Agnès Rouxel, dirigeante de JP2A & GENESE : Une femme au service de la Performance humaine...
2 pages
Français

Agnès Rouxel, dirigeante de JP2A & GENESE : Une femme au service de la Performance humaine...

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

Agnès Rouxel, dirigeante de JP2A & GENESE : Une femme au service de la Performance hhuummaaiinnee...... Quel fut votre parcours ? En tant que professeur de mathématiques, j'ai eu l'occasion de travailler avec des personnes ayant des difficultés d'apprentissage.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 04 juin 2011
Nombre de lectures 67
Langue Français

Exrait

Agnès Rouxel, dirigeante de JP2A & GENESE :
Une femme au service de la Performance
Quel fut votre parcours ?
humaine...
En tant que professeur de mathématiques, j'ai eu l'occasion de travailler avec des personnes ayant des difficultés d'apprentissage. J'ai recherché alors pourquoi s'effectuait ou non la transmission des messages et ai appris différentes méthodes, étudiant le côté affectif et cognitif. Puis, j'ai poursuivi ces recherches dans le domaine du management et suis entrée ensuite dans un cabinet de conseil parisien. En 1992, je montai ma propre structure avec des associés masculins ; il a alors semblé tout naturel de mettre le siège au Havre, ma ville natale.
Vous dirigez deux cabinets nationaux de conseil et de formation en performance humaine...
JP2A, pour le privé, et GENESE, pour le public, interviennent sur toute la France et le Bassin Méditerranéen auprès de grands groupes industriels de l'automobile, de l'aéronautique et de la chimie, des sociétés de services, des centres hospitaliers et des collectivités territoriales... et des PME qui commencent à considérer la formation comme un outil au service de la stratégie d'entreprise.
Comment se distinguent JP2A et GENESE sur le marché du conseil et de la formation ?
Nos consultants, tous des professionnels de terrain, sont des spécialistes du management humain et de la motivation, capables de travailler à tous les niveaux hiérarchiques et de faciliter la communication et la compréhension entre les différentes strates.
Nous oeuvrons souvent à consolider les "fondations humaines" permettant la mise en place des nouvelles organisations d'entreprises telles que la polyvalence, les équipes autonomes, les équipes transverses, le Lean...
Notre atypisme, face aux cabinets parisiens, réside dans la localisation de notre siège en Normandie afin de privilégier notre qualité de vie.
Quelles qualités ont permis votre réussite ?
Une dimension de ténacité, un côté jusqu'au-boutiste bien féminin, un besoin de challenge pour avancer, et une nécessité d'indépendance dont j'ai heureusement toujours bénéficié au cours de ma carrière.
Ces dimensions empêchent les femmes de déléguer, encore plus que les hommes. Mais nous choisissons instinctivement des personnes complémentaires pour nous entourer ; et maintenant j'avoue que j'utilise les profilages de ressources que nous préconisons à nos clients !
Avez- vous dû faire face à des obstacles en tant que femme ?
Du fait d'un certain charisme, j'ai eu la chance de ne pas être confrontée à trop de difficultés. J'ai certes rencontré un peu de jalousie, d'incompréhension mais ceci m'a encore plus incitée à me battre !! J'ai heureusement été entourée de bons conseillers. L'un d'eux, que je souhaite remercier ici, m'a vraiment aidé à différencier la femme de la chef d'entreprise et à répondre aux attaques en me plaçant dans ce rôle de dirigeante.
Cela vous a incitée à entrer à l'Association Femmes Chefs d'entreprise de Normandie...
Je suis devenue Présidente pour la région Normandie, vice-Présidente au niveau national, puis j'ai quitté l'Association pour mieux assurer mes mandats au sein du MEDEF et de la Chambre de Commerce du Havre. J'estime important d'être avec mes pairs pour partager les problèmes et les réalités des chefs d'entreprise avec une complémentarité hommes/femmes dans la réflexion et l'action.
Que pensez- vous de l'imposition de quotas de femmes dans les Conseils d'Administration des entreprises?
J'avoue privilégier la qualité à la quantité et cela m'a attristée au départ, mais après tout si cela est un prémice de solution...
J'espère cependant qu'ils auront vite disparu lorsqu'on aura compris l'intérêt d'un regard pluriel au sein de ces Conseils, intérêt déjà perçu par certains grands comptes. Et d'ailleurs n'avonsnous pas le plaisir d'avoir une femme à la présidence nationale du MEDEF ?