ETUDE DU PAYSAGE AUDIOVISUEL ET DES POLITIQUES PUBLIQUES DES PAYS  CANDIDATS DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL
35 pages
Français

ETUDE DU PAYSAGE AUDIOVISUEL ET DES POLITIQUES PUBLIQUES DES PAYS CANDIDATS DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
35 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

ETUDE DU PAYSAGE AUDIOVISUEL ET DES POLITIQUES PUBLIQUES DES PAYS CANDIDATS DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL EXECUTIVE SUMMARY IMCA pour la Commission européenne - DG EAC Etude DG EAC / 59 / 02 Mars 2004 Avertissement de la Commission européenne - Direction Générale Education et Culture Ni la Commission des Communautés Européennes, ni quiconque agissant sous la responsabilité de celle-ci ne peut être tenu responsable de l’utilisation qui pourrait être faite du présent rapport. Les points de vue exprimés dans ce rapport sont ceux des auteurs. Ce rapport ne reflète pas nécessairement la position de la Commission et la Commission ne peut être tenue pour responsable de l’exactitude des informations présentées. Reproduction autorisée avec mention obligatoire de la source. IMCA – Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - Executive Summary - 2 - Sommaire 1. Introduction ___________________________________________________________________________________ 4 2. L’économie audiovisuelle des pays candidats_________________________________________________________ 6 2.1. Considérations générales sur le développement économique des pays candidats_______________________ 7 2.1.1. Des tailles de marché et des populations limitées, avec des disparités. ______________________________ 7 2.2. Structure par médias ...

