Le dernier appel d Anne SINCLAIR à Claire CHAZAL
2 pages
Français

Le dernier appel d'Anne SINCLAIR à Claire CHAZAL

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Fiction ou réalité ?

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 19 septembre 2011
Nombre de lectures 195
Langue Français

Exrait

Le billet d’Eric SEYDOUX
Le dernier appel d’Anne SINCLAIR à Claire CHAZAL
Allo, Anne chérie, c’est encore moi, oui, c’est d’accord pour dimanche. Non aucun problème,
juste tu sais qui, bon, il cherche à attirer l’attention sur lui, mais tu sais pourquoi, tu sais bien
ce qu’il vise, il pense que de jouer les purs et durs cela peut l’aider.
Les confrères ne bronchent absolument pas, ou pour la forme, mais c’est insignifiant, ça c’est
une bonne chose, tu as vu comme moi la presse et les journaux télé, je suis même surprise que
cela se passe aussi bien, mais tu vois en fin de compte on avait tort de s’en faire, d’ailleurs je
te l’avais bien dit...
Oui Anne chérie, le patron jubile, tu parles, un coup pareil, tu le connais comme moi, il n’a
pas hésité une seconde, un vrai pro. Non tout va bien. D’ailleurs il vous transmet toutes ses
amitiés, à toi et à Dominique. Il m’a dit qu’il doit rappeler Dominique, non, je ne crois pas
que ce soit au sujet de notre affaire.
Le fait que l’on soit copine ? Mais tu veux rire, tous les hommes politiques sortent avec des
journalistes et tous les journalistes sont copains-copines, alors je ne vois pas très bien de quoi
tu parles. Tiens regarde chez RUQUIER, Audrey ne se gêne pas pour fusiller les concurrents
d’Arnaud et alors ? tu as entendu quelque chose ? Non vraiment je crois que tu fantasmes. Tu
connais comme moi le milieu. Mais non ! c’est pire qu’avant !
Les encouragements que je t’ai adressés pendant l’affaire ? mais c’est de la confraternité, que
vas-tu chercher là. Je ne suis pas la seule tout le monde t’admire. Au fait le coup du jean râpé
pas très net, c’était génial. Tu vois toute la différence avec Liliane BETTENCOURT est là !
Toi tu mets des jeans... Oui bien sûr tu es de gauche ça va de soi, Dominique aussi personne
n’a de doute la dessus. Et alors ? Tu n’es pas la première femme de gauche a avoir un peu
d’argent non ? Tu n’en as que plus de mérite ! C’est pour cela aussi que l’on t’admire, c’est
pour cela que l’on te fiche la paix.
D’ailleurs tu vas rire, il paraît que des tas de gens pensaient que la place des Vosges était à
Sarcelles. Et oui avec tous ces reportages à Sarcelles, l’élu de Sarcelles par ci, l’élu de
Sarcelles par là,
les gens croyaient que Dominique et toi habitiez
là bas. Tu te vois à
Sarcelles ? Ah j’ai eu un fou rire je te dis pas.
Conflit d’intérêt ? Non mais là tu fantasmes carrément. Mais non, l’avocat de Diallo on en a
que faire, c’est un clown, ne t’en occupe pas.
Mais non Anne chérie, les questions tout le monde les connaît, elles sont dans tous les
journaux. Il dira ce qu’il voudra, tu sais bien que de toutes façons ce n’est pas mon style, je
laisse ça à d’autres. Et puis tu connais ça mieux que moi, tout le monde se fiche de ce qu’il
dira, ce qui compte c’est qu’il passe au 20 heures, personne ne se fait d’illusion, on sait bien
qu’il ne dira rien, il a l’habitude maintenant, lui aussi c’est un pro, cela passera comme une
lettre à la poste... De vagues excuses, quelques regrets et puis dans huit jours tout le monde
vous aura oubliés.
Mais non « aura oublié », pas vous, l’affaire. Bon excuse moi on m’appelle sur l’autre ligne
gros bisous à tous les deux et à dimanche. Si jamais on s’appelle.
gpancrazi.over-blog.com/
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents