Le Calcio joue "petit bras"
1 page
Français

Le Calcio joue "petit bras"

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP

Description

Le Calcio joue "petit bras" Si on ne compte pas les 24 millions d'euros déboursés par le Milan AC pour finaliser la

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 31 août 2011
Nombre de lectures 50
Langue Français
Le Calcio joue "petit bras"

Si on ne compte pas les 24 millions d'euros déboursés par le Milan AC pour finaliser la venue de Zlatan Ibrahimovic déjà au club la saison dernière, le plus gros transfert réalisé en italie (Inler Gökhan, un joueur suisse presque inconnu acheté 17,5 M€ par Naples à l'Udinese) ne figure même pas dans le TOP 10 européen. Si la Juventus a sorti le carnet de chèques, c'est pour recruter en masse mais sans jamais dépenser plus de 15,5 millions d'euros pour un seul joueur (Matri, ex joueur de Cagliari). On trouve d'ailleurs très peu "d'Italiens" dans le TOP 20 européens. Beaucoup de transactions concernent des joueurs en fin de contrat (comme Mexès passé de la Roma au Milan AC ou Pirlo du Milan à la Juventus) ou de retour de prêts. Très frileux sur le marché des transferts, les clubs italiens n'ont pas réussi à attirer la moindre star d'un autre championnat (excepté Matri donc qui jouait en Espagne) et au contraire, ont vu plusieurs de leurs meilleurs joueurs quitter l'Italie (à l'image de Pastore parti au PSG ou Alexi Sanchez au Barça). A 48 heures de la clôture du marché, l'Inter Milan par exemple, n'avait pas encore trouvé le remplaçant de Samuel Eto'o parti en Russie.