KOSSOKO SE FAIT DES AMIS
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

KOSSOKO SE FAIT DES AMIS Àpeine transféré à l'AJ Auxerre en toute fin de saison, l'attaquant d'Amiens (National) Omar Kossoko s'est déjà permis

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 08 juin 2011
Nombre de lectures 9
Langue Français
KOSSOKO SE FAIT DES AMIS

Àpeine transféré à l'AJ Auxerre en toute fin de saison, l'attaquant d'Amiens (National) Omar Kossoko s'est déjà permis d'insulter ses futurs coéquipiers et de critiquer la ville. Curieux moyen de s'intégrer pour un jeune joueur n'ayant encore jamais évolué en Ligue 1. Kossoko s'est ainsi lâché, via son compte Facebook, sur Frédéric Sammaritano, le petit milieu offensif auxerrois, qu'il ne porte visiblement pas dans son coeur : "Samaritano, ces simple je le hai ce bâtard de nain looool...! (sic)", ainsi que sur Benoît Pedretti, que l'un de ses amis proposait d'aller frapper. Quand à la ville d'Auxerre, voilà ce que le natif de Mantes-la-Jolie en pense : "tes fou la ville est morte et enterré gars y'a que le football la bas. (...) tu verras par toi même tu v'as pleurer de rire tellement ces claqué". Son ami lui répondant alors "Shiiiit" (merde), Kossoko lui a répondu : "bah voila la ville elle est comme le mot que tu as employer... (sic)". Problème pour le garçon : sa page Facebook était publique, et elle n'a pas vraiment plu aux supporters auxerrois. Ces derniers lui ont envoyé une dizaine de messages privés avant que Kossoko ne se décide à verrouiller sa page, à changer sa photo de profil et à supprimer les phrases qui ont mis le feu aux poudres. Trop tard. Le mal était fait. Désormais, les supporters de l'AJA n'ont qu'un objectif : annuler le transfert. Un groupe Facebook "Contre Omar Kossoko à l'AJ Auxerre" a même été créé.