« Les petites villes concilient performances économiques et qualité de vie »
2 pages
Français

« Les petites villes concilient performances économiques et qualité de vie »

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement

Description

« Les petites villes concilient performances économiques et qualité de vie » Quel regard portez-vous sur le dynamisme actuel du réseau des petites villes ? françaises Dans un premier temps, il convient de souligner l'hétérogénéité du réseau des petites villes.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 01 octobre 2011
Nombre de lectures 11
Langue Français

Exrait

« Les petites villes concilient performances
économiques et qualité de vie »
Quel regard portez-vous sur le dynamisme actuel du réseau des petites villes ? françaises Dans un premier temps, il convient de souligner l'hétérogénéité du réseau des petites villes. La localisation géographique est un facteur essentiel à prendre en considération.
Certaines, isolées en milieu rural, ont plus de difficultés à l'inverse des localités situées en périphérie des capitales régionales ou proches des chefs-lieux de départements qui enregistrent des taux de croissance démographique importants. Par ailleurs, les villes, dont plus de 30% de leurs emplois relèvent de l'industrie, sont aujourd'hui confrontées à une mutation sectorielle. Elles ont peu d'emplois tertiaires et leurs emplois industriels et même agricoles sont souvent fragiles.
Partagez-vous les inquiétudes de l'APVF sur le devenir des petites villes ? françaises En tant qu'élus, il est de notre responsabilité de trouver des solutions pour définir des alternatives crédibles afin de renforcer le dynamisme des petites villes et le réseau du milieu rural. Les discours généralistes qui stigmatisent la responsabilité de l'État sont suicidaires. La réorganisation nécessaire des services publics pèse relativement peu en termes d'emplois et des solutions locales peuvent être trouvées comme pour La Poste. En revanche, l'État comme les collectivités ont tendance à trop concentrer les moyens et les finances sur les grandes métropoles ou le Grand Paris. En Bretagne, 90% des crédits du FEDER se sont portés sur 3 villes.
Quelles solutions préconisez-vous pour renforcer l'attractivité de ces territoires ? L'exemple du réseau des petites villes en Vendée est une réussite et un modèle à suivre. La mise en place des Vendéopôles par le conseil général, zones économiques situées à proximité des grands axes routiers et autoroutiers, a engendré un grand dynamisme industriel. En matière d'enseignement, les centres de formation ont été répartis sur plusieurs sites et pas seulement aux chefs-lieux. La qualité de vie et de services renforce l'attractivité de cette région.
Le phénomène de métropolisation s'accentuant, quel rôle les petites villes peuvent-elles jouer à l'avenir? L'expérience du Grand Ouest le démontrant, les petites villes conservent un rôle majeur. La qualité de vie, la participation des citoyens, la considération pour les hommes confèrent aux petites villes des éléments probants, dès lors qu'elles sont bien reliées aux chefs-lieux ou aux
capitales régionales. À l'avenir, il me semble vital d'éviter les trop grandes conurbations et de privilégier les réseaux de petites villes et de villes moyennes. Bien intégrées à leur milieu rural, ces collectivités concilient performances économiques et sociales. La qualité de vie se révèle un facteur de dynamisme et d'attractivité incontestable.