FR) et e Besoîn en Fonds de Rouement (BFR). Un fonds de rouement supérîeur au besoîn en fonds de rouement génère un excédent de trésorerîe. Quand e besoîn en fonds de rouement dépasse e fonds de rouement, a trésorerîe devîent négatîve.
Pour appréhender ces deux grandeurs, î est nécessaîre de se référer aux comptes de bîan.
1 Un modéle est téléchargeable sur le portail www.solfia.fr, rubrique outils.
LEBILAN
Avec e Compte de résutat, e bîan est ’un des deux documents comptabes que es assocîatîons édîtent en in d’exercîce. Sî e premîer est e relet de ’actîvîté économîque sur une pérîode de 12 moîs, e second :
relète e patrîmoîne à une date donnée, c’est-à-dîre ce que possède ’assocîatîon à cette date,
retrace ’hîstorîque de ’assocîatîon : ce qu’ee a possédé (et amortî), ce qu’ee a gagné (et perdu) au i des ans,
ancnèîercuuteri-dîrececest-àaetrsrèévaetemmneîtaîcossaeuqcotedesèospon inancé.
Le bilan comptable est composé de deux parties :
actfîqîurpéreotîr,essasîtno)sesî:stîssnvesst(meneîbîmîomatpeeeînmorîssaednoîtaîco stocks, ses rentrées à venîr (créances), ses îquîdîtés,
e passîf quî retrace es ressources quî inancent ’actîf : es apports durabes et permanents de ’assocîatîon (fonds assocîatîfs, subventîons d’învestîssement…), es réserves générées par ’actîvîté (réserves régementaîres, report à nouveau, résutat…), es prêts à moyen/ong terme et es dettes court terme.
Cet înventaîre est cassé du pus durabe (haut de bîan) au moîns stabe (bas de bîan). I est obîgatoîrement équîîbré.
Ce sont les biens acquis de manière durable (matériels, immobilier...)
Il s’agit de tous les encaissements en attente : factures émises ou subventions non versées
C’est la trésorerie immédiatement disponible : caisse, dépôt en banque, épargne déblocable
Immobilisations (Investissements matériels et financiers)
Actif circulant (Stocks & Créances)
Disponibilités
Capitaux permanents (Fonds propres, emprunts...)
Dettes d’exploitation(Fournisseurs, organismes sociaux)
Dettes financières<1an
Il s’agit des ressources durables : apports associatifs, subventions d’investissement, résultats d’exploitation cumulés, tout prêt moyen/long terme...
Ce sont les charges d’exploitation (classe 6) non réglées à la date de clôture de l’exercice
Ce sont les avances sur de courtes périodes : découvert bancaire, cessions de créances, produits constatés d’avance...
7
8
LEFONDSDEROULEMENT(FR)OUCYCLEDINVESTISSEMENT
Pour mettre en œuvre ses actîvîtés, une assocîatîon a besoîn d’învestîr que ce soît sous forme de matérîe de productîon, de îcences ou de dépôts de garantîe etc.
Le cyce d’învestîssement décrît e processus de inancement de ces bîens.
Le fonds de rouement est e sode généré par e cyce d’învestîssement.
Soît a dîfférence entre es ressources durabes mobîîsées et es îmmobîîsatîons nettes.
On entend par ressources durabes ou capîtaux permanents, ’ensembe des inancements stabes : fonds propres + dettes à moyen et ong terme.
Pour être à ’abrî de tout încîdent et împrévu, une assocîatîon doît avoîr un fonds de rouement posîtîf quî doît souvent correspondre à pusîeurs moîs de charges d’expoîtatîon.
Pour reprendre l’exemple en introduction, sî ’assocîatîon abc perçoît une subventîon de 75 € pour un achat de 100 €, son fonds de rouement est de – 25 € (schéma A).
Sî en compément de a subventîon de 75 €, ee contracte un prêt de 30 €, son fonds de rouement sera de 75+30 = 105-100 = 5 € (schéma B).
Immo Nettes
Capitaux permanents
= FR négatif
SCHÉMAA
Immo Nettes
= FR positif
Capitaux permanents
SCHÉMAB
LEBESOINENFONDSDEROULEMENT(BFR)OUCYCLEDEXPLOITATION
Le cyce d’expoîtatîon décrît e processus de inancement des besoîns d’expoîtatîon. Pus précîsément, ors d’un exercîce comptabe, î exîste des décaages :
uoekcssr,cnuoevaetnqecnîueséctesîesdtosnerteaproductîonet
noîtaruteîbsedsetensoesîcrventrfaceaesîonetbustnevdsdenudeonfupeap encaîssements,
dettsesedtesoîtîf,ffecnteemeîapruetesseenépdesrenteîsrnurseetsopxtatînoîuof( organîsmes iscaux et socîaux).
Le besoîn en fonds de rouement résute de ces décaages entre encaîssements et décaîssements.
Par exemple,’assocîatîon abc a besoîn d’un stock de 10 € et ee attend 60 € de paîement cîents et 20 € de paîement d’une subventîon. Ses fournîsseurs uî accordent un crédît de 30 € et ee a 40 € de dettes socîaes. Son besoîn en fonds de rouement s’éève à (10+60+20)-(30+40) = 20 € (schéma C).
Sî en pus des dettes socîaes, ee contracte 30 € de dettes iscaes, son BFR sera de (10+60+20)-(30+40+30) = - 10 € (schéma D).
Actif circulant
Dettes < 1 an
= BFR positif
SCHÉMAC
ASAVOIR:
Actif circulant
= BFR négatif
Lorsque le BFR est positif : il s’agit d’un besoin à financer.
Dettes < 1 an
SCHÉMAD
Lorsque le BFR est négatif : il s’agit d’une ressource en financement.
 Toutefois, il faut s’interroger sur l’origine des dettes à l’origine de cette ressource.
9
10
TYPOLOGIE DES BESOINS DE TRÉSORERIE OU COMMENT LES DÉTECTER ET EN IDENTIFIER LA NATURE 3
I  LEBESOINPONCTUELDETRÉSORERIEOULORSQUELEFONDSDEROULEMENTNECOUVREPASSUFFISAMMENTLEBESOINENFONDSDEROULEMENT
SCHÉMA1
BFR positif
= trésorerie positive
FR positif
Luttons contre les pics de trésorerie négative !
ans ces cas-à, ’assocîatîon a des besoîns de trésorerîe quî ne sont îés nî à ’équîîbre du modèe économîque nî à a structuratîon inancîère. NéaDnmoîns, des pîcs de trésorerîe négatîve peuvent survenîr, sî e fonds de rouement ne couvre pas sur toute ’année es besoîns du cyce d’expoîtatîon (déaîs de paîement des créances, rotatîon des stocks…).
Cea peut être e révéateur de dîfférentes sîtuatîons. Nous retîendrons îcî deux cas de igure : ’effet de saîsonnaîté et e changement du modèe économîque.
SITUATION1 : L’EFFETDESAISONNALITÉ
On constate que :
e BFR et e FR sont stabes, d’une année sur ’autre,
a structure des charges et des produîts évoue peu,
magré cea, ’assocîatîon à un moment donné rencontre des dîficutés à honorer ses charges,
es charges inancîères sont împortantes (ratîo charges inancîères/dettes inancîères > à 5%).
Qu’estce que cela révèle ?
L’assocîatîon ne rencontre pas de dîficutés économîques et ses comptes ne révèent pas de
déséquîîbres inancîers, néanmoîns en cours d’année, ee est amenée à avoîr des besoîns en trésorerîe.
Cea révèe bîen souvent que es encaîssements (subventîons, maîs aussî chîffre d’affaîres ou équîvaent) ne sont pas réguîers et înéaîres sur ’année, ’assocîatîon a recours au découvert, souvent cher.
Que faire ?
L’association a différentes solutions :
Renforcer ses fonds propres, sî cette saîsonnaîté est récurrente,
Mobîîser des crédîts court terme auprès de sa banque : suîvant es cas î pourra s’agîr de crédîts de campagne, notamment sî es pérîodes de rupture de trésorerîe sont bîen îdentîiées et de durée îmîtée, ou crédîts court terme dans e cadre de cessîons de créances sî es subventîons attendues sont bîen îdentîiées et attendues à une date détermînée. La réaîsatîon d’un pan de trésorerîe prévîsîonne précîs est aors d’une grande utîîté car î permettra de vérîier e rythme des ruptures de trésorerîe à prévoîr et e montant des pîcs négatîfs. Ces înformatîons permettront de dîaoguer avec a banque ain de trouver a meîeure soutîon,
En compément de ces concours court terme, î peut être utîe de négocîer des déaîs de paîements auprès des fournîsseurs.
SITUATION2 : LECHANGEMENTDEMODÈLEÉCONOMIQUE
On constate que :
e FR est stabe et posîtîf,
es stocks et/ou en cours augmentent,
es produîts sont stabes,
es charges ixes dîmînuent au proit des achats.
Qu’estce que cela révèle ?
A nîveau d’actîvîté équîvaent, es stocks augmentent et a structure des charges évoue : par exempe es saaîres dîmînuent et es achats de marchandîses ou a sous-traîtance augmentent.
L’assocîatîon a externaîsé sa productîon ou a réaîsatîon de certaînes prestatîons, cea se traduît par une augmentatîon de stocks et/ou en cours qu’î faut réger avant qu’îs se traduîsent en rentrée d’argent.
Que faire ?
La structure doît augmenter ses capîtaux permanents à défaut de négocîatîon avec es fournîsseurs, ain de réajuster sa structure inancîère à a nouvee donne.
11