Easy-verres.com se voit plus gros

Easy-verres.com se voit plus gros

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Easy-verres.com se voit plus gros Une facture de 959€pour une paire de lunettes progressives, il n'en fallait pas moins pour attirer la curiosité de Jean Polier. « J'ai été un peu surpris quand mon père m'a montré cette note salée !

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 05 mars 2011
Nombre de visites sur la page 23
Langue Français
Signaler un problème
Easy-verres.com se voit plus gros
Une facture de 959€pour une paire de lunettes progressives, il n'en fallait pas moins pour attirer la curiosité de Jean Polier. « J'ai été un peu surpris quand mon père m'a montré cette note salée ! Ne connaissant pas le milieu, j'ai voulu vérifier s'il n'y avait pas moins cher, notamment sur le Net». Et là, double surprise. Nous sommes en janvier 2009 et quasiment aucun site de ventes de lunettes en ligne n'existe. « Je vois des choses à l'étranger mais rien en France». D'un côté, un business attractif en termes de marge ; de l'autre, aucune offre sérieuse sur Internet : ni une ni deux, Jean Polier décide de quitter les salles de marché où il officie en tant que «sales» pour vendre des verres sur le Web. « Changer de métier ne me dérangeait pas.
À l'époque, début 2009, toutes les salles de marché avaient été sérieusement impactées par la chute de Lehman Brothers». C'est donc avec l'aide d'un ami, Fadi Farah, rencontré sur les bancs de l'INSEAD que Jean Polier se lance dans l'aventure. « Proposer des lunettes complètes aurait été plus simple. Mais nous avons opté pour un modèle différent, gage de qualité : vendre uniquement les verres et laisser au consommateur le soin de les faire monter chez un opticien appartenant à notre réseau». Un réseau qui n'a pas été de tout repos à créer. Mais c'était sans compter sur la détermination de cet ancien pilote de chasse qui a passé neuf années dans l'armée de l'air. Il lui a fallu batailler dur et se montrer convaincant face à une profession dans l'ensemble réfractaire à la révolution imposée par le Net.
« Aujourd'hui, nous travaillons avec 670 opticiens. Notre réseau est plus gros que celui d'Afflelou qui en compte 657 !». Pas d'annonces de chiffres d'affaires pour le moment (rappelons que le site a été lancé en mai 2010) mais une courbe de progression excellente. « Même si les chiffres sont encore faibles, nous sommes confiants.
Beaucoup de signes encourageants laissent penser que d'ici 5 ans, 10% du marché pourrait être distribué par Internet». En attendant, le fondateur d'Easy-verres.com est fier de sa dernière trouvaille : un contrat de partenariat avec la mutuelle Unéo. « En tant que 2ème mutuelle des fonctionnaires, elle touche près de 1 million de personnes et nous devenons leur prestataire optique de référence !». Il semblerait que d'autres contrats de ce type soit en cours de négociation. Un levier sérieux pour l'entreprise.
Jean Polier