Je suis
33 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
33 pages
Français

Description

Fiche de lecture de l'humanité

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 06 février 2015
Nombre de lectures 17
Langue Français

Exrait

Je suis
01-02-2015 Et l’Homme créa Dieu à son image, puis Dieu Créa l’Homme à son image, à moins que cela ne soit l’inverse…Qui est je suis ; un être vivant, un être pensant, un être transcendant. Je suis en colère. Pourquoi; parce que c’est comme ça, la fatalité ; non. Il n’y a pas de fatalité, pas d'inéluctabilité, juste des faits qui s’enchaînentqui et enchaînent, un engrenage, une mécanique, une volonté. Je parle pour l’hsangumain qui voit ce monde bâti dans le génération après génération. Je pleure pour l’humain qui ne voit pas. Je compatispour celui qui souffre. J’ai de la pitié pourl’inconscientfait souffrir. Je ne pardonne pas à celui qui qui sait et qui sert la souffrance, seule la rédemption ducœurle pardonnera.
1
Constatons donc les faits. Nous avons un système dit économiquequi n’économise pas, qui ne gère pas, qui ne répartit pas équitablement, qui dévore les ressources, et qui asservit les êtres humains et toutes les formes de vie de la Terre. Mais pourquoi ? La croissance, la suppression du chômage, pour notre bonheur ? Non, rien de cela puisque ce ne sont que des diversions, des mythes à ajouter aux autres nombreux. Non, tout cela à une raison, le pouvoir. Avant de continuer mon propos, je dois vous prévenir que tous les exemples et les pensées qui vont suivre ne sont que des schémas. Il faudrait nuancer les propos dans l’ensemble des points de vue non mensongers et/ou tromper, et ce, dans leurs déclinaisons plus que nombreuses que constitue chaque individualité existante, passée, et qui vont suivre. Les choses sont plus subtiles, des forces opposées ont œuvré tout du long de l'histoire dans les différents camps, etmalgré tout la bonne foi était souvent de mise. C'est une explication simplifiée de l'esprit de domination, de cupidité et d'avidité qui anime le mal qui ronge l'humain et les forces qui l'habitent pour le rendre contradictoire, paradoxal et mystique. Cela étant dit, je vous invite à faire votre histoire ainsi que vos analyses psychologique et sociologique de l'humain en ayant l’esprit ouvert et vigilant.Qu’est-ce le pouvoir ?C’est le pouvoir de Dieu ; Dieu, création de l’être qui veut lui ressembler!? Celui qui recherche à avoir toujours plus de pouvoir sera cupide, avide, égoïste,
2
dominateur, pulsionnel, et pour ce faire, machiavélique. L’être de pouvoir rech erche la toute-puissance divine ; enfin, entendons-nous bien, quand je parle de la puissance divine, et donc du pouvoir, il faut savoir que cette puissance est, avec l’infinité comme déclinaison,à deux facettes, le bien et le mal. Il y a ceux qui veulent du bien pour les autres ,ce qui n’est qu’une extension de son propre bien-être, et d’autres qui veulent utiliser les autres pour leur propre bien, pour leur grandeur, pour se sentir puissants, et c’est cecôté du pouvoir qui est à l’origine du mal qui ronge notre monde. Ce qui se passe actuellement, etcela n’est que la suite de l’Histoire, c’est que le pouvoir qui est en chac un de nous est manipulé , transformé, dévié, transféré, spolié. On peut définir trois traits du pouvoir qui sont utilisés pour nous asservir : celui de transformer notre monde, grâce au travail ; celui de l’expression etde son partage à travers les différents langages, la culture; le pouvoir sexuel, l’énergie de la vie et de sa transmission. Le propre de l’être humain est d’être un être créateur,mu par sa curiosité, il invente,et s’inventeaussi sa réalité et ses mythes. Il réalise sa création à travers le travail qui est la force qui transforme matériellement notre monde. Pour ce faire, et ne pas détruire son monde par un déséquilibre, il faut une économie qui s’occupe de déterminer les limites matérielles dans une gestion des ressources qui suppose un équilibre social et écologique ; sil’onsouhaite évidemment transmettre
3
aux générations futures un monde où tout est toujours possible, sinon c’est.une mise à mort de la civilisation L’humanité est aujourd’hui mondialisée dans un système unique qui produit des biens de consommation en masse en extrayant et transformant les ressources de la Terre ; et cela, sans soucier de la gestion pérenne des ressources et sans considération pour les humains ni pour tous les êtres vivants quiforment l’âme de notre planète; en somme, un crime innommable, le pire de tous. Notre système, le criminel, n’est pas le fruit d’être humain désireux de vivre en paix dans la joie et l’Amour alors que la plupart y prétendent. Nous avons donc une structure consciemment et inconsciemment organisée qui meten œuvreet organise ce système à dessein. Cette structure qui forme une pyramide sociale est dirigée par des êtres humains qui sont éduqués, intelligents, cultivés, etquoi qu’il en soit très riches matériellement. Du haut de leur pyramide, ils propagent leur pouvoir aux étages inférieurs afin de réaliser leur dessin ; et plus nous descendons dans la pyramide, plus nous nous éloignons de la connaissance de l eur projetd’oùnous ne pouvons voirqu’une esquisse qui peut ressembler à n’importe quoi. Bien , noussûr, tout en bas de la pyramide avons la force de travail qui sue sang et eau pour ne récolter quel’amertumedu fruit; l’être humaintoujours et sera a toujours pour le haut de cette pyramide une marchandise périssable que l’on peut mettreaux rebuts, au chômage, sans abri, en prison, dans la fosse. Ainsi, pour rappel, nous sommes
4
de manière schématique dans un système oùd’un côté nous avons ceux qui possèdentle capital qui représente l’héritage matériel et structurel de notre société, et de l’autre ceux qui produisent cet héritage depuis des générations. Pour un esprit rationnel qui a une vision humaniste et fraternelle, ce système est parfaitement illogique et doit être changé.C’est le moment de faire un aparté historique. Nous sommes dans une lutte contre ce système depuis le commencement del’édification decette pyramide sociale qui remonte aux âges où les possédants se sont mués en caste supérieure et pour le plus haut degré de droit divin ou satanique devrait-on dire avec notre culture judéo-islamo-chrétienne ; mais en orient, le même système s’est immiscé et perpétué telle une inscription génétique ; on peut difficilement parler de l’Amérique précolombienne vu que son histoire, outre le génocide qui l’a accompagné,quasi inexistante est puisqu'elle a été méthodiquement brûlée par les soins des Européens conquérants et des évangélisateurs de l'époque ; quant à l’Afrique,«l’hommeafricain n'est pasassez entré dans l'Histoire »pour reprendre l’immonde pensée sous-jacente d’une telle assertion vide de sens.D’autre part, l’Histoire actuelle de nos civilisations terriennes est jalonnée de mouvements contestataires et révolutionnaires qui ont tous été réprimés, camouflés puis récupérés par le sy stème pour en dénaturer l’esprit et s’en servir comme tremplin idéologique et dogmatique. Ainsi, toutes les grandes révolutions ont été
5
falsifiées. La falsification de l a révolution chrétienne par lÉglisecatholique apostolique et romaine est sans doute l’un des exemples les plus marquants de facto (j’incite sur lefait que nombre des serviteurs de l’Église étaient de bonne foi, mais le mal s’y était caché, la conversion de l’Empire romain était une sorte de repli stratégique pour mieux revenir et renaître à la renaissance) ;concernant l’Islam, Muhammad, qui était probablement chrétien (ou juif, l’un ou l’autre en tous cas), ne faisait que rappeler la parole de Jésus (qui était un juif qui se battait contre le Temple corrompu), et Muhammad enseigna qu’il faut se connaître soi-même pour connaître l’autre et donc vivre dans la compréhension, et pour ce faire, on se doit notammentd’apprendre le monde dans l’ensemble de sa composante humaine et dans ses sciences, et ses dans philosophies, et dans ses spiritualités, et dans ses écrits, sans censure, sans restrictions, sans fermeture d’esprit, et dans l’unique but de vivre en harmonie avec le monde dans son immensité et sa diversité ; tandisque de l’autre côté, s’était développé depuis longtemps cet esprit à travers notamment le bouddhisme qui lui aussi a été perverti , dans une moindre mesure cela dit. Brève de révolution religieuse, passons aux révolutions nationalistesqui était déjà l’avènement d’un nouvel ordre. La Révolution française fut fomentée pour renverser un ordre pour le remplacerpar un autre (l’aristocratie par la bourgeoisie terrienne et financière, enfin les deux se sont associés en épurant ceux qui ne voulaient pas participer au
6
nouvel ordre). La révolution américaine, n’en a que le nom, c’était juste une pseudo émancipation, on ne parlera ni du génocide, ni de l’esclavage, ni de la ségrégation, ni de la suprématie raciale ; la révolution russe, a été la mise en place d’un pseudo communisme qui a été un bien bel épouvantail; la révolution chinoise nous a donné un magnifique communisme capitaliste, le syncrétisme parfait de deux idéologies antagonistes, alors qu’il n’enest rien dans les faits qui résulte de la perversion des idées. La révolution indienne a donné lieu à une bipartition nationale du sous-continent alors qu’à l’origine les sociétésindiennes composaient une mosaïque multiculturelle où chacun croyait ce qu’il voulait dans le respect de l’autrecependant un système de castes et ses avec quatre castes « sacré » dont les abus étaient déjà dénoncés par le bouddha Siddhârta à son époque. La révolution sud-africaine, une nation blanche en pays noir, déjà il y avait un problème, et maintenant nous avons des dirigeants noirs qui ne font qu’appliqué une politique dominatrice main dans la main avec l’ancienne oligarchie blanche (bien évidemment, tous les blancs sud-africains ne sont pas des mécréants et les noirs ne sont pas tous des gentils, la connerie et le mal n’a ni couleur ni ethnie ni culture de prédilection). Au chili, Allende devait être a priori un mec bien puisqu’il a été tué par la CIA pour être remplacé par Pinochet, génial. Le Brésil est la nation du syncrétisme religieux et ils ont juste coupé la moitié de la forêt en 150 ans et continuent évidemment avec plus
7
d’acharnement et de méthodes pour un développement économique durable sans doute ; bien sûr, la plupart des autres pays du coin sont affiliés à cette politique dévastatrice, concernant le Venezuela ou la Bolivie ou l’équateur, il y a probablement de la bonne volonté, mais il ne faut pas enjolivé pour autant, surtout pour le Venezuela qui possède pas mal de ressource, donc le chaos y est de mise. Le Mexique nage en plein chaos, mais à son épine Chiapas qui titille l’impérialisme. En Turquie a été fondée une nation laïque sur les cendres de l’Empire ottoman qui devint un allié indéfectiblede l’OTAN par la suite, le restede l’Empire ottomanallant à l’empire britannique et français où plus tard Israël naîtra du chaos de l’après-guerre. L’Iran,ils se sont rebelléscontre l’impérialisme américainpuisqu’ils ont remplacé un régime totalement inféodé à l’empire,je n’y vois pas grandinconvénients, après leur doctrine vaut ce qu’elle vaut, mais elle a le mérite de ne pas verser dans la décadence. Plus récemment, les révolutions « Arabes »avec en premier la Tunisie qui a servi d’effet déclencheur, mais sans grand intérêt géostratégico -économique, elle tend à sortir chaos. Par contre, en Lybie, on a remplacé, certes un autocrate avec les déviances qu’il peut y avoir, mais qui gérait le pays depuis longtemps sans que personne (à part l’empire) s’en plaigneplus que cela et qui voulait promouvoir une Afrique uni débarrasser de la tutelle impérialiste (de nos jours la Chine tend à remplacer les anciennes puissances, mais c’est pour avoir plus de ressources
8
pour leur industrie qui alimente leur marché intérieur, mais aussi le marché mondial…).L’Égypte est devenue une dictature militaire et on ne sait pas trop ce qu’il en ressort, mais les massacressur les frères musulmans n’étaient pas ce que l’on appelle civilisé , d’autre part le régime est fort complaisant avec Israël ou pas, on ne sait pas trop, ça dépend, faut voir, il y aura certainement un retournement à un moment ou un autre. La Syrie, Bachar el Assad est un dictateur également, avec ses travers, mais au vu du contexte, cela été (malheureusement) une réaction logique.L’Irak n’existe plus et est noyé dans le chaos, pourtant dans les années soixante -dix c’était un pays développé, éduqué, puis qui a fait la guerre pendant dix ans à l’Iran avec le soutien de l’empire, résultat plus d’un million demorts; puis l’invasion du petit Koweït, dont Saddam pensait avoir la légitimité par le soutien de l’empire, sauf que ce fut un piège grossier, résultat guerre sacréecontre le méchant Saddam (l’Iran on s’en foutait); puis embargo, des centaines de milliers de morts ; enfin, l’achèvement de Saddamsous des prétextes fallacieux et suivit l’abandon du pays pour voir apparaitre sur ses ruines et celles de la Syrie un pseudo état islamiquequi n’a évidemment rien à voir avec l’Islam…rien que cettehistoire vaut son pesant d’or pour une démonstration de manipulation manifeste. L’Afrique, de manière générale, est empreinte de chaos, notamment là où il y a des ressources et des intérêts impérialistes. Et que dire du nazisme, vaut mieux ne pas plus
9
en parler, la propagande dans les deux sens a juste eu pour résultat 60 à 80 millions de morts officiel et une suite de l’histoire qui amène au gouffre qui se présente à nos pieds, comme on dit, jamais deux sans trois... Abordons rapidement les guerres, on ne vapas trop s’attarder, il y en a trop. Commençons par le commencement, enfin pour le 20e. La première, qui fit suite à crise économique qui vit l’avènement de la FED, sous prétexte que la FED permettra une meilleure régulation des marchés et donc une plus grande stabilité et prospérité, qui s’avéra donc véridique au regard de l’histoire… La première guerre, à cause d’un archiduc assassiné,eh ben, on est bien peu de choses. Ce ne fut qu’un jeu des nations dont le peuple seul en a souffert. Le résultat fut le germe de la seconde, et lafin de l’Empire ottoman, reliquat des califats d’antan. Je suis obligé de définir une continuité historique et de dire que les croisades qui ont débuté par la grâce de la papauté de l’Église apostolique et romaine pour contrer les califats qui ne souhaitaient que la paix à l’origine, mais les graines de l’obscurantisme œuvraient déjà à son époque, et les croisades n’ont jamais cessé évidemment.rapidement, Puis, une petite crise financière aidant (bon boulot Messieurs les banquiers), la Seconde Guerre. Donc là on ne sait pas trop, encore une fois ce fut un jeu des nations avec pour conséquences: la création d’Israël et lesgermes de futurs conflits, enfin les germesn’ont pas mis de tempsgermé ; la mise en tutelle de l’Allemagne et la création de l’UE; la mise
10
sous tutelle du Japontotalement inféodé à l’empire; l’épouvantail soviétique dans toute sa splendeur; la partition de la Corée et sa guerre ; la révolution chinoise ; la fin du colonialisme nationale (empire) pour le remplacer par un néo-colonialisme des multinationales (détenu par l’empire). La seconde partie du 20esiècle fut guerre jusqu’à aujourd’hui: le conflit « arabo-israélien » ; la guerre du Vietnam (rappelez-moi pourquoi les Américains y sont allés et sous quel préte xte fallacieux) ; les guerres en Algérie, en Tchétchénie ; en Géorgie ; en Afghanistan ; en Irak ; et puis tous les « petits » conflits de-ci de-là : Soudan, centre Afrique, Mali, Somalie, Éthiopie, République Démocratique du Congo, Nigeria, Rwanda, Colombie, Mexique, Birmanie, Cambodge, Balkans, Ukraine, Falkland, Nouvelle-Calédonie, enfin bref,j’en oublie et tellementd’autres dont je n’enai même pas la connaissance. Tous ses conflits sont la conséquence de la pauvreté, donc du système économique et del’ignorance due à une falsification de l’Histoire et à des divertissements savamment orchestrés. Pour en finir avec l’Histoire (qui futdonc fort succinct et dirigé), il resteà parler d’un acteur majeur que je n’ai pas même pas évoqué, car il est la face cachéede l’empire, Israël étant sous la lumière.Il s’agitde l’Arabie saoudite et de son wahhabisme qui est le cœur de l’obscurantisme qui arongé l’Islam depuis des siècles. L’Arabie saoudite, le meilleur pote des USA, quellegageure. L’Arabie saoudite,en tant que nation (sous-entendu les dirigeants)est l’ennemi de l’Islam, de la
11