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 142
Langue Français

Exrait

Mars 2004
ETUDE DU PAYSAGE AUDIOVISUEL ET DES POLITIQUES PUBLIQUES DES PAYS CANDIDATS DANS LE SECTEUR AUDIOVISUEL EXECUTIVE SUMMARY
IMCA pour la Commission européenne - DG EAC Etude DG EAC / 59 / 02
Avertissement de la Commission européenne - Direction Générale Education et Culture Ni la Commission des Communautés Européennes, ni quiconque agissant sous la responsabilité de celle-ci ne peut être tenu responsable de lutilisation qui pourrait être faite du présent rapport. Les points de vue exprimés dans ce rapport sont ceux des auteurs. Ce rapport ne reflète pas nécessairement la position de la Commission et la Commission ne peut être tenue pour responsable de lexactitude des informations présentées. Reproduction autorisée avec mention obligatoire de la source.
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel -Executive Summary 2 - -
Sommaire 1.Introduction 4 ___________________________________________________________________________________ 2. ____________________________________________________Léconomie audiovisuelle des pays candidats 6_____ 2.1.Considérations générales sur le développement économique des pays candidats_______________________ 72.1.1. ________________ 7Des tailles de marché et des populations limitées, avec des disparités.___ ___________ 2.2.Structure par médias _______________________________________________________________________ 9_____________________________________________________________ 2.2.1. 9La domination de la télévision2.2.2. ____________________ 12Le poids limité de la radio___________________________________________ 2.2.3. 12 _Le cinéma et la production audiovisuelle : des perspectives de développement ? ____________________ 2.2.4.La faiblesse des nouvelles technologies _______________________________________ 15______________ 2.3. 16Structure par sources de financement________________________________________________________ 2.3.1. 16 _________________________________________________La publicité, principal moteur de croissancepp t ___________________________________ 2.3.2. 19La vente des biens et services freinée dans son dévelo emen2.3.3. 19Des budgets publics qui stagnent et qui sont contestés__________________________________________3.Les politiques publiqu 21 _________________________________________________________________________es 3.1.Un cadre juridiq e _____________________________________________________________ 21u non stabilisé 3.2. _____________________________________________________________ gUn rég 21ime énéralement libéral application encore imparfaite ___________________________________________________________ 3.3.Une 223.3.1. ______________________________________________________________ 22Un manque de transparencequ pplication qui progresse _________________________________________ 3.3.2.Ac is communautaire : une a 223.4. 23 ________________________________Des autorités de régulation qui doivent se renforcer___ __________ 3.4.1. ________________________________ 23pouvoirs et des moyens très variables.Une existence récente, des 3.4.2.Des débats récurrents 24___________________________________________________________________
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - - 3 -Executive Summary
3.5. plutôt effacées _______________________________________________________ p quesDes politiqu es ubli 254. 25Présentation synthétique de laudiovisuel des pays candidats ______________________________________________________________________________________________________________________________ 5.Conclusion 315.1. 31Synthèse descriptive _______________________________________________________________________ ____________________________________________________________________________ 5.1.1. 31Le marché5.1.2. __________________________________________ 32Cadre juridique et réglementaire_________________ 5.1.3. _____________________________________ 33Des regroupements homogènes de pays sont-ils possibles ?5.2.Synthèse prospective : les pays candidats face à lentrée dans lUnion européenne 33 ___________________5.2.1. 33Ce quils attendent de lUE_______________________________________________________________ 2. 34 _____________________________________________________________________C q5.2. e uils redoutent 5.2.3. 35 ______________________________________________________________Ce quils apporteront à lUE
1. Introduction Après être passée avec succès de 6 à 9, 10, 12 puis 15 membres, l'Union européenne se prépare aujourd'hui à un élargissement sans précédent, impliquant treize nouveaux pays, dont dix vont entrer dès mai 2004. Le 9 octobre 2002, un rapport de la Commission, entériné par le Conseil européen de Copenhague des 12 et 13 décembre 2002, présente les 10 pays retenus pour intégrer l'Union européenne le 1ermai 2004, afin de pouvoir participer aux élections du Parlement européen prévues en juin 2004 : Chypre, l Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la ' République Tchèque, la Slovaquie et la Slovénie. La Roumanie et la Bulgarie devraient rejoindre l'Union européenne en 2007. Aucune date n'est encore fixée concernant la Turquie. Limportance historique de cet élargissement est soulignée à sa juste mesure par tous les commentateurs. Les aspects politiques et économiques de lEurope à 25 sont largement examinés, mais les aspects culturels fort peu, et les questions audiovisuelles sont très absentes des débats.
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - - 4 -Executive Summary
De fait, les 10 nouveaux Etats membres, puis ceux qui suivront, vont représenter au sein de lespace culturel commun, des dizaines de nouveaux services de télévision, des capacités de production duvres cinématographiques et audiovisuelles, des talents et des traditions renouvelés, des secteurs dans lesquels investir et des capacités dinvestissement, qui contribueront à la constitution de la nouvelle identité culturelle européenne. Les enjeux économiques et culturels de la mise en place du marché commun audiovisuel sont donc considérables. Dans ce contexte, la Commission européenne a souhaité approfondir sa connaissance du paysage audiovisuel dans les 13 pays candidats, ainsi que des politiques publiques qui y sont mises en uvre. Dans la perspective de lintégration de ces pays à lUnion européenne, il est en effet essentiel dappréhender la réalité de la reprise de lacquis communautaire, et de comprendre les positionnements des acteurs du paysage et leurs rapports de forces, afin danticiper les débats à venir et les conséquences de cette intégration sur les équilibres économiques et politiques dans le secteur audiovisuel.
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel -Executive Summary
- 5 -
2. L économie audiovisuelle des pays candidats PIB par habitant en indice (indice 100 = moyenne de lEurope des 15)
Pologne Pop : 38 632 000 PIB / hab : 40,5 République tchèque Pop : 10 287 000 PIB / hab : 59 Hongrie Pop : 10 197 000 PIB / hab : 52,7 Slovénie Pop : 1 992 000 PIB / hab : 69,8
Malte Pop : 390 000 PIB / hab : 59
Turquie Pop : 68 618 000 PIB / hab : 22,5
Estonie Pop : 1 361 000 PIB / hab : 39,7 Lettonie Pop : 2 424 000 PIB / hab : 33,4 Lituanie Pop : 3 484 000 PIB / hab : 38,6 Slovaquie Pop : 5 403 000 PIB / hab : 48 ,2 Roumanie Pop : 22 430 000 PIB / hab : 23,9 Bulgarie Pop : 7 973 000 PIB / hab : 24,6
