Le couple infernal : tout à l’égout - eau potable

Le couple infernal : tout à l’égout - eau potable

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Par définition, l’eau pure ne contient rien d’autre qu’elle-même : de l’eau. Sauf en très petite quantité, tout apport de matière organique ou de sels minéraux dissous est une pollution pour l’eau
douce.
Or le WC conjugué avec le tout à l’égout (auquel sont raccordés 80% des français) amène dans les rivières des matières organiques, des nitrates, des phosphates, des résidus médicamenteux et des hormones toxiques, des pathogènes fécaux variés (vers intestinaux, bactéries, virus, etc.).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 14 novembre 2011
Nombre de visites sur la page 195
Langue Français
Signaler un problème
Le couple infernaltout  lgout - eau potablePar dfinition, leau pure ne contient rien dautre quelle-mme: de leau. Sauf en trs petite quantit, tout apport de matire organique ou de sels minraux dissous est une pollution pour leau douce. Or le WC conjugu avec le tout  lgout (auquel sont raccords 80% des franais) amne dans les rivires des matires organiques, des nitrates, des phosphates, des rsidus mdicamenteux et des hormones toxiques, des pathognes fcaux varis (vers intestinaux, bactries, virus, etc.). Les stations dpuration nont quune efficacit trs limite sur tous ces polluants, et la potabilisation dune eau aussi sale est souvent une mission impossible, parce que les molcules solubles sont incontrlables, et parce que pour prvenir la prolifration des populations bactriennes dans les conduites dadduction deau, on est contraint de rajouter du chlore: une pollution supplmentaire, et non la moindre. Au contact des matires organiques (dues au tout  lgout), le chlore induit la production spontane de molcules organochlores cancrignes et mutagnes. Damont en aval, le trio infernalWC - tout  lgout - potabilisationrecycle la pollution et dissmine les maladies. Tandis que lagriculture pollue surtout les nappes phratiques (par les nitrates et les pesticides), le tout  lgout est le premier responsable de la pollution des rivires. Tout cela est dautant plus absurde que : - matire organique, nitrates et phosphates sont des engrais, dont les sols ont besoin: comment justifier de tuer les rivires avec ? - les polluants chimiques comme les antibiotiques, les hormones, etc. peuvent tre dtruits de faon sre par les microbes actifs dans les compost et dans les sols, alors que dans leau, ils sont redoutables, tant pour la faune des rivires que pour les buveurs deau du robinet.
Areso - lAtelier Blanc 2006.www.toiletteacompost.org