Dominique ROCHETEAU l
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Dominique ROCHETEAU l'ange-gardien des Verts

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
2 pages
Français

Description

Dominique ROCHETEAU l'ange-gardien des Verts Ses proches disent qu'en intégrant le conseil de surveillance de l'AS Saint-etienne, Dominique Rocheteau n'a pas été loin de réaliser son rêve. Rien ne pouvait faire plus plaisir à "l'ange vert" que retourner sur les lieux de ses exploits pour rendre au club de son coeur un peu du bonheur qu'il lui avait procuré. Avant de devenir vice-président du conseil de surveillance des Verts, devenant ainsi une sorte de bernard Lacombe stéphanois, l'idole du football dans les années soixantedix a touché à tout. Journaliste chroniqueur (pour le magazine onze à l'époque dirigé par son ancien coéquipier Jean-Michel Larqué), agent de joueur, acteur même (on l'a vu dans Le Garçu de Pialat, au côté de Depardieu), président de la commission de l'ethique... A Saint-etienne, club au récent passé tumultueux (deux changements d'entraîneur au cours des deux dernières saisons), Rocheteau apporte la voix de la sagesse, tenant son rôle de conseil auprès du duo Caiazzo-Romeyer, mais également de Galtier, notamment en matière de transferts. très présent dans les grandes décisions prises par les Verts, celui qui a également joué au PSG (8 ans) et terminé sa carrière à toulouse (2 saisons), a un cheval de bataille : la formation. Pour Le Foot Hebdo, il a accepté d'en parler en détail. LES DATES DE DOMINIQUE ROCHETEAU 14 janvier 1955 : Naissance à etaules. 1972 : Il a 17 ans quand il arrive à Saint-etienne en provenance de la Rochelle.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 11 mai 2011
Nombre de lectures 16
Langue Français

Exrait

Dominique ROCHETEAU l'ange-gardien des Verts

Ses proches disent qu'en intégrant le conseil de surveillance de l'AS Saint-etienne, Dominique Rocheteau n'a pas été loin de réaliser son rêve. Rien ne pouvait faire plus plaisir à "l'ange vert" que retourner sur les lieux de ses exploits pour rendre au club de son coeur un peu du bonheur qu'il lui avait procuré. Avant de devenir vice-président du conseil de surveillance des Verts, devenant ainsi une sorte de bernard Lacombe stéphanois, l'idole du football dans les années soixantedix a touché à tout. Journaliste chroniqueur (pour le magazine onze à l'époque dirigé par son ancien coéquipier Jean-Michel Larqué), agent de joueur, acteur même (on l'a vu dans Le Garçu de Pialat, au côté de Depardieu), président de la commission de l'ethique... A Saint-etienne, club au récent passé tumultueux (deux changements d'entraîneur au cours des deux dernières saisons), Rocheteau apporte la voix de la sagesse, tenant son rôle de conseil auprès du duo Caiazzo-Romeyer, mais également de Galtier, notamment en matière de transferts. très présent dans les grandes décisions prises par les Verts, celui qui a également joué au PSG (8 ans) et terminé sa carrière à toulouse (2 saisons), a un cheval de bataille : la formation. Pour Le Foot Hebdo, il a accepté d'en parler en détail.

LES DATES DE DOMINIQUE ROCHETEAU 14 janvier 1955 : Naissance à etaules. 1972 : Il a 17 ans quand il arrive à Saint-etienne en provenance de la Rochelle. Saison 1975-1976 : Il a 20 ans et explose littéralement dans le 4-3-3 mis en place par Robert herbin. Son look, ses dribbles et gueule d'ange en font l'idole de tout un peuple. C'est Jean-Pierre frimbois, à l'époque rédacteur en chef de onze, qui lui attribue le surnom d'Ange Vert. 1980 : Il quitte Saint-etienne pour le PSG ou il restera 8 saisons avant de partir terminer sa carrière à toulouse. Octobre 1995 : Il est à l'affiche du film Le Garçu de Maurice Pialat, où il tient un rôle important au côté notamment de Gérard Depardieu. 2002 : Il est nommé à la tête de la commission d'éthique de la fédération française de football. Poste qu'il quitte en juillet 2010 après sa nomination au conseil de surveillance de l'ASSe. Avril 2005 : Auteur du livre "On m'appelait l'Ange Vert" aux editions du Cherche midi. 29 juin 2010 : il est nommé vice-président du conseil de surveillance de l'AS Saint-etienne.

Comment pouvez-vous qualifier ce que doit être la formation à l'AS St-Etienne ? C'est avant une culture du club. La marque de Saint-etienne, de tous temps, a été la formation. Nous avons toujours eu des joueurs sortis de notre centre de formation. C'est pourquoi je suis très attaché à ce que nous ayons une véritable politique de formation. Si Saint-etienne est encore au niveau qui est le nôtre, c'est grâce à sa politique de formation, contrairement à certains clubs qui ont changé d'orientation dans ce domaine.

Quels doivent être les axes de travail en matière de formation ? Il y a une évolution qu'il faut suivre. Nous devons regarder ce qui se passe ailleurs à tous les niveaux. on sait que la formation à la française fait partie des meilleures dans le monde puisque de nombreux clubs étrangers viennent chercher des jeunes joueurs en france. Il faut donc être très vigilant. Prenons l'exemple très récent de Kurt Zouma qui est frappant. Il est l'un des plus beaux fleurons de notre formation et il a été rapidement sollicité par les clubs étrangers. Il a fallu réagir vite car en matière de formation, les clubs français ne sont pas hyper-protégés. C'est une bonne chose pour nous de lui avoir fait signer un contrat professionnel (début avril) et nous comptons beaucoup sur lui. La formation coûte cher aux clubs et cela n'est pas toujours simple quand on se fait piller ! J'étais agent dans une autre vie, mais je peux dire que les agents font un peu la pluie et le beau temps. Pour moi, c'est un fléau au niveau des jeunes joueurs.

Que voulez-vous améliorer dans la formation stéphanoise ? Je dirai qu'il y a déjà un beau travail d'accompli. Maintenant -et c'est dur à dire -nous ne pouvons pas faire du social. Il faut être hyper-sélectif pour être encore plus compétitif. Nous devons être sur les meilleurs jeunes, même s'il y a une grosse concurrence, d'abord sur les régions Loire et Rhône-Alpes, mais aussi au-delà. Nous sommes déjà présents sur la région parisienne et sur la région Provence-Alpes Côte d'Azur, mais nous devons l'être sur l'ensemble du territoire français, tout comme sur les pôles espoirs. Je veux également que l'on travaille sur la préformation et sur l'école de football, pour être encore plus compétitifs comme le sont tous les grands clubs comme l'Ajax et barcelone. Il faut regarder ce qui se fait de mieux ailleurs. Il y a aussi ce que réalisent les clubs français comme Rennes.

"La formation, c'est l'identité et les valeurs du club"

Mais comment éviter les écueils liés à la préformation ? Il ne s'agit pas de faire venir à Saintetienne des gamins de 7-8 ans provenant d'autres régions. essayons d'abord d'avoir les meilleurs régionaux. Quand on fait venir un joueur de loin, il ne faut pas qu'il soit très jeune. Nous devons donc tenir compte de l'éloignement familial et il est préférable de développer le partenariat avec les clubs.

Comment envisagez-vous la post-formation qui n'est pas toujours performante dans les clubs ? Pour moi, la post-formation doit être un plus pour le club, mais nous devons la développer d'une autre manière. Pourquoi ne pas prêter certains jeunes pour qu'il y ait une transition dans leur parcours car il y a une grosse différence entre la Ligue 1 et le CfA. Comme nous l'avons fait pour Gomis qui a été prêté à troyes et quand il est revenu, il s'était aguerri. Nous devons aussi suivre certains joueurs en Ligue 2, en National et pourquoi pas en CfA. on peut les acquérir en les laissant dans leurs clubs d'origine dans un premier temps. on peut miser sur ces jeunes qui ne sont pas encore prêts pour la Ligue 1. Certains grands clubs européens travaillent de cette façon.

Faire signer des jeunes formés au club est donc l'objectif ? on veut bien sûr faire signer ceux qui ont un gros potentiel. C'est évidemment pour nous une priorité. La formation, c'est l'identité du club et les valeurs du club. C'est ce que nous voulons défendre avant tout.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents