le Tokyo Shimbun  - 081010 Tokyo Shimbun peine de mort fr
2 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

le Tokyo Shimbun - 081010 Tokyo Shimbun peine de mort fr

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
2 pages
Français

Description

le Tokyo Shimbun - 081010 Tokyo Shimbun peine de mort fr

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 78
Langue Français

Exrait

PEINE DE MORT
ENTRETIEN CONJOINT
DE L’AMBASSADEUR DE FRANCE AU JAPON,
M. PHILIPPE FAURE,
ET DE L’AMBASSADEUR DE L’UNION EUROPEENNE,
M. HUGH RICHARDSON,
AVEC LE QUOTIDIEN JAPONAIS "TOKYO SHIMBUN"
(Tokyo, 10 octobre 2008)
"Abolition de la peine de mort est la tendance du temps présent"
Le 10 octobre est la journée internationale contre la peine de mort. Il n’y a que parmi les grandes
démocraties, seuls les Etats-Unis et le Japon continuent d’exécuter régulièrement des prisonniers. Aucun
pays ne peut devenir membre de l’Union européenne s’il n’a pas aboli la peine capitale. La Turquie,
souhaitant s’y adhérer, l’a aboli. Nous avons demandé les opinions de M. Hugh Richardson, Ambassadeur
de l’Union européenne au Japon, et de M. Philippe Faure, Ambassadeur de France, qui assure la
présidence de l’UE.
Q - Quelles sont les raisons pour lesquelles vous être contre la peine de mort ?
UE - « L’Union européenne est opposée à la peine de mort, pour tous les crimes. Lutter pour l’abolition
universelle de la peine de mort, c’est s’inscrire dans le sens de l’Histoire, de la justice et de l’humanisme.
Partout ou presque, la peine de mort recule. La peine capitale n’est ni équitable ni efficace, et elle ne
répond pas à une exigence de justice. La réalité montre au contraire que la peine de mort est
intrinsèquement injuste. Aucun système judiciaire n’est infaillible et chaque exécution peut tuer un
innocent. Les exemples récents de par le monde sont trop nombreux. »
FR - « Un condamné à mort se lève tous les matins en craignant que ce soit ce jour-là qu’il serait exécuté.
Ce genre d’inhumanité est intolérable. »
Q - Beaucoup de Japonais sont favorables à la peine de mort.
FR - « Bien sûr, la lutte contre la peine de mort est un combat de longue haleine, qui nécessite une réflexion
générale sur la politique pénale (comme une éventuelle introduction de la condamnation à perpétuité sans
grâce), et mérite un débat courageux et ouvert au sein de la société : comment rendre une justice à la fois
réparatrice et équitable, et répondre aux attentes légitimes des victimes et de la société toute entière ? Ce ne
sont ni les sondages d’opinion ni le désir inavoué de vengeance qui doivent guider la réflexion des
politiques sur ces questions. L’histoire le montre, l’abolition a été souvent décidée à contre courant de
l’opinion majoritaire. Qu’on se souvienne du débat, houleux, qui agita la France en 1981 ! »
Q - Le système de jurys sera prochainement introduit au Japon, ce qui servira certainement à approfondir
le débat sur l’abolition de la peine de mort…
UE - « Aujourd’hui, il n’est plus guère de voix pour remettre en cause cette avancée décisive du droit.
Certes, dans la plupart des pays qui ont aboli la peine capitale, une partie de l’opinion et de la classe
politique ont défendu le caractère dissuasif de cette sentence, et brandi la menace d’une explosion de la
criminalité. L’histoire leur a donné tort. L’abolition de la peine de mort n’a jamais entraîné la reprise de la
violence. »