Magny-les-Hameaux, voir l
2 pages
Français

Magny-les-Hameaux, voir l'avenir en vert

Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Description

Magny-les-Hameaux, voir l'avenir en vert Magny-les-Hameaux est une commune de près de 9 000 habitants, dans le département des Yvelines. Depuis 2005, elle accueille la Maison de l'Environnement de la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, signe fort de son intérêt pour une politique tournée vers le développement durable. De plus, la ville est une commune du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse : un choix qui place la Maison de l'Environnement au coeur d'un patrimoine naturel riche, comportant un grand nombre d'espèces remarquables. Depuis cinq ans, ce lieu d'échanges, de débats et d'informations abrite une exposition permanente sur le développement durable. Il comporte également un centre de ressources doté d'un fonds de plus de 1000 documents à consulter sur place. Mais la Maison de l'Environnement propose aussi, tout au long de l'année, une série de manifestations articulées autour de la thématique éco-responsable. Un programme trimestriel est mis en place, qui propose aux habitants de la région des films, spectacles, conférences ou débats. Grâce à cette diversité, le lieu est devenu un rendez-vous apprécié par un large public, familial, professionnel et scolaire. Amélie Aubert, chargée de communication, le souligne : « Depuis son ouverture, la Maison de l'Environnement attire un nombre de visiteurs de plus en plus important. En 2010, nous avons enregistré plus de 20 000 entrées.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 18 avril 2011
Nombre de lectures 23
Langue Français
Magny-les-Hameaux, voir l'avenir en vert

Magny-les-Hameaux est une commune de près de 9 000 habitants, dans le département des Yvelines. Depuis 2005, elle accueille la Maison de l'Environnement de la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, signe fort de son intérêt pour une politique tournée vers le développement durable. De plus, la ville est une commune du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse : un choix qui place la Maison de l'Environnement au coeur d'un patrimoine naturel riche, comportant un grand nombre d'espèces remarquables.

Depuis cinq ans, ce lieu d'échanges, de débats et d'informations abrite une exposition permanente sur le développement durable. Il comporte également un centre de ressources doté d'un fonds de plus de 1000 documents à consulter sur place.

Mais la Maison de l'Environnement propose aussi, tout au long de l'année, une série de manifestations articulées autour de la thématique éco-responsable. Un programme trimestriel est mis en place, qui propose aux habitants de la région des films, spectacles, conférences ou débats. Grâce à cette diversité, le lieu est devenu un rendez-vous apprécié par un large public, familial, professionnel et scolaire. Amélie Aubert, chargée de communication, le souligne : « Depuis son ouverture, la Maison de l'Environnement attire un nombre de visiteurs de plus en plus important. En 2010, nous avons enregistré plus de 20 000 entrées. Après un travail de communication avec des campagnes d'affichage et d'information, le lieu est aujourd'hui reconnu et visiblement, apprécié.»

La Fête de la Science, à laquelle s'associe la Maison de l'Environnement, est identifiée comme l'un des temps forts annuels, de même que la Semaine du développement durable, qui s'est déroulée du 1e au 7 avril. L'établissement a accueilli à cette occasion la présentation du Plan Développement Durable de la Communauté d'Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines : un nouvel engagement clé, après la mise en place d'un Agenda 21 en 2005.

L'action associative complémentaire

Au-delà de son action propre, la Maison de l'Environnement abrite deux associations partenaires : Ville Verte et l'ALME (Agence Locale de la Maîtrise de l'Energie). Ville Verte assure depuis 2006 des actions régulières auprès des écoles ou centres de vacances, par le biais d'un « club nature » et d'activités ludiques pour les plus jeunes.

L'ALME est l'une des 26 agences relais locales de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie). Elle a été créée en 2001 à l'initiative de la Communauté d'agglomération, en réponse à un appel de projet européen.

L'association offre un espace d'informations pour les particuliers, et est en outre missionnée par le Conseil Général des Yvelines pour assurer un suivi énergétique auprès des communes de moins de 10 000 habitants. Cette mission de Conseil en Energie Partagée permet à des petites villes et villages de bénéficier des compétences de l'ALME : une opportunité précieuse pour repenser leurs dépenses en énergie, très lourdes pour leur budget. Laurence Mondon, chargée de projets pédagogiques à l'ALME, témoigne du succès rencontré par la structure : « Le nombre de contacts est en constante augmentation. La question des économies d'énergies devient fondamentale. De plus, nous profitons de la communication réalisée par l'ADEME au niveau national.»

Une municipalité impliquée

Si la Maison de l'Environnement a été mise en place par la Communauté d'Agglomération, la commune de Magny-les-Hameaux s'implique néanmoins, concrètement, dans une politique d'écoresponsabilité. La ville s'est ainsi engagée dans l'action « Phyt'eaux Cités ». Une démarche en faveur de la réduction des déchets est menée : des composts financés à un tiers par la municipalité sont à la disposition des magnycois. L'accent est également mis sur les transports avec le développement des pistes cyclables et du réseau de transports en commun.

En 1985, la commune a signé et renouvelé en 1999, son adhésion à la Charte du Parc naturel régional. Cette Charte est un engagement sur dix ans, qui vise à la préservation des milieux naturels mais aussi à la maîtrise de la croissance de l'urbanisation et à la sensibilisation des habitants ou visiteurs.

Depuis un an, un poste de chargée de mission au développement durable a été créé à la mairie, grâce au soutien de l'Etat. Sonia Hamimi constate les premiers résultats de son action : « Les élus se sont montrés à l'écoute dès le départ, mais il a été plus difficile de convaincre les collègues de l'importance du développement durable. J'y suis parvenue, petit à petit ! D'ailleurs le tri des déchets est à présent pratiqué à la mairie. Par ailleurs, j'ai travaillé à la mise en place de composteurs dans les écoles, des animations sont proposées régulièrement et un éco-quartier est en projet dans la commune. » Magny-les-Hameaux abrite déjà des bâtiments réalisés dans une perspective de Haute Qualité Environnementale, à l'image du nouveau Pôle Musical et Associatif Blaise Pascal. Des panneaux photovoltaïques et une isolation écologique en plumes de canard ont notamment été adoptés. Dans le même secteur de la commune, le lotissement de l'Ecrin de Magny est labellisé Habitat et Environnement. Il recourt à des capteurs solaires et puits canadiens, dans certains pavillons.

Pour créer un élan durable, des actions de proximité sont proposées aux habitants. Le 26 mars s'est déroulée une opération « Nettoyage de printemps » : grâce à des sacs poubelle distribués aux participants, les magnycois et visiteurs ont pu débarrasser la ville de ses déchets. Une bonne action pour la nature, qui permettait également de découvrir les chemins de randonnée du secteur. Entre bonne humeur, découverte et efficacité, le développement durable sait convaincre à toutes les échelles.