Le pot de fleur, le vase et l urne
2 pages
Français

Le pot de fleur, le vase et l'urne

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Horrible drame politique, en un acte

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 septembre 2016
Nombre de lectures 1
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Langue Français

Exrait

le pot de fleur, le vase et l'urne drame politique en un acte
Tous pourris. Politiciens ? Véreux. Que le monde politique soit au bord du désastre devient constat banal, malheureusement. Mais il ne peut exister aucune école du savoir vivre, de l'honnêteté et du soucis du bien commun. Alors au delà de la critique, traitons l'affaire par l'humour et la poésie. Un billet précédent ("cuisine électorale... mais pas que") évoquait le parallèle à faire entre politique et préparations culinaires. Ici nos chers élus peuvent s'inspirer des jardiniers. La scène se situe dans une petite ville de province, sans histoires jusqu'à maintenant. _____________________________ Le pot fleur (LPF) :Et bien moi, je fais des heureux tout autour de moi, c'est incontestable. Regardez comme mes plantes poussent bien ! Dans la rue où j'habite les gens sont contents ! Le vase (dubitatif):Oui, oui... Jusqu'au jour où un lance pierre, un gamin... paf ! L'urne :C'est vrai LPF, reconnaissezle ! Vivre en extérieur entraîne des obligations, des risques, que saisje ! LPF :Et alors , vous ne vous jetez pas des fleurs vous ? Heureusement que j'approvisionne ! Le vase :Evidement, cher LPF, mais on peut toujours trouver des fournisseurs ailleurs. Le marché mondial, Rungis, Interflora... Vous connaissez, non ? Faut sortir ! L'urne :Et puis je veux pas insister, mais si on vit en permanence aux intempéries, au bout d'un an ou deux  pas plus  tout le monde se méfie de votre capacité "à tenir salon". D'ailleurs moi, j'ai une admiration pour les gens qui prennent la peine de venir aux inaugurations, écouter les discours et bien sûr applaudir.LPF :Vous n'êtes tous les deux que des jaloux, c'est clair. Dans cette période de crise, je représente la seule voie possible entre le fonctionnement et l'investissement, entre l'art et l'industrie, entre la ville et la campagne ; pas plus mais pas moins. Avec vos emplacements réservés, vos manipulations diverses et variées, changements de contenu pour un oui ou pour un non, vous, vous êtes pires que des girouettes !
A ce moment une mobylette vient à passer, ras du trottoir. Paf ! LPF roule dans le caniveau. Un cri, la terre sur le goudron, les géraniums en bataille. Le vase (sarcastique) :Alors cher ami, une fêlure ? Une cassure ? Besoin de recoller les morceaux ? L'urne :Bon, bon, n'en rajoute pas. C'est pas de sa faute. Ici les gens ne savent plus vivre ; l'éducation se perd. Pour tout arrange,r vous savez ce que je vous propose ? Une bonne petite consultation populaire, ya rien de tel. Je vous en fiche mon billet ! LPF ( la voix brisée):C'est ça, c'est ça ! Et puis on va faire sortir un lapin magicien de votre dépouillement ! Taisez vous, tous les deux ! Retournez à vos cuisines, vos salons et dans vos cimetières ! Même fêlé, moi j'aime mieux finir mes jours au fond du jardin avec Le pépé, sans pomper l'air à toute la société. Moralité Il vaut mieux ne pas trop verser de pots, cela fait déborder les vases et bourrer les urnes.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents