La bataille des équipementiers
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

La bataille des équipementiers

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
1 page
Français

Description

La bataille des équipementiers A l'instar du foot, la bataille des équipementiers fait rage dans le rugby pour récupérer les meilleurs joueurs, clubs ou sélections.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 17 septembre 2011
Nombre de lectures 15
Langue Français

Exrait

La bataille des équipementiers

A l'instar du foot, la bataille des équipementiers fait rage dans le rugby pour récupérer les meilleurs joueurs, clubs ou sélections. Les deux poids lourds Nike et Adidas se livre une lutte sans merci mais ce duo pourrait bien être perturbé par quelques nouveaux aux dents longues comme Under Armour ou Burrda Sports.

Vitrine du rugby français, les Bleus font l'objet d'une lutte entre les deux équipementiers phares du sport mondial : Nike et Adidas. Après avoir récupéré l'équipe de France de football à prix d'or (42,5 millions d'euros par an), Nike se retrouve un peu en retrait en rugby puisqu'elle va perdre en 2012 l'équipe de France qu'elle avait récupérée à... Adidas, qui était le sponsor historique des Bleus. Adidas qui possède déjà le meilleur ambassadeur qu'il puisse y avoir en rugby : l'équipe de Nouvelle-Zélande. Dans cette bataille entre Nike et Adidas, d'autres marques arrivent à tirer leur épingle du jeu. C'est le cas d'Under Armour. La marque américaine était plus axée sports américains jusqu'à présent mais elle tente une percée en Europe. En rugby, elle a récupéré le Pays de Galles et Clermont ainsi que des contrats individuels avec des joueurs. A l'image d'Under Armour, l'équipementier suisso-qatari Burrda Sports se lance à la conquête du rugby et il ne fait pas les choses à moitié puisqu'il a conclu des partenariats avec le Biarritz Olympique à partir de 2012 et avec Toulon. Le club basque s'est engagé pour cinq ans au détriment de Puma qui était son équipementier depuis plusieurs années. Puma a également perdu Toulon qui s'est aussi engagé avec Burrda Sports pour cinq ans. Mais Puma ne l'entend pas de cette oreille et la marque allemande a dénoncé le contrat.

V.P.

Burrda Sports débarque et vient perturber le marché