Communiqué intersyndical LCI

Communiqué intersyndical LCI

-

Documents
1 page
Lire
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

LCI : incompréhension et colère ! Le 29 juillet 2014 est une journée noire pour l’audiovisuel : le CSA vient de signer la condamnation de LCI. L’intersyndicale du groupe TF1 (CFTC-CFDT-CGC-CGT-FO) vient d’apprendre le rejet de la demande de passage en gratuit de LCI (décision identique pour Planète+ et Paris Première).

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 30 juillet 2014
Nombre de visites sur la page 5 880
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LCI : incompréhension et colère ! Le 29 juillet 2014 est une journée noire pour laudiovisuel : le CSA vient de signer la condamnation de LCI. L’intersyndicale du groupe TF1 (CFTC-CFDT-CGC-CGT-FO) vient d’apprendre le rejet de la demande de passage en gratuit de LCI (décision identique pour Planète+ et Paris Première). Cette décision aura pour conséquence probable, préalablement évoquée par la Direction de TF1,la fermeture de la chaîne en fin d’année et le licenciement par plan social des salariés concernés. La décision du CSA est accueillie par les salariés avec incompréhension et colère. Incompréhension, car cette décision, sous une apparenced’égalité et dejustice, est une condamnation à mort pour LCI qui, avec 250 collaborateurs,n’aura pas les moyens de survivre avec les seules ressources de la distribution payante. Incompréhension, car cette décision constitue une atteinte au principe du pluralisme de l’informationaudiovisuelle que le CSA a pourtant pour mission de défendre. Incompréhension, car LCI, qui existe depuis 20 anset a été la première chaîne d’information continue,est composée de journalistes et de techniciens reconnus et exemplaires, qui ne demandaient qu’à continuer à travailler, au même titre que leurs confrères de BFM et i<Télé. Colère, car dans une société française frappée par la crise économique et le chômage massif, le CSA porte la lourde responsabilité des conséquences sociales catastrophiques qu’il vadéclencher pour les salariés de LCI. Colère, car le CSA a montré,par cette décision prise au cœur de l’été,qu’il était capable de sacrifier 250 personnes et leurs familles pour protéger les intérêts économiques de quelques groupes capitalistiques ligués contre LCI afin de préserver leurs parts de marché et leurs marges bénéficiaires. Les représentants des salariés, qui avaient pourtant été reçuspar le CSA afin de l’informer des conséquences sociales d’une fermeture de LCI,n’ont visiblement pas été pris au sérieux. Les organisations syndicales du groupe TF1 demandent maintenant au CSA d’assumer sa responsabilitéens’assurant queles multiples promesses de reclassementqu’ils ont reçu des groupes concurrents deviennent réalité. Alors que la priorité du gouvernement et des élus de la République devrait être officiellement la lutte contre le chômage, une instance nommée par eux peut aujourd’huiprovoqueren toute indépendance la mort d’une entreprise etle licenciement de 250 salariés. L’intersyndicale en appelle au Président de la République, au Président de l’Assemblée Nationale et au Président du Sénat, qui désignent les membres du CSA, afin de faire annuler cette décision injuste et inacceptable. USNA-CFTC LCICGT TF1 Philippe BallardFabrice Grudé pballard@lci.fr syndicatcgt@tf1.fr06 60 12 70 5207 61 19 53 1301 41 41 12 9706 62 92 35 13 Syndicat National des Médias CFDTSNFORT Pierre VantorreDominique Cortes y Villar syndicatcfdt@tf1.fr syndicatfo@tf1.fr 01 41 41 19 8106 63 39 02 9001 41 41 18 3606 61 92 91 26SNPCA-CFE-CGC Médias 2000USNA-CFTC TF1 Nathalie LechatHubert Cazenave syndicatcgc@tf1.fr syndicatcftc@tf1.fr 01 41 41 12 6706 66 14 11 4701 41 41 30 7706 60 63 48 37