LE COURS DU PORC EN EURO

LE COURS DU PORC EN EURO

Documents
18 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

1Rapport d'activité LE COURS DU PORC EN EURO 2002 est l'année du passage à l'euro. Sur le plan technique, la transition s'est opérée sans problème particulier. Sur le plan perception du prix, l'exercice fut (et est toujours) plus délicat. Gérer le cours en euro n'est pas un problème en soi, percevoir les écarts de prix, les valorisations n'a pas été aussi instantané et la question piège "cela fait combien en francs ?" ne recevait pas toujours de réponse instantanée ! Sur le plan cotation cadran, la FRANCE fait partie, avec l'ESPAGNE, l'ITALIE, le PORTUGAL, des pays qui ont choisi la cotation en millième. Les cotations au millième et surtout les variations de cours au millième paraissent dérisoires, ce millième sans doute trop faible au regard du centime français. Coter instantanément aux enchères au centime d'euro paraissait difficile. La première année à l'euro est une mauvaise année pour la référence (1,102 euro de moyenne). Compte tenu des caractéristiques du marché, la concurrence n'aura pas joué à plein et il est bien difficile d'apprécier sur cet exercice les pleins effets du fonctionnement avec la nouvelle monnaie. 2,1002002 : 1,102 € COURS DU PORC M.P.B.2,000Base 54 T.V.M. - Prix départ élevage 1,9001,8001,7001,600 2001 : 1,451 €2002 : 1,102 €1,500 2002 / 2001 : - 24,05 %1,400 maxi: 1,332 €1,3001,2001,1001,000mini : 1,001 €0,9000,8000,7001 4 7 10 13 16 19 22 25 28 31 34 37 40 43 46 49 52 Le cours 2002 est en ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 331
Langue Français
Signaler un problème
1Rapport d'activité LE COURS DU PORC EN EURO 2002 est l'année du passage à l'euro. Sur le plan technique, la transition s'est opérée sans problème particulier. Sur le plan perception du prix, l'exercice fut (et est toujours) plus délicat. Gérer le cours en euro n'est pas un problème en soi, percevoir les écarts de prix, les valorisations n'a pas été aussi instantané et la question piège "cela fait combien en francs ?" ne recevait pas toujours de réponse instantanée ! Sur le plan cotation cadran, la FRANCE fait partie, avec l'ESPAGNE, l'ITALIE, le PORTUGAL, des pays qui ont choisi la cotation en millième. Les cotations au millième et surtout les variations de cours au millième paraissent dérisoires, ce millième sans doute trop faible au regard du centime français. Coter instantanément aux enchères au centime d'euro paraissait difficile. La première année à l'euro est une mauvaise année pour la référence (1,102 euro de moyenne). Compte tenu des caractéristiques du marché, la concurrence n'aura pas joué à plein et il est bien difficile d'apprécier sur cet exercice les pleins effets du fonctionnement avec la nouvelle monnaie. 2,100 2002 : 1,102 € COURS DU PORC M.P.B. 2,000 Base 54 T.V.M. - Prix départ élevage 1,900 1,800 1,700 1,600 2001 : 1,451 € 2002 : 1,102 € 1,500 2002 / 2001 : - 24,05 % 1,400 maxi: 1,332 € 1,300 1,200 1,100 1,000 mini : 1,001 € 0,900 0,800 0,700 1 4 7 10 13 16 19 22 25 28 31 34 37 40 43 46 49 52 Le cours 2002 est en baisse de 24,05 % à 1,102 € ; la tendance est en rupture brutale avec le cours 2001 qui avait bénéficié dans le début d'année notamment, des effets de l'E.S.B.. En mars, une petite embellie avait été constatée (cours le plus haut à 1,332 €) avant de nouvelles tensions qui ont amené le cours à des niveaux proches de 1 euro à plusieurs reprises. Les amplitudes de cours ont été modérées tout au long de l'année. Il n'y a jamais eu d'impression de pénurie provoquant un emballement des prix, à la baisse le seuil de l'euro a constitué un butoir qu'il convenait de ne pas franchir parce que les conditions de concurrence n'imposaient pas de franchir cette limite. Au prix de base du porc, il convient d'ajouter les plus values techniques : 0,118 € (part du TVM) et 0,018 € (traçabilité régionale). Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 2Rapport d'activité 2,000 PRIX DU PORC Base M.P.B. + Plus Value 1997 : 1,557Prix de Base plus value qualité TVM 1,5721,552 1,560 1,543 1,500 1,375 1,335 1,2871,252 1,220 1,148 1,081 1,000 1,4511,435 1,4411,422 1,255 1,2151,1691,142 1,102 1,029 0,959 0,500 % de muscle T.V.M. <= 9 juin 12 juin => 0,12040,1189 0,1204 0,1204 0,1174 0,1189 0,1189 0,1220 0,1204 0,11790,1098 0,000 1993 1994 1995 1996 1997 1997 1998 1999 2000 2001 2002 05/10/1998 : prime traçabilité 0,10 F/kg (Cahier des charges U.G.P.V.B.) 01/01/2002 : prime traçabilité 0,02 €/kg (Cahier des charges U.G.P.V.B.) Source UNIPORC OUEST - MPB Pour l'exercice 2002, le prix payé éleveur, compte tenu des bonifications TVM et cahier des charges est de 1,238 €, en retrait de 9 % par rapport au coût de revient moyen de 1,36 €. Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 3Rapport d'activité LE PRIX DU PORC Moyenne annuelle 2002 : 1,102 € base 54 TVM départ élevage COMPARAISON DE PRIX 2002/2001 AMPLITUDE DES COURS Moyenne Prix minimum Prix maximum 2001 1,451 € 2001 1,081 € 1,866 € 2002 1,102 € 2002 1,001 € 1,332 € !" Le cours moyen 2002 est en repli de 24,05 %. Il faut remarquer une amplitude de cours très faible, avec une longue période de stabilité en fin d'année. A 3 occasions, le cours a frôlé la baisse symbolique d'un euro le kilo (en fin avril - début mai, en août et en octobre). !" 3.284.939 porcs ont été vendus par le M.P.B. soit 63.172 porcs par semaine. L'offre est en progression de 5,17 % et constitue le plus haut niveau de l'histoire du M.P.B. 2,100 COURS DU PORC M.P.B. 2,000 Base 54 T.V.M. - Prix départ élevage maxi : 1,866 €1,900 Embargo Incidence crise 1,800 F.M.D. E.S.B. 1,700 1,600 maxi : 1,494 € 1,500 1,400 maxi: 1,332 € 1,300 1,200 1,100 1,000 mini : 1,081 €mini : 1,001 € 0,900 2000 : 1,215 €mini : 0,915 € 0,800 2001 : 1,451 € 0,700 2002 : 1,102 € 0,600 1 4 7 10 13 16 19 22 25 28 31 34 37 40 43 46 49 52 Un début d'année laborieux, quelques espoirs dans la reprise du marché au mois de mars, avant un effondrement totalement inattendu en fin avril / début mai et finalement une année globalement décevante, très loin des perspectives imaginées en fin 2001. Une multitude de facteurs a contribué à ce résultat et bien évidemment quand l'ambiance commerciale n'y est pas, les facteurs négatifs et même neutres l'emportent sur les arguments positifs. L'année 2002 n'aura pas été une année à grands événements sanitaires (ou politiques) contrairement à 2001 (FMD + ESB). Par contre, au cours de 2002, les "contre-effets" de 2001 ont pesé sur le marché : concurrence entre viande avec les offres volaille, avec la reprise de consommation de viande de bœuf (en ALLEMAGNE, en ITALIE, en ESPAGNE, en FRANCE), avec pour la FRANCE l'impossibilité d'exporter vers le JAPON (28.000 T. en 2000), la réouverture tardive du marché coréen en fin d'année ... A cela, il convient d'ajouter une pression accrue à l'exportation des concurrents mondiaux (BRESIL, U.S.A., CANADA), dont les visées sont de plus en plus affirmées sur les marchés importants (JAPON, RUSSIE, SUD EST ASIATIQUE...). En définitive, ce dernier cycle de cours hauts n'aura duré qu'un an (2001) alors que les précédents duraient au minimum deux années. Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 4Rapport d'activité EVOLUTION DU PRIX DE BASE AU M.P.B. 1,800 € 12 F 1,672 € 1,637 €1,622 € 1,581 € 1,576 €1,564 €1,600 € 1,537 €1,524 € 1,520 € 10 F1,451 €1,438 €1,422 € 1,378 €1,400 € 1,322 € 1,255 € 1,215 € 1,169 €1,200 € 8 F1,142 € 1,102 € 1,029 € 0,959 €1,000 € 6 F 0,800 € 0,600 € 4 F 0,400 € 2 F 0,200 € 0 € 0,000 € 0 F1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 1,564 € 1,524 € 1,622 € 1,672 € 1,520 € 1,378 € 1,322 € 1,637 € 1,537 € 1,581 € 1,576 € 1,142 € 1,169 € 1,255 € 1,422 € 1,438 € 1,029 € 0,959 € 1,215 € 1,451 € 1,102 €Prix moyen € 10,26 F 10,00 F 10,64 F 10,97 F 9,97 F 9,04 F 8,67 F 10,74 F 10,08 F 10,37 F 10,34 F 7,49 F 7,67 F 8,23 F 9,33 F 9,43 F 6,75 F 6,29 F 7,97 F 9,52 F7 ,23 FPrix moyen FF MOYENNE MENSUELLE MOYENNE MOBILE ANNUELLE MOIS 2001 2002 % MOYENNE ANNEE 2001 9,52 FF 1,451 € Janvier 1,377 € 1,068 € - 22,4 01.02.2001 au 31.01.2002 9,34 FF 1,424 € Février 1,578 € 1,169 € - 25,9 01.03. 28.02.2002 9,14 FF 1,394 € Mars 1,785 € 1,265 € - 29,1 01.04.2001 au 31.03.2002 8,86 FF 1,350 € Avril 1,619 € 1,063 € - 34,3 01.05. 30.04.2002 8,55 FF 1,304 € Mai 1,703 € 1,020 € - 40,1 01.06.2001 au 31.05.2002 8,15 FF 1,243 € Juin 1,601 € 1,151 € - 28,1 01.07. 30.06.2002 7,93 FF 1,209 € Juillet 1,421 € 1,195 € - 15,9 01.08.2001 au 31.07.2002 7,81 FF 1,191 € Août 1,454 € 1,066 € - 26,7 01.09. 31.08.2002 7,57 FF 1,154 € Septembre 1,332 € 1,158 € - 13,1 01.10.2001 au 30.09.2002 7,48 FF 1,141 € Octobre 1,189 € 1,035 € - 12,9 01.11. 31.10.2002 7,39 FF 1,126 € Novembre 1,223 € 1,043 € - 14,7 Décembre 1,162 € 1,044 € - 10,2 01.12.2001 au 30.11.2002 7,29 FF 1,111 € 12 mois 1,451 € 1,102 € - 24,05 MOYENNE ANNEE 2002 7,23 FF 1,102 € La dégradation du cours du porc en pourcentage (- 24 %) est à l'image de la forte progression de l'année précédente (19,4 %). Rappelons qu'en 2001 seule une demande accrue avait stimulé les prix. Qu'aurait été l'année 2001 sans l'E.S.B. ? sans doute une année quelconque... Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 5Rapport d'activité Moyenne semaine / mobile annuelle2,50 Moyenne semaine MPB2,30 Moyenne mobile annuelle MPB 2,10 2001 1,90 1,451 € 2000 1999 20021,70 1,215 € 0,959 € 1,102 € 1,50 1,30 1,10 0,90 0,70 0,50 01 06 11 16 21 26 31 36 41 46 51 04 09 14 19 24 29 34 39 44 49 2 7 12 17 22 27 32 37 42 47 52 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 LA VALORISATION DE LA CARCASSE (TVM MOYEN) Selon les résultats officiels d'UNIPORC OUEST, la carcasse moyenne est classée à 60,3 TVM (taux de viande maigre), le poids moyen est de 90,0 kg. En considérant uniquement les porcs dans la gamme (75 – 100 kg), le TVM est de 60,4 et le poids moyen de 88,95 kg. + value + value TVM Poids gamme générale * * à la plus value générale de 0,118 €, il 2001 60,2 89,4 kg 0,148 € 0,120 € convient d'ajouter la plus value T cahier des charges régional. 2002 60,3 90,0 kg 0,147 € 0,118 € Compte tenu de ces éléments, un porc valait 137 euros environ en 2001 et 108 € en 2002. A noter que l'alourdissement de la carcasse n'a pas détérioré le TVM. Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 6Rapport d'activité 2,000 € Prix du Porc - Coût de Revient - Coût Alimentaire 1,800 € Prix du Porc : Base + value 1,587Coût de revient 1,600 € Coût alimentaire 1,451 1,355 1,3601,3511,400 € 1,2821,271 1,238 1,215 1,200 € 1,095 1,102 1,000 € 0,959 0,800 € 0,777 0,760 0,7010,686 0,600 € 0,400 € 0,200 € 0,136 0,136 0,136 0,136 + value + value + value + value 0,000 € 1999 2000 2001 2002 Depuis 1999 : Plus value UNIPORC OUEST + charte qualité régionale Source CER - UNIPORC OUEST - MPB Le prix du porc est une chose, le ratio prix du porc /coût de revient une autre. L'année sera très déficitaire pour les éleveurs. Il est tout à fait évident que les éleveurs de porcs ne peuvent durablement fournir de la matière première à l'industrie à ce tarif. A plusieurs reprises, les abattoirs ont considéré que le cours à 1 euro leur apportait facilité dans les affaires, à chaque fois que la situation ou l'offre le permettait, tout était mis en oeuvre pour tirer le cours à la baisse jusqu'à ce niveau. De nombreuses baisses excessives ont été constatées alors que le commerce de la viande ne le justifiait pas. Il va falloir que la filière aval comprenne rapidement que cette stratégie est suicidaire. 96 62 POIDS MOYEN GENERAL et % DANS LA GAMME 94 60,3 60,360,2 60,260,1Poids carcasse en Kg 60,1 60% Gamme92 % Muscle et T.V.M. 90,0 90 89,4 88,6 %5887,9 87,8 87,6 88 87,5 87,487,3 87,2 m 86,4 u85,956,456,456,4 sp 56,386 84,2 co 56 li ed 8455,9 84,885,3 s 84,4 e t 82 83,2 Année 97 5482,6 T 82,0 .81,6 % de muscle T.V.M.80 V<= 14 juin 16 juin => .80,1 M 78 .52 16 juin 1986 au 14 Juin 1997 16 juin 1997 26 février 200177,6 Gamme 75 - 95 kg poids chaud Gamme 72 - 96 kg poids chaud Gamme 75 - 100 kg poids chaud76 Pesée avec P.R.H. Pesée sans P.R.H. Pesée sans P.R.H. 74 50 1993 1994 1995 1996 1997 1997 1998 1999 2000 2001 2002 Modification grille de paiement en 91-93-94 & 06/97 - Modification de la gamme de poids le 26/02/2001 Source UNIPORC OUEST Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 7Rapport d'activité EVOLUTION DU POIDS MOYEN UNIPORC OUEST 92,8 92,4 2000 : 87,5 kg 92,0 2001 : 89,4 kg Embargo91,6 2002 : 90,0 kgF.M.D. 91,2 90,8 90,4 90,0 26 février 2001 nouvelle gamme 89,6 de poids 75 - 100 kg 89,2 88,8 88,4 88,0 87,6 87,2 86,8 86,4 86,0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 semaines Source UNIPORC OUEST Sur la majeure partie de l'année, le poids moyen carcasse s'est stabilisé au niveau du poids de l'année précédente (période post changement de grille). Le début 2002 a connu des poids très élevés du fait des reports d'abattage de décembre 2001. Alors que le poids se rapprochait en fin mars du poids de l'année précédente, une nouvelle dérive fut constatée en avril – mai avec l'apparition des jours fériés er(Pâques, 1 avril) puis les fériés de mai dont deux jours consécutifs (mercredi 8 et jeudi 9 mai). Il faut signaler à ce stade du constat l'extrême rigidité de tout ce qui touche au travail. Sur cette période, la demande aurait nécessité plus d'activité. Des abattoirs, malgré le personnel volontaire, ont été empêchés de travailler par certains syndicats. Les conséquences ont été dramatiques pour les éleveurs : le cours du porc à 1 euro du fait de la pression des offres et de l'impossibilité d'abattre les porcs, alors que les cours étrangers se situaient en moyenne à un niveau de 10 ou 15 centimes d'euro supérieur ! Il reste à préciser tout de même qu'une approche plus consensuelle du marché aurait pu permettre d'éviter un cours aussi déconnecté de la concurrence étrangère, à une période où traditionnellement la demande fait le prix ! Des abattoirs ont une responsabilité énorme dans l'évolution de la tendance. Le 11 novembre, deuxième férié du mois, a également eu un effet retard dans les enlèvements de porcs. Comme quoi, il devient extrêmement difficile de gérer le calendrier dans des périodes de forte production saisonnière. Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 poids moyen en kg 8Rapport d'activité 450 ABATTAGES UNIPORC OUEST 1000 têtes 400 N O M B R E 350 2000 2001 / 2000 : - 0,50 % 2001Gamme de 2002 / 2001 : + 2,26 % poids 2002 / 2000 : + 1,75 %F.M.D. 2002 300 JANV. FEV. MARS AVRIL MAI JUIN JUIL. AOUT SEPT. OCT. NOV. DEC. Source UNIPORC OUEST L'activité 2002 est supérieure de 2,26 % à celle de 2001. L'effet retard occasionné par l'effondrement des activités en décembre 2001 a reporté l'équivalent de 0,5 % de la production annuelle sur 2002. Correction faite, la production est en hausse de l'ordre de 1,7 %. Les gestions techniques laissent apparaître une meilleure productivité numérique en 2002, amélioration due à la prolificité et à un état sanitaire correct. LES ACTEURS DU MARCHE Chaque semaine, en moyenne 373.500 porcs ont été abattus sur la zone UNIPORC OUEST, 248.751 en BRETAGNE. Ces porcs font l'offre. Au M.P.B., 63.172 porcs ont été négociés par semaine, soit un ratio de 25,4 % des porcs abattus en BRETAGNE. 70000 PORCS VENDUS AU M.P.B. / SEMAINE 65000 63 172 61 225 59 826 59 073 60000 57 113 53 684 55000 p 50 076 o r 48 12250000 46 805 c s 43 54943 15045000 42 925 38 386 38 21440000 35 858 34 079 33 613 35000 32 803 30 67930 407 30000 25 448 25000 20000 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 années Le nombre de porcs vendus par le M.P.B. est en légère croissance (+ 5,17 %). A l'occasion de la dernière assemblée générale, il a été globalement souhaité le renforcement de l'organisation de marché, notamment par une participation supplémentaire des éleveurs au M.P.B.. Certes, la tendance à la baisse de l'offre de 2001 est renversée, mais le résultat n'est pas à la hauteur des attentes. Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 9Rapport d'activité REPARTITION DES PORCS VENDUS 2002 C.E.B. 0,06% SYPROPORCS 0,08% ELPOR 0,12% AGRIAL 0,25% CAP 50 0,38% CECAB 0,45% PORC LOIRE 0,49% FP DYNAL 0,59% ARCO 0,61% ASPAME 0,62% PORCIAL 1,04% FP BROONS 1,17% PORC OUEST 1,19% PSB PIGALYS 1,75% COOPAGRI CAPIG 2,47% L'ARMORIQUE 2,80% COFIPORC EVOLUTIS 3,92% VIAPORC PIGALYS 3,93% PORC BRETAGNE OUEST 12,20% PRESTOR 18,41% PORFIMAD 21,94% L.T. 25,52% REPARTITION DES PORCS ACHETES 2002 COOPERL SOVIBA SUD AIMABERA 232 166 GAD1398CHARLES 2841 porcs /sem. porcs /sem. 9795porcs /sem.porcs /sem.3004 0,37% 0,26% porcs /sem.2,21%4,50%porcs /sem.SABIM 15,51% 4,76%3297 porcs /sem. SOCOPA 5,22% Evron + Sud Loire 3950 BERNARD porcs /sem. 9357 6,25% porcs /sem. 14,81% OLYMPIG 6142 porcs /sem. 9,72% SOCOPA ChateauneufKERMENE 80467423 BIGARD porcs /sem.porcs /sem. 7520 12,74%11,75% porcs /sem. 11,90% Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003 10Rapport d'activité P.B.O. L'ARMORIQUE L.T. PLERIN LOUDEAC LANDIVISIAU 7 706 / sem. 1 770 / sem. CAP 50 16 120 / sem. 12,20 % 2,80 % ST LO 240 / sem.25,52 % C.E.B. COOPAGRI EL POR 0,38 % GUINGAMP PRESTOR LAMBALLE LAMBALLE 36 / sem.KERSAINT PLABENNEC 1 562 / sem. 79 / sem. 0,06 %11 628 / sem. 2,47 % 0,12 % 18,41 % AGRIAL PONTM AINVIAPORC 159 / sem.St RENAN 0,25 %2 483 / sem. 3,93 % FILIA PORC BROONS 739 / sem.COFIPORC 1,17 %CHATEAULIN 2 476 / sem. SYPROPORCS 3,92 % CHATILLON e n V ENDELAIS 53 / sem. 0,08 %FILIA PORCPORFIMAD PLEYBEN LOUDEAC PORC OUEST 373 / sem.13 857 / sem. VITRE0,59 %21,94 % 751 / sem. 1,19 % P.S.B. ARCA VANNES ST ARMEL 1 107 / sem. 384 / sem. 1,75 % 0,61 % CECAB. THEIX 285 / sem. 0,45 % PORCIAL BEAUPREAU PORC LOIRE 660 / sem. VERTOU 1,04 % 311 / sem. 0,49 % ANNEE 2002 Répartition des apports au Marché du Porc Breton A.I.M. ANNEE 2002 VILLEDIEU les POELES 1 398 / sem.% d'achat de l'offre au Marché du Porc Breton * 2,21 % COOPERL KERM ENE LAMBALLE COLLINEE 232 / sem. 7 423 / sem. 0,37 % 11,75 % CAVIB GAD VILLERS LAMPAUL GUIMILIAU 9 795 / sem. ABERA15,51 % ST BRI CE e n COGL ES 2 841 / sem. 4,50 % COOPERL MONTFORTSOCOPA SOCOPA CHATEAUNEUF du FAOU EV RON 8 046 / sem. GATINE 3 509 / sem. 12,74 % VIANDES 5,56 % LA GUERCHE S.T.A.L. LA V A L BIGARD QUIM PERLE 7 520 / sem. 11,90 % BERNARD SABIMLOCMINE SABLE sur SARTHE9 357 / sem. LAURIAL 3 297 / sem.14,81 % CHOLET 5,22 % OLYM PIG * 4,76 % pour CHARLES SA JOSSELIN 3 004 / sem . 6 142 / sem. SOVIBA 9,72 % ST M A IXENT L ' EC OL E 166 / sem. 0,26 % SOCOPA SUD LOIREPRINCIPAUX ABATTOIRS DE CELLE sur BELLE PORCS DE L'OUEST 441 / sem. 0,70 % Assemblée Générale M.P.B. – Exercice 2002 – Le 13 mars 2003