Incontrôlable Cour des Comptes
1 page
Français

Incontrôlable Cour des Comptes

-

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Le contrôle de la gestion de la présidence de la République par la Cour des comptes.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 09 août 2011
Nombre de lectures 311
Langue Français

Exrait

Le billet d’Eric SEYDOUX
Incontrôlable Cour des comptes !
La Cour estime « Qu’il est possible de dégager des marges de progrès et la transparence n’est
pas toujours au rendez vous. » (
Extrait du Rapport 2011 sur les services de la présidence de
la République
) Formule type, magique et passe partout à la fois, qui s’adapte à toutes les
situations, à tous les contrôles, formule qui l’air de rien, montre la grande rigueur de la Cour,
son
exigence pour aller vers la perfection, l’absolue perfection, celle qui n’existe
vraisemblablement pas en ce bas monde de la gestion des fonds publics, mais qui valorise tant
l’organisme de contrôle et cela compte aussi n’est ce pas ? Et après tout, pourquoi pas ? De
toute façon, sachez qu’il n’y a rien à dire, la démocratie c’est ainsi, un point c’est tout !
Avec l’ensemble du corps politico-social je ne peux que m’émerveiller comme chacun de mes
semblables sur une institution, si noble, si objective, si rigoureuse qui a l’œil sur les dépenses
publiques et depuis qu’il en a fait la demande en 2008, sur celles du Président et de ses
services. « En progrès » « Peut mieux faire » « A peine moyen » « Un bon point ». Faites
gaffe tout de même, pour la nourriture, le chauffage, les crayons, les feutres, le nombre de
journaux achetés au président de la France, car tout y passe désormais. Mais ainsi que je viens
de le dire, no comment, c’est la démocratie !
Institution dirigée depuis François MITTERAND par un politique de la majorité et depuis
Nicolas SARKOZY, par un politique de l’opposition, l’un de ses adversaires les plus sûrs, qui
va lui adresser en même temps qu’un vrai faux satisfécit - c’est mieux, mais si l’on n’était pas
là (…) - de vrais réserves, épinglant de ci de là les services de la présidence, à propos de tout
et de rien. Ici encore rien à dire, car c’est la démocratie qui le veut !
Vous l’avez certainement vu comme moi, avec des yeux brillants et pétillants de malice, une
petite bouche gourmande, aligner gentiment devant les caméras, des formules tortueuses,
alambiquées à souhait, perverses s’il en est, qui ne veulent rien dire en apparence , mais qui
disent tout de même qu’il y a à dire et que de toute façon, il y aura toujours cet endémique
déficit de transparence, formule usée jusqu’à la corde mais qui fait toujours recette, surtout
quand elle concerne le château, qui nous cache certainement quelque chose... Je n’en dirai pas
plus que précédemment, c’est aussi cela la démocratie !
Tenez au fait, si je puis me permettre, avant d’en finir, puisque l’on n’arrête pas de parler
démocratie, j’ai deux questions à poser : serait-ce anti démocratique de désigner pour diriger
la Cour des Comptes un magistrat professionnel plutôt qu’un professionnel de la politique ?
J’avoue ne pas avoir la réponse. Deuxième question, savez vous qui contrôle les dépenses de
la Cour des Comptes ? Je vous la donne en mille, mais là j’ai la réponse ; personne !
Incontrôlable Cour des Comptes ! Otez moi d’un doute, est ce aussi cela la démocratie ?
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents