Hamouma, la pépite du Stade Malherbe
1 page
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Hamouma, la pépite du Stade Malherbe

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
1 page
Français

Description

Hamouma, la pépite du Stade Malherbe Une chose est sûre : à Caen, on sait ce qu'on fait.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 28 septembre 2011
Nombre de lectures 13
Langue Français

Exrait

Hamouma, la pépite du Stade Malherbe

Une chose est sûre : à Caen, on sait ce qu'on fait. et en fin de saison dernière, quand le PSG et autres écuries de Ligue 1 sont venus frapper à la porte du Stade Malherbe pour débaucher Romain hamouma, celle-ci est restée close. Pas question de laisser partir le joueur de 24 ans arrivé en Normandie contre 2 millions d'euros (seulement !) après une grosse saison à Laval. Considéré par beaucoup comme le meilleur joueur de Ligue 2 lors de la saison 2009/2010, celui qui se définit luimême comme un joueur "rapide, qui jouait sur cette qualité-là, principalement", est arrivé à Caen sans faire de bruit avant d'être une des plus belles révélations de la dernière saison. Joueur au gabarit "moyen" (1,77m pour 67 kg), le natif de Montbéliard s'est toujours servi de sa vitesse et de sa technique pour faire la différence. "C'est comme ça que j'ai toujours joué. J'ai toujours voulu percuter, provoquer l'adversaire qui se présentait face à moi, le passer, le déborder". Avec 9 buts et 6 passes décisives en 32 matchs la saison dernière, le Normand a été un des grands artisans du maintien décroché dans les dernières journées. Aujourd'hui, s'il n'a pas réellement concrétisé en terme de stats (1 seul but inscrit), l'ancien lavallois, qui se souvient avoir débuté sa carrière à l'attaque ave les 15 ans nationaux de belfort, est devenu le principal atout de son équipe dans la construction du jeu. Pas fâché d'être resté en Normandie, le milieu offensif caennais positive. "J'ai de prouver avec Caen que ce que j'ai fait la saison dernière n'était pas éphémère. Je suis resté dans la même optique, progresser et aider le club à se maintenir, après on verra bien". oui, on verra bien, surtout si Caen continue de se maintenir, non pas en Ligue 1, mais dans le haut de tableau de la Ligue 1. Dans un coin de sa tête, Romain veut aussi montrer aux dirigeants sochaliens qu'ils avaient eu tort de ne pas lui faire signer de contrat professionnel à sa sortie du centre de formation. Passé par besançon (National) pour se relancer (ou plutôt, se lancer tout simplement), Romain signe ensuite à Laval (plus prompt des nombreux clubs de Ligue 2 qui s'intéressaient à lui). Avant que Caen ne soit étrangement un des seuls clubs de Ligue 1 à s'intéresser à lui. Acheté à l'époque environ 2 millions d'euros (bonus compris), la nouvelle pépite normande pourrait bien en rapporter dix de plus dans quelques mois. Ça valait le coup d'attendre.

J.K.

"J'ai toujours voulu percuter, provoquer l'adversaire qui se présentait face à moi, le passer, le déborder"

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents