La recherche sur les crustacés

La recherche sur les crustacés

Documents
2 pages
Lire
YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

La recherche sur les crustacés Comme en France, l'aquaculture des crustacés et coquillages contribue de façon importante aux ressources économiques de la

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 26 avril 2011
Nombre de visites sur la page 26
Langue Français
Signaler un problème
La recherche sur les crustacés

Comme en France, l'aquaculture des crustacés et coquillages contribue de façon importante aux ressources économiques de la Nouvelle-Zélande, en particulier à l'exportation. Le secteur de l'aquaculture s'est fixé comme objectif de tripler ses recettes d'ici 2025. L'Institut Cawthron, organisme de recherche indépendant à but non lucratif, étudie l'augmentation possible de la productivité, la diversification des espèces, etc... tout en minimisant les risques (maladies, espèces invasives...). Une large part du programme de recherche porte sur la domestication et l'élevage sélectif: des techniques employées dans l'agriculture depuis des milliers d'années mais adoptées dans l'aquaculture que récemment. Transférer ces techniques à l'aquaculture entraînera des progrès rapides... et des gains financiers de 10 à 20 % par génération de coquillages sélectionnés.

Par exemple, dans le cas de l'huître du Pacifique, l'Institut Cawthron a établi un programme génétique pour améliorer la croissance, prolonger la période de récolte, et améliorer la qualité du produit. Un programme semblable pour les moules est en cours.

Du fait de son éloignement, la Nouvelle-Zélande pourrait se trouver en situation désavantageuse pour profiter du transfert technologique. Aussi a-t-elle établi de solides liens avec les chercheurs de nombreux pays outremer, et avec la France en particulier depuis longtemps. Les recherches sur les coquillages menées à Cawthron ont les mêmes buts que celles conduites par l'IFREMER. Cette complémentarité profite à chacun pour apprendre l'un de l'autre et porter un nouveau regard sur ses propres travaux.