Innobaromètre 2001

-

Documents
104 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Documents Innovation n° 22 * Commission I européenne w Innobaromètre 2001 Une publication du Programme Innovation/PME du Cinquième Programme-cadre pour la recherche PRECEDENT DOSSIERS SUR LE THEME DE L'INNOVATION 1. Statistics on innovation in Europe, 2000 edition. 2. Innovation policy in a knowledge-based economy (EUR Ί 7023). 3. Tableau de Bord européen sur l'Innovation: politique de l'innovation 2000. 4. Getting more innovation from public research (EUR 1 7026). 5. European innovative enterprises: Lessons from successful applications of research results to dynamic markets (EUR 1 7024). 6. Corporate venturing in Europe (EUR 1 7029). 7. Funding of new technology-based firms by commercial banks in Europe (EUR Ί 7025). 8. Innovation management: Building competitive skills in SMEs. 9. Promoting innovation management techniques in Europe (EUR 17022). 10. Enforcing small firms' patent rights (EUR 17032). 11. Building an innovative economy in Europe (EUR 1 7043). 12. Informal investors and high-tech entrepreneurship (EUR 17030). 1 3. Training needs of investment analysts (EUR 1 7031). 14. Interim assessment of the l-TEC pilot project (EUR 1 7033). 15. Guarantee mechanisms for financing innovative technology (EUR 1 7041 ). 16. Innovation policy issues in six candidate countries: The challenges (EUR 17036). 1 7. Politique de l'Innovation en Europe 2001 [livre de bord européen sur l'innovation (EUR 1 7044)]. 18.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 69
Langue Français
Signaler un problème

Documents Innovation n° 22
* Commission
I européenne
w
Innobaromètre
2001
Une publication du Programme Innovation/PME du Cinquième Programme-cadre pour la recherche PRECEDENT DOSSIERS SUR LE THEME DE L'INNOVATION
1. Statistics on innovation in Europe, 2000 edition.
2. Innovation policy in a knowledge-based economy (EUR Ί 7023).
3. Tableau de Bord européen sur l'Innovation: politique de l'innovation 2000.
4. Getting more innovation from public research (EUR 1 7026).
5. European innovative enterprises: Lessons from successful applications of research results to dynamic
markets (EUR 1 7024).
6. Corporate venturing in Europe (EUR 1 7029).
7. Funding of new technology-based firms by commercial banks in Europe (EUR Ί 7025).
8. Innovation management: Building competitive skills in SMEs.
9. Promoting innovation management techniques in Europe (EUR 17022).
10. Enforcing small firms' patent rights (EUR 17032).
11. Building an innovative economy in Europe (EUR 1 7043).
12. Informal investors and high-tech entrepreneurship (EUR 17030).
1 3. Training needs of investment analysts (EUR 1 7031).
14. Interim assessment of the l-TEC pilot project (EUR 1 7033).
15. Guarantee mechanisms for financing innovative technology (EUR 1 7041 ).
16. Innovation policy issues in six candidate countries: The challenges (EUR 17036).
1 7. Politique de l'Innovation en Europe 2001 [livre de bord européen sur l'innovation (EUR 1 7044)].
18. Innovation and enterprise creation: Statistics and indicators (EUR 17038).
19. Corporation tax and innovation (EUR 17035).
20. Assessment of the Community regional innovation and technology transfer strategies (EUR 1 7028).
21. University spin-outs in Europe — Overview and good practice (EUR 1 7046). Commission européenne
INNOBAROMETRE 2001
Flash Eurobarometre 100
Réalisé pour la Direction générale Entreprises
Sondage géré et organisé
par la Direction générale Presse et Communication
(unité «Sondages d'opinion, revues de presse, Europe Direct»)
Sondage réalisé par EOS Gallup Europe
Sondage: avril-mai 2001
Rapport: 1er juin 2001
Direction générale Entreprises
EUR 1 7048 AVERTISSEMENT
Ni la Commission européenne ni aucune personne agissant au nom de la Commission n'est responsable
de l'usage qui pourrait être fait des informations données ci-apres.
Toute opinion exprimée dans ce document ne reflète pas nécessairement les points de vue de la
Commission européenne.
De nombreuses autres informations sur l'Union européenne sont disponibles sur Internet
via le serveur Europa (http://europa.eu.int).
Une fiche bibliographique figure à la fin de l'ouvrage.
Luxembourg: Office des publications officielles des Communautés européennes, 2002.
ISBN 92-894-3453-8
© Communautés européennes, 2002
Reproduction autorisée, moyennant mention de la source
Printed in Italy
IMPRIMÉ SUR PAPIER BLANCHI SANS CHLORE Innobaromètre 2001
SOMMAIRE
PRESENTATION 1
La réaction des dirigeants d'entreprise peut être résumée comme suit 2
1. L'INNOVATION: SON IMPORTANCE POUR LES ENTREPRISES 7
1.1. La part des nouveautés dans le chiffre d'affaires
1.2. La part des innovations dans les investissements réalisés 11
1.3. Les motivations à innover 15
1.4. La performance innovante de l'entreprise: auto-évaluation9
2. LES TECHNOLOGIES DE POINTE ET L'INNOVATION 23
2.1. Les moyens d'accès aux technologies de pointe
2.2. L'accès aux technologies de pointe est-il suffisant? 27
2.3. Où accède-t-on le plus aisément aux technologies de pointe? 29
2.4. L'impact potentiel d'un meilleur accès aux technologies de pointe ... 3
3. LES RESSOURCES HUMAINES ET L'INNOVATION 43
3.1. Comment les ressources humaines peuvent-elles contribuer
à l'innovation? 4
3.2. Le problème de la recherche de personnel hautement qualifié 47
3.3. L'impact potentiel d'une plus grande mobilité du personnel
hautement qualifié 51
4. LA PROTECTION ET LE PARTAGE DES CONNAISSANCES 55
4.1. Les meilleurs moyens de protéger les connaissances acquises
4.2. L'importance des échanges et des coopérations entre entreprises 59
4.3. L'impact potentiel d'une coopération plus large entres
innovantes dans l'Union européenne 61
5. LES ASPECTS FINANCIERS DE L'INNOVATION5
5.1. Le soutien des banques et des investisseurs pour les efforts d'innovation 6
5.2. Les mesures fiscales en faveur de l'innovation 67
5.3. L'impact potentiel d'un accès plus large aux financements
à l'échelle européenne 69
6. LE ROLE DES CLIENTELES 73
6.1. La clientèle comme motivation à l'innovation 7
6.2. Où la clientèle motive-t-elle le mieux l'innovation?5
III Innobaromètre 2001
6.3. L'impact potentiel d'un meilleur accès aux clientèles innovantes
dans l'Union européenne 83
7. LES PRINCIPAUX BESOINS DES ENTREPRISES7
Annexes 89
IV Innobaromètre 2001
PRESENTATION
«L'Innovation - expériences et priorités des dirigeants européens d'entreprises» est le
thème sur lequel la Commission européenne a effectué un sondage d'opinion dans les
15 états membres de l'Union européenne.
Cette enquête devait recueillir l'opinion des dirigeants sur le rôle de l'intégration euro­
péenne pour faciliter l'accès aux technologies de pointe, la mobilisation des ressources
humaines, la protection et le partage des connaissances, l'accès au financement et l'ac­
ceptation des innovations par la clientèle.
L'enquête avait été prévue par la Commission dans sa communication au Conseil et au
Parlement européen sur «L'innovation dans une économie basée sur la connaissance »
de septembre 2000. Celle-ci avait inscrit, parmi les mesures destinées à promouvoir
l'objectif d'évoluer vers une société ouverte à l'innovation, le recensement des attitudes
à l'égard de l'innovation.
La méthodologie de ce sondage effectué par la société EOS GALLUP EUROPE est celle
des FLASH-Eurobaromètre de la Direction Générale Presse et Communication (Unité
B/1 «Sondages d'opinion»)
3004 dirigeants d'entreprises employant 20 personnes au moins ont été interrogés par
téléphone entre le 23 avril et le 11 mai 2001. L'échantillonnage a été réalisé selon trois
critères: le pays, la taille de l'entreprise, et le secteur industriel. 300 dirigeants par pays
ont été interrogés dans les pays ayant le plus d'entreprises (Allemagne, Espagne,
France, Italie, Royaume-Uni), 100 dirigeants dans les pays ayant le moins d'entre­
prises (Grèce, Irlande, Luxembourg, Portugal, Finlande), et 200 dans les autres pays
membres de l'Union européenne.
La personne interrogée dans chaque entreprise est le patron ou la personne ayant la
responsabilité de ses échanges intra-communautaires. S'agissant d'un sondage télé­
phonique, l'interprétation du terme «innovation » a été basée sur l'expérience profes­
sionnelle du dirigeant interrogé.
Pratiquement, ce rapport présente pour chaque thème abordé les résultats obtenus
pour
— Le total de l'Union européenne et pour chacun de ses 15 pays membres
Les types d'entreprises (volume de l'emploi): «Majors» (250 emplois ou plus),
«Petites PME» (de 20 à 49 personnes), ou «Grandes PME» (de 50 à 249
personnes)
Le secteur d'activité de l'entreprise: «Services», «Distribution», «Industrie»
(entreprises manufacturières), «Construction»
— La part des exportations dans le chiffre d'affaires
— L'ancienneté de l'entreprise.
1 Innobaromètre 2001
Le lecteur trouvera ci-après un résumé des réactions des chefs d'entreprises et le
rapport de présentation complet. Il a pour but de présenter les résultats obtenus d'une
manière aussi claire que possible, en utilisant les informations disponibles pour en
préparer l'analyse approfondie.
La description de l'échantillon et une note sur la méthodologie se trouvent en annexe.
La réaction des dirigeants d'entreprise peut être résumée comme suit
Selon les dirigeants d'entreprise, l'innovation est largement répandue mais elle
progresse lentement: deux entreprises sur trois ont introduit de nouveaux produits ou
services pendant ces deux dernières années, mais, pour la moitié des entreprises, la
quote-part de ces nouveaux produits dans le chiffre d'affaires ne dépasse pas 10%.
Les dirigeants sont conscients de l'importance du rôle de l'innovation pour leur entre­
prise: 90% estiment leur performance égale ou comparable à celle de leurs concur­
rents. Le développement des parts de marché et de la rentabilité sont les principales
motivations pour innover, et selon un dirigeant sur trois, ces développements sont
nécessaires pour préserver l'indépendance et la survie de l'entreprise.
Les dirigeants européens soulignent avant tout le rôle des ressources humaines pour
l'innovation: c'est le personnel en place qu'il faut former et motiver. Dans la majorité
des pays, attirer dul qualifié pose de sérieux problèmes toutefois, les diri­
geants des pays du Sud sont les seuls à penser qu'une meilleure mobilité du personnel
sur le plan européen favoriserait l'innovation dans leurs entreprises.
Pour accéder aux technologies de pointe, les dirigeants procèdent surtout à l'achat
d'équipement et s'appuient ensuite sur la collaboration avec les clients et fournisseurs.
Un consensus général existe pour désigner l'Allemagne comme étant, de loin, la
première source pour l'acquisition des technologies souhaitées. Quant à la R&D et l'ac­
quisition de licences, elles ne sont une source principale de technologies que pour une
minorité d'entreprises.
L'avantage concurrentiel à être le premier sur le marché est, d'après les dirigeants, le
moyen le plus efficace pour protéger leurs connaissances, bien avant les instruments
légaux de protection.
Le partage des connaissances grâce à la coopération avec d'autres entreprises inno­
vantes est considéré comme essentiel. Cependant, la perspective de coopérations élar­
gies au sein de l'Union européenne ne suscite l'intérêt des dirigeants que dans les pays
du Sud de l'Union.
Dans la plupart des pays, les dirigeants d'entreprise sont déçus par l'insuffisance des
mesures fiscales en faveur de l'innovation. En revanche, trois dirigeants sur quatre sont
satisfaits du soutien financier apporté par les banques et les financiers à leurs efforts
d'innovation. Innobaromètre 2001
Les clients européens, quant à eux, encouragent les entreprises à innover, d'après huit
dirigeants sur dix. Interrogés sur le pays où la clientèle est la plus favorable à l'innova­
tion, une vaste majorité des dirigeants désigne l'Allemagne.
En conclusion, les attitudes des dirigeants parfois très divergentes à l'égard des diverses
activités-clés de l'innovation, reflètent bien la diversité des structures, des situations de
marché et des systèmes nationaux d'innovation en Europe. Ce constat de diversité
souligne l'utilité d'un large débat sur une approche européenne de l'innovation et la
nécessité de développer des instruments diversifiés qui soient adaptés aux situations
spécifiques.