Les formes relationnelles entre les enseignes de grande distribution et leurs fournisseurs - article ; n°1 ; vol.245, pg 69-74

-

Documents
7 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Économie rurale - Année 1998 - Volume 245 - Numéro 1 - Pages 69-74
Contractual forms between retailers and their suppliers in the food sector
Vertical integration on the one hand and contractual relations on the other hand are two main features of the food retailing sector. The economical weight of each of these both sides is more or less similar. However, in the long run, it seems that (a) the contractual side is more important than the integrated one and, in the same time, that (b) contractual forms related to high quality tend now to be dominant These two points (a, b) are the one we are going to explain here.
Un tour d'horizon rapide de la situation récente des enseignes du secteur de la distribution alimentaire montre deux tendances opposées : une tendance intégratrice et une tendance non-intégratrice. Précisons que ce vocable est distinct de celui utilisé par les professionnels puisque, pour ces derniers, une enseigne intégratrice est celle qui dispose, en son sein, d'une centrale d'achat (perception intra-organisationnelle pure) tandis qu'ici l'enseigne intégratrice est celle qui, par exemple, ayant ou non une centrale d'achat, acquiert, de façon externe, les droits de propriété (ou de contrôle dans une logique de groupe) d'une ou de plusieurs activités de transformation (perception inter-organisationnelle dans un cadre de stratégie industrielle). Les deux tendances mentionnées (respectivement, parmi les principaux leaders, on trouve: Casino, Leclerc et Intermarché d'une part, Carrefour d'autre part) sont d'une importance économique considérable. Cependant, en dynamique, il semble que la tendance non-intégratrice (ou hybride) se développe davantage aujourd'hui et surtout, qu'au sein des formes hybrides, celles qui sont d'une meilleure qualité tendent aussi à s'imposer désormais.
6 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 janvier 1998
Nombre de visites sur la page 51
Langue Français
Signaler un problème
Mr Paul Bouvier-Patron
Les formes relationnelles entre les enseignes de grande
distribution et leurs fournisseurs
In: Économie rurale. N°245-246, 1998. pp. 69-74.
Abstract
Contractual forms between retailers and their suppliers in the food sector
Vertical integration on the one hand and contractual relations on the other hand are two main features of the food retailing sector.
T
h
e
e
c
o
n
o
m
i
c
a
l
w
e
i
g
h
t
o
f
e
a
c
h
o
f
t
h
e
s
e
b
o
t
h
s
i
d
e
s
i
s
m
o
r
e
o
r
l
e
s
s
s
i
m
i
l
a
r
.
H
o
w
e
v
e
r
,
i
n
t
h
e
l
o
n
g
r
u
n
,
i
t
s
e
e
m
s
t
h
a
t
(
a
)
t
h
e
contractual side is more important than the integrated one and, in the same time, that (b) contractual forms related to high quality
tend now to be dominant These two points (a, b) are the one we are going to explain here.
Résumé
Un tour d'horizon rapide de la situation récente des enseignes du secteur de la distribution alimentaire montre deux tendances
opposées : une tendance intégratrice et une tendance non-intégratrice. Précisons que ce vocable est distinct de celui utilisé par
les professionnels puisque, pour ces derniers, une enseigne intégratrice est celle qui dispose, en son sein, d'une centrale d'achat
(perception intra-organisationnelle pure) tandis qu'ici l'enseigne intégratrice est celle qui, par exemple, ayant ou non une centrale
d'achat, acquiert, de façon externe, les droits de propriété (ou de contrôle dans une logique de groupe) d'une ou de plusieurs
activités de transformation (perception inter-organisationnelle dans un cadre de stratégie industrielle). Les deux tendances
mentionnées (respectivement, parmi les principaux leaders, on trouve: Casino, Leclerc et Intermarché d'une part, Carrefour
d
'
a
u
t
r
e
p
a
r
t
)
s
o
n
t
d
'
u
n
e
i
m
p
o
r
t
a
n
c
e
é
c
o
n
o
m
i
q
u
e
c
o
n
s
i
d
é
r
a
b
l
e
.
C
e
p
e
n
d
a
n
t
,
e
n
d
y
n
a
m
i
q
u
e
,
i
l
s
e
m
b
l
e
q
u
e
l
a
t
e
n
d
a
n
c
e
n
o
n
-
intégratrice (ou hybride) se développe davantage aujourd'hui et surtout, qu'au sein des formes hybrides, celles qui sont d'une
meilleure qualité tendent aussi à s'imposer désormais.
Citer ce document / Cite this document :
Bouvier-Patron Paul. Les formes relationnelles entre les enseignes de grande distribution et leurs fournisseurs. In: Économie
rurale. N°245-246, 1998. pp. 69-74.
doi : 10.3406/ecoru.1998.5018
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ecoru_0013-0559_1998_num_245_1_5018