Organisation et optimisation de la collecte - Fiche N°4

Organisation et optimisation de la collecte - Fiche N°4

-

Documents
25 pages
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Organisation et optimisation de la collecte, ses importantes et ses contraintes et son approche.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 décembre 2011
Nombre de visites sur la page 361
Langue Français
Signaler un problème
FICHE No 4ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE Gestion des déchets dangereuxProGeCo | ReCoMaP4
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no422/1TMAABTLIEE RDEESS ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE TABLE DES MATIERES...............................................................1LISTE DE FIGURES...................................................................1TABLEAU DES ABBREVATIONS..................................................2FICHE No 4............................................................................3ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE...............31.Importance et contraintes...............................................31.1.Un double objectif.........................................................31.2.La collecte est une prestation polyvalente..........................31.3.La collecte requiert une excellente organisation logistique...41.4.Les contraintes environnementales et les difficultés techniques..............................................72.Approche organisationnelle des différents modes de collecte.........................................................82.1.La collecte des déchets mélangés et des déchets bruts.........82.2.Les collectes sélectives directes........................................112.3.les pré-collectes et collectes sélectives indirectes................142.3.1Organiser un point de regroupement ou une déchetterie…………...........................................162.3.2Organiser des Points d'Apport Volontaire..........................193.Synthèse: Interactivité et adaptabilité des différents modes de collecte.........................................................20 LISTE DE FIGURES Fig 1:Collecte simple des déchets bruts..................................6Fig2:Collecte des déchets mélangés, collecte sélective des fermentescibles et des emballages après tri à la source et apport volontaire...........................................................6Fig 3: Une benne RO&RO assimilable à un point de regroupement sur un marché à Tanga en Tanzanie.................................15ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no422/2TABLEAU DESABBREVATIONS ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE MOBTECCFCTCOCDMDDEDEEEDBIDSIDAMDSMDDQTDPPVEPAPVAPBCPICPDHEPLPRNUPCVPREFIOMOR-ORGISTSMOIUUHVLVBenne à Ordures MénagèresCentre d’Enfouissement TechniqueChloro Fluoro CarbonésCentre de TraitementDemande Chimique en OxygèneDéchets Dangereux des MénagesDéchets EncombrantsDéchets d’Equipements Electriques et ElectroniquesDéchets Industriels BanalsDéchets Industriels SpéciauxDéchets Ménagers et AssimilésDéchets Ménagers SpéciauxDéchets Toxiques en Quantités DisperséesEmballages Vides de Produits PhytosanitairesPorte à PortePoint d’Apport VolontairePoly Chlorure BiphénylsPouvoir Calorifique InférieurPoly Ethylène à Haute DensitéPoids LourdPneumatiques Usagés Non RechapablesPoly Vinyl ChlorureRésidus des Fumées d’Incinération des Ordures MénagèresRoll On – Roll OffSystème d’Information GéographiqueStation de TransfertUsine d’Incinération d’Ordures MénagèresVéhicules Hors d’UsageVéhicules LégersProGeCo | ReCoMaP
ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no4ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE 22/31Importance et contraintes1.1Un double objectif1.2La collecte est une prestation polyvalenteCollecter les déchets cela revient à assurer deux objectifs fondamentaux:ŸSatisfaire la demande des producteurs qui ne veulent pas et ne peuvent pas stocker leurs déchets autrement que sur de très courtes périodes (de une à deux journées pour les déchets fermentescibles à quelques semaines pour certains DE)ŸAssurer un flux régulier en qualité et quantité pour l'approvisionnement des centres de traitement (CT) de manière à maintenir une productivité élevée.Une bonne part de la qualité de vie des populations repose sur l'atteinte de ces deux objectifs.De la même manière, ces deux objectifs se ramènent à un seul au plan économique puisqu'il s'agit finalement de fournir une facture satisfaisante aux producteurs de déchets. En effet, si la collecte est bien faite la première satisfaction des usagers c'est d'être débarrassés de leurs déchets en temps voulu, la seconde satisfaction est de n'avoir à payer qu'une facture modérée car les coûts de traitement on été optimisés du fait d'un collecte régulière et efficace permettant aux CT de travailler en flux tendus.La collecte est un métier particulier qui avec celui du traitement des déchets configure une prestation globale de gestion des déchets. Sous le terme «collecte» on entend l'organisation qui permet de prendre en charge les déchets stockés chez le producteur pour les conduire jusqu'au centre de traitement approprié; cette opération couvre donc toute une gamme de prestations qui peut se simplifier comme suit:ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no422/41.3La collecte requiert une excellente organisation logistiqueORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE ŸMise à disposition de conteneurs individuels chez le producteur de déchetsŸMise à disposition de conteneurs collectifs sur des points de regroupement en proximité des zones de production de déchetsŸRamassage de déchets non conteneurisés et transport en vrac vers des stations de transfert (ST) ou directement vers les CT.ŸEmbarquement des conteneurs individuels et collectifs ou du contenu de ces conteneurs vers des points de transferts ou directement vers les CT.Notons que ces différents types de services peuvent concerner des déchets mélangés comme des déchets triés et qu'en ce sens le métier de la collecte des déchets propose une offre de service très variée, adaptée à de nombreuses situations.La collecte des déchets mobilise du matériel roulant et des équipements mais s'appuie aussi sur des infrastructures comme les stations de transfert et les déchetteries.Une telle polyvalence n'est pas sans avoir un coût économique et l'on constate que la part du coût des collectes dans le budget global de la gestion des déchets représente plus de la moitié et parfois plus des deux tiers de celui ci.Il faut aussi rappeler que les déchets doivent être collectés sans interruption tout au long de l'année et le coût du transport va croissant avec la hausse des prix de l'énergie, polyvalence sous entend alors adaptabilité aux besoins et au contexte économique.Forte de sa polyvalence la collecte puise dans la variété des outils dont elle dispose pour organiser au mieux les circuits de ramassage. La règle de base s'exprime simplement ainsi: « un véhicule part à vide et rentre à plein sur un parcours minimal et en un minimum de temps. »ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no4322/5ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE A partir de cette loi fondamentale l'objectif poursuivi est d'organiser le ramassage des déchets d'un territoire donné pour les amener directement ou par étapes jusqu'au lieu où ils seront définitivement traités. Les différentes configurations possibles sont nombreuses :ŸDe la plus simple qui consiste à collecter en Porte A Porte (PAP) des déchets non conteneurisés à l'aide de camions non spécialisés vers un site de traitement unique, ŸA la plus complexe qui consiste à collecter des déchets triés à la source, déposés sélectivement en Points d'Apport Volontaire (PAV) ou en déchetteries pour les amener à une Station de Transfert (ST) puis de la ST vers un Centre de Traitement (CT).Il est évident que plus la collecte est complexe plus son organisation doit être efficace et requiert des savoirs faire et parfois des supports d'aide à la décision (SIG par exemple).Par contre plus la variété des solutions est étendue et plus il est possible de rentabiliser les équipements et de rendre attractif le coût de la tonne de déchets transportée. En d'autres termes on joue sur l'adaptation des matériels et équipements pour accroître leur productivité.A l'inverse une collecte simple est facile à organiser mais parce qu'elle ne s'appuie pas sur des véhicules et des conteneurs adaptés son optimisation est très limitée et sa productivité très faible. L'expérience prouve qu'il ne suffit pas d'acquérir des matériels roulants et des conteneurs très spécialisés, parfois même «gadgétisés» tant l'offre commerciale est importante, pour garantir une collecte sélective efficace et productive, mais qu'il faut avant tout bien organiser les circuits et les étapes à l'intérieur des circuits puis définir le type de matériel requis en fonction du type de déchet transporté.ProGeCo | ReCoMaP
Centre de traitementCollecte complexe: DECHETS MÉLANGÉS (ce qui reste après les collectes sélectives)Figure 1: Collecte simple des déchets brutsCentre de traitementCollecte simpleDECHETS BRUTSFiche no3422/65ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE Vers recyclage des déchetsnon organiquesVers recyclage des déchetsorganiquesFigure 2: Collecte des déchets mélangés, collecte sélective des fermentescibles et des emballages après tri à la source et apport volontaireProGeCo | ReCoMaP
Fiche no43522/71.4Les contraintes environnemen-tales et les difficultés techniques ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE L'organisation des collectes repose sur des contraintes environnementales qu'il convient de bien maîtriser en amont c'est à dire au stade de l'approche stratégique (voir fiches N°1, N°2 et N°3), et auxquelles on répond en déployant des moyens techniques dont la maîtrise présente elle aussi de nombreuses difficultés :Les contraintes environnementales:ŸLe climat en général et les évènements climatiques de crise en particulier ŸL'étendue du territoireŸLa densité et la praticabilité des voies d'accèsŸLa densité des populationsŸLa variété des productions de déchetsŸLa diversité des producteurs de déchets et leur mobilisationŸLa proportion de déchets nécessitant un enlèvement très fréquentŸLa proportion de déchets nécessitant un enlèvement spécialiséLes difficultés techniques :ŸLa spécialisation des matériels roulantsŸLa spécialisation des conteneursŸLe coût d'exploitation élevé des prestations de transportŸLe besoin élevé en main d'oeuvre et la pénibilité des tâchesŸLes nuisances environnementales liées au transport et à l'enlèvement des déchetsŸLa complexité logistiqueEn synthèse il faut retenir que les contraintes environnementales fournissent le cadre de travail dans lequel on va devoir sélectionner et mettre en oeuvre des moyens techniques adaptés afin de répondre au double objectif de la collecte qui impose de satisfaire les producteurs de déchets avec une prestation de qualité à un coût acceptable.ProGeCo | ReCoMaP
Fiche no43ORGANISATION ET OPTIMISATION DE LA COLLECTE 22/852Approche organisationnelle des différents modes de collecte2.1La collecte des Il ne faut pas confondre déchets bruts et déchets mélangés, les déchets mélangés premiers sont constitués des déchets n'ayant subi aucun tri à la source et et des déchets ils peuvent donc comprendre la gamme complète de la typologie, les second ont fait l'objet d'un tri à la source mais peuvent encore contenir sturbune grande variété de déchets.Ainsi quand des ménages trient à la source leurs bouteilles plastiques et les stockent dans un sac à part mais continuent de déposer bord de route le reste de leurs déchets, ces derniers seront collectés en tant que déchets mélangés. Il en est de même quand les ménages trient non seulement les bouteilles plastiques mais aussi (ou seulement) les déchets de cuisine qu'ils stockent dans un seau qui est ensuite vidé sur un site de compostage. A l'inverse les ménages qui ne pratiquent aucun tri significatif à la source vont continuer de produire du déchet brut.Les déchets mélangés peuvent donc ne pas contenir (liste non exhaustive):ŸDes déchets fermentescibles et des déchets vertsŸDes déchets recyclables volumiques (tels que les bouteilles plastiques et les contenants en verre), ŸDes déchets recyclables non volumiques (tels que les sacs plastiques et les papiers) ŸDes DMS (tels que les piles et les emballages souillés de peintures et vernis)Si par exemple les déchets mélangés ne contiennent pas de déchets fermentescibles, mais tous les autres déchets, la collecte pourra se faire sur une base de fréquences moins élevées car leur stockage en conteneur ou en bord de route ne va pas provoquer de nuisances dues à la décomposition anaérobie et ne va pas attirer d'insectes ou de rongeurs. Si de plus les déchets mélangés ne contiennent pas de déchets recyclables volumiques, non seulement la fréquence des collectes pourra être moins élevée mais le véhicule de ramassage pourra faire une tournée plus dense (plus de ramassages par circuit) car le volume requis à l'enlèvement sera plus faible.La collecte des déchets mélangés est donc bien différente de celle des déchets bruts qui, quoique encore très pratiquée, est probablement la ProGeCo | ReCoMaP