MAÏGA SE VOIT BEAU AU TFC
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Description

MAÏGA SE VOIT BEAU AU TFC Sans revenir sur le scandale qui a secoué dernièrement la Fédération Française de Football, les joueurs offensifs de grand gabarit et rapides ont la cote en Ligue 1.

Sujets

Informations

Publié par
Publié le 12 mai 2011
Nombre de lectures 8
Langue Français
MAÏGA SE VOIT BEAU AU TFC

Sans revenir sur le scandale qui a secoué dernièrement la Fédération Française de Football, les joueurs offensifs de grand gabarit et rapides ont la cote en Ligue 1. Alors que le Lillois Moussa Sow et le Lyonnais Bafé Gomis en sont les parfaites illustrations, le club toulousain cherche lui aussi des joueurs possédant le même profil. Les émissaires de la Ville Rose ont été envoyés afin de superviser l'attaquant de rupture malien, Modibo Maîga. Agé de 24 ans, ce joueur doté d'une grosse pointe de vitesse évolue chez les Sochaliens depuis seulement un an et affichait à 5 journées de la fin du championnat un bilan de 13 buts inscrits pour 31 matches joués de Ligue 1. Découvert la saison dernière lorsqu'il portait la tunique du Mans, équipe avec laquelle il a marqué 15 buts en 69 rencontres, l'ancien manceau représente à lui seul près d'un quart des buts marqués par son club actuel. Fers de lance de l'attaque sochalienne, Modibo Maïga aligné avec Brown Ideye réalisent une excellente saison. Le Malien et le Nigérian affichent une complémentarité réelle qui régale le stade Bonal. "Modibo est un grand joueur et je suis content pour lui qu'il se soit adapté rapidement au jeu sochalien. Nous faisons tout pour donner le maximum pour le club. Celui-ci nous a accordé sa confiance et nous devons prouver lors de chaque match que nous sommes les meilleurs dans ce rôle d'attaquant. Il y a beaucoup d'attaquants dans l'effectif, donc il faut être au top" confie Brown.

UN QUART DES BUTS DE SOCHAUX

Si, aujourd'hui, Modibo Maïga fait des malheurs face aux défenses du championnat de France, c'est l'aboutissement d'un parcours atypique, voire même difficile. Passé par le Maroc et le Raja Casablanca, il rejoint la France et le club du Mans à l'âge de 19 ans et s'éloigne un peu plus de sa terre natale. "C'est très compliqué de quitter sa famille. En Afrique, tout est très convivial. Ici en France, c'est un peu plus "chacun pour soi" et c'est un changement très difficile à vivre", assure l'ancien buteur du Stade Malien. Depuis son arrivée, l'attaque sochalienne carbure à plein régime. Modibo Maïga, en quelques mois seulement, a en effet réussi à redonner au compartiment offensif sochalien un visage séduisant et, surtout, efficace. Lié aux Sochaliens jusqu'en juin 2014, le natif de Bamako ne devrait pas faire de vieux os à Sochaux. Mais son club étant dans une situation sportive favorable (encore en course pour une place européenne), les dirigeants franc-comtois ne devraient pas lâcher Maïga une saison seulement après son arrivée. Si Toulouse tient à s'octroyer les services du Malien, il devra débourser 5 millions d'euros et la garantie d'une place de titulaire.

JOUEURS EN FIN DE CONTRAT Mauro Cetto, Matthieu Valverde, Florian Aigouy, Jean-Joël Perrier-Doumbé, Fodé Mansaré, Adrien Regattin