Chypre Pop : 757 000 PIB / hab : 74
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel -Executive Summary
6 - -
2.1. Considérations générales sur le développement économique des pays candidats
2.1.1. Des tailles de marché et des populations limitées, avec des disparités.
Le premier élément déterminant de toute analyse des économies des pays candidats à lentrée dans lUnion européenne est simplement leur taille et leur niveau de développement. En-dehors de la Turquie, qui se différencie dailleurs du reste des pays candidats par de nombreux aspects, les nouveaux membres de lUnion Européenne ont despopulations réduites, pour la plupart inférieures aux pays de lactuelle Union. Le revenu moyen par habitant est également moins élevé dans cette zone, représentant entre 25 et 75% de lindice moyen de lEurope des 15. La Pologneplus important et un des plus développés de la région, compte en fait moins dhabitants que, marché le lEspagne.La République Tchèque et la Hongrieles plus puissants de la zone, ont des, deux autres marchés parmi populations comparables à celles de la Belgique ou du Portugal. Chypre, lEstonie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Slovénieont des populations inférieures à 4 millions dhabitants, ce qui les placera parmi lespays les plus petits de lEurope à 25. Des pays de taille intermédiaire, comme laRoumanie ou la Bulgarie, ont une économie extrêmement faible avec un PIB par habitant se situant à 25% de la moyenne de lUnion. Au final,tchèque, les pays candidats sont en-dessous ou auen-dehors de la Pologne, de la Hongrie et de la République mieux à la limite dune taille critique dattirer des investissements significatifs, de financer une véritable permettant concurrence sur les marchés audiovisuels et un soutien local puissant à la création et à la production de contenus.
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - 7 - -Executive Summary
Puissance du secteur audiovisuel en 2002 Source : Carat
3000,0 Puissance du secteur audiovisuel = CA TV + CA Radio + CA Cinéma + CA Internet CA TV = Ressources publiques + Revenus publicitaires + Télévision payante CA Radio = Ressources publiques + Revenus publicitaires CA Cinéma = Entrées en salle + Revenus publicitaires CA Internet = Revenus issus de laccès + Revenus publicitaires2500,0
2000,0
1500,0
1000,0
1396,2
2699,8
1016,0
932,6
500,0 276,5 325,3 113,243,645,053,9123,0176,0 0,0 Bulgarie Chypre Estonie Hongrie Lettonie Lituanie Pologne République Roumanie Slovaquie Slovénie Turquie tchèque Chiffres non disponibles pour MalteTotal secteur (Millions d'euros)
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - -Executive Summary 8 -
Ces disparités se retrouvent dans léconomie générale de laudiovisuel, où lon constate que les chiffres daffaires de la Pologne, de la Hongrie, de la République tchèque et de la Turquie sont nettement supérieurs à ceux des 10 autres pays. Malte excepté, les trois pays baltes représentent les économies audiovisuelles les plus limitées des pays candidats.
2.2. Structure par médias
2.2.1. La domination de la télévision
La télévision est de loin le média le plus puissant au sein du paysage audiovisuel.Elle pèse jusquà 92% de lensemble de léconomie audiovisuelle en Roumanie, et autour de 60% dans les pays baltes où sa part de marché est la plus faible. Notons que la télévision est traditionnellement un média relativement moins puissant dans les pays dEurope du nord, y compris ceux de lactuelle Union.Les autres catégories de ressources(radio, cinéma, Internet)sont dans la plupart des cas très limitées.Léconomie audiovisuelle des pays candidats est tirée par lemarché publicitaire de la télévision.Les investissements publicitaires se concentrent massivement sur ce média, qui absorbe selon les pays entre 66,5% et 93,2% des investissements média, hors presse écrite et affichage.Dans tous les pays,le secteur audiovisuelpublic a dû affronter au début de la décennie 1990 la fin du monopole. Dans les pays de la sphère communiste, ils ont dû en outre se transformer de médias dEtat en médias publics. A lexception notable de la Pologne, où le secteur public jouit dun certain nombre davantages concurrentiels et parvient à conserver et même à renforcer sa position dominante à la fois sur laudience et sur le marché publicitaire,la règle générale des pays candidats à laccession est celle dun effondrement de la télévision publique au profit des chaînes privéesapparues dans la première moitié des années 1990. Il faut aller dans les marchés les plus étroits ou les moins développés, comme la Bulgarie, la Roumanie, la Slovénie ou Malte pour trouver un pôle télévisuel public encore puissant.
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - 9 -Executive Summary -
Dans plusieurs cas, la télévision publique a vu son audience seffondrer et elle sest retrouvée dans un cercle vicieux dinsuffisancede moyens et de pauvreté de son offre de programmes. Il en est ainsi en Bulgarie, Estonie, Hongrie, Lituanie, Slovaquie. Néanmoins on constate une certaine reprise en Lituanie et Slovaquie. En Lettonie, audience et part de marché publicitaire se maintiennent, mais la question des moyens financiers et des missions se pose de façon constante. Parmi les acteurs privés,les places de choix sont rares et chères. En effet, malgré un nombre très important dacteurs de télévision, les chaînes privées qui parviennent à émerger du paysage et à se développer sont au nombre de une ou deux dans chaque pays.Le développement des marchés audiovisuels, en particulier de la télévision hertzienne nationale très coûteuse,na pu se faire que grâce aux investissements étrangers. Dans huit des treize pays, la première télévision privée est détenue ou contrôlée par des groupes étrangers. Les cinq autres cas sont, dune part, Chypre, Malte et la Turquie, et, dautre part la Pologne et la République tchèque, ce dernier cas étant spécifique puisque Nova avait bien été créée avec des capitaux américains.Les capitaux américains(SBS et CME) largement dominentavec la maîtrise de la première télévision commerciale en Bulgarie, Hongrie, Roumanie, Slovaquie et Slovénie et la bonne implantation de HBO. Il faut citer aussi le rôle dUPC dans le secteur de la câblo-distribution. Les capitaux suédois et polonais sont bien présents dans les pays baltes. RTL Group est également présent dans la zone. Enfin, latélévision payante est relativement bien développée danscandidats, comme peut en témoigner le fort les pays taux de pénétration du câble, de lordre de 35 à 40% en moyenne. Cependant ce chiffre masque une rentabilité incertaine (voir point 3.1.2).
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel - 10 - -Executive Summary
Répartition des investissements publicitaires par médias audiovisuels en 2002 Source : Carat
100% ,4% 6,6% 1,3% 6% 8,7% 90%6,31%3,8,5,6%1%15,81%9 13,8% 23,2% 80%26,9%
70%
60%
50% 89,6% 92,9% 93 % 40%77,9%7,3%9380,6,%84%8,22%9,8,09,48%88%2%1, 66,5% 30%
20%
10%
0% Bulgarie Chypre Estonie Hongrie Lettonie Lituanie Pologne République Roumanie Slovaquie Slovénie Turquie tchèque Chiffres non disponibles pour Malte Télévision Radio Cinéma Internet
IMCA Paysage audiovisuel et politiques publiques des pays candidats dans le secteur audiovisuel -Executive Summary - 11 -
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents