LE MERCATO EST-IL BOUCLÉ ?
2 pages
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats PDF et ZIP
2 pages
Français

Description

LE MERCATO EST-IL BOUCLÉ ? Le départ de Carlos Bocanegra devrait inciter les dirigeants à recruter un nouveau défenseur. "Gonzalo Bergessio n'a jamais été un joueur qui m'a enthousiasmé et je ne pense pas que son départ sera un épisode insurmontable pour l'ASSE.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 25 août 2011
Nombre de lectures 4
Langue Français

Exrait

LE MERCATO EST-IL BOUCLÉ ?

Le départ de Carlos Bocanegra devrait inciter les dirigeants à recruter un nouveau défenseur.

"Gonzalo Bergessio n'a jamais été un joueur qui m'a enthousiasmé et je ne pense pas que son départ sera un épisode insurmontable pour l'ASSE. Il fait partie de ces joueurs argentins qui ne parviennent pas à s'imposer dans notre championnat. Mon analyse est la même pour Carlos Bocanegra. Il a beau être international américain, il ne m'a jamais impressionné, que ce soit à Rennes ou à Saint-Etienne. Selon moi, son départ aux Glasgow Rangers ne mettra donc pas en péril l'équipe. Maintenant, ce serait mieux pour Christophe Galtier que le recrutement puisse maintenant s'arrêter et qu'il puisse bénéficier de l'intégralité de son effectif. Plus généralement, il faudrait aujourd'hui trouver une solution, en arrêtant par exemple les transferts à la première journée de championnat. Pousser jusqu'au 31 août est, selon moi, beaucoup trop long. Plus tôt l'entraîneur dispose de son équipe, mieux c'est ! Mais en Europe, c'est la même chose, sans doute à la demande de la plupart des présidents de clubs. Mais je pense que les intérêts des joueurs et des clubs ne sont pas convergents dans ce domaine. Il suffit de voir ce qui se passe avec Maïga à Sochaux en ce début de saison, comme d'ailleurs ce qui s'est passé avec Payet et Sessegnon la saison passée. Ces histoires de mercato d'hiver et d'été mettent en difficulté les équipes. Je plains les entraîneurs qui ne savent pas ce qui va leur arriver au niveau de leur effectif et qui peuvent tout à fait perdre tel ou tel joueur à tout moment. Je veux bien qu'il y ait des impératifs économiques, mais en ce qui concerne le jeu lui-même, ce n'est pas un cadeau pour les entraîneurs. C'est d'ailleurs rarement à la demande de l'entraîneur que ce genre de situation se prolonge. À cette période, il a déjà posé ses exigences et si tout le monde était cohérent, cela irait beaucoup vite. Je défends les entraîneurs, mais je sais aussi que les présidents ne sont pas dans la même logique. À Saint-Etienne, des nouveaux joueurs arrivent au fil des semaines. Cela doit être usant pour l'entraîneur. Tout va bien s'il récupère un joueur ayant fait la préparation avec son ancien club, mais s'il récupère un joueur qui est "de travers", il ne sera opérationnel que dans deux mois. C'est donc, au final, une perte de temps. Pour en revenir aux départs de Bergessio et Bocanegra, il faudra voir si cela se traduira par de nouvelles arrivées. C'est un problème de budget. Ces deux joueurs ne devraient pas rapporter beaucoup au club. Bergessio, en particulier, n'a pas été vendu au tarif où il a été acheté ! Ce n'est pas ce qui va rapporter beaucoup à Saint-Etienne dans la perspective d'une nouvelle arrivée".

*55 ANS, CONSULTANT TÉLÉ, ANCIEN INTERNATIONAL (17 SÉLECTIONS, 2 BUTS), VAINQUEUR DE LA COUPE DE FRANCE (1978), QUART-DE-FINALISTE DES JEUX OLYMPIQUES (1976)

"TOUT VA BIEN SI L'ENTRAÎNEUR RÉCUPÈRE UN JOUEUR AYANT FAIT LA PRÉPARATION"