RAPPORTS
2012 & DOCUMENTS
Développement durable
Rapport du groupe de travail présidé par
Jacques PerceboisÉneRgies 2050
2Énergies 2050
2012
Président
Jacques Percebois
Vice-président
Claude Mandil
Personnalités qualifiées
Christian de Boissieu, Jean-Marie Chevalier
Pierre Gadonneix, Jean-Marc Jancovici
Colette Lewiner, Christian de Perthuis
Rapporteurs généraux
Dominique Auverlot, Richard Lavergne
Rapporteurs
Étienne Beeker, Johanne Buba
Stéphanie Combes, Raphaël Contamin
Jean-Guy Devezeaux de Lavergne
Timothée Furois, Guy Maisonnier
François PerfezouÉneRgies 2050
2synthèse gÉnÉRAle
sommaire
Synthèse générale 11
Introduction 21
Chapitre 1 – Le contexte énergétique mondial et européen 25
1 n Les principaux enjeux énergétiques à l’échelle de la planète 27
1.1. Une demande énergétique mondiale en croissance et satisfaite
par une offre très majoritairement carbonée 28
1.2. Les ressources énergétiques et minérales sont abondantes
mais des incertitudes pèsent sur leur accessibilité
et sur leur prix 32
1.3. L’impact climatique et l’acceptabilité des politiques
énergétiques sont au cœur des préoccupations 35
2 n Le contexte énergétique européen 37
2.1. Le paquet climat­énergie 37
2.2. La réalisation progressive du marché unique de l’énergie 39
2.3. Les enjeux du mix énergétique européen 40
2.4. Les perspectives 46
3 n Les politiques contrastées de nos voisins européens 48
3.1. L’Allemagne accélère sa sortie du nucléaire 48
3.2. Le Royaume­Uni revient à plus de régulation et maintient
son programme nucléaire 56
Chapitre 2 – Le devenir du mix énergétique français :
enjeux et incertitudes 65
1 n Le mix énergétique français actuel 67
1.1. Une dépendance encore forte aux des énergies fossiles 67
1.2. La dépendance énergétique de la France
s’est considérablement réduite depuis 1973 70
5ÉneRgies 2050
1.3. Le parc de production d’électricité confère à la France
le double avantage d’une électricité décarbonée et peu chère 77
1.4. La facture énergétique de la France est défcitaire
mais l’électricité apporte une contribution positive 81
2 n Les contraintes et les incertitudes externes qui pèsent
sur les perspectives énergétiques de la France 83
2.1. La lutte contre le changement climatique et les incertitudes
qui pèsent sur la négociation internationale 83
2.2. La croissance et la volatilité des prix du pétrole et du gaz 85
2.3. L’achèvement du marché unique européen de l’électricité
pose un certain nombre d’interrogations 89
2.4. Les évolutions contrastées de l’industrie du raffnage,
entre pays occidentaux et pays émergents 93
3 n Des déterminants et des incertitudes propres à la France
pèsent également sur ses perspectives énergétiques 94
3.1. La nécessaire maîtrise de la demande 95
3.2. L’exigence de sûreté : un préalable absolu au fonctionnement
des centrales nucléaires 98
3.3. Des technologies prévisibles à l’horizon 2030,
incertaines au­delà 103
3.4. Accélérer la construction de nouvelles lignes électriques 110
3.5. Un tissu industriel français à développer en lien avec
la politique énergétique 116
3.6. Une opinion publique favorable aux énergies renouvelables,
plutôt favorable au nucléaire, mais surtout très sensible
au prix de l’énergie 119
3.7. L’« acceptabilité » de certaines évolutions technologiques
n’est pas assurée 121
4 n Les critères auxquels doit répondre le mix énergétique
français à l’horizon 2050 123
4.1. Tout mix énergétique à horizon 2050 est­il réalisable ? 123
4.2. Les critères d’appréciation d’un scénario énergétique
français à horizon 2050 125
4.3. Une trajectoire à 2050 se doit d’être fexible 126
6sOMMAiRe
Chapitre 3 – Une analyse du mix énergétique français
129à l’horizon 2050 à l’aune des modélisations étudiées
1 n Panorama des scénarios 131
1311.1. Description des scénarios
1341.2. Comparaison des scénarios
2 n Enjeux en matière de demande d’énergie 136
2.1. Le cadre réglementaire français ne fxe pas d’objectifs
137 de réduction de la demande au­delà de 2020
2.2. Les gisements d’économie d’énergie dans les différents
secteurs sont bien identifés par les scénarios traitant
140 la demande
2.3. Certains scénarios peuvent se révéler prudents
