l
2 pages
Français
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

l'affaire Maïga c'est du passé

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
2 pages
Français

Description

l'affaire Maïga c'est du passé "Pour moi, c'est oublié, juret-il. Je ne veux plus me prendre la tête avec ça". Modibo Maïga le jure : Newcastle, c'est de l'histoire ancienne. Pour l'instant, l'international malien est à Sochaux et entend bien tout donner pour son club. "C'est le souhait de tous les joueurs de recevoir des offres", explique t-il à nos confrères de l'Equipe. fr.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 28 septembre 2011
Nombre de lectures 21
Langue Français

Exrait

l'affaire Maïga c'est du passé

"Pour moi, c'est oublié, juret-il. Je ne veux plus me prendre la tête avec ça". Modibo Maïga le jure : Newcastle, c'est de l'histoire ancienne. Pour l'instant, l'international malien est à Sochaux et entend bien tout donner pour son club. "C'est le souhait de tous les joueurs de recevoir des offres", explique t-il à nos confrères de l'Equipe. fr. "Le président a tout fait pour me garder. Ça veut dire qu'ils ont vraiment besoin de moi, en tout cas, je le prends comme ça..." préfèrepositiver l'attaquant sochalien qui n'avait pas hésité à sécher entrainement et match au mois d'août pour affirmer son envie de départ. "Aujourd'hui, je laisse les choses comme elles sont. Si ça doit se faire (un départ, NDLR), ça sera en temps voulu. Le plus important pour moi désormais, c'est de me concentrer sur le terrain. Je veux aller de l'avant". Pour preuve, son match avec l'équipe réserve où l'avait envoyé Bazdarevic pour lui remettre les idées en place. Le Malien n'y a pas du tout été en traînant les pieds, mais a réalisé un doublé sur le terrain d'Amnéville, offrant ainsi la victoire à sa formation (3-2). "Je me suis éclaté, assure-t-il. Avec Kevin (ndlr : Anin, lui aussi envoyé en réserve pour avoir manqué un entrainement), on n'était pas du tout énervés, au contraire. Ça nous a fait du bien. On ne l'a pas du tout pris comme une sanction". Depuis son retour, il a été aligné deux fois d'entrée de jeu par Bazdarevic et il a marqué deux fois.

"aujourd'hui je laisse les choses comme elles sont. Si ça doit se faire, ce sera en temps voulu

Même si ses buts contre Rennes et Auxerre n'ont servi à rien, ils sont bons pour la confiance, lui qui avait trouvé le chemin des filets à 15 reprises la saison dernière en 36 matchs, et qui a dû attendre la 7ème journée pour débloquer son compteur. Lui qui en début de saison avait placé la barre assez haute (" il faut recommencer avec de bonnes ambitions et surtout ne pas gâcher ce que nous avons fait l'année dernière. Nous allons donc nous appuyer dessus pour progresser et surtout faire au minimum la même chose et si possible encore mieux".) est bien placé pour savoir que Sochaux a pris du retard. La saison dernière à la même époque, Sochaux occupait la sixième place avec 13 points (contre la 12ème place avec 9 points aujourd'hui). De son côté, Modibo avait déjà inscrit 3 buts et son équipe en avait encaissé dix de moins...

Sunderland le suit de très près

Après Newcastle, une nouveau club de Premier League se serait penché ces dernières heures sur le cas de l'international malien. The Daily Mirror et The Sunday Sun avancent notamment que Sunderland apprécierait particulièrement le profil de l'attaquant sochalien. Les clubs anglais pourraient revenir à la charge dès le mois de janvier pour recruter l'attaquant sochalien.

Mettre fin à l'hémorragie

Après avoir encaissé 10 buts au cours des deux derniers matchs, Sochaux, qui possède la moins bonne défense de Ligue 1, va tenter de mettre fin à l'hémorragie face à Toulouse. Les Doubistes, qui n'ont plus gagné depuis le 27 août (4ème journée, 2-1 contre les Verts) tenteront aussi de remporter leur deuxième match seulement à domicile pour 4 matchs joués. Si on y ajoute la défaite en Europa League face aux Ukrainiens (0-4), Richert et ses coéquipiers se sont déjà inclinés à 3 reprises à Bonal, ce qui a provoqué l'état d'urgence dans le Doubs avant la venue des co-leaders du championnat. Deuxième équipe à avoir pris le plus de points à l'extérieur (après Rennes venu gagner à Bonal lors de la 7ème journée), Toulouse n'est pas le client idéal pour se refaire une santé. D'autant plus que la défense sochalienne, déjà privé de Bréchet, sera amputée de Perquis, suspendu. Une réunion de "crise" devait avoir lieu au centre d'entraînement en début de semaine pour remettre tout le monde dans le même sens et préparer au mieux un rencontre compliquée qui pourrait, en cas de défaite, conduire les Sochaliens aux portes de la zone de relégation.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents