BMW X1 28i xDrive
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

BMW X1 28i xDrive Même si le X1 est le plus petit SUV de BMW, il a quand même tous les gènes qui ont fait la réputation de la marque allemande. Le moteur est un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres de 245 chevaux jumelé à une boîte automatique à huit rapports et à un rouage intégral. Le véritable nom de ce SUV compact est X1 xDrive28i. La position de conduite se situe entre celle d'une berline conventionnelle et celle d'un SUV. Il est certain qu'il a presque tout d'un SUV. En le mettant côte à côte avec ses frères, on dirait qu'il a passé à la sécheuse à délicat. En fait, il est officiellement membre de la famille des SAV (Sport Activity Vehicule) de la marque. Disons que BMW a ressenti le besoin de «créer» une nouvelle catégorie pour y introduire ses véhicules communément appelés utilitaires sport. OUTRE L'ÉTRANGE X6, C'EST LE X1 QUI SE DISTINGUE LE PLUS DE LA GAMME DES SAV Son long capot et l'habitacle déporté sur l'essieu arrière lui donnent un look unique. Toutefois, sa ligne plus haute trahit ses aspirations d'aller jouer dans la neige. L'avant est particulièrement réussi avec des phares qui s'inspirent largement non pas du X5, mais bien de la Série 7. Ses fameuses narines sont plus grandes ce qui augmente la distinction. Rendu à l'arrière, c'est plus rond que sur le X3 et X5, mais on reconnait la signature avec les feux en L. Selon moi, il n'y a qu'un élément de style que je trouve louche. Cette espèce d'encavement dans la partie inférieure des portières.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 22 décembre 2011
Nombre de lectures 19
Langue Français
BMW X1 28i xDrive

Même si le X1 est le plus petit SUV de BMW, il a quand même tous les gènes qui ont fait la réputation de la marque allemande. Le moteur est un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres de 245 chevaux jumelé à une boîte automatique à huit rapports et à un rouage intégral. Le véritable nom de ce SUV compact est X1 xDrive28i. La position de conduite se situe entre celle d'une berline conventionnelle et celle d'un SUV. Il est certain qu'il a presque tout d'un SUV. En le mettant côte à côte avec ses frères, on dirait qu'il a passé à la sécheuse à délicat. En fait, il est officiellement membre de la famille des SAV (Sport Activity Vehicule) de la marque. Disons que BMW a ressenti le besoin de «créer» une nouvelle catégorie pour y introduire ses véhicules communément appelés utilitaires sport.

OUTRE L'ÉTRANGE X6, C'EST LE X1 QUI SE DISTINGUE LE PLUS DE LA GAMME DES SAV Son long capot et l'habitacle déporté sur l'essieu arrière lui donnent un look unique. Toutefois, sa ligne plus haute trahit ses aspirations d'aller jouer dans la neige. L'avant est particulièrement réussi avec des phares qui s'inspirent largement non pas du X5, mais bien de la Série 7. Ses fameuses narines sont plus grandes ce qui augmente la distinction. Rendu à l'arrière, c'est plus rond que sur le X3 et X5, mais on reconnait la signature avec les feux en L. Selon moi, il n'y a qu'un élément de style que je trouve louche. Cette espèce d'encavement dans la partie inférieure des portières. Je comprends l'idée de vouloir donner le sentiment que les arches de roues sont plus fortes qu'elles ne le sont réellement, mais le résultat n'est pas concluant. À chaque fois que je vois un X1, j'ai l'impression qu'il est légèrement accidenté ! BMW, avec le X1, joue sur deux tableaux. Il offre l'aspect du SUV sport, tout en considérant que c'est le remplacement de la Série 3 Touring (familiale). Il propose plusieurs qualités de l'un et l'autre sans que ce ne soit vraiment apparent. Avec son format compact, il est presque logeable. Le coffre est intéressant avec un volume digne de mention, mais c'est au niveau de passagers que ça se gâte un peu plus. À l'arrière, des adolescents se plaindront comme s'il allait visiter une vieille tante de force. Bien que la hauteur du pavillon soit adéquate, c'est au niveau des genoux et hanches que ça va grincer un peu. Même chose pour ce qui est de la première rangée. J'ai vite trouvé une position de conduite confortable, mais j'ai toujours eu le sentiment que tout est trop proche. Personnellement, je ne le recommande pas aux personnes claustrophobes, elles vont se sentir coincées.

LA PRÉSENTATION INTÉRIEURE EST SANS SURPRISE, C'EST DU BMW TOUT CRACHÉ À QUELQUES MENUS DÉTAILS PRÈS Un des détails en question est ce porte verre qui pousse de nulle part à partir de la console centrale. Je comprends l'idée, c'est nécessaire, mais c'est franchement mal intégré.

QUE DU BONBON !Mécaniquement, il est difficile de reprocher quoi que ce soit à ce petit jouet des villes. Son moteur de quatre cylindres de 2,0 litres (ne cherchez pas à comprendre le 2.8i dans son nom autrement que du marketing) est absolument fabuleux.

Avec sa puissance de 245 chevaux et un couple de 350 Nm disponible entre 1 250 et 4 800 tr/min, le couple est très présent à tous les régimes. Le comble c'est qu'il est aussi très économique avec une moyenne de 8,9 litres aux 100 km. La solution de BMW est simple : injection directe, calages variables des soupapes et un petit turbo compresseur. Le résultat est probant et il serait difficile de trouver une meilleure motorisation considérant la vocation du véhicule. Il ne faut pas oublier que la transmission à huit rapports est tout aussi extraordinaire. Le clou du spectacle est le système xDrive qui est en mesure de transférer jusqu'à 100 % de la traction aux roues avant ou arrière selon le besoin.

AU VOLANT La conduite du X1 s'inscrit dans la longue lignée des voitures de la marque avec leur légendaire agrément de conduite. Le véhicule est stable en raison de sa faible hauteur et ses roues aux porte-à-faux très courts. Il est autant à l'aise sur l'autoroute qu'en ville. Ses suspensions offrent juste le bon niveau de fermeté pour rester dynamiques et stables en virage. Il n'y a qu'un seul point qui m'a franchement déçu et c'est le niveau de fermeté de la direction. Elle est tellement ferme qu'il faut littéralement forcer pour se stationner ou faire des manoeuvres à basse vitesse. Finalement, les freins sont inhabituellement spongieux. Donc avec une telle direction et des freins moyens, il faut être prévoyant.

Le petit X1 est presque une familiale ou presque un SUV sport. Il est presque un véritable produit de luxe, mais son bas prix le rend accessible à beaucoup plus de gens. Il n'est pas très équipé, mais propose l'hélice sur le capot. C'est un excellent véhicule à tout faire pour une famille dynamique avec de jeunes enfants. On reconnait le fait que ce n'est pas simplement un BMW à bas prix quand on voit l'avancement technologique auquel on a droit. BMW en vend comme des petits pains chauds et c'est justifié. En fait, les ventes sont tellement fortes en Europe que les USA ne l'ont toujours pas... BMW ne serait pas capable de fournir à la production !