144 quant à l’atteinte des objectifs du Grenelle à l’horizon 2020
1473 n Enjeux en matière d’offre
3.1. Une grande variété de mix électriques est proposée,
147 mais les effets sont loin d’être identiques
3.2. À horizon 2050, les projections sont évidemment
154 plus hasardeuses qu’à 2030
3.3. L’électricité ne représente néanmoins qu’une partie du mix
154 énergétique français, qui doit être considéré dans sa globalité
3.4. Les évolutions des coûts de production, des prix
et d’éventuels sauts technologiques sont les déterminants
155 majeurs pour juger de la pertinence des scénarios étudiés
3.5. Le développement et le renforcement des réseaux
sont des défs à relever dans la plupart des scénarios,
159 ce qui a un lien avec l’évolution des échanges internationaux
4 n Enjeux transverses 164
4.1. Impacts des options sur les investissements 164
4.2. Impacts des options sur les coûts unitaires et les prix
de l’électricité 168
4.3. Impacts des options sur la protection de l’environnement,
en particulier la lutte contre le changement climatique 171
4.4. Impacts des options sur la facture énergétique
et les approvisionnements 173
4.5. Impacts des options sur l’acceptabilité sociale des solutions 176
4.6. Impacts des scénarios en matière d’emploi 177
7ÉneRgies 2050
Chapitre 4 – Les principaux enseignements 183
1 n Pertinence des représentations du futur correspondant
aux scénarios étudiés 186
1.1. La réduction de la demande est une variable à mieux
documenter 186
1.2. Les incertitudes justifent que des calculs de sensibilité
soient effectués pour évaluer la robustesse des scénarios 189
1.3. Les conséquences, sur les réseaux de distribution
et de transport, du déploiement des énergies
intermittentes dans la production d’électricité
mériteraient d’être précisées 191
1.4. La valeur du carbone est incertaine dans les scénarios
étudiés et traduit les incertitudes de la négociation
internationale 194
1.5. La capacité de l’économie à fnancer les investissements
proposés par les différents scénarios mériterait d’être
mieux détaillée 195
2 n Quelques idées forces tirées de l’examen de scénarios
présentant différents systèmes énergétiques 196
2.1. L’action de la puissance publique doit être adaptée à l’état
de maturité de la technologie 196
2.2. Les prix futurs de l’énergie représentent un enjeu majeur
pour l’économie française 199
2.3. Les préoccupations de la population à l’égard des choix
énergétiques et de leurs conséquences sont diffciles
à analyser 202
2.4. La politique énergétique doit préserver ses flières
d’excellence et en développer de nouvelles 204
2.5. La R & D doit être renforcée pour ouvrir les choix du futur
et positionner au mieux l’industrie nationale 206
2.6. La combinaison de différentes énergies peut être
l’une des clés du mix énergétique de demain 209
2.7. La formation doit constituer une priorité 211
8sOMMAiRe
3 n Les conditions de réalisation et les impacts globaux
de quatre grandes options de mix énergétique en fonction
du rôle joué par le nucléaire 212
3.1. Classifcation des scénarios et regroupement en options 212
3.2. Description des quatre grandes options 215
3.3. Quelques éléments quantifés de comparaison 228
3.4. Analyse qualitative des options 247
255ANNEXES
Annexe 1 – Lettre de mission 257
259Annexe 2 – Composition de la commission Énergies 2050
Annexe 3 – Propositions des membres de la commission 267
Propositions de l’ADEME 268
Propositions de l’AEE 275
Propositions de l’AFG 279
Propositions de l’ANCRE 284
Propositions de Dominique Bureau, École polytechnique 293
Propositions de CAP GEMINI 300
Propositions de la CFDT 305
Propositions de la CFE-CGC 312
Propositions de la CGT 322
Propositions de Jean-Marie Chevalier, université Paris Dauphine 330
Propositions de la CLCV 334
Propositions du Conseil national des ingénieurs et scientifques
de France 343
Propositions de la Direction générale pour la recherche
et l’innovation (ministère de l’Enseignement supérieur
et de la Recherche) 352
Proposition de FO 355
Propositions de Pierre Gadonneix, président du Conseil mondial
de l’énergie 359
Propositions du MEDEF 365
Propositions de Sauvons le Climat 374
Propositions du SER 377
9ÉneRgies 2050
10